Multiplex Poker sur WinamaxRadio Winamax  en direct de Las Vegas

Main Event - Day 4 - Par Benjo, Harper et Kinshu


Aller à la page 1, 2 Suivant

25/06/2013 14:46 - Main Event - Day 4

Day 4 : le jour de paie
666 joueurs pour 648 places payées - 27 Français

Journée ô combien importante pour les 666 joueurs encore en lice dans le Main Event : c'est aujourd'hui que les places payées, au nombre de 648, seront atteintes. La bulle va donc se profiler très vite dans ce Day 4 où 27 Français, dont 4 joueurs du Team Winamax, se trouvent sur la ligne de départ !

Top 10

1. Maxx Coleman (USA) 1,071,500
2. Josh Prager (USA) 993,000
3. Max Steinberg (USA) 975,000
4. Jonathan Lane (USA) 958,500
5. Dick Van Luijk (Belgique) 940,000
6. Vladimir Geshkenbein (Russie) 900,000
7. Nick Schwarmann (USA) 893,000
8. Matthew Huey (USA) 885,500
9. Chris Johnson (USA) 962,000
10. Guilherme Garcia (Bélize) 853,000

Quelques notables



37. Doyle Brunson (USA) 626,000
59. Annette Obrestad (Norvège / Photo) 564,000
69. Mélanie Weisner (USA) 536,000
174. Greg Merson (USA) 390,000
176. Marcel Luske (Pays-Bas) 386,000
180. Michael Mizrachi (USA) 379,500
195. Marvin Rettenmaier (Allemagne) 354,000
201. Jake Cody (UK) 350,000
436. Carlos Mortensen (Espagne) 172,500
658. Erik Seidel 39,000

27 Français



43. Clément Tripodi (photo) 608,000
84. Sylvain Loosli 500,500
95. Estelle Denis 480,500
130. Bertrand Grospellier 444,000
151. Benjamin Pollak 423,000
155. Leon Phung 414,500
168. David Susigan 400,500
175. Romain Gravisse 386,500
209. Grégory Benac 345,000
228. Nicolas Pons 330,500

230. Maxence Dupont 326,500
265. Nicolas Le Floch 296,500
324. Ludovic Lacay (Team Winamax) 252,500
327. Jean-Pierre Besançon 251,000
356. Giuseppe Zarbo 227,000
369. Patriokios Chagiat 219,500
372. Guillaume Jenner 218,000
437. Michel Abécassis (Team Winamax) 171,500
440. Yann Migeon 170,000
444. Bruno Lopes (Team Winamax) 168,000



450. Vincent Robert 165,500
470. Benjamin Ane 149,000
495. Emile Petit 134,500
513. Valentin Granier 127,500
518. Nicolas Levi (Team Winamax) 123,500
535. Sarah Herzali 115,000
550. Patrick Sacrispeyre 106,000

Tapis moyen : presque 300,000

La structure du jour

2,500-5,000 ante 500
3,000-6,000 ante 1,000
4,000-8,000 ante 1,000
5,000-10,000 ante 1,000
6,000-12,000 ante 2,000


Main Event - le programme

Samedi 6 juillet : Day 1A
Dimanche 7 juillet : Day 1B
Lundi 8 juillet : Day 1C
Mardi 9 juillet : Day 2A et 2B
Mercredi 10 juillet : Day 2C
Jeudi 11 juillet : Day 3
Vendredi 12 juillet : Day 4
Samedi 13 juillet : Day 5
Dimanche 14 juillet : Day 6 (jusque 27 joueurs)
Lundi 15 juillet : Day 7 (jusque 9 joueurs)

12/07/2013 23:03

Félicitations aux 27 Français payés dans le Main Event 2013 !

70 minutes auront été nécessaires pour atteindre passer de 666 à 648 joueurs, et donc atteindre les places payées. Kinshu et Harper sont en train de rédiger le récit de ce moment hautement excitant.

En attendant, nous sommes contents d’annoncer que les 27 Français listés au départ du Day 4 ont TOUS atteint les places payées ! (Note : Marc Perrault, un temps compté comme Français, s'est avéré être de nationalité Québécoise après vérification auprès de l'intéressé).

On notera que Giuseppe Zarbo atteint l'argent pour la troisième fois consécutive au Main Event. ElkY est aussi payé pour la troisième fois (après des deep-runs en 2008 et 2009).

C'est la seconde fois pour Estelle Denis, Patrikios Chagiat, Patrick Sacrispeyre, Maxence Dupont et pour les joueurs du Team Winamax Kool Shen et Ludovic Lacay.

Pour tous les autres, c'est la première fois que leur nom apparaîtra au palmarès du plus beau tournoi de poker du monde : champagne !!!

Un grand bravo à :



Michel Abécassis, Ludovic Lacay, Bruno Lopes, Nicolas Levi (Team Winamax)



Estelle Denis, Sarah Herzali, Clément Tripodi, Sylvain Loosli



Bertrand "ElkY" Grospellier, Benjamin Pollak, Leon Phung, David Susigan



Romain Gravisse, Grégory Benac, Nicolas Pons, Maxence Dupont



Nicolas Le Floch, Jean-Pierre Besançon, Giuseppe Zarbo, Patrikios Chagiat



Guillaume Jenner, Yann Migeon, Vincent Robert, Benjamin Ane



Emile Petit, Valentin Granier, Patrick Sacrispeyre

12/07/2013 23:37

Champagne pour tout le monde (ou presque)
Des bulles pour la bulle au Main Event des World Series of Poker

11h45. Les superviseurs ouvrent les portes de l'Amazon Room. Une foule de joueurs, sur-excités à l'idée de rentrer dans l'argent du plus beau tournoi du monde, déboulent dans la salle de tournoi et se ruent sur leurs tables respectives. Pas de panique, la partie ne reprendra pas avant midi, au minimum, le temps que la plupart des participants soient installés. Tant pis pour les retardataires.



Il est donc midi passé de quelques minutes quand Jack Effel s'empare du micro pour annoncer la reprise du tournoi. Le tableau d'affichage indique 666 joueurs, un chiffre qui tombe en l'espace de quelques minutes à 652. La pression monte, le public derrière le rail se fait de plus en plus nombreux, et a l'occasion d'assister à des coups spectaculaires. Comme cette quinte flush floppée par le Français Sylvain Loosli, qui avec JCoeur9Coeur en mains, décave un adversaire en possession de KCoeur2Coeur, sur un flop affichant TCoeurQCoeur8Coeur.



Pendant ce temps-là, Ludovic Lacay y va lui aussi de son élimination. Installé sur le podium télévisé d'ESPN, le pro Winamax se retrouve à tapis avec un brelan de 7 trouvé au flop. Son adversaire n'a lui que hauteur Roi, une main insuffisante qui scelle le sort de ce joueur à quelques encablures de la bulle. Au même moment, Bruno Lopes double son tapis et revient à hauteur de la moyenne, lui assurant, sauf accident, de rentrer dans l'argent. Nous y sommes presque. Après 44 minutes de jeu, le chronomètre est mis en pause.

650 joueurs restants. L'agitation se poursuit, et la quasi-intégralité des croupiers sont maintenant debouts, prêts à distribuer la main suivante. Tous, sauf un, qui attend la décision de Marvin Rettenmaier sur un tableau 4PiqueTCarreau4CoeurJCarreau6Coeur. Mis à tapis, il doit payer pour sa survie dans le tournoi. Il a encore 35 blindes, largement de quoi atteindre l'argent. Mais Marvin a ATrèfle4Carreau, et hésite à payer. Que peut-il se passer dans sa tête ? A ce moment-là, sa main ne bat plus qu'un bluff… Doit-il prendre le risque de faire un mauvais call au risque de terminer bubble-boy ? Ou doit-il passer pour sagement atteindre l'argent ? Les minutes passent. Cinq au total.

Personne n'ose demander le temps, ce serait inutile, puisque l'horloge du tournoi a été stoppée en vue du main-par-main. Le public, les médias et les joueurs des tables voisines encerclent la table. Puis un petit son fluet émane de la bouche de Marvin : « call ». Il engage la somme avec son brelan ! Son adversaire est dévasté, étant en bluff avec KCarreau5Carreau. Marvin, 4,1 millions de dollars de gains en tournoi, est aussi heureux que s'il venait de remporter le titre. Superstar ou pas, la bulle du Main Event est toujours un moment particulier. Dans le même temps, le Brésilien Dzivieleski quitte le tournoi, son Roi-Huit perdant contre une paire de Deux (Roi au flop, un Deux au turn, un Deux à la rivière !).



Le directeur du tournoi Jack Effel se saisit du micro. « Vous êtes 649, et 648 joueurs seront payés. Si vous êtes éliminé, restez assis, car il est possible que d'autres joueurs soient éliminés dans le même temps, auquel cas vous partagerez le prix de la 648e place ! Croupiers, allez-y ! » Dans le public, chacun essaie de se frayer un chemin auprès des tables. On joue des coudes, mais les mecs de la sécurité sont intransigeants : seules les caméras d'ESPN peuvent s'approcher des tables. Alors, finalement, chacun sort son téléphone, et regarde sur Twitter les nouvelles postées par ceux qui ont accès aux tables.

Brian Kellog est le premier à partir à tapis. Huit minutes sont nécessaires avant que toutes les autres tables aient fini de jouer. Les superviseurs sont reliés par un talkie-walkie, et il est absolument indispensable d'être sûr que toutes les tables ont terminé la main en cours avant de révéler les jeux d'un joueur à tapis. C'est à Jack Effel de prendre cette décision. Il procède alors au contrôle : c'est bon pour les deux tables télévisées, pareil pour la zone Tan et la Orange. Rendez-vous dans la Violette, où Brian a engagé son tapis avec KCoeurJCarreau. En face, Sabat a QCoeurJPique et le flop est QTrèfle4Trèfle2Coeur. « Brian doit trouver un Roi pour rester dans le tournoi, sinon, vous serez dans l'argent ! » Le turn ? Un KCarreau ! Explosion dans la salle, avec des sentiments divergents : d'une part l'excitation de voir la carte miracle apparaitre, de la joie pour ce joueur à tapis qui doit vivre une de ses plus grandes émotions de joueur de poker, mais également la frustration de ne pas encore être dans l'argent, et donc de risquer d'être le fameux bubble boy.



Jack Effel ordonne aux croupiers de lancer une nouvelle main. Rapidement, l'annonce fuite sur Twitter : un joueur est à tapis sur la table 443 dans la zone violette. La table est près d'une sortie et je parviens à me frayer un chemin pour voir Farzad Bonyadi risquer son tournoi. Sur une rivière JCarreau5Pique3PiqueTPiqueKCoeur, Nick Schwarmann lui a réclamé l'ensemble de son tapis, près d'une vingtaine de blindes, et Farzad a rapidement payé. Le reste des tables passent rapidement, et Jack Effel s'approche de la table : « Les jeux, s'il vous plait ! » Bonyadi retourne APiqueJTrèfle, pour une simple paire moyenne, et Schwarmann ATrèfleQCoeur pour une quinte. « Nous avons un éliminé ! » s'écrie avec enthousiasme Jack Effel. La salle reste étonnamment silencieuse. Un deuxième joueur était à tapis sur une table voisine, Tzu Yen, qui double avec un brin de réussite avec As-Dame contre une paire de Rois.



Les caméras s'approchent de Jack Effel, qui se saisit du micro : « Mesdames et messieurs, vous n'êtes plus que 648. Vous êtes dans l'argent ! Notre bubble-boy est Farzad Bonyadi, déjà vainqueur de trois bracelets. Les World Series of Poker l'invitent au Main Event 2014. » Un beau geste qui n'atténue que très légèrement la déception de Farzad. Deux mains ont suffi. La bulle fut rapide et la salle applaudit, les joueurs sortent leur téléphone pour prévenir leurs amis, puis Jack les interrompt : « les appareils électroniques sont désormais interdits aux tables jusqu'à la conclusion du tournoi ! » 648 joueurs sont dans l'argent, parmi lesquels 27 français, dont 4 membres du Team Winamax. Le premier objectif du tournoi est désormais derrière nous, place à la conquête de la table finale.

Harper & Kinshu

13/07/2013 01:09

Rush vers la caisse
Main Event : Beaucoup d'éliminations après la bulle



Sans surprise, l'effet "bouchon de champagne" de la bulle fut visible à l'oeil nu à la reprise de la partie, avec un défilé de joueurs éliminés devant le banc de presse, escortés par des employés des WSOP vers les hôtesses chargées d'enregistrer leur résultat final dans l'ordinateur. Ces joueurs, la plupart résignés mais souriants, collectent un reçu qu'ils pourront ensuite échanger à la caisse contre leur gain : ils seront payés par chèque, liquide, virement bancaire, jetons de casino et même, nouveauté cette année, des bons pour des danses privées au Spearmint Rhino, célèbre établissement nocturne convenablement située à cinq pâtés de maison du Rio. Je plaisante.

On a ainsi perdu plus de 130 joueurs depuis la bulle, soit quasiment une élimination par minute. Parmi les premiers joueurs éliminés dans les places payées, on compte Christian Harder, Mike Watson, Humberto Brenes, Erik Seidel, Steve Zolotow, : ils collectent un prix de 19,106 ou 21,495$, selon leur place au classement.



Première sortie Française dans l'argent : Jean-Pierre Besancon, en 619ème place. Pas d'infos sur ce qu'il s'est passé.



Michel Abécassis a perdu un coin-flip fatidique avec As-Valet contre une paire de 7 : avec cette 570ème place, le joueur du Team Winamax réalise son 4e ITM de l'été aux WSOP, et son tout premier au Main Event. GG Miguel !



Troisième élimination Française : Guillaume Jenner, croisé à la caisse. « Je termine 572e… J'avais 16 blindes, et j'ai perdu avec les Dix contre les Neufs, à tapis avant le flop » soupire Guillaume, avant de se reprendre : « je ne vais pas me plaindre, j'ai chatté pendant la bulle ! » Il remporte 21,495$.

Woody perd des plumes

Attention, Nicolas Pons ! Après avoir relancé une paire de Valets, il décide miser sur un flop T63, puis de check-call sur un 6 au turn, et check-call à nouveau sur un 8 à la rivière. Mauvaise décision : il fait face à une paire de Six ayant trouvé un carré. 'woody all in' chute à 200,000, soit une trentaine de blindes.

Petit mais costaud

Certains s'envoient en l'air une fois la bulle explosée, d'autres conservent leur rigueur naturelle. A l'instar d'Emile Petit, qui s'est laissé tomber à 11 blindes, sans doute faute de jeu ou de spots favorables, avant d'engager son tapis depuis la grosse blinde avec As-8 après un openshove du joueur au bouton. Confronté à une paire de 7, le Français de l'écurie PMU a doublé son petit capital en trouvant un As sur le flop.

Zarbo voit double



Guiseppe Zarbo peut faire péter les lunettes : il vient de passer à un demi-million de jetons ! Un gros squeeze préflop avec deux Rois chez le tricolore, un flatcall d'un adversaire ayant deux Valets, et un flop 8-7-3 sur lequel tout est parti au milieu !

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- La table TV où Doyle Brunson et Ludovic Lacay évoluaient a cassé. Mais comme ESPN veut encore avoir Doyle sous les feux des projecteurs, celui-ci y reste, passant du siège 9 au siège 7, et ce sont les autres joueurs (Robert Salabaru, finaliste en 2012, et Sarah Herzali notamment) qui viennent à lui. C'est d'ailleurs là que l'on peut constater de visu la façon dont la présence d'ESPN peut se faire au détriment de l'intégrité du jeu : le temps que les caméramen et techniciens se remettent en place, la partie a été interrompue pendant au moins quinze minutes, tandis que, bien sur, le jeu continuait de manière normal autour des 60 autres tables du Main Event.

"J'ai rêvé ou le type en fauteuil roulant s'est levé pour pendant son coin flip ?" - Signé : un reporter Winamax confondant Las Vegas avec Lourdes.

Tableau de bord
514 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 370,000

13/07/2013 02:27

Sous la barre des 500 joueurs
Level 18 : blindes 3,000/6,000, ante 1,000

On continue sur le même rythme : ls éliminations sont allées bon train durant la dernière heure... Y compris pour nos Français.

Le Team Winamax est plutôt en forme

Après l'élimination de Michel Abécassis, le Team Winamax a repris sa marche en avant. Le point sur nos trois (!) représentants à 480 joueurs restants.



- Nicolas Levi (ici en photo avec ce bon Kinshu) a doublé son tapis de façon heureuse. Ses vingt blindes volent avant le flop avec As-Roi et il tombe contre deux Rois. Flop : JT6. Turn : 3. River : Dame ! Cette quinte lui permet de grimper à 40 blindes.

EDIT : Aie, quelques minutes plus tard, Nico rejoue As-Roi contre deux Rois, et Nico perd cette fois le coup malgré un As tombé sur le flop. Il tombe à 100,000.

- Ludovic Lacay a également bénéficié d'un petit coup de chance. Après avoir 3-bet avec Roi-Valet, il mise sur K95, puis check-call sur un 9 au turn avant qu'un nouveau 9 à la rivière ne soit checké. Turn et rivière l'ont bien aidé : son adversaire avait floppé un brelan de cinq ! Quelques mains plus tard, Cuts extrait une belle value d'un tableau hauteur dix avec As-Dix en main. Ludo est désormais assis à la table de Clément Tripodi (650,000 de tapis).

- Bruno Lopes s'est également donné de l'air. Derrière une relance UTG et un call de la petite blinde, il squeeze avec As-Dame depuis la BB. La petite blinde paie, et Bruno envoie une salve sur un flop hauteur dame avec deux carreaux. Il est payé et envoie une nouvelle secousse sur un 9 au turn. Son adversaire passe alors As-Roi de carreau !

Ludovic Lacay : 610,000
Bruno Lopes : 500,000
Nicolas Levi : 100,000
Tapis moyen : 392,000

Susu Susigan



On l'a appris via son fil Twitter : David Susigan est sorti de son premier Main Event en 503ème place.

« Il a payé un trois barrels all-in avec Roi-Valet sur un tableau hauteur Roi et son adversaire avait As-Roi » raconte Zarbo, présent à la table du rugbyman français, talonneur au club de Chalon en Fédérale 1 (l'élite amateur). Complètement démuni avec une dizaine de blindes restantes après ce coup perdu, David a alors joué un flip face au même adversaire, As-Roi contre paire de 7, sans obtenir plus de succès.

Susigan remporte 24,480 dollars. Un beau résultat de plus pour celui qui a atteint la 4ème place du WPT National Series Madrliène en 2012.

Flippons



Le boute-en-train 'woody all in' vient de doubler son petit tapis. Nicolas Pons a engagé depuis le cutoff ses 13 dernières blindes avec Dame-Valet assortis, et s'est fait payer par un joueur dans les blindes titulaire d'une paire de 10. Le Français a alors trouvé un full sur le tableau, lui permettant de repasser à près de 30 blindes dans ce Day 4. Allez là !

Dupont du vent



Fin de partie pour le qualifié PMU Maxence Dupont. Tombé à 10 grosses blindes, Maxence a trouvé une paire de 10 largement suffisante pour s'engager après deux limps et une relance adverses. Il est payé par As-Roi et perd le coin-flip, scellant son élimination en 466ème place. Il avait terminé en 455e place de l'édition 2012 du Main Event, donc on ne peut pas dire que le gars ne soit pas régulier.

Le Top 10 selon PokerNews.com

Jay Farber (USA) 1,62 million
Kevin Williams (UK) 1,54 m.
Max Steinberg (USA) 1,455 m.
Maxx Coleman (USA) 1,31 m.
Bryan Pellegrino (USA) 1,3 m.
Aleksejs Ponakov (Lettonie) 1,265 m.
James Alexander (USA) 1,25 m.
Nick Schwarmann (USA) 1,21 m.
Umang Dattani (Canada) 1,18 m.
Ami Alibay (Canada) 1,17 m.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Eliminations récentes : Rupert Elder, Stephen Chidwick, Paul Wasicka, Michael Mizrachi, James Bord, ou encore Mark Kroon, qui était chip-leader en début de journée hier.

- A la faveur d'un coinflip remporté avec paire de 6 contre As-Roi, Patrikios Chagiat est remonté à 210,000.

Les français éliminés jusqu'à présent

466. Maxence Dupont (24,480$)
503. David Susigan (24,480$)
570. Michel Abécassis (Team Winamax, 21,495$)
572. Guillaume Jenner (21,495$)
619. Jean-Pierre Besançon (19,106$)



Les couvreurs apprenant la fermeture de la Poker Kitchen ce soir

Tableau de bord
440 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 433,000
Blindes : 4,000/8,000, ante 1,000

Benjo, Harper & Kinshu

13/07/2013 03:45

Le dernier des Mohicans tire sa révérence
Doyle Brunson s'en va



Surprenante élimination de Doyle Brunson sur le podium télévisée... Surprenante, car je suspecte qu'aucun joueur avec un tant soit peu de jugeote ne pourra défendre la décision de Doyle sur sa dernière main.

Une main ou le patriarche du poker a choisi de 3-bet à 86,000 après une relance (16,000) et un call adverse, avant d'engager le reste de ses jetons (200,000) après qu'on l'ait 4-bet à tapis.

Avec une telle action, on s'attendait à voir Doyle retourner As-Roi, une belle paire, As-Dame à la limite. Mais non, Brunson a montré un Roi et un 10, même pas assortis, et n'a pas été sauvé contre une paire de 10. Le board tombe 7-3-2-9-As, et le vieux lion est éliminé aux alentours de la 420ème place. Lassitude, ou fatigue ? Peut-être que Doyle nous en dira plus quand à cette décision sur son fil Twitter personnel (@TexDolly). Belle perf' cependant pour quelqu'un à qui on a du forcer la main pour qu'il dispute le tournoi.

Quoi qu'il en soit, c'est l'occasion, comme chaque année, d'observer une scène qui donne des frissons à tout le monde sur le banc de presse : Doyle quittant l'Amazon sous les applaudissements de la salle entière. Car sa sortie est l'une des rares que le TD Jack Effel prend la peine d'annoncer au micro. Un témoignage de respect face à la longévité d'un compétiteur qui, si ses années de gloire sont derrière lui, n'en reste pas moins un modèle d'endurance, encore debout pour affronter des joueurs qui n'étaient pas encore nés au moment où il collectait ses premiers bracelets.

Comme PokerNews nous l'indiquait un peu plus tôt, Doyle a accompli quelque chose que personne d'autre ne pourra jamais faire : atteindre les places payées du Main Event durant chaque décennie depuis la création des WSOP. S'il est un joueur qui a marqué l'histoire des championnats du monde de son empreinte, c'est bien lui. Il faut dire qu'aucun autre joueur encore en activité aujourd'hui ne peut se vanter d'avoir participé à la première édition du festival en 1970.



Doyle Brunson remportant son premier titre de champion du monde (crédit photo : je sais pas)

Retour sur les huit places payées de Doyle en 44 éditions du Main Event :

1976 : vainqueur devant 21 joueurs pour 220,000$
1977 : vainqueur devant 33 joueurs pour 340,000$
1980 : deuxième derrière Stu Ungar parmi 73 joueurs, pour 146,000$
1982 : 4ème parmi 104 joueurs pour 52,000$
1983 : 3ème parmi 108 joueurs pour 108,000$
1997 : 16ème parmi 312 joueurs pour 25,440$
2004 : 53ème parmi 2576 joueurs pour 45,000$
2013 : 420ème environ parmi 6352 joueurs pour 28,063$

D'autres éliminations Françaises

Deux Tricolores sont venus s'ajouter à la liste des sortants durant la dernière heure :



438. Benjamin Ane (24,480$)



461. Valentin Granier (24,480$)

Nous n'avons pas de détails sur les coups ayant conduit à ces éliminations. On a perdu 7 de nos compatriotes depuis l'entrée dans l'argent, il en reste encore 20 en course !

La tête au carré



Pour éliminer un adversaire, Ludovic Lacay n'a pas eu à forcer son talent. Son voisin de gauche a poussé ses dix blindes premier de parole avec Valet-Dix alors que le pro Winamax avait deux Rois en grosse blinde. Le flop KJ3 lui donne un brelan, et le turn Dame remet un peu de suspense avec des possibilités de quinte pour son opposant, mais la rivière est un Roi qui donne un carré à Ludo. Cuts grimpe à 700,000 !

Les Français souffrent



De gauche à droite, trois joueurs Français : Patrikios Chagiat, Bertrand Grospellier et Estelle Denis

Discrète jusqu'à maintenant, Estelle Denis s'est réveillée lors d'une bataille de blindes, en relançant son adversaire, puis en payant son tapis (13 blindes) avec JPique8Pique. En situation de pile ou face contre une paire de 4, l'animatrice TV n'a pu améliorer sa main, perdant 100,000 dans l'affaire. Pas de quoi paniquer pour Estelle qui possède encore 440,000.

A la même table, Bertrand Grospellier est en difficulté. Ultra actif depuis le début de journée, le joueur PokerStars a perdu une multitude de pots, chutant à 60,000 au plus bas, avant de reprendre des couleurs en doublant à deux reprises (un flip gagné avec Dame-Valet contre paire de 9, puis un coup à tapis sur un flop Valet-3-5 où la paire de Dames du Français a tenu bon contre le Valet-8 assortis adverse). Mais Bertrand a reperdu des jetons dans la foulée et doit maintenant composer avec 150,000.

Overbet

Retombé dans le ventre mou du classement après avoir tutoyé le chiplead en début de journée, Sylvain Loosli a repris sa marche en avant. Dans un multiway, Sylvain check-raise à 52,000 l'ouverture à 22,000 de son voisin de gauche sur le flop 3Pique7Coeur2Pique. Payé, il remet une couche sur le turn QPique en misant cette fois 65,000. De nouveau payé, il annonce alors tapis sur la river KCoeur. Déconcerté par cet overbet massif, son adversaire préfère passer et préserver ainsi son demi-million de jetons, permettant à Sylvain de retrouver les hauteurs avec 850,000 de tapis.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Eliminations récentes : Dutch Boyd, Jake Cody, Tuan Le...

Les français éliminés jusqu'à présent
438. Benjamin Ane (24,480$)
461. Valentin Granier (24,480$)
466. Maxence Dupont (24,480$)
503. David Susigan (24,480$)
570. Michel Abécassis (Team Winamax, 21,495$)
572. Guillaume Jenner (21,495$)
619. Jean-Pierre Besançon (19,106$)



Réaction du public au moment où Brunson a retourné ses cartes



Réaction vite remplacée par celle-ci, aucune autre n'étant acceptable. Respect, Monsieur Doyle !

Tableau de bord
376 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 506,000
Blindes : 4,000/8,000, ante 1,000

Benjo, Harper & Kinshu

13/07/2013 04:37

Français : action à tous les étages !
Level 18 : Blindes 4,000/8,000, ante 1,000

Enormément de nouvelles en provenance du clan Tricolore. Il y a du bon et du moins bon !

Le bel été de Nicolas Levi



Ayant vécu le plus bel évènement de sa vie en devenant papa il y a trois mois, Nicolas Levi a choisi un programme de tournois allégé à Las Vegas. En tout, il a disputé deux épreuves. Et a réalisé deux superbes performances ! Pour le premier, Nicolas a atteint la table finale, terminant 9e sur 1736 entrants dans l'épreuve à 2,500$ (pour 53,593$). Puis 'Croc' a attaqué le Main Event. Avec les crocs, justement, bien décidé à atteindre pour la première fois l'argent sur l'épreuve reine.

Quatre jours plus tard, l'objectif a été atteint. Avec son maigre tapis, 'Croc' a ensuite réussi à doubler, avec As-Roi contre les Rois. Puis a perdu un pot avec ce même As-Roi à nouveau tombé contre les Rois. Ensuite, nous avons vu le pro Winamax passer, passer, et encore passer. A tel point que son tapis est tombé à 79,000. C'est de grosse blinde qu'il trouve la main qui le relance dans la partie : As-Dame, qui tient face à As-Dix qui lui permet de revenir à 22 blindes. Celles-ci volent quelques minutes plus tard lorsqu'il trouve une paire de Valets et tombe face à As-Roi. Ce coin flip déterminant ne tourne pas en sa faveur et le pro Winamax quitte la partie autour de la 350e place et remporte 32,242$. Ce qu'on lui souhaite désormais ? Un bon retour auprès de sa petite famille !

Double up facile pour Emile Petit

En souffrance tout au long de la journée, Emile Petit a pris un bon bol d'air frais grâce à un adversaire généreux, qui a payé sa relance à tapis avec... 10 et 4 dépareillés ! Emile est loin devant avec ses Rois et double son tapis sans souffrir au showdown. Le joueur PMU double à 380,000.

Gros Robert



Il avait démarré la journée avec 165,000, il a désormais 1,4 million ! Vincent Robert est en train de vivre un rêve éveillé. Le Français a tout d'abord doublé en se retrouvant à tapis avec 6Trèfle9Trèfle sur KTrèfleTTrèfle6Coeur face à un adversaire ayant ATrèfle4Trèfle. La paire de 6 a au final suffi pour Vincent qui est passé à 600,000. Dans la foulée, il a engagé une nouvelle fois son tapis, avant le flop cette fois, sur une configuration imparable, deux Rois contre deux As. En possession des Rois, Vincent a alors trouvé un Roi sur le flop, lui permettant de passer large chipleader du contingent tricolore !

Benac : l'arnaque



On a perdu le champion WPT National Series de Paris en 363ème position : Grégory Benac ne pouvait absolument rien faire avec une paire de Rois qui se mange les As à tapis avant le flop.

Il en a dans le froc

J'arrive à la table de Nicolas Le Floch au moment où il vient de miser 22,000 sur un turn QCarreau9Coeur5Trèfle7Carreau. Nicolas est au bouton et son adversaire (cut-off) check/raise à 71,000. Nicolas réfléchit un moment et paie.

La rivière est un 4Carreau qui n'est pas exactement une brique.

L'adversaire de Le Floch prend son temps avant de miser 104,000.

Le Floch jauge son vis-à-vis, demande à voix haute si celui-ci bluff, et finit par jeter un unique pion orange de 5,000 au milieu, signifiant un call.

On lui montre TPique7Pique pour la troisième paire du board. Le Floch a vu juste avec son QPiqueJCoeur. "Nice hand", lui dit l'autre. Le Français passe à 975,000.

Français : le point complet

18 Français vont partir en pause-dîner... Certains sont maintenant très bien placés après avoir vécu une très bonne période d'après-bulle.

Vincent Robert 1,4 million
Nicolas Le Floch 975,000
Clément Tripodi 900,000
Sylvain Loosli 850,000
Ludovic Lacay (Team Winamax) 720,000

Estelle Denis 590,000
Romain Gravisse 528,000
Bruno Lopes (Team Winamax) 460,000
Leon Phung 440,000
Benjamin Pollak 390,000

Emile Petit 380,000
Sarah Herzali 302,000
Giuseppe Zarbo 280,000
Patrick Sacrispeyre 240,000
ElkY 200,000

Yann Migeon 200,000
Nicolas Pons 140,000
Patrikios Chagiat 110,000

Nous avons perdu 9 tricolores depuis l'entrée dans les places payées...

356. Nico Levi (Team Winamax, 32,242$)
363. Grégory Benac 32,242$
438. Benjamin Ane (24,480$)
461. Valentin Granier (24,480$)
466. Maxence Dupont (24,480$)
503. David Susigan (24,480$)
570. Michel Abécassis (Team Winamax, 21,495$)
572. Guillaume Jenner (21,495$)
619. Jean-Pierre Besançon (19,106$)

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Autres éliminations récentes : Laurent Kling.

- "Je sors et j'envoie une décharge" - Signé : le chirurgien Patrick Sacrispeyre, qui a placé un joli bluff avec As-Dame en envoyant deux "décharges" sur un tableau KJ3-7.

- Estelle Denis a fait très mal à son compatriote Patrikios Chagiat, en payant préflop son 4-bet à 68,000, puis en relançant à tapis son c-bet à 50,000 sur le flop JTrèfleTCarreau9Trèfle. Patrikios a préféré abandonner et garder ses derniers 110,000 pour une meilleure occasion.

Tableau de bord
342 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 506,000
Blindes : 5,000/10,000, ante 1,000 après le dîner

PAUSE DINER ON VA GRAILLER

Benjo, Harper & Kinshu

13/07/2013 07:16

300 joueurs, dont 14 Français
Level 19 : Blindes 5,000/10,000, ante 1,000

De retour de pause-dîner, quatre de nos compatriotes se font sortir coup sur coup. Aie !

Léon boum



« Je l'ai vu en arrachage ! » A sa sortie, Leon Phung se justifie auprès de Bruno Lopes, avec qui il partageait la table. Le Français vient d'être éliminé autour de la 325e place, récoltant un chèque de 32,242$. En début de parole, il relance avec JPiqueJTrèfle et voit un joueur le payer. Tombe un flop KCoeurTPiqueTCoeur sur lequel Leon place un audacieux check-raise de 40,000 à 100,000 et voit son adversaire pousser son tapis, lui réclamant 260,000 de plus ! Hésitation d'une minute, puis call de la part de Léon, qui est mal embarqué face à KCarreauQPique (lui aussi chaud d'action). Le turn TTrèfle et la rivière 5Pique ne changent rien : nous perdons le sympathique Léon, qui prend le temps de souhaiter bonne chance à Kool Shen avant d'aller chercher son gain.

Pat le Grec



Une élimination nous a échappé juste avant la pause dîner, celle du du franco-grec Patrikios Chagiat. Shortstack, Patrikios a investi ses dernières cartouches avec As-4 après la relance d'un adversaire qui a payé avec une meilleure main - As-10. Le joueur parisien se classe 333e et empoche 32,242 dollars.

Zarbo rit jaune



Une bataille de blindes a eu raison du fantasque Guiseppe Zarbo. Après un fold général, le joueur en petite blinde dépose une pile de jetons oranges (ceux de 5,000) devant lui ; en grosse blinde, le franco-italien call, pensant que son adversaire lui réclame son tapis. Pas encore, car la pile représente 100,000, et Guiseppe possède 50,000 derrière. Peu importe, les derniers pions finissent au milieu une fois le flop 8Carreau9Pique7Carreau retourné. Giuseppe révèle ACarreauJPique et domine largement la main de son adversaire - KCoeur5Pique. Mais après une brique turn, c'est un cruel 5Coeur qui apparait river. Eliminé à la 323e place du tournoi, Giuseppe récolte un prix de 32,242 dollars.

C'est moche ma gueule !



On vient de perdre l'un des derniers amateurs Français du tournoi : Nicolas Pons. Reçu plusieurs fois au Multiplex Poker, 'woody all in', c'est le mec sympa, le pote dont on a toujours rêvé, constamment de bonne humeur, quoi qu'il arrive. Alors forcément, on est déçu pour lui, même si la performance est déjà très belle. Qualifié sur internet, Woody se sera bien bagarré quatre jours durant, avant de sortir sur un banal coin flip, paire de Valets contre le As-Dame de l'Allemand Marvin Rettenmaier. « C'était quand même le flip du Main Event des championnats du monde contre Rottweiler ! » s'écrie Nicolas en allant chercher son prix de 32,242 dollars. Même dans la défaite, il nous fait marrer le bougre. Et c'est pour ça qu'on l'aime notre Woody.

Le flip du million

As-Roi contre une paire de Valets, trente blindes de tapis effectif, des jetons qui volent logiquement, et un pot massif de 650,000 jetons qui se constitue. Parmi les protagonistes, Ludovic Lacay et son As-Roi. Ce pot peut le propulser au-dessus du million de jetons, mais une vague de briques est abattue par le croupier. « Il n'y a rien à dire… » soupire Ludo, qui va désormais se battre avec un tapis de 300,000.

Sans clémence



Le tapis de Clément Tripodi (photo, à gauche) ne cesse de grimper ! Depuis trois jours, la progression est linéaire. Nous avons récemment retrouvé le Français sur une rivière 7TrèfleATrèfle8Pique9Pique3Coeur. Le pot fait 250,000 et Clément est opposé à un adversaire (veste rouge) qui l'avait bluffé un peu plus tôt dans la partie. Le tricolore hésite alors deux minutes avant d'avancer 140,000 jetons, provoquant un fold de son adversaire. Ce pot lui permet de grimper à 1,325 million, c'est plus de deux fois le tapis moyen à 315 joueurs restants !

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- L'info du soir : Clément Tripodi porte son t-shirt fétiche "Hugs & Drugs" depuis le début du Main Event. "Je le fais tremper tous les soirs !", précise t-il.

- Deux Dames contre As-Roi, vous connaissez ? Le plus classique des coin flip vient de tourner à l'avantage de Ben Pollak, qui a doublé son tapis à 800,000.


Les éliminés Français du jour

312. Nicolas Pons 32,242$
322. Leon Phung 32,242$
323. Giuseppe Zarbo 32,242$
333. Patrikios Chagiat 32,242$
356. Nico Levi (Team Winamax) 32,242$
363. Grégory Benac 32,242$
438. Benjamin Ane 24,480$
461. Valentin Granier 24,480$
466. Maxence Dupont 24,480$
503. David Susigan 24,480$
570. Michel Abécassis (Team Winamax) 21,495$
572. Guillaume Jenner 21,495$
619. Jean-Pierre Besançon 19,106$



Les couvreurs lorsqu'on leur demande pour la 100ème fois si on peut regarder la table TV en direct sur Internet

Tableau de bord
300 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 506,000
Blindes : 5,000/10,000, ante 1,000

Benjo, Harper & Kinshu

13/07/2013 08:18

On perd deux jeunes légendes Françaises
Level 19 : Blindes 5,000/10,000, ante 1,000

On vient de perdre deux des joueurs les plus populaires du circuit professionnel Français. Il ne reste plus que 12 Français en course.

A kid with a broken dream



Clément Tripodi a éliminé Ludovic Lacay en 293ème place, lorsque ce dernier a poussé ses 13 blindes avec Dame-Valet au hi-jack. Tripodi est au bouton et avec As-Roi, la décision est facile. Le joueur du Team Winamax trouve un tirage de ventrale que le croupier ne concrétisera pas : game over.

Ludo possédait 160,000 au moment de jouer son dernier coup - il venait de perdre 120,000 en faisant doubler un short-stack avec une paire de 7 contre une paire de 10. L'irréversible chute de Ludo avait débuté avec une confrontation perdante As-Roi/As-Valet et surtout un coin-flip à 600,000 (As-Roi / JJ) qui l'aurait fait passer à 1 million s'il était rentré.

Bref, cela fait beaucoup de showdowns perdus, et autant de frustration pour Ludovic, qui ne rééditera pas sa fantastique performance de 2009 (16e pour presque un demi-million de dollars).

Sa sortie laisse Bruno Lopes seul pour représenter les espoirs du Team.

It will end now

Très actif, trop peut-être, Bertrand Grospellier a vu son Main Event se terminer aux alentours de la 300e place, sur un banal coin-flip entre sa paire de 4 et AS-9 dépareillés. Un As au flop, et ElkY se lève, une brique sur le turn, et il commence à s'éloigner, s'assurant juste du coin de l'oeil qu'il n'est pas sauvé, hé non.

A noter que vos reporters préférés se sont garantis à 100% ou presque un passage TV sur ESPN en restant fermement plantés derrière ElkY au moment où il jouait son dernier coup devant les nombreuses caméras de la chaîne sportive Américaine.



Kool Shen décolle



Nous sommes passés sous la barre des 300 joueurs restants, et Bruno Lopes est au-dessus du tapis moyen. Enfin une bonne nouvelle au milieu de toutes ces éliminations françaises ! Derrière une relance à 22,000 du joueur premier de parole et un 3-bet à 50,000 UTG+1, Kool Shen place un 4-bet à 115,000 UTG+2. Les caméras d'ESPN sont déjà sur le coup quand la parole revient au joueur UTG, qui passe. Son deuxième opposant décide lui d'engager la somme.

3Trèfle3Carreau3Pique

Surprise : l'adversaire de Bruno reprend l'initiative de miser 110,000. Une seconde plus tard, Bruno pousse son tapis pour 380,000 ! Longue réflexion de son opposant, qui finit par passer en montrant une paire de Valets à la table. Ce pot permet à Bruno de grimper à 750,000.

Le Belge fou au tapis

Attention, plus gros pot du tournoi ! Dans notre reportage du Day 3, nous vous présentions Dirk van Luijk, ce Belge fantasque capable d'investir 75 blindes avant le flop avec As-Dix de pique. Il vient de refaire des siennes, payant un 4-bet avant le flop avec KPique6Coeur (!), puis partant à tapis pour 800,000 (le tapis moyen est de 600,000) sur un flop hauteur Six. En face, le canadien Jason Mann paie avec les As et remporte cet énorme pot de 2,3 millions qui lui permet de s'emparer de la place de chipleader.

Le Floch en bonne voie

Petit pot perdu par Nicolas Le Floch. Le Français a payé avec ATrèfle5Trèfle deux bonnes salves turn (75,000) et river (135,000) sur un tableau affichant 2Coeur4Coeur9Carreau5Carreau5Pique. Et a dû s'incliner face à son adversaire muni d'une paire de 9. Sans paniquer, Nicolas a repris dans la foulée la moitié des pions concédés, face au même opposant. Le tricolore, qui possède un peu plus d'un million de jetons, devrait réussir à rallier le Day 5 en continuant sur ce rythme.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Autres éliminations récentes : Jon "PearlJammer" Turner, Philip Yeh, Matt Marafioti..

- Il reste deux heures à jouer ce soir. On devrait terminer la journée aux alentours de 220 joueurs restants. Combien de Français ? 12 pour l'instant. L'an passé, on entamait le Day 5 avec 14 Français parmi 282 joueurs au total.

Les éliminés Français du jour

293. Ludovic Lacay (Team Winamax)32,242$
295. Bertrand "ElkY" Grospellier 32,242$
312. Nicolas Pons 32,242$
322. Leon Phung 32,242$
323. Giuseppe Zarbo 32,242$
333. Patrikios Chagiat 32,242$
356. Nico Levi (Team Winamax) 32,242$
363. Grégory Benac 32,242$
438. Benjamin Ane 24,480$
461. Valentin Granier 24,480$
466. Maxence Dupont 24,480$
503. David Susigan 24,480$
570. Michel Abécassis (Team Winamax) 21,495$
572. Guillaume Jenner 21,495$
619. Jean-Pierre Besançon 19,106$



Laissez un moment aux couvreurs le temps qu'ils se remettent de toutes ces éliminations Tricolores

Tableau de bord
288 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 661,000
Blindes : 5,000/10,000, ante 1,000

Benjo, Harper & Kinshu

13/07/2013 10:05

Vous reprendrez bien un peu de mauvaises nouvelles ?
Level 20 : blindes 6,000/12,000 ante 2000

En direct du Main Event des WSOP, des nouvelles du dernier niveau du Day 4 !

Migeon coule, Estelle double



Ne vous fiez pas aux apparences : des deux joueurs français présents sur cette photo, ce n'est pas celle qui soupire qui a été éliminée, mais bien Yann Migeon (à droite). Un coin flip avec As-Dame contre les Valets qui ne tourne pas en sa faveur, et voilà le Parisien éliminé aux alentours de la 260e place pour 37,019$. Cela va en revanche très bien pour Estelle Denis, qui a doublé son tapis avec les As contre As-Roi et possède désormais 620,000.

Sarah croche



Qualifiée via un satellite à 1,000$ organisé au Rio, Sarah Herzali a multiplié son investissement par 37 ! Il s'agit de la troisième place payée aux World Series de sa jeune carrière (les deux autres étaient en 2011 sur des épreuves de moindre importance). Tombée à un tapis de douze blindes, la Française a fini par engager ses derniers jetons avec As-Valet et n'a pas amélioré contre une paire de Huit. Elle s'incline aux alentours de la 260e place et laisse Estelle Denis comme dernière représentante féminine française.

Une élimination de Luske

Vincent Robert a accentué un peu plus encore son avance, se payant au passage le luxe d'éliminer Marcel Luske. C'est sur le flop QTrèfleTTrèfleACoeur que les tapis ont volé. Et pour cause, le Hollandais Volant a retourné ATrèfleQPique pour deux paires max, tandis que le Français a lui floppé la quinte avec KPiqueJPique en mains. On en est resté là, ce qui a permis à Vincent d'atteindre la barre des 2 millions de jetons !

Les trois tonneaux



Nicolas le Floch s'est lancé dans un 3-barrel à tapis ! Dans un pot qu'il a 3-bet préflop, Nicolas distille trois banderilles (67,000, 175,000 puis 400,000 et tapis) au cours d'un tableau ACoeurJPique9Coeur3Trèfle9Pique. L'adversaire du Français passe après une longue hésitation. Fair-play, Nicolas lui montre sa main - deux Valets !

Gravissime



Solide jusqu'à lors, Romain Gravisse a perdu un coin flip crucial en cette fin de Day 4 : le classique de chez classique, paire de Dames contre As-Roi. Le jeune tricolore est désormais en danger avec moins de 20 blindes devant lui.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

« Je suis bien monté ! » - Signé : Patrick Sacrispeyre, qui parle bien évidemment de son tapis, 450,000 à une heure de la fin de la journée.

Les éliminés Français du jour

254. Sarah Herzali 37,019$
262. Yann Migeon 37,019$
293. Ludovic Lacay (Team Winamax)32,242$
295. Bertrand "ElkY" Grospellier 32,242$
312. Nicolas Pons 32,242$
322. Leon Phung 32,242$
323. Giuseppe Zarbo 32,242$
333. Patrikios Chagiat 32,242$
356. Nico Levi (Team Winamax) 32,242$
363. Grégory Benac 32,242$
438. Benjamin Ane 24,480$
461. Valentin Granier 24,480$
466. Maxence Dupont 24,480$
503. David Susigan 24,480$
570. Michel Abécassis (Team Winamax) 21,495$
572. Guillaume Jenner 21,495$
619. Jean-Pierre Besançon 19,106$

Tableau de bord
248 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 768,000
Blindes : 6,000/12,000, ante 2,000

Harper & Kinshu

Aller à la page 1, 2 Suivant