Multiplex Poker sur WinamaxRadio Winamax  en direct de Las Vegas

Main Event - Day 3 - Par Benjo, Harper et Kinshu


Aller à la page 1, 2 Suivant

25/06/2013 14:46 - Main Event - Day 3

Day 3 : 59 Français au coup d'envoi

C'en est enfin terminé des Day multiples, les choses sérieuses commencent enfin ! Tous les survivants des journées préliminaires, 1743 joueurs, sont réunis aujourd'hui pour disputer le Day 3 de la compétition. Sur la ligne de départ : 59 Français dont 7 joueurs du Team Winamax ! Coup d'oeil sur le classement avant la reprise des hostilités.

Top 10



1. Mark Kroon 507,300
2. Victor Figueroa 460,600
3. Dirk Vanluijk 435,000
4. Nick Schwarmann 413,600
5. William Reymond 405,000
6. Michael Mizrachi (photo) 394,600
7. Jason DeWitt 382,900
8. Age Ravn 370,900
9. Ryan Olsen 364,700
10. Sergio Castelluccio 360,500

Les Français



Les pros Winamax Bruno Lopes et Nicolas sont tous deux bien placés au départ du Day 3

52. Sylvain Loosli 271,500
79. Bruno Lopes (Team Winamax) 254,300
90. Bertrand Grospellier 246,600
130. David Susigan 223,700
190. Benjamin Ane ~200,000
262. Ludovic Lacay (Team Winamax) 179,600
285. Vincent Robert 175,400
301. Marc Perrault 172,300
318. Leon Phung 170,200
328. Nesrine Kourdourli 168,000

367. Clement Tripodi 159,800
409. Alban Juen 151,200
424. Yann Del Rey (Team Winamax) 148,800
436. Gregory Benac 145,200
443. Sarah Herzali 144,100
460. Patrick Sacrispeyre 142,100
556. Manuel Bevand (Team Winamax) 129,000
559. Julien Jolivet 128,500
564. Nicolas Levi (Team Winamax) 128,200

618. Maxence Dupont 123,700
624. Guillaume Jenner 122,300
649. Estelle Denis 118,800
686. Sylvain Esposito 112,600
742. Guiseppe Zarbo 107,500
767. Anthony Cierco 104,500
796. Laurent Bellaiche 101,800
837. Nicolas Le Floch 98,600
844. Julien Di Pace 96,900
855. Rocco Covino 95,400

903. Henri Chapuis 90,300
920. Patrikios Chagiat 88,600
935. Ludovic Riehl (Team Winamax) 87,500
953. Ludovic Sultan (Qualifié Winamax) 86,300
960. Emile Petit 85,400
1000. Benjamin Pollak 82,800
1004.Lionel Rozenberg 82,600
1018. Romain Gravisse 81,600
1023. Thibaud Guenegou 81,200
1093. Marcel Vicaud (Qualifié Winamax) 74,600

1103. Yann Migeon 73,300
1110. Jean-Pierre Besancon 72,700
1121. Michel Abecassis (Team Winamax) 71,900
1127. Kevin Abecassis 71,600
1145. David Zakine 70,000
1218. Antoine Saout 64,400
1360. Boris Berthome 50,100
1384. Valentin Granier 48,900
1491. Leo Laslandes 38,800
1512. Cedric Seguin 37,400

1520. Nicolas Pons 36,600
1576. Eric Clement (KING5) 32,600
1588. Pierre Milan 31,500
1623. Christopher Ducrot 28,300
1638. Thomas Denis 26,100
1655. Nicolas Cardyn 23,900
1683. Christopher Pereira 21,000
1707. Youssef Mrizeq 18,400
1732. Gabriel Nassif 13,600

La structure du jour

On devrait jouer cinq nouveaux niveaux aujourd'hui, avec comme toujours, une pause dîner après six heures de jeu.

800-1,600 ante 200
1,000-2,000 ante 300
1,200-2,400 ante 400
1,500-3,000 ante 500
2,000-4,000 ante 500


Main Event - le programme

Samedi 6 juillet : Day 1A
Dimanche 7 juillet : Day 1B
Lundi 8 juillet : Day 1C
Mardi 9 juillet : Day 2A et 2B
Mercredi 10 juillet : Day 2C
Jeudi 11 juillet : Day 3
Vendredi 12 juillet : Day 4
Samedi 13 juillet : Day 5
Dimanche 14 juillet : Day 6 (jusque 27 joueurs)
Lundi 15 juillet : Day 7 (jusque 9 joueurs)

Kinshu

11/07/2013 23:28

Level 11, ils envoient des sacoches les gonzes
Blindes 800/1,600 ante 200

Comme vous allez le voir, les deux premières de jeu furent sanglantes pour énormément de joueurs, et notamment nos Français. Voici les premières mauvaises nouvelles de la journée, probablement pas les dernières hélas.

Le scénario catastrophe

Son pote Nicolas Levi résume bien l'état d'esprit à l'heure de narrer l'élimination de Manuel Bevand après 90 minutes de jeu en ce Day 3 : « le poker est un jeu très cruel parfois… ».

Ayant débuté la journée avec un tapis supérieur à la moyenne, manub_ a rejoint la sortie « après cinq mains horribles » comme il le confie sur Twitter, et même six, si on compte celle ayant conduit à sa sortie : tombé de 129,000 à 40,000 après avoir subi une succession de coups perdus, Manu trouve As-Dame et relance au hi-jack. Il est payé par un papy au bouton.

Le flop lui est favorable : ACarreau7Trèfle3Trèfle. Manu c-bet, son adversaire paie aussitôt. Le turn est un 4Coeur et le papy envoie aussitôt son tapis. Manu engage ses derniers jetons. Le showdown est brutal : son adversaire a trouvé le brelan de 4 sur le tournant. "C'est une sensation horrible", dira Manu. "Avoir 0% à tapis sur le Main Event !"

Avant cette main fatale, Manuel a joué de malchance à une table composée de joueurs amateurs très actifs. "Je savais que je ne pouvais pas jouer trop loose contre ces joueurs, alors j'ai attendu les bonnes mains pour m'activer." Une stratégie qui n'a pas payé, Manu se faisant 3-bet et 4-bet dès qu'il s'engageait dans un pot. "J'ai perdu les quatre premiers coups que j'ai joués, puis je trouve deux Dames UTG. Je relance, mon voisin 3-bet et le joueur juste derrière 4-bet ! J'ai été obligé de passer." Derrière Manu fait doubler un joueur short-stack avec une paire de 7 contre une paire de 8. Son Main Event 2013 se terminera sans avoir gagné un pot aujourd'hui.

Six joueurs du Team Winamax restent en course après son élimination.

La fin d'un rêve



Jovial, sympa, pas stressé pour un sou, on s'était attaché à Marcel Vicaud (ici en photo à la radio Winamax en compagnie des joueurs du Team) et on commençait à croire à une belle histoire pour le nordiste, qualifié pour ce Main Event pour seulement 5 euros. Malheureusement, il a quitté le tournoi il y a quelques minutes. C'est sa table qui nous raconte ses mésaventures : « il a d'abord perdu avec une paire de Dix contre As-Six, puis avec Cinq-Six contre As-Valet pour ses dernières blindes ». Pas de bol, on espère désormais qu'il va bien profiter de Las Vegas.

Sans pitié pour Clément



Le belle aventure d'Eric Clément a malheureusement pris fin dès la première main du Day 3. Membre de l'équipe gagnante du KING5 et soutenu par ses quatre coéquipiers de la New Team, Eric a pris son courage à deux mains, relançant au bouton avec une paire de 9, puis engageant son tapis après une sur-relance du joueur en petite blinde. Las, 'Armis34' s'est fait payer par son adversaire en possession de deux As. Les vainqueurs du championnat de France de poker par équipes vont désormais pouvoir profiter durant quelques jours de Las Vegas, avant de rentrer en France des souvenirs plein la tête.

Loosli-Agressive



On retrouve en tête du continent tricolore Sylvain Loosli, gros joueur de cash-game en ligne, son activité principale. Le Français est parvenu à multiplier la cave initiale de 30,000 jetons par 9 au cours des dix premiers niveaux du tournoi. Et Sylvain ne compte pas en rester là. En témoigne les trois relances qu'il a effectué en quatre mains reçues durant le laps de temps où je suis resté à sa table. Il sera assurément l'un des joueurs à suivre de près dans ce Day 3.

Croc en jambes

Excellent début de journée pour Nicolas Levi, passé de 128,000 à 180,000 en trente minutes. Le pro du Team Winamax a notamment gagné une quinzaine de blindes en éliminant son voisin de table - le Brésilien Nicolau Villa-Lobos.

Sarah sûre



En confiance après son Day 2 spectaculaire, durant lequel elle est passée de 8,000 à 144,000 en seulement quelques heures, Sarah Herzali n'hésite pas à mettre de l'animation à sa table en ce début de journée, se lançant fréquemment en quête de gros pots. Comme par exemple ce coup, où elle 3-bet à 7,500 en position l'ouverture à 3,300 de joueur au hijack, puis flat le 4-bet à 17,800 de son adversaire. Sarah a cependant décidé de passer sur le c-bet à 17,800 envoyé sur le flop 8Carreau2Carreau6Carreau.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Joueurs restants après 2 heures de jeu en ce Day 3 : 1,494. On a donc vu défiler 250 éliminations et quelques en 120 minutes, je vous laisse calculer le taux de meurtres, largement supérieur à celui des villes de Detroit et Baltimore réunies.

- 410,000 : le tapis de Clément Tripodi à la première pause de la journée, de quoi le placer en tête des troupes françaises.

- Nicolas Cardyn a multiplié son tapis par 3 durant les deux premières heures, et possède désormais 70,000 !

- "Vous avez pas du Air Wick ou quelque chose dans le genre ?" - Signé : deux couvreurs dont le voisin sur le banc de presse ne s'est pas lavé depuis le début des World Series. Putain c'est un pote à moi en plus. Je lui dis ou pas ?

- "Je mange des chocapic en regardant un film nul, et mon père est coter de moi, il mange des merguez, bois du vin blanc et il est sur winamax." - Signé : un type sur Twitter.



- Eliminations en ce début de journée : David Vamplew, John Racener, Kevin Pollak, Robert Mizrachi, Jean-Robert Bellande (incroyable, il a débuté la journée avec 325,000 puis a perdu As-Roi contre Roi-Dix et deux Rois contre deux As !), Xuan Liu (photo) et Matthias de Meulder.

Benjo, Harper & Kinshu

12/07/2013 01:02

Level 12, on est encore loin du flouze
Blindes 1,000/2,000, ante 300

Le clan Français saigne

Plus de 150 éliminations ont été comptabilisées durant l'heure qui vient de s'écouler. Le taux d'éliminations frôle les trois par minute ! Fatalement, l'épidémie n'a pas épargné les Français. Au moins trois ont péri durant la première moitié du Level 12 :

- Antoine Saout, troisième de l'épreuve en 2009 (on pas encore fait mieux chez les Français), qui s'est contenté qu'un simple "Out." sur Twitter en guise d'annonce.

- Nicolas Cardyn : une confrontation probablement inévitable entre les As et son As-Roi sur un flop As-10-2 a précipité la sortie du Londonien.

- David Benyamine : Nous n'avons pas les détails de l'élimination du meilleur joueur Français du monde, mais PokerNews relate que Benyamine aurait payé une mise à tapis adverse sur la rivière. On lui montre une quinte et Benyamine annonce avoir engagé ses jetons avec un brelan.

- Gabriel Nassif : l'élimination de Gab est survenue un peu plus tôt mais on avait oublié de la mentionner ici. Son tapis était très faible en début de journée, l'issue était malheureusement prévisible.

- Yann Del Rey : voir plus bas.

Choc à pique



Voisins de table après que leurs tables respectives aient cassé, Michel Abécassis et Ludovic Riehl ont chacun leur tour joué et gagné un pot important ! Résumé de ce qui s'est passé.

Après une relance à 4,400 du joueur UTG et un 3-bet de celui au hijack, Michel découvre APiqueKPique en grosse blinde. Une bonne occasion pour le pro Winamax de pousser au milieu son tapis de 36,000. Le relanceur initial isole vite Michel en faisant à son tour tapis, puis révèle ACoeurKCoeur. En découvrant le QCarreauACarreau9Pique, les deux joueurs se préparent à partager le pot. Mais le turn 8Pique et la river JPique apportent une couleur inopinée à 'MIK.22' qui respire avec maintenant 85,00à de tapis.

La main suivante, Ludovic s'immisce depuis les blindes dans un multiway. Sur le flop QCarreauATrèfleTCarreau, le pro Winamax check-raise à 10,700 la mise (4,600) de l'agresseur initial. Ce dernier 3-bet alors à 23,500, une attaque à laquelle 'Mikedou' répond par un 4-bet shove ! Son adversaire jette instantanément ses cartes, ce qui permet à Ludovic de grimper à plus de 130,000.

Une journée sans



Sortie de route de notre Top Shark 'DaProd'. Trois gros coups ont scellé la chute de Yann Del Rey. Tout d'abord un énorme pot avec As-Roi contre deux Valets (un cold 4-bet préflop du Français suivi d'un 2-barrel bluff infructeux sur un tableau 9-3-2-4-6), puis une paire de Valets abandonnée sur un tableau 9-10-4-Roi-2 après un shove adverse river, et un coinflip perdu entre paire de 9 et As-Dame pour finir. Frustrant.

Ivey n'est pas invincible



Bim, voilà Phil Ivey se prenant un sérieux uppercut dans les gencives sur le podium télévisé. Nous venons de le voir disputer un pot qui aurait pu le propulser à presque 500,000. Au lieu de ça, l'Américain perd 40% de ton tapis, tombant à 80 blindes.

La main : un joueur répondant au nom de Phil Mader relance et Ivey décide de défendre sa grosse blinde avec 8 et 6 dépareillés. Y'en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes, ceci dit Ivey est un pro, donc admettons, je ne suis pas là pour juger mais pour raconter, chers frères.

Le flop est 8-6-x et les deux Phil partent dans une guerre de relances : 6,000, 20,000, 51,000, tapis chez Ivey avec ses deux paires, c'est payé par Mader, qui montre deux Valets.

Turn : Dame.

"Phil Mader n'a plus que deux cartes pour le sauver", annonce incorrectement le superviseur au micro avant de se raviser.

La rivière est un Valet : Mader est sauvé in extremis, tandis que Phil Ivey tombe à 190,000 environ. (EDIT : Une heure plus tard, le voilà revenu à 231,000. Ivey ne sera évidemment pas facile à éjecter de cette table TV !)

La France qui gagne



Vincent Robert est un joueur Français qui a souvent réalisé de belles performances au Maroc, obtenant deux victoires sur des Marrakech Poker Open qui lui ont permit d'accumuler 75,000$ de gains. Qualifié sur internet pour ce Main Event, il figure parmi les Français les plus en forme avec plus de 340,000 de tapis : plus de 170 blindes !

Il aime les plans qui se déroulent sans accroc



« J'ai un plan. » C'est ce que confie Ludo Lacay depuis le coup d'envoi de ce Main Event, sans vouloir nous le révéler. Il semble parfaitement fonctionner, puisque Ludo a fait fructifier son tapis de 179,000 à 325,000 depuis le coup d'envoi de ce Day 3. « J'ai une excellente table », confie le pro Winamax, qui est passé entre les gouttes puisque sur la table voisine figure ElkY et sur une autre Yevgeniy Timoshenko. Seul pépin : elle devrait casser d'ici deux heures. Il faudra en avoir extrait le maximum de jetons d'ici-là.



LA nouveauté de ces WSOP 2013 : l'installation d'un bar dans l'Amazon Room, juste sous le banc de presse. Les supporters (et vos reporters préférés) sont ravis !



Depuis notre poste d'observation surélevé, nous avons une vue imprenable sur la table télévisée occupée entre autres par Phil Ivey. D'ailleurs, un Harper s'est glissé sur cette TV, saurez-vous le retrouver ?

Voici la réponse avec un coup de zoom :



Statistiques, anecdotes et citations à la con

- 120,000 : le tapis de Kool Shen après trois heures de jeu, soit la moitié de ce qu'il avait en début de Day 3. L'explication du rappeur, qui partage une table avec le champion en titre Greg Merson, est laconique : "J'ai 6-bet avec 8-5 off, on m'a snap avec deux 10."

- 0 : le nombre de tables actives dans la Pavilion Room, cette salle immense mais sans âme que nous ne sommes pas mécontents de déserter jusqu'à l'année prochaine.

- Ils ont déjà quitté ce Day 3 après trois heures de jeu : Miami John Cernuto, David Vamplew, John Racner, Kevin Pollak, Robert Mizrachi, Jean-Robert Bellande, Xuan Liu, Elio Fox, Matthias de Meulder, Johnny Chan...

- "Pitié qu'on change le croupier, 6 mains à l'heure, tilt..." - Signé : Alban Juen sur Twitter.

- Récapitulons les chiffres du Main Event jusqu'à présent :

Day 1A : 943 participants, 584 qualifiés pour le Day 2A, puis 238 avançant au Day 3
Day 1B : 1,942 participants, 1,296 qualifiés pour le Day 2B, puis 562 avançant au Day 3
Day 1C : 3,467 participants, 2,306 qualifiés pour le Day 2C, puis 943 avançant au Day 3

Total : 6,352 participants, 4,186 qualifiés pour le Day 2, puis 1,743 avançant au Day 2

- Taux d'éliminations lors du Day 1 : 34% du field
- Taux d'éliminations lors du Day 2 : 41,6% du field

- Taux moyen d'éliminations par minute lors du Day 1 : 1,20*
- Taux moyen d'éliminations par minute lors du Day 2 : 2,04**

* Il faut prendre en compte le fait qu'il y a eu trois Day 1. Si le tournoi s'était joué dans une unique très, très grande salle avec un seul Day 1, le taux serait de 3,61 éliminations par minute.
** Pareil, il y a eu deux Day 2. Avec un seul Day 2, on obtiendrait un taux de 4,07 éliminations par minute, étalées sur dix heures de jeu.

Tableau de bord
1,323 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
648 places payées
Tapis moyen : 144,000

Benjo, Harper & Kinshu

12/07/2013 01:59

Level 12, ils sautent par paquets de douze
Blindes 1,000/2,000, ante 300



Parmi les joueurs Français que nous découvrons dans ce Day 3, David Susigan. Ce sportif de haut niveau - il évolue au club de rubgy de Chalon en division Fédérale 1 au poste de talonneur - dispute les World Series of Poker pour la première fois après une série de beaux résultats lors de tournois organisés dans le sud, avec notamment une 4e place au WPT National Series de Bacelone en octobre 2012, pour 29,550 euros. Nous allons tenter d'aller discuter avec David lors d'un prochain break : en attendant, vous pouvez le suivre sur Twitter, où son pseudo est SusiganD.

David figure dans le peloton de tête des joueurs Français avec plus de 320,000 de tapis.

Samow, c'est mort

Croisé dans les couloirs du Rio, Thomas 'samow' Denis nous confie ne plus avoir le moindre jeton dans ce Main Event, ses dernières blindes ayant volé avec Valet-Cinq au bouton. Payé par As-Neuf, il ne parvient pas à améliorer et doit quitter le tournoi.

Juen, les pains



Alban Juen continue d'envoyer des salves, mais ne rencontre pas franchement le succès qu'il a eu durant les deux premières journées de tournoi. As-Dame contre As-Roi, As-Valet contre As-Huit dans un pot 3-bet sur T84A, et une autre main où il s'est value-cut (explication : il pensait avoir la meilleure main et a misé afin de la rentabiliser, mais a finalement été payé par mieux), et voilà Alban assis derrière un maigre tapis de 50,000, soit une vingtaine de blindes.

Denis haut



« Ce jeu va me tuer ! » s'exclame Estelle Denis. L'animatrice TV est émoussée par les variations que connait son tapis depuis le début de ce Day 3. Descendu à 80,000 au plus bas, après avoir notamment du concéder deux gros pots, l'un avec paire de Rois, l'autre avec paire de Valets, Estelle s'est refait une santé, grimpant à plus de 200,000 ! Son dernier pot remporté : elle se fait payer trois banderilles (8,600, 12,500 et 20,000) avec APiqueQPique le long d'un tableau 8PiqueQCarreau4Pique5CoeurACarreau et l'emporte à l'abattage.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Nombre de superviseurs réquisitionnés pour aider Ludovic Lacay à porter ses jetons jusqu'à sa nouvelle table : 1 seul, mais c'est suffisant pour vous donner une idée du tapis de Ludo, ses 435,000 nécessitant plusieurs casiers pour être rangés.

- "Je viens de perdre avec brelan contre couleur dans un pot 3-bet. J'ai pas réussi à gagner un pot avec moins bien qu'une quinte aujourd'hui. Grosso modo je suis irrité d'avoir gâché deux jours entiers pour cette mascarade." - Signé : un Daniel Cates à qui l'on peut recommander une bonne pommade pour soigner les irritations.

- 119 : le nombre de mains jouées en table télévisée en quatre heures de jeu, on ne s'est pas amusés à compter nous-mêmes mais l'ordinateur de bord d'ESPN est posé à côté du banc de presse.

- "Je sais, maman, mais j'avais DEUX DAMES…" - Signé : un mec au téléphone durant la pause (rapporté par Allen Cunningham sur Twitter).

Tableau de bord
1,197 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
648 places payées
Tapis moyen : 159,000

Benjo, Harper & Kinshu

12/07/2013 03:05

Level 13, y'a des mecs 'achement balèzes
Blindes 1,200/2,400, ante 300

900 capotes



Un Belge est chipleader du Main Event ! Combien de temps cela durera ? Nous ne savons pas trop, tant Dirk Van Luijk semble chaud d'action et décidé à investir un maximum de jetons dès qu'il s'implique dans un pot. Comme sur cette main, où il relance à 7,000 en milieu de parole (on le voit, de dos, au centre de la photo). A sa gauche, Dan Murariu 3-bet à 16,000. L'action revient à la grosse blinde (qui se tient la tête sur la photo) qui envoie 39,000. Je vous l'ai dit, Dirk n'est pas le genre de gars à passer sa main tant qu'il n'a pas vu un flop. Alors il paie.

Mais l'action n'en reste pas là : Dan Murariu envoie un 5-bet à 96,000 et la grosse blinde pousse son tapis pour 148,300 ! Ce que fait Dirk ? Il paie, bien sûr. Ce n'est pas terminé, puisque Dan Murariu paie également, et c'est ainsi que se forme un pot de 450,000 (trois tapis moyens !) alors que nous n'avons pas encore vu le flop. Un joueur est à tapis, Dirk et Dan ont encore des jetons.

QPique9Pique3Carreau

Check/Check. Vient un 3Pique sur le turn et Dirk pousse immédiatement son tapis pour 300,000 ! Dan réfléchit, puis passe KCarreauKCoeur ! Le joueur étant à tapis avant le flop retourne alors ACoeurKTrèfle et le fantasque belge… APiqueTPique ! Une main incroyable qui propulse Dirk derrière un tapis de 915,000. Lui qui ne compte pas la moindre place payée en tournoi est en tête de la plus belle épreuve au monde !

Y'a pas d'amitié qui compte



Benjamin Pollak (à gauche sur la photo) et Nicolas Levi ont beau se connaître et s'apprécier, ils ne se sont pas de cadeaux dans ce Main Event. Vu la proximité de leurs sièges, il était prévisible qu'une rencontre se produise entre les deux (quand le premier est au bouton, l'autre est de grosse blinde). Et effectivement, un gros coin-flip s'est récemment joué. C'est Pollak qui a remporté le coup de pile ou face, un coup qui a eu pour conséquence d'équilibrer les tapis des Français : 170,000 chacun environ. Un peu plus tard, j'ai eu le temps de voir Pollak relancer au cut-off, pour abandonner face à un 3-bet de Levi. Bref : la guerre est loin d'être terminée !

Migeon voyageur



A l'agonie depuis le début de la journée, Yann Migeon a repris une bonne bouffée d'oxygène, en doublant dans un premier temps à 80,000, après un coup à tapis préflop où sa paire de Valets a dominé le As-10 adverse. Puis en éliminant un joueur, sur un nouveau coup à tapis avant le flop, avec As-Roi contre As-Valet. Le membre de l'équipe pro de BarrièrePoker possède désormais 120,000 !

La scène sans Denis

Douche froide pour Estelle Denis qui a cédé une grosse partie de son tapis - 130,000 jetons - à un adversaire, en perdant avec couleur max contre full, APique5Pique contre 8Carreau8Coeur sur un tableau affichant 6Carreau8Pique6Pique2Pique. Conséquence directe, l'animatrice TV chute à 90,000.

Bulletin météo



Des nuages ! De la pluie ! A Las Vegas ! C'est exactement le genre de miracle ce dont avaient besoin les pompiers combattant depuis huit jours l'incendie du Mont Charleston, à une demi-heure de Las Vegas

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Michael Mizrachi (441,000) vient d'être déplacé en table télévisée en face de Phil Ivey (344,000). Mais est-ce pour autant un rêve de fan qui se réalise ? Pas forcément. Car ces deux pros vont probablement faire ce que font deux pros lorsqu'ils sont assis à une table remplie d'amateur : s'éviter ! Ceci dit, rien n'est écrit d'avance, nous avons affaire à deux joueurs pleins de surprises.

- Coïncidence amusante : le nombre de joueurs au départ du Day 3 aujourd'hui (1,743) est exactement le même que lors du Main Event 2012 !

- Michel Abécassis et Kevin Abécassis ont entamé le Day 3 avec le même tapis, à 300 unités près (71,900 et 71,600). Coïncidence ? Je ne pense pas. Aucun lien de parenté, ceci dit.



- Nombre d'autocollants sponsor portés par Michael Mizrachi en table télévisée : au moins 5. Le logo de l'International Stadium Poker Tour n'y figure pas.

- 38,000 : le peu de jetons perdus par Ludovic Lacay avec une overpaire contre un brelan, ce qui lui permet de conserver un tapis de 380,000.

- 80$ : la somme déboursée par Benjamin Pollak pour se procurer un chargeur mobile d’Iphone dans l’une des boutiques du Rio. « Une belle arnaque » commente le Français, mais que voulez-vous. De nos jours, un téléphone déchargé et c'est un organe vital qui est touché.

- 20 : le pourcentage de mecs que j'ai observés ne se lavant PAS les mains lors de mon dernier passage aux toilettes.

- 0 : nombre de joueuses ayant atteint les demi-finales l'an dernier encore en course dans le Main Event. Hé oui, la Norvégienne Elisabeth Hille vient d'être éliminée.

- Autres sorties récentes : Glen Chorny, Jeff Shulman, Scott Seiver, Tony Dunst, Liv Boeree...

Tableau de bord
1,071 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
648 places payées
Tapis moyen : 177,000

Benjo, Harper & Kinshu

12/07/2013 03:51

On est passé sous la barre des 1000 joueurs
Blindes 1,200/2,400, ante 300

Un champion du monde en moins



Cette année étaient célébrés les trente ans de son sacre. En 1983, Tom McEvoy remportait le Main Event devant Rod Peate et Doyle Brunson et empochait 540,000$. Depuis, l'Américain a atteint l'argent à deux reprises sur le Main Event (1995, 2006), et il n'est pas rare qu'on le retrouve sur les tournois à 235$ de l'après-midi au Rio. Ce n'est pas cette année qu'il atteindra de nouveau l'argent, Tom ayant été éliminé à l'issue du plus classique des coin flip, As-Roi contre paire de Dames.

Rendez-nous le Winamax Poker Open !



« Franchement, le Main Event, c'est bien, mais les mecs tirent la gueule comme nulle part ailleurs… Je vais me mettre un Jack on the rocks, Dublin me manque ! » Grand habitué des Winamax Poker Open, Nicolas Pons monte des jetons dans ce Main Event des WSOP, mais les imitations de Patrick Sébastien par des joueurs ivres au beau milieu d'une main lui manquent. On le comprend.

Dans le tournoi, Nicolas a « végété avec quinze blindes pendant trois heures, et repasse enfin à la moyenne ». Tout ça grâce à une paire d'As bien rentabilisée, il faut dire que son adversaire était optimiste en plaçant un check-raise à tapis avec As-Valet sur un flop 664 dans un pot 3-bet. Quelques pots gagnés plus tard, 'woody all in' grimpe à 175,000.

Il tient Tripodi



Chipleader à l'issue de la première journée de tournoi, Clément Tripodi s'est maintenu au-dessus du tapis moyen au Day 2, puis a pris un départ tonitruant en cette troisième journée. Le Français a presque honte de m'avouer la raison de ce succès : « j'ai eu les as contre les rois… » Mais, hé, cela fait partie du jeu ! Quelques pots grattés plus tard, et Clément culmine à 420,000 de tapis.

L'argent passe de mains en mains



Voici Somar Al Darwich, un joueur Allemand avec un palmarès comportant deux résultats : une 63e place dans un tournoi à 700 balles organisé à Madrid il y a deux ans, et une 3e place dans un des tournois à 185$ organisés tous les jours durant les WSOP.

Al-Darwich s'est propulsé dans les hauteurs du classement après avoir doublé son tapis contre Mark Kroon, le mec qui était chip-leader en début de journée, mais du coup il ne l'est plus à présent. Al-Darwich a passé la barre des 700,000 tandis que Kroon n'a plus "que" 290,000.

Coup d'arrêt pour Pollak

Monté de 30,000 à plus de 350,00 en une poignée d'heures, Benjamin Pollak a été stoppé net dans sa progression. La faute à un jeune joueur ayant rejoint la table avec un énorme tapis et une envie dévorante de jetons. En tête-à-tête face à ce joueur, le Français check-call deux salves (6,500 et 16,500) sur 5Pique8CarreauJTrèfle8Trèfle, avant de check-raise à 70,500 la troisième pépite à 27,500 envoyée sur la river JCarreau. Relancé du double, environ 140,000, Benjamin passe vite sa main, et retombe à 260,000 dans ce Day 3.

Encore un coup de la mère Denis

Estelle Denis a bien failli passer à la trappe. La Française a squeeze à tapis pour 55,000 avec KPique9Pique après une ouverture à 5,000 payée deux fois. Call par l'un de ses adversaires en possession de deux Valets, l'animatrice TV a alors trouvé deux paires sur le tableau !

L'Empire State Building du poker



Oui, j'avoue, après avoir pris cette photo j'ai posé à Google la question "Quelle est la taille de Phil Hellmuth" ? Apparemment, l'homme aux 12 bracelets mesurerait 1 mètre 98, ce qui en fait le champion du monde le plus grand de l'histoire avec Huck Seed. Hellmuth est en dessous de la moyenne actuelle avec un peu plus de 80,000.

This is beyond fairy tale !

Ils ne jouent jamais le Main Event mais leurs visages sont aussi connus en Amérique (et chez nous aussi d'ailleurs) que n'importe quel vainqueur du tournoi : les commentateurs des WSOP Norman Chad et Lon McEachern sont dans l'Amazon Room, faisant un petit tour entre les tables pour saluer les connaissances et observer les grands noms.

On a beau dire, le plus ancien duo de commentateurs poker est aussi le meilleur. Normad Chad en particulier, est un modèle d'humour, d'ironie, avec nombre de phrases cultes et bon mots distillés au cours des retransmissions du Main Event depuis 10 ans.



Norman Chad taillant une bavette



Lon McEachern scrutant Doyle Brunson (qui se porte d'ailleurs très bien avec plus de 300,000

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- 400,000 : la taille du tapis de Doyle Brunson, qui affiche un sourire non-stop depuis le coup d'envoi du Day 3.

- Sondage ! Ce que vont faire les couvreurs durant la pause-dîner : 33% disent "manger", 33% disent "dormir", 33% disent "faire une lessive au Lavomatic près du Palms parce que ça fait trois jours que je porte le même caleçon et mes collègues me jettent des regards bizarres". Bref, c'est chacun de son côté ce soir.

Tableau de bord
1000 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
648 places payées
Tapis moyen : 190,000

PAUSE-DINER LES GONZES ON REVIENT VITE

Benjo, Harper & Kinshu

12/07/2013 06:37

Level 14, on est à 200 places de l'argent
Blindes 1,500/3,000, ante 300

Il y a de l'électricité dans l'air dans l'Amazon Room : chacun des 800 et quelques joueurs encore en course dans le Main Event peut désormais voir les places payées à l'horizon. Encore un petit effort, on va y arriver. Probablement pas ce soir, cependant, car l'entrée dans l'ITM du Main Event obéit à un protocole bien codifié que les organisateurs ne mettront en place que demain. Je peux me tromper, ceci dit, on verra bien ce qu'il se passera dans les trois heures à venir.

Les dernières nouvelles en direct du plus gros tournoi de poker de l'année :

Destins croisés : Mik saute, Mik double



Auparavant occupé par Ludovic Riehl, ce siège est désormais bien vide. Au retour de la pause diner, 'mikedou' a engagé son tapis derrière une relance avec As-Dix. Pas de bol, le joueur à sa gauche se réveille avec une paire de Dames et l'élimine.

Son binôme Michel Abécassis (petit surnom qu'ils s'attribuent depuis un travail d'équipe lors du stage à Chamonix) s'est en revanche donné de l'air, parvenant à doubler à 43 blindes avec As-Roi contre une paire de Neufs. Le temps d'écrire cet article, et on apprend que Michel est reparti à tapis avec As-Roi contre les Neufs, mais qu'il a cette fois perdu ! MIK.22 possède 84,000, soit 27 blindes.

EDIT : Juste après avoir écrit ce paragraphe, on apprend via Twitter que Michel est passé à 155,000.

Brelon contre brelon : Ivey est éliminé !



Coup de tonnerre ! Il y a dix minutes, Phil Ivey possédait deux fois le tapis moyen. Il est désormais éliminé ! Une main a suffi pour pousser la superstar vers la sortie. En début de parole, Phil relance à 8,500 avec 3Coeur3Trèfle et trouve deux payeurs dans les blindes : Okelola et Steinberg.

APiqueTCoeur3Pique

Les blindes checkent et Phil, qui a touché un brelan, envoie une mise à 16,000. Le scénario semble idéal pour lui : Okelola relance à 41,000, et Steinberg paie cette somme. Ni une, ni deux, Phil Ivey pousse son tapis pour 400,000. Okelola passe, mais pas Steinberg, qui paie en une seconde avec TPiqueTCarreau pour un brelan supérieur ! Cette inévitable rencontre constitue un pot massif d'un million de jetons - le plus important du tournoi jusqu'alors. Le turn 5Pique et la rivière QPique n'y changent rien : Phil est éliminé à 300 places de l'argent alors que Max Steinberg, vainqueur d'un bracelet en 2012 et second de l'épreuve Mixed-Max à 3,000$ cette année, s'empare de la place de chipleader.

Au milieu de la mêlée

Notre talonneur David Susigan a bu la tasse sur quelques rivières après le dîner... Sans pour autant se noyer. Exemple : cette couleur floppée, qu'il abandonne à regret lorsque la dernière carte apporte une doublette. Son adversaire, un joueur serré, a la politesse de lui montrer son full. Derrière, David relance avec QTrèfleTTrèfle au bouton et se fait payer par la grosse blinde. Le rugbyman trouve deux paires sur Dame-10-8 et garde l'initiative sur le flop, puis le turn, un Valet, avant d'être confronté à une mise sur la rivirère, un 9. Le tableau affiche une quinte, et David ne préfère pas compter sur un split-pot. Bien lui en a pris, son adversaire lui montre Roi-Dame.

David possède 280,000 et reste donc bien installé au dessus de la moyenne malgré ces déboires.

Bad call, good call



Que d'émotions pour Nicolas Levi ! Le pro Winamax a tout d'abord perdu la moitié de son tapis, en payant deux grosses banderilles (18,500 et 57,500) turn et river sur un tableau ACarreau7CoeurTTrèfleACoeur5Carreau dans un pot qu'il avait 3-bet préflop. Avec ses Rois, 'CrocMonsieur' s'incline face au As-Roi de son adversaire et chute à 90,000.

Il se retrouve dans une situation encore plus difficile les minutes suivantes : nous sommes sur la river d'un tableau JTrèfle5Coeur4Trèfle7Coeur9Trèfle quand le chipleader de la table donkbet à tapis, après avoir check-call les mises (5,500 au flop et 12,000 au turn) du Français. Nicolas possède 70,000 et n'a pas le droit de se tromper : si sa lecture est mauvaise, il sera éliminé ; dans le cas échéant, il doublera son tapis. Il choisit finalement de payer avec ACarreauJCarreau et voit son adversaire dévoiler 8Coeur7Trèfle. Ouf. Le pro Winamax remonte à 200,000 !

Thibavol plané

Revenu de pause-dîner avec un tapis de 12 blindes après une première partie de journée à sens unique (vers le bas, donc) Thibaud Guenegou n'aura pas réussi à renverser la vapeur : son As-6 poussé à tapis se fait payer par Roi-Valet, et Thibavol ne parvient pas à rester en tête, on l'a appris via son fil Twitter (@thibavol)/

Fermez l'Alban

Il avait pourtant annoncé sur Twitter que ses chances de ne pas gagner le tournoi étaient "proches du néant" : cela n'a pas empêché Alban Juen de sauter au retour de la pause-dîner. Bon, OK, il exagérait volontairement pour amuser la galerie, mais on aurait tout de même aimé le voir aller plus loin.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- 9 : le nombre de tables disposées dans la section Tan de l'Amazon Room ; on y retrouve notamment ElkY (210,000) et Estelle Denis (205,000)

- Les équipes TV d'ESPN sont maintenant déployées à pleine capacité entre les tables : aujourd'hui marque le retour des connards d'opérateurs-caméra, qui nous bousculent avec passion et sans aucun scrupule ni avertissement depuis maintenant 8 ans. Ouvrons le compteur du "nombre de fois qu'on s'est fait défoncer l'épaule par un monsieur muscle à caméra d'ESPN" : 1 (c'est Kinshu et Nicolas Levi qui ont ouvert le bal en tandem, ils étaient en train de discuter à côté de la table et n'ont rien vu venir).

- "Enfin dans la salle des grands !" - Signé : Emile Petit, qui fait partie des derniers joueurs à quitter la Brasilia Room pour rejoindre l'Amazon, où seront bientôt réunis l'ensemble des survivants.

Tableau de bord
837 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
648 places payées
Tapis moyen : 227,000

Benjo, Harper & Kinshu

12/07/2013 07:32

Level 14, attention tension
Blindes 1,500/3,000, ante 300

C'est d'la bombe bébé



Assis sur la table télévisée secondaire, Bruno Lopes vient de se donner un grand bol d'air en doublant son tapis à 280,000, soit un peu plus de la moyenne. Tant mieux, car notre Kool Shen à nous qu'on aime commençait à être un peu énervé. C'est sur le champion du monde en titre Greg Merson qu'il a réussi son coup, voyant son tirage quinte et couleur s'améliorer contre la paire moyenne de l'Américain. C'est le Coach Stéphane qui nous a raconté le coup, nous n'en savons pas plus. Ce qu'on retient, c'est donc que Bruno possède un tapis de 90 blindes !

Ludo joue au yo-yo

450,000.
500,000.
240,000.
400,000.
300,000.

Ces nombres qui donnent le tournis, c'est l'évolution du tapis de Ludovic Lacay en trois heures de jeu. Le pro Winamax est chaud d'action et s'implique dans de nombreux pots. Je l'ai notamment vu payer un 3-bet hors de position avec Roi-Dix, check-call un flop T72, puis miser sur un turn 7 et une rivière 4. Payé, il montre la meilleure main.

Le festival Woody All-in

On l'adore, ce Nicolas Pons ! Toujours de bonne humeur, prêt à payer des bières à tous les reporters, et en plus, l’amateur défend parfaitement les couleurs tricolores dans ce Main Event. Que demander de plus ? Avec un tapis de 330,000, 'woody all in' est solidement installé au-dessus du tapis moyen à 200 places de l'argent. Il nous explique comment il a monté des jetons : « Facile ! As-Roi contre As-Dame d'un short, un bon hero-call avec 77 sur 883-K-4, puis un coup gagné avec les As. C'est sympa tout ça, mais j'avais envie de boire des verres ce soir moi ! On va devoir attendre ! » Ça vaut le coup Nico, ça vaut le coup.

Patriiiiick !

Patrick est encore dans le tournoi ! Si, si, je vous assure ! Il a 150,000 de tapis et se plaint de ne pas toucher de mains depuis deux heures, je crois qu'il est dans un mauvais cycle. Bonne chance, Patrick Sacrispeyre.

Di Pace passe et passe et passe et beaucoup de choses ont changé

A commencer par le fait qu'il a sauté. Alors qu'il avait terminé le Day 2 de manière encourageante, le fondateur de l'agence de joueurs Aces Group a vu son tapis fondre lentement aujourd'hui : il est le dernier Français en date à quitter le tournoi.

Débraillé

"Va prendre mon associé Cédric Séguin en photo", me souffle Di Pace en pointant du doigt la table où est installé l'avocat spécialisé dans la fiscalité. "Au bureau, ils ne le voient jamais autrement qu'en costard cravate. Avec son sweat à capuche, tu pourrais négocier le secret de la photo pour au moins 5,000 balles."

Certes, Julien, mais chez nous les reporters Winamax, on aime tellement emmerder le monde qu'on le fait gratuitement. Voilà donc un Cédric Séguin décontracté, malgré un tapis de 20BB qui le place dans la zone dangereuse :



Grégory & Sarah



A une table près du rail dans l'Amazon Room, deux joueurs aux profils bien différents, assis de part et d'autre du croupier : Grégory Benac et Sarah Herzali.

Le premier est un joueur amateur qui, dans le civil, gère des portefeuilles de grandes fortunes et est donc habitué à brasser des sommes bien supérieures au premier prix du Main Event des World Series of Poker. Il y a un an, on l'a vu remporter avec désinvolture l'étape WPT National Series organisée à l'Aviation Club de France, un cercle qu'il visite en dilettante depuis 17 ans.

La seconde est une jeune joueuse professionnelle venue du Sud de la France et accumulant de jolis résultats sur le circuit depuis quatre ans.

Avec un tapis de 315,000, Benac tient pour le moment la dragée haute à Herzali, qui possède près de 200,000. Je viens cependant de voir la seconde faire passer le premier avec un 3-bet préflop bien appuyé depuis la grosse blinde. Benac, qui avait payé la relance venue du cut-off, abandonne le coup.

Ane est morne



Deux As contre As-Roi en bataille de blindes : c'est la drôle de configuration dans laquelle s'est retrouvé Benjamin 'benj-pirate' Ane. L'ancien candidat de Top Shark était cependant titulaire de la moins bonne main dans ce coup, et a du se séparer de la moitié de son tapis, soit une grosse trentaine de blindes.

Le setup pour vibrer

Estelle Denis se plaignait tout à l'heure des swings émotionnels que génère le poker de tournoi : elle a certainement du frémir en se retrouvant à tapis préflop pour un pot de 400,000 (133 blindes) ! Avec les As contre les Rois chez son adversaire, l'animatrice TV n'a toutefois pas connu de déconvenue. Alors, on déteste toujours ce jeu Estelle ?

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- "J'ai fait rire une croupière Chinoise." - Signé : un reporter Winamax satisfait de son coup.

- Ils ont sauté avant la pause-dîner : Phil Hellmuth et Freddy Deeb.



Jay Pee nous décrivant avec enthousiasme ce qu'il a vu au strip-club hier

Tableau de bord
792 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
648 places payées
Tapis moyen : 240,000

Benjo, Harper & Kinshu

12/07/2013 09:00

Level 15, les shorts serrent les fesses
Blindes 2,000/4,000, ante 500

L'action dans l'Amazon Room a subi un sérieux coup de frein. Normal : il s'agit du dernier niveau de la journée et l'on a jamais été aussi proche de la bulle, avec seulement 54 éliminations nous séparant des places payées. On m'a confirmé que le moment fatidique est bien prévu pour demain.

Un aperçu de ce qu'il s'est passé durant la dernière heure :

Un coup sur la casquette



Désormais assis sur la table télévisée principale en compagnie de Greg Merson, Bruno Lopes vient de rater un bluff qui lui a coûté près de la moitié de son tapis. Derrière une relance de Ferrel à 9,000, Bruno place un 3-bet à 22,000 avec ACarreauKCoeur. Il est payé et, derrière un check sur 2CoeurTCoeur4Trèfle de son adversaire, envoie 23,000. De nouveau, il est payé. Les deux joueurs checkent alors un turn 8Pique et la parole revient de nouveau à Kool Shen sur un JTrèfle à la rivière. Il tente de voler le pot en envoyant 80,000 mais est rapidement payé par ATrèfleTPique… Le pro Winamax chute à 145,000.

Le Floch ne flanche pas



Joli pot remporté par Nicolas Le Floch ! Posté en petite blinde, le Français 3-bet à 19,000 sur l'ouverture à 8,000 d'un joueur en milieu de parole, puis call le 4-bet à 38,000 de son adversaire. Il y a donc plus de 20 blindes au milieu quand le croupier retourne le flop TPiqueJTrèfle6Coeur. Nicolas check-call 34,000, puis récidive sur le second barrel à 70,000 lâché sur un 8Carreau turn. L'action est freinée sur la river 4Pique avec un check des deux joueurs. Le tricolore dévoile la meilleure main en révélant QCarreauQCoeur, ce qui lui permet de passer à 450,000.

Jenner de la guerre

En difficulté avec un tapis qui a oscillé entre 10 et 15 blindes durant un moment, Guillaume Jenner augmente ses chances de survie grâce à plusieurs resteals bien sentis. Comme le dernier, où avec T-8 assortis, il 3-bet shove en petite blinde pour 80,000 suite à l'ouverture d'un Chinois fou au bouton. Sympa, ce dernier préfère passer la meilleure main - As-10. Guillaume résiste donc, avec 100,000 à une heure de la fin de la journée.

Les mecs défendent tout (ou presque)

On a retrouvé un petit français à la table de Phil Galfond : Jean-Pierre Besançon. Avec un tapis de 260,000, il est tout proche du tapis moyen, et me raconte les exploits de Phil : « j'ai relancé sa grosse blinde et il a défendu avec Neuf-Cinq dépareillés, puis n'a même pas cherché à bluffer le coup par la suite, on a checké jusqu'à la rivière… » Derrière, je vois un asiatique payer pour 4,000 en milieu de parole. En petite blinde, Phil punit ce limp en relançant à 13,000 et provoque la colère de son adversaire : « Pourquoi si cher ? Pourquoi ne pas payer pour qu'on voit simplement le flop ? » Ce dernier passe et permet à Galfond de revenir à 80,000. Il reste encore de sacrés spécimens en course !

Nicolas passe à table



Pas de chance au grattage pour 'CrocMonsieur', qui se retrouve à une table particulièrement difficile en compagnie de Yevgeniy Timoshenko (champion WPT) et Rupert Elder (champion EPT). « Un autre joueur de la table m'a également rappelé que je l'avais éliminé d'un tournoi l'an dernier » souligne Nico, « alors qu'il poussait ses jetons pour faire tapis, l'un d'eux est tombé dans sa bière… Il a donc également poussé son verre au centre de la table. J'ai gagné la main, et il a dû boire le verre pour me donner le jeton ! » Souhaitons à Croc que l'histoire se répète, il possède actuellement un tapis de 130,000.

C'était il y a quinze ans

On se rappelle tous de ce qu'on faisait le soir du 12 juillet 1998...



Statistiques, anecdotes et citations à la con

- "Toi, tu me portes bonheur, par contre, l'autre journaliste, il est gentil, mais je ne veux plus qu'il vienne" - Signé : Patrick Sacrispeyre, 140,000 de tapis, appréciant la blancheur d'un reporter Winamax, ne supportant plus la noirceur d'un autre. On vous laisse spéculer sur qui est qui, nous on est pas surs.

- "Pas cool Monsieur Propre !" - Signé : un journaliste pensant être le poissard désigné par Patrick Sacripspeyre.

Tableau de bord
702 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
648 places payées
Tapis moyen : 271,000

Benjo, Harper & Kinshu

12/07/2013 10:17

Aux portes du bonheur
Les places payées sont devant nous au Main Event des World Series of Poker



Journée intense au centre de convention du Rio. Dix heures de poker compactes, frénétiques qui se sont envolées à toute vitesse dans un tourbillon d'éliminations, de gros pots, de montées d'adrénaline incontrôlables et d'espoirs déçus par centaines.

Terminée, la gaieté des premiers jours, lorsque tout le monde était sur la ligne de départ sur un pied d'égalité, avec la même joyeuse boule au ventre, la même délicieuse impatience et un capital identique de 30,000 jetons pour entamer le combat.

Aujourd'hui, la nervosité et l'excitation ont monté crescendo dans les salles Amazon et Brasilia, pour atteindre un niveau proche de l'hystérie, à mesure que l'on se rapprochait à pas de géant des places payées.

Rentrer dans l'argent lors du plus gros tournoi de poker du monde... Pour beaucoup de participants, cela constituerait déjà une victoire, peu importe ce qu'il se passera ensuite. Parmi les professionnels les plus endurcis, beaucoup attendent des années avant d'y arriver, certains sont encore en train d'essayer après trois, quatre, cinq tentatives voire plus. Pour tout le monde, c'est quelque chose que l'on n'oublie pas, même lorsque l'histoire se solde par un "min-cash", une élimination à la 400ème ou 500ème place, dans les profondeurs du classement, pour un prix valant deux ou trois fois le prix d'entrée du tournoi. La prime est symbolique mais l'accomplissement réel, car aucun autre tournoi au monde ne demande de jouer plus de 30 heures (trente !) afin ne pas repartir les mains vides.

Cette impression de victoire imminente, on l'a vue apparaître petit à petit sur le visage de nombreux joueurs aujourd'hui, à mesure que leur tapis augmentait et que le compteur défilait. De 1,743 sur la ligne de départ à midi, ils n'étaient plus que 1,000 sept heures plus tard, et à 23 heures 35, lorsque l'arbitre en chef Jack Effel a pris le micro pour annoncer que, pour la première fois depuis le début de l'épreuve il y a six jours, tous les joueurs restants étaient enfin réunis dans la même salle, l'Amazon, les rires et les applaudissements ont fusé.

Excepté les quelques dizaines qui s'accrochaient avec difficulté avec un tapis de survie, le sourire était de mise pour tout le monde. Ils pouvaient maintenant croire sérieusement à leurs chances d'inscrire leur nom au palmarès du Main Event.

La table finale est beaucoup trop loin pour qu'ils puissent encore y songer, beaucoup trop loin pour qu'ils soient nerveux, terrifiés même à l'idée de commettre une erreur fatale qui les priverait d'un gain à 5 ou 6 chiffres, une erreur qu'ils ressasseraient toute leur vie. Cette nervosité, cet état de tension extrême, certains vont la connaître durant les joueurs qui viennent, mais à ce moment, c'est le sourire qui prévalait pour une majorité des 666 joueurs encore en vie. Vendredi, ils reviendront au Rio à midi. Seuls une vingtaine d'entre eux manqueront les 648 places payées en sautant à la bulle. Les autres auront vécu le moment le plus excitant de l'année pour tout joueur de poker, et accompli quelque chose dont ils se souviendront toute leur vie.

Les éliminés du Day 3

Parmi la soixantaine de Français en course, beaucoup de têtes de série ont malheureusement chuté aujourd'hui. Citons par exemple David Benyamine, Antoine Saout (3e en 2009), Nicolas Cardyn, Gabriel Nassif, Thibaud Guenegou, Alban Juen, et les joueurs du Team Winamax Ludovic Riehl, Manuel Bevand et Yann "Da Prod" Del Rey. On a aussi dit "au revoir" au Nordiste Marcel Vicaud, qualifié sur Winamax pour 5 euros seulement, Ludovic Sultant, le dernier représentant des gagnants du KING5 Eric Clément, Cédric Séguin et Julien Di Pace, Thomas "samow" Denis, Anthony Cierco...

On devrait retrouver une trentaine de Français demain sur la ligne de départ du Day 4 (on en discute plus bas).

A l'international, on a vu partir des joueurs de rang tels que Phil Ivey, Freddy Deeb, Phil Hellmuth, Johnny Chan, Elisabeth Hille, Kenny Tran, Marvin Rettenmeier, Liv Boeree, Scott Seiver, Xuan Liu, Jean-Robert Bellande...

Cuts mène le Team Winamax



Des neuf joueurs du Team Winamax ayant pris part au Main Event, quatre seront au Day 4 de ce Main Event 2013 ! Débarrassons-nous tout de suite des mauvaises nouvelles. Dès l'entame de journée, Manuel Bevand a subi une succession de mauvais coups avant de s'incliner. Même scénario pour le Top Shark Yann del Rey. Peu après la pause diner, c'est Ludovic Riehl qui s'inclinait, ne parvenant à doubler un maigre tapis de vingt blindes avec lequel il avait résisté durant de longues heures.

Maintenant, place au kiff, et à nos quatre joueurs encore en course ! Parmi eux, deux ont déjà connu les joies d'une place payée au Main Event. Comment oublier la 16e place de Ludovic Lacay en 2009 ? Auteur d'un début de journée tonitruant qui l'a vu se hisser parmi les chipleaders, 'Cuts' a ensuite fait le yo-yo, et termine finalement avec un tapis proche de celui avec lequel il avait commencé la journée (252,500). Autre primé au Main Event : Bruno Lopes, déjà 468e l'été dernier. Après quatre niveaux sereins, 'Kool Shen' a manqué un bluff dans la dernière heure de jeu qui l'a amputé de la moitié de son tapis. On le retrouvera au Day 4 avec 168,000, soit plus de trente blindes.

S'ils atteignent l'argent, ce sera en revanche une grande première au Main Event pour Michel Abécassis et Nicolas Levi ! Tous deux ont vécu une journée dans une zone compliquée, avec des tapis aux alentours des trente blindes. Leur survie s'est jouée à peu de choses : un coin flop pour Michel, un excellent call à la rivière pour Nicolas. Les deux ont ensuite gratté quelques précieux jetons pour terminer avec respectivement 169,500 et 123,500.

Team Winamax
Ludovic Lacay 252,500
Michel Abécassis 169,500
Bruno Lopes 165,000
Nicolas Levi 123,500

Français : les candidats à l'ITM

Liste non exaustive... On publiera le classement complet peu avant le coup d'envoi. On peut tabler sur une trentaine de tricolores au départ vendredi. L'an passé, ils étaient 34 à atteindre l'ITM.

- Clément Tripodi : grâce à une confrontation avec deux As contre deux Rois, il a pris le bon wagon et a ensuite maintenu son tapis dans les hauteurs du classement. Il termine avec 608,000.
- Patrick Sacrispeyre et Emile Petit : nos résistants, respectivement 110,000 et 135,000 de tapis, ce qui représentera moins de trente blindes chacun.
- Vincent Robert et Jean-Pierre Besançon : nos sacochards du jours, qu'on a vu placer d'énormes bluffs. Ils seront de retour avec 235,000 et 265,000.



- Nicolas Pons et Bertrand Grospellier : un amateur d'un côté, un pro connu et reconnu de l'autre, en tout deux forces tranquilles. A chacun de nos passages près de leurs tables, on les retrouvait avec un tas de jetons plus important. Nicolas a été l'auteur d'une des progressions les plus impressionnantes de la journée. Ayant débuté avec un tapis de 36,600, 'woody all in' termine avec 290,000 ! Dans la même catégorie, ElkY a été impressionnant devant les caméras d'ESPN et termine avec 444,000.



Chipleader du contingent tricolore au début de la journée, Sylvain Loosli a concédé cet anecdotique statut, mais n'a pas pour autant perdu de sa superbe. Joueur de cash-game émérite, Sylvain a pratiqué un jeu small ball tout au long des cinq niveaux joués, et ne s'est finalement jamais retrouvé en situation périlleuse dans ce Day 2. Le Français, qui avait démarré avec 271,500, a complètement maitrisé cette journée qu'il a conclu avec 410,000.

Certains ont connu une journée mouvementée mais au final ultra-positive, comme Estelle Denis par exemple. L'animatrice TV n'a cessé d'alterner le chaud et le froid aujourd'hui. Passée près de la sortie après plusieurs pots concédés, la Française doit son salut à un coup du sort, un coup à tapis préflop remporté avec Roi-9 assortis face à deux Valets. Ragaillardie, Estelle a ensuite trouvé une configuration idéale, deux As contre deux Rois, lui permettant d'encaisser un gigantesque pot. En roue libre sur la fin de journée, la joueuse BarrièrePoker.fr a grappillé quelques jetons supplémentaires, se qualifiant pour le Day 4 avec près d'un demi-million de jetons.

Autres Français ayant rallié le Day 4 :

- Benjamin Pollak 420,000
- Gregory Benac 350,000
- Nicolas Le Floch 300,000
- Guillaume Jenner 218,000
- Benjamin Ane 150,000
- Sarah Herzali 115,000
- Yann Migeon 190,000



Giuseppe Zarbo : 192,000

Côté têtes de série, on est heureux de constater que Doyle Brunson et Greg Merson seront de la partie demain. Annette Obrestad, Melanie Weisner, Ramzi Jelassi, Leo Margets, Ivan Demidov et bien d'autres fines lames seront sur la ligne de départ aussi.

Voici le Top 10 selon PokerNews.com :

Maxx Coleman (USA) 1,071,500
Josh Prager (USA) 993,000
Max Steinberg (USA) 987,500
Dick Van Luijk (Belgique) 940,000
Vladimir Geshkenbein (Russie) 900,000
Matthew Huey (USA) 885,500
Chris Johnson (USA) 862,000
Guilherme Garcia (Bélize) 853,500
Umang Dattani (Canada) 848,000
Kevin Williams (UK) 808,500

Rendez-vous à 20 heures pour la suite

S'il y a un moment à ne pas manquer dans le plus gros tournoi de l'année, c'est bien la bulle ! Depuis que la table finale du Main Event est programmée à l'automne, c'est par défaut le moment le plus excitant de l'été aux WSOP. Nous serons au poste dès 20h (heure Française) pour notre émission de radio quotidienne le Multiplex Poker. A 21h, coup d'envoi du Day 4 : notre fil Twitter sera actualisé en direct pour que vous ne puissiez rien manquer de l'évènement.

Nous publierons le classement complet des Français candidats aux places payées peu avant le coup d'envoi. Bonne journée à tous !

Tableau de bord
666 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
648 places payées
Tapis moyen : 286,000



Benjo, Harper & Kinshu

Aller à la page 1, 2 Suivant