Multiplex Poker sur WinamaxRadio Winamax  en direct de Las Vegas

Main Event - Day 6 - Par Benjo, Harper et Kinshu


25/06/2013 14:47 - Main Event - Day 6

Day 6 : en route vers les demi-finales !
68 joueurs restants, dont 4 Français

La pression monte encore un peu plus aujourd'hui ! Déjà assurés d'empocher un peu plus de 100,000 dollars, les 68 joueurs toujours en course n'ont toutefois qu'une seule idée en tête : rallier la table finale. Cela passe par un Day 6 riche en émotions dans lequel pas mal de têtes tomberont. Coup d’œil sur le classement et sur la composition des tables de nos 4 Mousquetaires avant le coup d'envoi de cette journée cruciale !

Les 68 joueurs au départ



Sami Rustom (USA) 7,005,000
Marc McLaughlin (Canada) 6,695,000
Jason Mann (Canada) 6,580,000
Maxx Coleman (USA) 6,260,000
George Wong (USA) 5,740,000
Sylvain Loosli (France / Joueur Winamax) 5,690,000
Ryan Riess (USA) 5,570,000
Keanu Tabali (USA) 5,435,000
Matthew Reed (USA) 5,255,000
Chris Lindh (USA) 4,070,000




Yevgeniy Timoshenko (Ukraine) 4,065,000
Jackie Glazier (Australie) 4,045,000
Gaetano Preite (Italie) 3,965,000
David Stephens (USA) 3,935,000
Nicolas Le Floch (France / en photo) 3,920,000
Anton Morgenstern (Allemagne) 3,810,000
Dan Owen (USA) 3,750,000
David Benefield (USA) 3,675,000
Alexander Livingston (Canada) 3,635,000
Noah Schwartz (USA) 3,595,000

Jonathan Jaffe (USA) 3,535,000
Sebastian Gohr (UK) 3,500,000
Michiel Brummelhuis (Pays-Bas) 3,485,000
Jorn Walthaus (Pays-Bas) 3,455,000
James Alexander (USA) 3,450,000
Somar Al-Darwich (Allemagne) 3,435,000
Aleksejs Ponakovs (Lettonie) 3,325,000
JC Tran (USA) 3,280,000
Phil Mader (USA) 3,205,000
Jay Farber (USA) 3,030,000



Jack Amyx (USA) 2,967,000
Robert Damelian (Australie) 2,885,000
Josh Prager (USA) 2,800,000
Erkut Yilmaz (USA) 2,735,000
Carlos Mortensen (Espagne) 2,665,000
Amir Lehavot (Israël) 2,655,000
Yann Dion (Canada) 2,270,000
Clement Tripodi (France / en photo) 2,100,000
Danard Petit (USA) 2,095,000
Umang Dattani (Canada) 2,035,000

Mark Newhouse (USA) 2,035,000
Jim Collopy (USA) 1,970,000
Jan Nakladal (Rép-Tchèque) 1,870,000
Rachid Ben Cherif (Pays-Bas) 1,805,000
Brendon O'Neal (USA) 1,800,000
Bryan Pellegrino (USA) 1,795,000
Darryl Ronconi (USA) 1,780,000
Fabian Ortiz (Argentine) 1,780,000
Steven Watts (UK) 1,705,000
Sergio Castelluccio (Italie) 1,655,000

Marc Emond (USA) 1,475,000
Corrie Wunstel (USA) 1,470,000
Tyler Cornell (USA) 1,465,000
Vladimir Geshkenbein (Russie) 1,400,000
Steve Gee (USA) 1,360,000
Philip Long (UK) 1,200,000
Andrea Dato (Italie) 1,130,000
Cero Zuccarello (USA) 1,115,000
Vitaly Lunkin (Russie) 1,000,000
Jaime Kaplan (USA) 965,000



Rep Porter (USA) 950,000
Christopher Kinane (USA) 800,000
Benjamin Pollak (France / en photo) 740,000
Byron Kaverman (USA) 700,000
Brett Richey (USA) 690,000
Simon Ravnsbaek (Danemark) 600,000
Oliver Price (UK) 590,000
Bruno Kawauti (Brésil) 430,000

Tableau de bord
68 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 2,802,000
Blindes : 25,000/50,000, ante 5,000
Prix assuré : 102,102$

Les tables des Français

Table 439

1. Chris Lindh (81,5 blindes)
2.Brendon O'Neal (36 blindes)
3. Ryan Riess (111,5 blindes)
4. Josh Prager (56 blindes)
5. Steve Gee (27 blindes)
6. Jim Collopy (39,5 blindes)
7. Benjamin Pollak (15 blindes)
8. Darryl Ronconi (35,5 blindes)

Table 444

1. Yann Dion (45,5 blindes)
2. Nicolas Le Floch (78,5 blindes)
3. Steven Watts (34 blindes)
4. Clement Tripodi (42 blindes)
5. Jaime Kaplan (19,5 blindes)
6. Christopher Kinane (16 blindes)
7. Sebastian Gohr (70 blindes)
8. Alexander Livingston (72,5 blindes)
9. Brett Richey (14 blindes)

Table 445

1. Bruno Kawauti (8,5 blindes)
2. Bryan Pellegrino (36 blindes)
3. Jackie Glazier (81 blindes)
4. Phil Mader (64 blindes)
5. Vladimir Geshkenbein (28 blindes)
6. Sylvain Loosli (114 blindes)
7. Vitaly Lunkin (20 blindes)
8. Tyler Cornell (29,5 blindes)
9. Michiel Brummelhuis (69,5 blindes)

Les prix à distribuer



Vainqueur : 8,359,531$
Runner-up : 5,173,170$
3e : 3,727,023$
4e : 2,791,982$
5e : 2,106,526$
6e : 1,600,792$
7e : 1,225,224$
8e : 944,593$
9e : 733,224$
10e-12e : 573,204$
13e-15e : 451,398$
16e-18e : 357,665$
19e-27e : 285,408$
28e-36e : 229,281$
37e-45e : 185,694$
46e-54e : 151,063$
55e-63e : 123,597$
64e-68e : 102,102$

La structure du jour

25,000-50,000 ante 5,000
30,000-60,000 ante 10,000
40,000-80,000 ante 10,000
50,000-100,000 ante 10,000
60,000-120,000 ante 15,000


Main Event - le programme

Samedi 6 juillet : Day 1A
Dimanche 7 juillet : Day 1B
Lundi 8 juillet : Day 1C
Mardi 9 juillet : Day 2A et 2B
Mercredi 10 juillet : Day 2C
Jeudi 11 juillet : Day 3
Vendredi 12 juillet : Day 4
Samedi 13 juillet : Day 5
Dimanche 14 juillet : Day 6
Lundi 15 juillet : Day 7 (jusque 9 joueurs)

Kinshu

14/07/2013 22:37

Nicolas Le Floch se hisse parmi les chipleaders !
Level 26 - Blindes 25,000/50,000 ante 5,000

Première tournée de nouvelles du Day 6 du Main Event : nos quatre Mousquetaires sont toujours en course, dont Nicolas Le Floch qui a effectué un départ fracassant !

D'un Dion de la farce



Malheureux Yann Dion, positionné dans le ventre mou du classement au début de la journée, qui a rapidement chuté suite à deux coups du sort.

Le Canadien perd tout d'abord un coup à tapis préflop, avec As-Dame contre le Roi-10 du shortstack Christopher Kinane. Mais c'est surtout le coup suivant qui risque de hanter Dion : une relance depuis le cutoff à 100,000 de sa part, un 3-bet à 225,000 de Nicolas Le Floch au bouton, un 4-bet à 400,000, un call du Français. Puis des tapis qui volent sur un flop 3Pique9CoeurTTrèfle. Avec sa paire de Rois, Dion domine largement le As-10 de Nicolas. Mais un APique surgit turn, suivi d'un inutile TCoeur river, qui offre un full anecdotique au joueur tricolore.

Yann Dion est donc éliminé (66e pour 102,111$) tandis que Nicolas Le Floch fait un bond au classement, avec près de 6 millions de tapis !

Hot seat

Encouragé par une bonne partie du rail, Bruno Kawauti est en train de revenir de nulle part. Plus petit tapis à la reprise avec à peine 9 blindes devant lui, le Brésilien a déjà réussi à doubler deux fois - sur l'Américain Tyler Cornell, puis sur l'Australienne Jackie Glazier. Kawauti refait donc surface dans le tournoi en se replaçant à hauteur de la moyenne.

Timoshenko chipleader



Installé sur le podium télévisée d'ESPN, Yevgeniy Timoshenko a pris les rênes de l'épreuve, suite à un setup favorable, où son Roi-Dame a battu la paire de 3 de Keanu Tabali sur un tableau affichant 8-Roi-Roi-Dame-3. L'Ukrainien, qui avait débuté la journée avec 4 millions, en possède désormais 8 !

Pollak respire



Sur la sellette avec un maigre de tapis de 15 blindes au départ du Day 6, Benjamin Pollak a pu doubler son capital ! Le Français a remporté un coin flip avec Valet-10 contre paire de 4, et retrouve un peu d'air en repassant à 25 blindes.

Le Floch en plein rush

Nicolas Le Floch continue sur sa lancée, et flirte maintenant avec les 7 millions de tapis. Après avoir éliminé le dangereux concurrent que représentait Yann Dion, le Français a accentué un peu plus encore son avance en gagnant notamment un coup avec une quinte contre une quinte inférieure.

Les éliminés du Day 6
61e. Erkut Yilmaz (USA) - 123,597$
62e. Vladimir Geshkenbein (Russie) - 123,597$
63e. Cero Zuccarello (USA) - 123,597$
64e. Marc Emond (USA) - 102,102$
65e. Corrie Wunstel (USA) - 102,102$
66e. Yann Dion (Canada) - 102,102$
67e. Simon Ravnsbaek (Danemark) - 102,102$
68e. Tyler Cornell (USA) - 102,102$

Tableau de bord
60 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 3,176,000
Blindes : 25,000/50,000, ante 5,000
Prix assuré : 123,597$

Kinshu

14/07/2013 23:49

Un niveau écoulé, aucun Français éliminé
Level 26 - Blindes 25,000/50,000 ante 5,000

Après deux heures de jeu, nous avons déjà perdu 12 joueurs dans ce Day 6. Les 4 Français sont eux toujours présents : Nicolas Le Floch et Sylvain Loosli sont le Top 10 actuel, tandis que Benjamin Pollak et Clément Tripodi sont à l'autre bout du classement.

Le Loosli dans le bergerie



Sylvain Loosli ne connait pas la crise. Le joueur Winamax a repris son entreprise de grind en ce début de journée et dépasse désormais les 9 millions de jetons !

Son plus gros pot disputé durant les deux premières heures de jeu ? Sylvain ouvre à 110,000 en début de parole et génère un 3-bet à 250,000 chez son voisin de gauche. Le Français paye la surenchère, puis check-call les 350,000 réclamés sur le flop 9TrèfleTPique5Trèfle. Après un check des deux joueurs sur le turn 4Coeur, Sylvain check-call 500,000 sur la river QTrèfle. Avec KPiqueQPique, il l'emporte d'une courte tête contre le QCarreauJCoeur de son adversaire.

Il en a dans Le Floch



Après avoir perdu pas mal de plumes sur un coup à tapis préflop perdu avec deux Valets contre le As-6 assortis de Brett Richey, Nicolas Le Floch s'est refait la cerise dans la foulée. Dans un pot qu'il 3-bet hors de position, Nicolas distille trois belles banderilles (240,000, 315,000 puis tapis) le long d'un tableau 9Carreau5Trèfle6PiqueTCarreau5Carreau. Son adversaire, qui possède encore près de 900,000 à la river, réfléchit cinq bonnes minutes avant de finalement passer, révélant la mort dans l'âme ACarreau9Coeur. « C'était le seul moyen de m'en sortir » lâche alors le Français tout en montrant sa paire de 7 qu'il a audacieusement transformé en bluff. Le Floch remonte au-dessus des 6 millions !

Le Top 10 selon PokerNews
Yevgeniy Timoshenko (USA) 9,675,000
Sylvain Loosli (France / Joueur Winamax) 9,300,000
Jorn Walthaus (Pays-Bas) 8,165,000
Jonathan Jaffe (USA) 7,030,000
Gaetano Preite (Italie) 6,740,000
Jay Farber (USA) 6,635,000
Sami Rustom (USA) 6,425,000
Nicolas Le Floch (France) 6,260,000
Ryan Riess (USA) 5,825,000
Marc McLaughlin (Canada) 5,695,000

Les tapis des Français
Sylvain Loosli 9,3 millions
Nicolas Le Floch 6,26 m.
Benjamin Pollak 1,46 m.
Clément Tripodi 1,38 m.

Les éliminations récentes
57e. Brendon O'Neal (USA) - 123,597$
58e. Keanu Tabali (USA) - 123,597$
59e. Steven Watts (UK) - 123,597$
60e. Andrea Dato (Italie) - 123,597$

Tableau de bord
56 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 3,403,000
Blindes à la reprise : 30,000/60,000, ante 10,000
Prix assuré : 123,597$

Kinshu

15/07/2013 01:40

Sous la barre des 50 joueurs
Level 27 - Blindes 30,000/60,000 ante 10,000

Les quatre premières heures du Day 6 sont maintenant derrière nous. Durant ce laps de temps, 22 joueurs ont subi l'élimination. Il ne reste plus que 7 tables encore actives.

Schwartz n'avait pas le choix



Une paire de 7 et 16 blindes devant lui : Noah Schwartz pouvait difficilement faire autre chose qu'engager son tapis. C'est ce que l'Américain a d'ailleurs fait après une relance de Bryan Pellegrino. Mais son compatriote l'a payé avec une bien meilleure main - deux As. Un tableau plus tard, Schwartz terminait 52e et encaissait un prix de 151,063 dollars. Le sosie de McLovin dans Superbad avait joué de malchance dès le coup d'envoi en perdant un énorme pot à tapis préflop avec les Rois contre les As.

Tripodi, oh oui



Encore une bonne nouvelle pour le clan tricolore : Clément Tripodi a retrouvé des couleurs en grimpant à 3,3 millions. C'est sur un coup à tapis préflop, comme très souvent à ce niveau-là de la compétition, que les masses ont bougé, Clément engageant son tapis d'1,4 million depuis les blindes après une ouverture à 135,000 du cutoff et un 3-bet à 365,000 du bouton. Payé uniquement par son second adversaire, le Français retourne les Valets et constate qu'il a la meilleure main, son opposant ayant une paire de 10. Cinq briques plus tard, Clément peut exulter : il retrouve un tapis décent lui permettant de pouvoir jouer de nouveau post-flop, élément essentiel pour un joueur de cash-game.

La chance du champion

Carlos Mortensen est immortel. Déjà sauvé à plusieurs reprises hier, le vainqueur de l'édition 2001 du Main Event vient de sortir d'une situation fort compliquée : à tapis avec As-Roi contre les Rois de Jorn Walthaus, le Matador a trouvée une quinte inopinée sur le tableau. Mortensen évite donc miraculeusement la sortie et repasse de 3 millions.

Collo pire que mieux



On l'aime beaucoup, le Jim Collopy : sympa, pas prise de tête, et plutôt fort au poker (notamment en ligne, où il évolue derrière le pseudo 'MrBigQueso'). On devra néanmoins se passer de lui : après avoir doublé contre l'Américain, Benjamin Pollak termine le travail avec As-Dame contre JCoeur5Coeur. Collopy remporte 151,053 dollars.

La Loosli

Niveau compliqué pour Sylvain Loosli, redescendu à 7 millions après les deux nouvelles heures écoulées. Parmi les coups perdus par le joueur Winamax, un 3-barrel avec deux Dames sur un tableau 8Pique5Carreau5Coeur3Pique6Pique qui s'est terminé par une relance adverse river ; Sylvain a choisi de payer et a concédé le pot face à APique7Pique.

Le point sur nos 4 Français

Sylvain Loosli 7 millions
Nicolas Le Floch 6,2 m.
Clément Tripodi 4,1 m.
Benjamin Pollak 3 m.

En vrac

- JC Tran a fait irruption dans le Top 3 à la faveur d'un brelan de 8 floppé qui lui a permis de doubler son tapis à 8 millions contre les As. L'Américain a payé un 3-bet avant le flop pour un quart de son tapis. Le choix est judicieux, comme dirait Def.

- L'Américain Chris Lindh a passé la barre des 12 millions durant le dernier niveau : il est maintenant bien installé en tête.

Eliminations récentes

49. Oliver Price (UK) 151,063$
50. Sebastian Gohr (UK) 151,063$
51. Jim Collopy (USA) 151,063$
52. Noah Schwartz (USA) 151,063$
53. Rachid Ben Cherif (Pays-Bas) 151,063$
54. Darryl Ronconi (USA) 151,063$
55. Brett Richey (USA) 123,597$
56. Roberto Damelian (Australie) 123,597$

Tableau de bord
46 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 4,26 millions
Blindes : 40,000/80,000, ante 10,000
Prix assuré : 185,694$ pour la 45ème place

15/07/2013 02:22

Veganecdotes
Par Manuel « manub_ » Bevand

Note : pour des raisons techniques, il ne nous est pas possible de publier de nouveaux articles sur le blog du Team Winamax lorsque nous sommes en déplacement, comme c'est le cas en ce moment et ce jusqu'à la fin du mois de juillet. Pour ne pas vous faire attendre, nous les publions dès à présent au cœur de notre reportage.



Vivre les WSOP, ce n’est pas uniquement se livrer à un incessante litanie de relances, fold pour info, check-raise-trap les mains dans le dos. C’est aussi vivre des choses amusantes à et autour de la table. Voici quelques anecdotes vécues pendant mon séjour.

1) Gambleanu

Nous sommes au tout début du tournoi de Pot Limit Hold’em à 5,000$. J'arrive à la table un peu en avance, et deux joueurs sont déjà assis (deux amateurs apparemment). Le quatrième à arriver est Daniel Negreanu, qui semble être d'humeur pimpante.

- « Salut les gars ? comment ça va dans vos vies ? Je suis super content de jouer avec vous ce soir ! Toute la nuit même, pas de problème ! »

Les deux amateurs sont ravis, tapent la discussion et prennent même une photo. Du coin de l'oeil, j'ai remarqué qu'il m'a reconnu car on a joué cette année à la même table dans l'épreuve d'Omaha High-Low et qu'il m'a clairement catégorisé comme un joueur de Hold'em online qui s'essaie aux variantes avec un peu de naïveté.

La première main est distribuée. Blinds 50/75, tapis de 15,000. Un des amateurs relance à 150, Negreanu paie au bouton, je 3-bet QPiqueQTrèfle de petite blinde à 525, le relanceur initial passe et Negreanu paie en disant « Ah ! Je t'ai bien attrapé ».

Le flop est ACarreauQCarreauJPique.

Il continue à parler:

« Et là, vous voyez, le jouer online ne peut rien faire, il ne peut pas miser comme d'habitude car c'est du Pot Limit, il est complètement perdu et il n'y a aucun moyen qu'il gagne cette main ! » La remarque m'amuse car, bien que ce soit du Pot Limit, je ne suis pas un habitué des overbets à tout va et cela ne change pas grand chose à mes tailles de mises, mais peu importe.

Je réponds : « Je peux quand même essayer de miser pour gagner ! » et j'envoie 800. Ca fait bien marrer les amateurs. Negreanu me lance un regard espiègle et dit : « Puisque c'est comme ça, je te relance… » Il avance 2,400 jetons. Je ne dis rien et sur-relance à 5200. Silence. Il m'étudie et dit quelques secondes plus tard « I'm all in ».

Je paie immédiatement, pas trop rassuré car il peut avoir Roi-Dix et que la plupart du temps, il a un tirage énorme (rarement JJ). Il montre TCarreau8Carreau pour un tirage couleur et quinte. Une main assez inévitable somme toute. Sa prise de risque se comprend parfaitement : c'est la première main du tournoi et il pense (à juste titre) que je ne vais pas m'envoyer en l'air, et surement que j'ai peut-être encore une chance de passer (là, il se trompe, je n'ai pas vraiment de range de 3bet/fold au flop ici). Il joue la gagne à fond (il a beaucoup de paris parallèles sur le fait de gagner un bracelet ou non) et je ne pense pas que ça le dérange de gamble rapidement.

Le turn et la river ne changent rien.

« Ah, je pensais que tu pouvais avoir un truc comme ça... Bon, au moins, ce fut rapide ! »

Il me serre la main avec beaucoup de classe et s'en va en sautillant comme un elfe, le téléphone à la main pour twitter son infortune. Max respect pour ce joueur classe dans la victoire et la défaite.

2) Hellmuth vs Dealer



Je joue le 3,000$ shootout depuis près de trois heures. La table est difficile, bien qu'on y retrouve un siège vide, non-occupé par un joueur s'étant pré-inscrit dont le tapis tourne depuis le début. Dans cette situation, la probabilité pour que ce tapis appartienne à Phil Hellmuth, qui est coutumier des retards par superstition, est non négligeable.

Cela ne rate pas. Affairé à réfléchir dans un coup, je passe ma main et tourne la tête pour voir s’asseoir à côté de moi l’homme aux treize bracelets. Toute la table lève la tête, les murmures se multiplient : le Grand Phil est arrivé et il le laisse savoir. Il prend ses aises, récupère ses jetons qu’il compte avec minutie et lance un regard circulaire autour de la table pour observer la concurrence du jour. Et il attend ses cartes pour jouer une première main. Mais quelque chose a arrêté la petite coupière asiatique dans son élan.

« Monsieur, j’ai besoin de voir votre pièce d’identité. »

Leurs regards se croisent dans un échange digne du plus drôle des épisodes de Bref.

Elle l’a regardé.
Il l’a regardée.
Elle l’a regardé.
Il l’a regardée.

« Sérieusement ?!? »
« Je sais qui vous êtes mais j’ai quand même l’obligation de vérifier. »
« J’ai 13 bracelets, voilà ma pièce d’identité ! »
« Désolée. »

Le Grand Phil jette alors son permis de conduire sur le tapis vert, dans un geste de rage (feinte) pendant que la table explose de rire, moi y compris.

3) NBA Fever



Les WSOP regorgent d’évènements sportifs majeurs et le plus suivi de tous est probablement la finale NBA, dont le 6e match capital cette année avait lieu pendant le tournoi 6-max à 5,000$ l'entrée.

Ma table était composée de joueurs américains suivant distraitement le match. Jusqu’aux dernières minutes. Là, tout a changé d’un coup. Toute la salle tournait la tête vers les écrans et plus personne ne jouait ! Une partie des joueurs ont même abandonné leur siège pour se rapprocher de la télévision... Il faut dire que pour certains d’entre eux, les enjeux de paris sportifs autour du match surpassaient largement le buy-in du tournoi, voire même le prix pour la première place !

A ma table, tout le monde suit le match avec passion (Erick Lindgren a même demandé à la direction si on pouvait mettre le tournoi en pause !), sauf un joueur russe qui en profite pour relancer toutes les mains avec succès puisque personne ne défend. J’en profite pour le 3-bet light à trois reprises (tout en gardant un oeil sur le match afin de rester crédible !) et il abandonne à chaque fois en maugréant. Mon petit manège sera rapidement mis à jour quand un petit tapis poussera ses derniers jetons sur mon 3-bet et que je serai suffisamment engagé pour devoir le payer avec Q2s.

Mon voisin de gauche est fan de Miami. J’ai misé sur les Spurs. Le clash était inévitable ! Il me parie 200$ en side bet et me donne même l’argent quand les Spurs mène de 5 points à une minute de la fin, « pour te noircir » dit-il en plaisantant, sûr d’avoir perdu. On connait la suite… malheureusement !

15/07/2013 02:51

Nos Français continuent de faire parler la poudre
Level 28 - Blindes 40,000/80,000 ante 10,000

L'action se ralentit petit à petit, forcément, les enjeux grossissent avec chaque élimination, et personne ne veut commettre une erreur à ce stade du plus gros tournoi du monde. Nos Français restent cependant actifs, ils peuvent se le permettre avec leurs gros tapis !

Le ménage se poursuit

Après quelques hoquets durant l'heure précédente, Sylvain Loosli a repris sa marche en avant, éliminant l'Américain David Stephens lors d'un coup à tapis avant le flop. As-10 contre Dame-10 : la meilleure main de départ reste en tête.

Dévitalisé



Le serrure Russe a fini par être forcée : Vitaly Lunkin s'est fait déssouder par Nicolas Floch, à la suite d'un coup à tapis où son As-8 n'a pas fait le poids contre le As-Roi du Français. Double vainqueur WSOP (en 2008 dans une épreuve à 1,500$ et en 2009 dans un tournoi à 40,000$), Lunkin ajoute une nouvelle ligne à son palmarès avec cette 46e place lui rapportant 151,063 dollars.

Le dernier clown du tournoi



Il faut admirer le détachement du diabolique Josh Prager qui, parmi les 45 joueurs en course, semble être l'un des derniers semblant encore s'amuser réellement dans ce Main Event - vu les sommes en jeu à cette heure, on comprend amplement que la plupart soient désormais en mode "poker face".

Un vrai déconneur, ce Prager maniant l'ironie à la table avec une facilité que ne renierait pas Laurent Baffie. On vient de le voir déclencher l'hilarité en offrant une tournée de high five aux spectateurs après un gros pot dans lequel il n'était même pas impliqué, avant d'exploser ses lunettes de soleil sur le sol avec un éclat de rire démoniaque. "En fait, ce mec me fait autant rire que peur !

Finaliste de l'EPT Monte Carlo en 2007, Prager cache un vrai talent au poker derrière ses abords jemenfoutistes. C'est avec sa femme, joueuse elle aussi (elle est aussi folle que lui) qu'il parcourt le circuit pro en dilettante.

Le point sur nos 4 Français

Sylvain Loosli 8,5 millions
Nicolas Le Floch 5 m.
Clément Tripodi 3,5 m.
Benjamin Pollak 2,8 m.

Eliminations récentes

42. Jonathan Jaffe (USA) 185,694$
43. Phil Mader (USA) 185,694$
44. Bryan Pellegrino (USA) 185,694$
45. David Stephens (USA) 185,694$
46. Vitaly Lunkin (Russie) 151,063$
47. Jaime Kaplan (USA) 151,063$
48. Gaetano Preite (Italie) 151,063$

Tableau de bord
41 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 4,64 millions
Blindes : 40,000/80,000, ante 10,000
Prix assuré : 185,694$

Benjo, Harper & Kinshu

15/07/2013 03:58

Plus que 5 tables
Level 28 - Blindes 40,000/80,000 ante 10,000

Cher lecteur, nous arrivons au moment du tournoi où ta soif d'infos n'est jamais rassasiée, et on vous comprend, nous vivons des instants cruciaux ! Cela n'est pas sans nous causer des problèmes, car c'est aussi le moment où notre accès aux tables est le plus limité. Pour vous résumer la situation, le détenteur d'un badge média avec marqué dessus autre chose que "Poker News" à les mêmes droits qu'un simple spectateur débarquant dans l'Amazon Room avec sa bière à la main. Il nous faut jouer des coudes pour apercevoir un flop, plisser les yeux pour compter une mise, et bousculer nombre de touristes pour prendre une photo correcte.

Bref, c'est pas Byzance, mais nous avons l'habitude, chaque année c'est pareil, et nous serons quand même au poste jusqu'au bout pour tenter de vous donner des nouvelles fraîches et soutenir nos Français en même temps que vous. Voici les dernières infos avant la pause-dîner, qui durera jusque 20h20 (5h20 du matin en France) :

C'est Josh ma gueule



Apprécié par vos reporters préférés, Josh Prager a quitté le tournoi en 41e place. C'est pas de bol, puisque l'homme qui tombe 20 bières par jour (on a compté) a vu ses Rois se heurter aux As de Chris Lindh. Le dernier mec marrant du tournoi nous quitte et ça, ça nous rend triste. Du coup, on va être obligé de se moquer de Steve Gee et de sa veste d'entraineur de foot. Pour sa performance, Josh Prager empoche 185,694$.



Chris Lindh : « Je n'arrive pas à compter mes jetons ! ». On lui dit qu'il a 15 millions ?

Comment va Clément Tripodi ?



En permanence sur son iPad, debout en train de parler avec ses potes, se renseignant sur l'état de la moyenne, un brin moite, Clément Tripodi est en apparence stressé par l'enjeu. Et ne s'en cache pas. Pourtant, dès qu'il parle des mains qu'il vient de disputer, son discours est tout autre, et son jeu semble parfaitement roder. Avec trente-cinq blindes, il figurera néanmoins parmi les plus petits tapis après la pause diner. Le coup dernier coup remporté par le Français avant d'aller manger :

Clément paie une relance en position, et voit le flop KTrèfle7Carreau5Pique. Il paie le c-bet de son adversaire, avant de lui-même miser sur le turn, un 9Coeur. Check/call en face.

Rivière : un autre 9Trèfle. Check/check rapide. Clément montre une paire de 10, elle est gagnante contre le tirage manqué QCoeurJCoeur de son adversaire.

Le point sur nos 4 Français

Nicolas Le Floch a perdu des jetons après avoir manqué un 2-barrel sur 3-8-7-Dame (deux trèfles, deux coeurs), son adversaire relance au turn, le Français passe. A ce stade de la partie, le moindre coup relancé et perdu coute cher.

Sylvain Loosli 6,5 millions.
Nicolas Le Floch 4 m.
Clément Tripodi 3,3 m.
Benjamin Pollak 1,3 m.

Un mec prudent

Fabio Ortiz est ce qu'on pourrait appeler un weak-nit. L'Argentin en a fait la démonstration, après avoir check-snapcall sur le tableau ATrèfle2Trèfle8PiqueTPique6Trèfle les trois pépites (200,000, 450,000 et 600,000) de Sergio Castelluccio, qui pensait être en value avec 8Coeur8Carreau. Mais non, puisque Ortiz a révélé QTrèfleTTrèfle pour le deuxième meilleur jeu possible !

Rustom des cavernes

Chipleader au début de la journée, Sami Rustom a pourtant mordu la poussière au cours du dernier niveau. Surprenant ? Pas vraiment. L'Américain avait prouvé hier qu'il était capable de tout, du meilleur comme du pire, surtout du pire en fait. « Il va exploser en plein vol durant le Day 6 » annonçait-on hier dans nos colonnes, au moment de faire les comptes. Rien d'étonnant donc à voir Rustom quitter la partie en 39e position, même si sa dernière main jouée fut tout à fait standard : un squeeze à tapis avec As-Dame payée par le relanceur initial en possession des Rois.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- "C'était ma toute dernière main des World Series of Poker, à moi l'alcool et la drogue." Signé : un croupier visiblement heureux d'être en vacances. Vivement qu'on le rejoigne !

- C'est la première fois en 44 ans de WSOP que le Top 40 est composé de 4 joueurs Français. En 2009, nous en avions 3.

Eliminations récentes

38. Somar Al-Darwich (Allemagne) 185,694$
39. Sami Rustom (USA) 185,694$
40. Christopher Kiane (USA) 185,694$
41. Josh Prager (USA) 185,694$

Tableau de bord
37 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 5,15 millions
Blindes : 50,000/10,000, ante 15,000 après la pause
Prix assuré : 185,694$

Benjo, Harper & Kinshu

15/07/2013 06:27

A tapis, mais pas au tapis
Level 29 - Blindes 50,000/100,000 ante 10,000

Nous avons perdu 5 joueurs durant l'heure qui a suivi le dîner, dont un de nos quatre mousquetaires... Mais pour les trois autres, les affaires continuent, et les nouvelles sont bonnes.

Cruel flop pour Le Floch



Que ce jeu est ingrat. Il semblait pourtant facile pour Nicolas Le Floch, les jetons s'accumulant jour après jour, notamment dans ce Day 6 où il s'était rapidement hissé parmi les plus gros tapis. Et puis, tout à coup, tout s'est arrêté, après un move adverse quelque peu aventureux et un bon call du Français. Le genre de situation qui nous rappelle que le poker est un jeu dans lequel la part de hasard est quelques fois déterminante. Ouverture à 225,000 de James Alexander en petite blinde, 3-bet à 525,000 du Français en grosse blinde, auquel l'Américain rétorque par un 4-bet instantané à tapis. Couvert, avec plus de 4 millions devant lui, Nicolas réfléchit un bref moment avant de faire le choix de jouer son tournoi avec ATrèfleQCoeur. « Bon call ! » s'exclame son compatriote Sylvain Loosli, assis en face de lui, avec qui il a sympathisé la veille. Et pour cause, son adversaire est complètement dominé avec ACarreau8Coeur. Mais cette bataille de blindes tourne vite au drame pour Sylvain, avec l'apparition d'un 8 sur le flop. Et puis plus rien, nada. C'est en fini du tricolore. Qualifié via un satellite à 1,000 dollars du Rio, Nicolas s'incline donc 35e pour un gain de 229,281 dollars.

On charge le Ben



Le plan de jeu de Ben Pollak était simple : attendre qu'un joueur soit éliminé en 37e place afin de passer le pallier de 185,694$ à 229,281$. Après l'élimination de Jack Amyx en 37e place, Ben a ainsi lâché les chevaux, poussant son tapis à deux reprises sans trouver de payeur. Puis, derrière une relance d'un joueur premier de parole, Ben envoie tapis pour la troisième fois consécutive depuis la grosse blinde avec APiqueJPique. Payé par ATrèfleTTrèfle, il reste en tête à l'issue d'un tableau KCarreauQCarreau9Trèfle8Carreau3Pique. Il grimpe à 2,8 millions, soit 28 blindes !

Tripodi chavire

Frissons pour Clément Tripodi ! Mis à tapis par un papy sur le turn QCarreauJPique8CoeurKCoeur, Clément possède la deuxième meilleure main possible avec TCarreau9Carreau, et n'a donc pas trop le choix. C'est payé. Le papy retourne une paire plus un tirage avec ACoeurJCarreau, et Clément doit éviter l'un des deux 10 restant dans le paquet. La rivière est un KTrèfle, autrement dit une brique qui vaut autant qu'une maison pour Clément, qui double son tapis à plus de 7 millions. (Etant arrivé au beau milieu du coup, je me permets de reprendre PokerNews pour l'action du coup (confirmée par les railbirds Français) : Clément a défendu sa BB, check/call le flop, et misé sur le turn avant de se voir relancé à tapis.)

Le point sur nos 3 Français

Ils ne sont plus que 3 parmi 32 joueurs !

Clément Tripodi 7 millions
Sylvain Loosli 5,4 m.
Benjamin Pollak 2,8 m.

Le Top 5 selon PokerNews.com

1/ Anton Morgenstern (Allemagne) 18,95 millions
2/ Chris Lindh (USA) 14,155 m.
3/ James Alexander (USA) 11,1 m.
4/ JC Tran (USA) 10,8 m.
5/ Jay Farber (USA) 9,89 m.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Il faut désormais 8 membres d'ESPN pour filmer un coup de poker, contre 7 hier. Une employée en charge de tirer les cables des caméras est venue s'ajouter à l'équipe. Sachant qu'il y a une équipe par table, je vous laisse imaginer l'ampleur de la logistique mise en place par ESPN. Avec nos "Dans la tête d'un pro" tournés avec un crew de 4 personnes, on se sent petit (mais costaud).

- La majorité des Français ayant fait le voyage à Vegas sont maintenant rentrés à la maison, mais une dizaine de résistants est au Rio ce soir pour soutenir les amis. J'ai notamment reconnu Otto Richard, Yohann Aubé, Fabrice Soulier, Claire Renaut et Guillaume Jenner. Davidi Kitai a aussi fait une apparition un peu plus tôt pour lâcher un petit "bêêêê" en direction de Benjamin Pollak. En espérant qu'il revienne demain demain demain.

Eliminations récentes

33. Aleksejs Ponakovs (Lettonie) 229,281$
34. Byron Kaverman (USA) 229,281$
35. Nicolas Le Floch (France) 229,281$
36. Umang Dattani (Canada) 229,281$
37. Jack Amyx (USA) 185,694$

Tableau de bord
32 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 5,95 m.
Blindes : 50,000/10,000, ante 15,000
Prix assuré : 229,281$

Benjo, Harper & Kinshu

15/07/2013 07:36

Il s'agit désormais d'un Men Event
Level 29 - Blindes 50,000/100,000 ante 10,000

Grosse heure de jeu ! Un de nos Français a gagné un pot gigantesque, et on a perdu pas moins de cinq joueurs durant l'heure qui vient de se finir, dont la dernière joueuse en course !

Short-stack depuis quelques heures, Jackie Glazier s'est retrouvée à tapis pour 20 blindes contre Sergio Casteluccio, le Fabrice Soulier Italien, dont la paire de 10 est restée en tête contre son As-Dame.

Avec l'élimination de Glazier, nous avons désormais affaire à un tournoi entièrement masculin. L'Australienne remporte 229,281 dollars.



Le mari de Jackie Glazier est là pour apporter un peu de consolation

Il a fait le Tripodi



Clément Tripodi a fini le travail ! Après l'ouverture à tapis d'un montant de 1 million signée Dan Owen - le papy contre qui il avait doublé juste avant, le grinder tricolore flat avec QCoeurQCarreau. Aucun autre joueur ne s'immisce dans l'affaire et Clément peut alors découvrir la main de son adversaire, QTrèfleJCoeur. Un As et un Roi offrent une gutshot à Owen, mais plus rien ne vient ensuite. Le joueur Américain se classe 32e pour 229,281 dollars, tandis que le Français s'envole à 7,6 millions !

Le plus gros pot du tournoi est pour la France



La fête nationale se déroule aussi à Las Vegas, messieurs dames ! A 28 joueurs restants sur le Main Event, un Français est en deuxième position au classement ! Merci à une quinte. Derrière une relance à 200,000 d'un joueur UTG+1 et à 3-bet à 475,000 de la petite blinde, Sylvain Loosli ouvre QPiqueJCoeur en grosse blinde et 4-bet à 950,000. Le relanceur initial passe, mais pas le second, qui paie après seulement dix secondes.

2Trèfle9PiqueJTrèfle

Derrière un check de son adversaire, Sylvain se renseigne sur la taille du tapis adverse (6,5 millions), puis envoie 950,000 avec sa top paire. La tension monte d'un cran quand il est relancé à 2 millions et décide de payer. Le turn apporte de nombreux tirages : c'est le KTrèfle. Son adversaire ne poursuit pourtant pas son agression, décidant de checker. Sylvain pousse alors son tapis ! Quinze secondes de réflexion chez son opposant, puis call, avec APiqueACarreau, une main en tête mais fébrile face à cette paire et ce tirage quinte. Après un TTrèfle à la rivière, Sylvain s'empare de ce pot énorme - le plus gros du tournoi - et grimpe à 15 millions. Il est second en jetons !

EDIT : nous avons modifié le post, pensant dans un premier temps que Sylvain avait floppé un brelan, il avait en fait une paire et un tirage quinte quand les tapis ont volé !

Le point sur nos 3 Français

Ils ne sont plus que 3 parmi 32 joueurs !

Sylvain Loosli (Joueur Winamax) 15 millions !
Clément Tripodi 7,1 m.
Benjamin Pollak 3,24 m.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Nombre de fois que les couvreurs se sont exclamés "Le meeeeeeeeec" à propos d'absolument n'importe quoi, et surtout rien : 218 rien que pour aujourd'hui. "Le meeeeeeeeeec, sans blague quoi", dit Harper lisant par dessus mon épaule. Bon, bah 219 en fait.

Eliminations récentes

Il ne reste plus que trois tables actives...

28. George Wong (USA) 229,281$
29. Philip Long (UK) 229,281$
30. Danard Petit (Canada) 229,281$
31. Jackie Glazier (Australie) 229,281$
32. Dan Owen (USA) 229,281$

Tableau de bord
30 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 6,35 millions
Blindes : 60,000/120,000, ante 15,000
Prix assuré : 229,281$

Benjo, Harper & Kinshu

15/07/2013 08:22

Trois Français en demi-finales du plus gros tournoi du monde
Il reste 27 joueurs

ll faut croire que les organisateurs des World Series of Poker étaient satisfaits du rythme des éliminations au cours des huit premières heures de la journée. Le Day 6 du Main Event devait durer cinq niveaux, mais Jack Effel a décidé de siffler la récré au bout de quatre, juste après que Danny Wong ait joué sa dernière main et quitté le tournoi en 28ème place.

Descendez en bas de cet article pour consulter la liste de ceux qui ne reviendront pas lundi dans l'Amazon Room pour tenter de se qualifier en finale - nous avons notamment perdu Vladimir Geshkenbein, Noah Schwartz, Jim Collopy, Vitaly Lunkin, Josh Prager, la dernière joueuse du tournoi Jackie Glazier et le Français Nicolas Le Floch, victime d'un bad beat foutrement rageant.

Pour l'heure, place aux bonnes nouvelles : pour la deuxième fois de l'histoire du poker Français, trois joueurs tricolores seront en demi-finales du plus beau tournoi du monde ! Les trois veinards se nomment Clément Tripodi, Benjamin Pollak et Sylvain Loosli. Tous les trois sont d'excellents joueurs de cartes avec des instincts qui n'ont pas failli tout au long de la semaine : comme en 2009, où l'on avait suivi Ludovic Lacay, François Balmigère et Antoine Saout à l'orée de l'ultime table, nos chances sont très bonnes !`



Quelle journée pour Sylvain Loosli ! Débutant la journée avec le sixième plus gros tapis, le Français portant les couleurs de Winamax a poursuivi sa progression pour terminer à 14,125 millions, un tapis le plaçant en seconde position... « Je suis rapidement monté à 9,5 millions », explique Sylvain au moment de revenir sur sa journée, « puis j'ai eu un coup de barre, j'ai perdu quelques pots et je n'ai pas bien joué… La pause diner m'a fait du bien, j'ai pris quelques jetons puis est venue cette main où j'ai un énorme coup de chance avec ma top paire et mon tirage quinte qui battent les deux As de mon adversaire. » Apprenant que la journée se termine un niveau plus tôt, Sylvain nous a fait part de son soulagement : « Je vais enfin pouvoir dormir ! »

Toute la journée, Clément Tripodi a semblé tendu, comme rattrapé par l'enjeu. On le comprend, il est à 26 éliminations de toucher un chèque de 8,4 millions de dollars ! Soutenu par de nombreux amis, le jeune Londonien a néanmoins trouvé les ressources pour rester concentré. Quand on lui demande de résumer sa journée, il avoue néanmoins « être vidé, et ne pas se souvenir des mains disputées aujourd'hui… » Ses amis l'aident : une paire de Valets qui lui permet de doubler contre deux Dix, une quinte contre la troisième paire d'un Dan Owen qui s'est particulièrement emballé, puis l'exécution de ce dernier en fin de journée. « Je suis épuisé » confie Clément. « Je vais aller boire un verre, puis aller me coucher. En espérant pouvoir dormir ! »

« Incroyable, incroyable, incroyable » ne cesse de répéter Benjamin Pollak en empaquetant ses jetons dans le sac en plastique que lui tend l'un des superviseurs. Le joueur tricolore a réussi l'exploit de rallier le Day 7. Ce n'était pourtant pas une mince affaire. Car quelques heures auparavant, Benjamin démarrait la journée avec 15 blindes, des miettes en comparaison à la plupart de ses adversaires. Mais le parisien n'a rien lâché. Après un coin-flip crucial gagné d'entrée de jeu - avec Valet-10 contre paire de 4 - Benjamin a retrouvé plus de profondeur, lui permettant de déployer son jeu compact et agressif qu'il affectionne tant. Sans succès cependant. Retombé à une quinzaine de blindes au fil des orbites, le joueur Betlic a alors eu une succession de mains - paire de Rois, paire de 5, puis As-Valet assortis, avec lesquels il a engagé à chaque fois son tapis. Seulement payé la troisième fois, Benjamin l'a alors emporté contre As-10 et a ainsi pu survivre un peu plus encore. Tant qu'il reste des jetons, il reste de l'espoir. Et c'est avec 3,2 millions de jetons, soit 27 blindes, que Benjamin reviendra au Rio ce lundi.

Le reste du field

Belle journée pour les têtes de série : JC Tran et Carlos Mortensen ont construit des piles imposantes (parfois en chattant), le Fabrice Soulier Italien Sergio Casteluccio s'est maintenu. Yevgeniy Timoshenko est monté très haut pour finalement tomber en milieu de peloton. Steve Gee était déjà présent en finale l'année dernière, et David "Raptor" Benefield ferme la marche.

On ne sait pas encore grand chose du chip-leader Allemand Anton Morgenstern si ce n'est qu'il est jeune, et qualifié sur Internet. Ben voyons.

Les demi-finalistes du plus beau tournoi du monde

1. Anton Morgenstern (Allemagne) 21,955 millions
2. Sylvain Loosli (France) 14,125 m.
3. Chris Lindh (USA) 12,035 m.
4. JC Tran (USA) 11,97 m.
5. Fabian Ortiz (Argentine) 10,81 m.
6. Carlos Mortensen (Espagne) 10,79 m.
7. James Alexander (USA) 9,445 m.
8. Jay Farber (USA) 8,975 m.
9. Matthew Reed (USA) 7,705 m.
10. Jason Mann (Canada) 7,505 m.
11. Amir Lehavot (Israël) 7,385 m.
12. Clément Tripodi (France) 7,135 m.
13. Sergio Casteluccio (Italie) 6,56 m.
14. Alexander Livingston (Canada) 5,8 m.
15. Mark Newhouse (USA) 5,785 m.
16. Marc McLaughlin (Canada) 5,415 m.
17. Jan Naklada (Russie) 5,36 m.
18. Yevgeniy Timoshenko 5,31 m.
19. Ryan Riess (USA) 3,83 m.
20. Maxx Coleman (USA) 3,83 m.
21. Bruno Kawauti (Brésil) 3,58 m.
22. Benjamin Pollak (France) 3,23 m.
23. Steve Gee (USA) 3,16 m.
24. Rep Porter 2,675 m.
25. Michiel Brummelhuis (Pays-Bas) 2,245 m.
26. Jorn Walthaus (Pays-Bas) 1,9 m.
27. David Benefield (USA) 1,84 m.

Les éliminés du Day 6

28. George Wong (USA) - 229,281$
29. Philip Long (UK) - 229,281$
30. Danard Petit (Canada) - 229,281$
31. Jackie Glazier (Australie) - 229,281$
32. Dan Owen (USA) - 229,281$
33. Aleksejs Ponakovs (Lettonie) 229,281$
34. Byron Kaverman (USA) 229,281$
35. Nicolas Le Floch (France) 229,281$
36. Umang Dattani (Canada) 229,281$
37. Jack Amyx (USA) 185,694$
38. Somar Al-Darwich (Allemagne) 185,694$
39. Sami Rustom (USA) 185,694$
40. Christopher Kiane (USA) 185,694$
41. Josh Prager (USA) 185,694$
42. Jonathan Jaffe (USA) 185,694$
43. Phil Mader (USA) 185,694$
44. Bryan Pellegrino (USA) 185,694$
45. David Stephens (USA) 185,694$
46. Vitaly Lunkin (Russie) 151,063$
47. Jaime Kaplan (USA) 151,063$
48. Gaetano Preite (Italie) 151,063$
49. Oliver Price (UK) 151,063$
50. Sebastian Gohr (UK) 151,063$
51. Jim Collopy (USA) 151,063$
52. Noah Schwartz (USA) 151,063$
53. Rachid Ben Cherif (Pays-Bas) 151,063$
54. Darryl Ronconi (USA) 151,063$
55. Brett Richey (USA) 123,597$
56. Roberto Damelian (Australie) 123,597$
57e. Brendon O'Neal (USA) - 123,597$
58e. Keanu Tabali (USA) - 123,597$
59e. Steven Watts (UK) - 123,597$
60e. Andrea Dato (Italie) - 123,597$
61e. Erkut Yilmaz (USA) - 123,597$
62e. Vladimir Geshkenbein (Russie) - 123,597$
63e. Cero Zuccarello (USA) - 123,597$
64e. Marc Emond (USA) - 102,102$
65e. Corrie Wunstel (USA) - 102,102$
66e. Yann Dion (Canada) - 102,102$
67e. Simon Ravnsbaek (Danemark) - 102,102$
68e. Tyler Cornell (USA) - 102,102$

Les prix qui seront distribués demain

10e à 12e / 573,204$
13e à 15e / 451,398$
16e à 18e / 357,655$
19e à 27e / 285,408$

Tableau de bord
27 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 6,35 millions
Blindes : 60,000/120,000, ante 15,000

Benjo, Harper & Kinshu