Visites et monuments

Histoire de ne pas ramener que des photos de soirées un peu trop arrosées (et des bad beat stories) à vos mamans/femmes/amants/beaux-frères/chien, prenez le temps de flâner un peu dans Dublin ! Voici quelques balades incontournables.



Si vous voulez parfaire votre garde-robe, rendez-vous sur Grafton Street et Dawson Street pour un peu de shopping. A moins de 500 mètres, foncez ensuite à la découverte d’un des endroits mythiques de Dublin : le Trinity College (photo). Fondée en 1592, il s’agit de la plus ancienne université d’Irlande. Même si le campus est aujourd’hui toujours en fonction, vous n’aurez aucun problème à y déambuler, au milieu des étudiants et des professeurs affairés.

À ne manquer sous aucun prétexte : la Cathédrale St Patrick. Malgré son nom rappelant étrangement la fête de la bière, vous ne pourrez pas y descendre des pintes mais plutôt profiter d’un cadre exceptionnel : il s’agit du siège du culte anglican de l’Église d’Irlande. Afin de glander allongé dans l’herbe (quand il ne pleut pas), profitez du parc Saint Stephen’s Green. Autrefois lieu d’exécution publique, ses neuf hectares sont aujourd’hui, rassurez-vous, beaucoup plus fréquentables !  Si vous aimez les longues marches, vous pourrez arpenter les abords du Liffey, le fleuve qui parcourt la ville.

Du côté des musées, le Guinness Storehouse tient bien entendu lieu d’immanquable. En plus d’en apprendre davantage sur ce délicieux breuvage, de ses secrets de fabrication aux différentes campagnes publicitaires au fil des âges, vous pourrez surtout déguster une pinte d’or noir au Gravity Bar (photo), situé au dernier étage et offrant une vue panoramique sur tout Dublin.


Testé et approuvé

Plus conventionnelle, la galerie municipale d’Art Moderne, rebaptisée Hugh Lane, située sur Parnell Street, permet d’admirer entre autres les créations d’artistes contemporains irlandais ainsi que le studio reconstitué du peintre Francis Bacon. Les passionnés d’Histoire se rendront quant à eux du côté de la prison de Kilmainham Gaol, haut lieu du nationalisme irlandais face à l’occupation britannique.

Enfin,  histoire de rajouter une petite touche sportive à cette visite, pourquoi ne pas vous rendre à Croke Park (photo), temple de 82 300 places et troisième plus grand stade d’Europe (derrière le Camp Nou et Wembley), entièrement dédié aux sports locaux que sont le football gaélique et le hurling. Vous pourrez même vous essayer à ce dernier, crosse en main, le temps d’une petite session de tir au but. Good luck with that !


 

Un restaurant



The Port House
64A South William Street, Dublin 2

Ce restaurant à tapas est un must ! Nous y retournons chaque année avec plaisir pour profiter du cadre intimiste et convivial, de la fantastique carte de vins rouges et des myriades de joyeusetés à grignoter. Réservation par téléphone recommandée si vous ne voulez pas patienter trop longtemps.

 

Un pub



Temple Bar
22 Essex Street, Dublin 2

L’adresse mythique de Dublin ! Élu « Bar irlandais de l’année » en 2012, le Temple Bar cultive la tradition dublinoise depuis 1840 : vous y retrouverez de la musique pop/rock et de la Guinness coulant à flot au sein d’une ambiance chaleureuse. Et si jamais l’endroit s’avère un peu trop peuplé pour vous, pas de panique ! Le Temple est situé au cœur du quartier le mieux doté en débits de boissons de la ville. Autant vous dire que trouver un établissement disposé à vous servir une pinte ou deux dans les plus brefs délais ne devrait pas être un problème.

 

Deux ou trois infos pratiques

  • L’Irlande faisant partie de l’Union Européenne, vous ne subirez pas de frais lors de vos achats et retraits par carte bleue.
  • Concernant le temps : en cette fin de mois de septembre, il oscillera probablement entre « clément » et « pluvieux ». En clair, les températures ne seront pas glaciales, mais pensez quand même à prendre une petite laine.
  • L’électricité : pour brancher votre téléphone, ordinateur ou rasoir à douze lames acheté en France, il vous faudra un adaptateur à 3 fiches (à l’anglaise, donc).