Multiplex Poker sur WinamaxRadio Winamax  en direct de Las Vegas

Main Event - Day 2 - Par Benjo, Harper et Kinshu


Aller à la page 1, 2 Suivant

09/07/2013 23:14

Level 6, faut que ça glisse
Day 2A/2B - Blindes : 250/500, ante 50

Les premières nouvelles des Day 2A et 2C avec un Team Winamax déjà à l'action !

Par ici la monnaie



Sous le regard malicieux de Gaëlle Baumann, assise deux crans à sa droite, Ludovic Riehl ramasse un gros tas de jetons. Le pro Winamax vient d'éliminer un adversaire à l'issue d'un coup où il n'a pas eu grand-chose à faire. Une relance au bouton du Français (1,000) avec QTrèfle9Trèfle, une défense du joueur en grosse blinde, puis un c-bet (1,000) sur un flop QCoeurQPiqueTPique relancé à 2,600 par son adversaire. 'Mikedou' call et passe alors en mode automatique, se contentant de payer la mise (5,500) sur le turn TCarreau, puis le tapis adverse (10,000 environ) sur la river 3Trèfle. Confronté à TTrèfle8Coeur, Ludo l'emporte sans difficulté et grimpe à plus de 45,000

Michel, des pêches



Après un coup à tapis perdu avec deux Valets contre Q-J assortis, qui lui a couté une vingtaine de blindes, Michel Abécassis a trouvé un bon spot pour se refaire la cerise : hors de position dans un 3-way pot ouvert par le joueur au cutoff, 'MIK.22' donk-bet à 2,000 sur un flop JPique5PiqueKTrèfle, puis 3-bet à 10,500 après une relance rapide à 4,500 envoyée par l'agresseur initial, qui lâche immédiatement le morceau. Alors, que pouvait bien avoir le pro Winamax dans ce coup ? Réponse dans le prochain article.

Par ici la sortie

Les éliminations vont bon train en ce début de journée : il suffit de se poster une minute à la sortie de l'Amazon ou de la Brasilia Room pour voir les joueurs défiler un à un, sacs à dos sur les épaules, téléphones à la main, racontant leurs mésaventures sur Twitter ou Facebook. Parmi les premières sorties notables, celles de Fatima Moreira de Melo, Matt Salsberg, Marc-Andre Ladouceur, Eric Froehlich, Philippe Narbonni et du gagnant KING5 Alexandre Meunier.

Cinq minutes dans la Brasilia

Action à tous les étages en ce début de Day 2 ! Deux ou trois trucs ayant attiré notre attention dans la salle Brasilia :



Dans la salle, deux mecs aux tee-shirts bariolés ont débarqué. L'un affiche la mention "Jesus peut vous sauver", l'autre "Lucifer". Tous deux se sont approchés de Gaëlle Baumann, lui demandant si elle « croit en Dieu. » Réponse avec un grand sourire de la joueuse du Team Winamax : « je le saurai après le tournoi ! » Gaëlle possède un tapis de 35 blindes.



Ludovic Lacay est opposé à Damien Lhommeau. Sur un turn 4CoeurKCoeur5Trèfle2Coeur, 'Sir Cuts' pousse son tapis pour 10,475, soit deux tiers du pot. 'Wintops' fait la moue et passe, permettant à Ludo de remonter à 25,000.

Et allez, en supplément, une main disputée par Thibaud Guenegou. Le Français relance premier de parole, est payé deux fois, et va envoyer trois salves : 2,100 sur 7CoeurTTrèfle4Carreau (un payeur), 2,600 sur une QTrèfle (un payeur) et 5,100 sur un 5Pique à la rivière (zéro payeur). Il est de retour à la cave de départ.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- "Phil Ivey m'a invitée chez lui, mais je lui ai mis un vent." - Signé : Lucille Cailly, qui, malade, a été obligée de manquer la réunion des pros Ivey Poker dans l'antre du boss. Dommage, ils sont peu nombreux à pouvoir se vanter d'avoir pu boire un coup dans le jardin d'Ivey.

- Nombre de joueurs éliminés chaque minute depuis le début de ce Day 2A/2B : 2 environ, c'est une boucherie messieurs.

- « 4% de femmes dans tout le Main event et 4 rien qu'à ma table » - Signé : Michel Abécassis sur Twitter, bien entouré en ce début de journée.

- Nombre de champions du monde 2003 éliminés durant les deux premières heures : 1. Il s'agit bien entendu de Chris Moneymaker.



Voici comment nous imaginons l'état d'esprit d'un joueur arrivant au Day 2 avec un stack modeste

Benjo, Harper & Kinshu

10/07/2013 00:42

Level 7, le temps des galipettes
Day 2A/2B - Blindes : 300/600, ante 75

Rétropédalage



Sur cette photo, vous aurez peut-être reconnu Thomas Denis, alias "samow" sur Winamax. Devant lui, une jolie paire de Dames avec laquelle il vient de remporter un pot au showdown. Mais il lui faudra patienter avant de pouvoir collecter les jetons : l'action a été stoppée net, le croupier prétendant avoir rendu trop de monnaie à un joueur ayant jeté ses cartes au flop. En bref, the pot is not right. Le joueur en question proteste, et demande à ce que le coup soit reconstitué en entier afin de vérifier les dires du croupier. Il s'agit de 1,000 jetons, tout de même.

Un superviseur arrive et le coup est simulé depuis le début. Antes (75 fois 9) et blindes (300/600) sont posées, et chaque joueur doit annoncer la décision prise preflop. Fold, fold, fold, relance à 1,300, 3-bet à 3,150 d'un autre, Samow complète avec sa paire de Dames. Jusqu'ici tout va bien.

Sur le flop 9TrèfleJCoeurTCoeur, le 3-betteur mise 5,500, c'est payé par Samow mais pas par le joueur a qui on reproche d'avoir reçu trop de monnaie. Le turn (un Valet) et la rivière (un 4) sont checkés (le 3-betteur possède As-Roi et Samow remporte le pot).

Le superviseur a fini de compter, et conclut que le croupier a raison : le troisième joueur doit bien remettre 1,000 au pot.

Samow possède 65,000 environ.

Alban, la brute et le truand



Une récente finale à l'ISPT, une tonne de pions sur le Main, un massage, tout va pour le mieux pour Alban Juen, qui a assuré sur Twitter « que les chances [qu'il] ne gagne pas le tournoi sont proches du néant. » Cela amuse certains mais d'autres, ne voyant pas l'ironie, s'en agacent. « C'est pour plaisanter ! » assure celui qui se fait appeler 'Poker is EZ' sur Winamax.

Avec un tapis de 120,000 jetons, Alban possède près de deux fois la moyenne. « Je salve la table ! » glisse le Lyonnais dans un sourire. Comme sur cette main où, après une sur-relance payée avant le flop, il envoie 4,900 (léger overbet) sur KPique6Pique3Trèfle puis 18,550 (un énorme overtbet !) sur un 2Trèfle au turn. Son adversaire passe.

Princesse Sarah



Le but était de prendre une photo de Sarah, mais son random de voisin a insisté pour s'incruster

Sarah Herzali résiste comme le peut en ce début de Day 2B : la Française s'est laissée tomber à 25 blindes avant d'inverser la vapeur en remportant un petit pot où elle a tout de même dû engager son tapis.

Sarah ouvre à 1,500 en milieu de parole et obtient un call d'un jeune Mexicain à moustache derrière elle. Sa mise (1,650) sur le flop 5Trèfle5Pique6Trèfle est vite payée. Mais son check-raise à tapis (12,500) suite à l'ouverture (3,000) de son adversaire sur le turn KTrèfle ne l'est pas. Cela permet à la joueuse tricolore de remonter à plus de 35 blindes.

Travail à la Shen



Parfois, le poker, c'est simple. Demandez à Kool Shen, qui a payé une relance en position avec ATrèfle7Trèfle. La grosse blinde s'immisce aussi et c'est cette dernière qui va check-call trois mises du pro Winamax : 1,400 sur un flop ACoeur6Trèfle9Trèfle, 3,000 sur un turn KTrèfle puis 7,000 sur un 5Pique à la rivière. Bruno grimpe à un tapis de 65,000. Deux crans à sa droite, Nicolas Levi possède 35,000.

Le chattard de la semaine



Il y a quelques jours, nous faisions état d'une idée très marrante de la part des organisateurs pour promouvoir la version online des WSOP (qui ne devrait pas tarder à être lancée en argent réel pour les résidents de l'Etat du Nevada) : tirer au sort un joueur au début de chaque journée et le récompenser de mille dollars en échange d'une inscription sur le site.

Devinez qui fut l'heureux élu du Day 1B avant-hier ? Nicolas Pons, alias Woody all in sur Winamax ! Tiré au sort parmi 1,942 (!) joueurs, ce cutard de malade n'a même pas compris ce qu'il lui arrivait, n'étant pas au courant de l'opération quand son numéro de table et siège a été annoncé sur les hauts-parleurs de la salle.

Pour vous donner une idée des probabilités, il est plus facile de faire runner-runner quinte flush pour battre un carré floppé que d'être tiré au sort parmi presque 2,000 joueurs. Bref, Woody a cramé l'intégralité de sa réserve de chatte pour un mois, et va probablement se faire renverser par un taxi en rentrant à son hôtel ce soir.

Allain de loin



Adrien Allain (ici au second plan, assis avec Brian Benjamou) avait entamé ce Day 2A/2B avec l'un des plus gros tapis du clan Français, mais un départ catastrophique a précipité sa sortie : trois heures après le coup d'envoi, Zlatan35 est OUT. Tirages manqués, un bluff raté, des grosses paires lâchées à contrecoeur, un setup avec deux paires max contre brelan : Adrien en a vu de toutes les couleurs avant de finalement perdre ses derniers jetons avec Roi-Valet contre As-Roi.

Raide Devil



David Ritter, plus connu sur le banc de presse comme « The Devil », est un joueur amateur venant chaque année animer les tables du Main Event. Ritter vient de se prendre une petite claque. Eh oui, ça ne fait jamais plaisir de perdre un coup all-in préflop avec les As. Surtout que le spot était parfait pour engranger des jetons facilement : une relance à 1,500 payée une fois, puis un squeeze à tapis (11,000) avant lui. Confronté à un Valet et un 10, le diable a alors vu rouge en voyant son adversaire transformer sa main en quinte sur le tableau. Pas encore mort, le diable des WSOP n'a cependant plus qu'une petite trentaine de blindes devant lui.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- "T'aurais dû attendre cinq minutes de plus, j'aurais payé…" - Signé : Ludovic Riehl à un joueur ayant fait tapis après sept minutes de réflexion dans une main où le pro Winamax avait 4-bet avant le flop (Bien entendu la décision de Mikedou était prise depuis longtemps)

- 143,000 : le tapis d'Annette Obrestad après un niveau et demi dans ce Day 2

- Récents éliminés : Chad Holloway, le couvreur de PokerNews ayant remporté le premier tournoi des WSOP 2013 (celui des employés de l'industrie du jeu), le meilleur pote d'ElkY Eugene Katchalov,



Le compte-rendu du Day 2 d'Adrien Allain

Benjo, Harper & Kinshu

10/07/2013 03:51

Level 8, on reprendra deux fois des frites
Day 2A/2B - Blindes : 400/800, ante 100

KIKABUST ?



Saurez-vous deviner lequel des deux est éliminé ? Bien vu (ou pas), personne ! Rémi Le Meur joue son Day2 demain et, pendant ce temps, Lucille Cailly a monté un beau tapis de 75,000, presque cent blindes. « Ma table est faible et les seuls bons joueurs ne sont pas chiants. » nous confie Lucille. Ce qui la change de la première journée, où elle était prise en sandwich entre Eugene Katchalov et Rupert Elder.

La rencontre idéale



Pour monter un tapis de 200 blindes, le plus simple, c'est d'avoir une bonne rencontre. Demandez à Kool Shen, qui a eu une paire de Valets contre une paire de Six sur un flop J64. Pas besoin d'entrer les détails, les tapis ont rapidement volé et un pot de 180,000 a été formé. Seul coup de pression pour Bruno, ne pas voir le croupier retourner un six pour donner un carré à son adversaire. Je vous rassure, ce ne fut pas le cas, et Bruno double son tapis sans effort.

36 15 Jaskula



En difficulté à une table où figure notamment Scott Seiver, le Français Ugo Jaskula a vu son tapis fondre au fil des heures. Descendu juste en-dessous de la barre des 20 blindes, 'Insulogie' a alors eu la bonne idée de trouver deux Rois, et surtout un adversaire avenant payant son tapis avec Dame-Valet assortis. Un petit coup de boost pour le grinder tricolore qui est revenu à hauteur de sa cave initiale (38,000).

Vis ma Wigg



« Anton Wigg qui chatte, ce n’est pas génial ». Assis en face du Suédois, Ludovic Lacay fait référence au pot de 160 blindes que Wigg vient de remporter à la suite d'une confrontation à tapis avant le flop, entre deux Rois et deux As, et ce grâce à l'apparition d'un troisième Roi sur le flop. De son côté, le pro Winamax poursuit sa belle progression, avec désormais 140,000 devant lui.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Vu à l'instant sur Twitter : Nicolas Levi enclenche la deuxième vitesse, doublant son tapis à 110,000 avec deux As contre As-Roi.

- Nombre de tables encore actives dan la zone Orange de l'Amazon Room : 8. Tout comme la Pavilion consacrée au Day 2B s'est vidée à toute vitesse durant la première moitié de la journée, l'Amazon est de plus en plus calme à mesure que les heures et les éliminations défilent. Le calme est seulement troublé de temps à autres par les techniciens d'ESPN montant les différents podiums télévisés qui seront en place durant le reste du Main Event.

- Deux français sont assis en table 388 dans cette zone Orange : Nicolas Cardyn (plutôt short avec 20,000), et Mathieu Lemontagner (remonté de l'enfer à sa cave initiale - 38,000).

- Tweet-chamaille entre deux joueurs du Team Winamax durant le Level 8, témoin cet échange :
Nico Levi : "70k. Jeu de patience et de grind."
Puis, quinze minutes plus tard :
Ludo Lacay : "140k. Jeu de patience et de grind."



Comment on imaginait les sentiments de Gaëlle envers Mikedou après son élimination, mais en fait pas du tout.l

PAUSE-DINER CA TOMBE BIEN ON A GRAVE LA DALLE

Benjo, Harper & Kinshu

10/07/2013 06:32

Level 9, encore un peut tôt pour la teuf'
Day 2A/2B - Blindes : 500/1,000, ante 100

La température monte dans l'Amazon



Nous l'avions mise de côté depuis quelques heures et, pourtant, de nombreux joueurs y siègent encore. L'Amazon Room, qui accueille le Day 2A, compte en effet une quarantaine de tables en activité. Parmi les imposants tapis, on retrouve deux joueurs ayant marqué l'édition 2012 : Elisabeth Hille, 11e l'an dernier, avec 150,000, et Greg Merson (photo), champion en titre, qui culmine à 240,000. Phil Galfond, runner-up de l'épreuve short-handed à 25,000$, est également en forme avec 250,000 de tapis. Les Français Guillaume Jenner (au-dessus de la moyenne avec 100,000) et Nicolas Cardyn (shorstack avec 15,000) y sont aussi présents.

Brian has left the kitchen

Fin de partie pour Brian Benhamou. Le Parisien 3-bet de petite blinde pour 14BB avec un As et un 2, et le bouton n'a pas envie de jeter son KTrèfle6Trèfle. Flop : 6-3-2, le turn et la rivière ne changent rien.

A fond les ballons



Il y a de ces coups qui, sur un détail, changent la destinée d'un joueur dans un tournoi. A l'instar de ce pot, contenant environ 80 blindes, dans lequel Mélanie Weisner engage à la rivière son tapis de 45 blindes, sur un tableau affichant 8Carreau6TrèfleKTrèfleJPiqueTCoeur ; son adversaire hésite un long moment avant de finalement passer. De potentiellement éliminée, la joueuse New-Yorkaise se retrouve, en l'espace d'une seconde, à posséder le double de la moyenne. Alors, était-elle en bluff, ou en value ? Nous le saurons sans doute jamais. Mais cela m'aura au moins permis de caler cette photo qui trainait sur ma carte SD.

La photo souvenir



Quoi qu'il arrive, le qualifié Winamax Simon Biehler gardera une expérience inoubliable de ce Main Event, en ayant croisé le fer avec le légendaire Doyle Brunson.

Le Top 10 actuel selon PokerNews.com

Raj Vohra (USA) 370,000
Sergio Castellucio (Italie) 317,000
Annette Obrestad (Norvège) 265,000
Cliff Josephy (USA) 262,000
Jonas Lauck (UK) 256,000
Miguel Proulx (Canada) 254,000
Age Ravn (Norvège) 251,000
Greg Merson (USA) 247,000
Phil Galfond (USA) 242,000
Evan Panesis (USA) 240,000

Statistiques, anecdotes et citations à la con



- Nombre de doggy bag demandés par Gaëlle au restaurant typiquement Américain servant des plats pouvant nourrir 12 personnes chacun : 2

- Contenu des doggy bag : 4 onions frits, 1 demi plat de raviolis, 1 muffin, et 1 patate encore dans son papier d'alu.

- Combien de temps Gaëlle pourra tenir avec le contenu des doggy bag ? A vue de nez, 1 semaine.

- Eliminations récentes : Barry Greenstein et Kristen Bicknell (championne du tournoi Ladies cette année), tous deux avant le dîner.

- On nous rapporte un double-up récent de la charmante Sarah Herzali aussitôt installée à une nouvelle table, grâce à deux As trouvés contre deux Valets, un As tombe pour rendre le truc encore plus chouette.

- "Une pensée pour tous ceux qui ont fumé la même weed que moi hier soir et qui jouent le Main Event aujourd'hui..." - Signé : la compagne d'un joueur Français, sur Facebook.



Kinshu & Benjo en pause-dîner

Benjo, Harper & Kinshu

10/07/2013 07:35

Level 9, si tu passes je te montre un bluff
Day 2A/2B - Blindes : 500/1,000, ante 100

Le mec ne joue que valet-huit



Un joueur atypique est assis entre Bruno Lopes et Nicolas Levi. Cet homme debout, qui lève la main pour commander une bouteille d'eau, fait partie de cette famille de joueurs qui a une main préférée. Où qu'ils soient placés à table, quel que soit l'état de leur tapis, ils la jouent. « Moi, c'est Valet-Huit ! » confie-t-il, « ça date d'une session au Bellagio en 30$/60$ (on notera au passage le petit brag) J'ai gagné huit mains d'affilée avec cette main ! » Une belle histoire qui n'a pas duré : « Depuis un an, Valet-Huit ne fonctionne plus. J'ai changé. Désormais, c'est Dame-Dix ! » Allez, encore quelques cagoules et ce joueur finira par adopter les As comme cartes de prédilection.

Nicolas Levi : 110,000
Bruno Lopes : 165,000

Ludo limite la variance

Bourreau de Gaëlle Baumann, Ludovic Riehl s'inquiète : « Elle ne m'en veut pas, hein ? » Oh, non, Ludo, c'est le jeu ! 'mikedou' poursuit sa progression dans ce Day2 et possède un tapis de 70,000. Tout va bien, donc, si ce n'est cette petite toux que je trouve persistante. Nous avons des médocs' si tu en as besoin, l'ami. Ludo a profité de notre passage pour raconter la main suivante : « Au cut-off, je relance à 2,000 avec une paire de Valets et paie le 3-bet du bouton à 5,000. Je check-call ensuite un flop 852 pour 5,000, on check un 7 au turn et je check-call 5,000 sur un 3 à la rivière. Il a deux As ! Je pense avoir perdu le minimum… »

KING3

Les trois représentants de l'équipe victorieuse du KING5 encore en course sont dans une position délicate : llebasque13, Armis34 et barca67 ont un tapis compris entre vingt et trente blindes. Allez les gars, on s'accroche !

Juste comme sur l'ordi

Daniel Negreanu mène actuellement une fronde contre ce groupe (à mon goût de plus en plus large) de joueurs aimant un peu trop prendre leur temps sur la majorité de leurs décisions, même lorsqu'ils ne sont pas en face d'un casse-tête insurmontable. Je rejoins de tout coeur le Canadien sur ce sujet-là, car j'ai bien l'impression que ces dernières années, la durée moyenne d'un coup de poker a augmenté de manière proportionnelle à l'amélioration des structures. En résumé, les joueurs disputent des tournois de plus en plus deep, mais dans le même temps ils jouent de moins en moins de coups sur une journée donnée. Le pire, c'est que ce sont les joueurs online qui sont le plus souvent pointés du doigt comme étant responsables de ce ralentissement généralisé du jeu en live, alors que devant leur ordinateurs, ceux-ci sont capables de cliquer cent fois par minutes sur 25 tables différentes.

Tout ceci pour dire que je viens de voir une main jouée vite et bien par Ludovic Lacay, tout pareil que sur Winamax. Un joueur relance à 2,000 UTG et son voisin 3-bet à 4,500. Tout le monde passe jusque Ludovic Lacay qui complète de grosse blinde. Le relanceur UTG abandonne.

Le reste du coup ne prendra pas plus d'une minute :

Flop 4CoeurTCarreau2Coeur, Ludo checke, son adversaire aussi.

Turn 4Pique, Ludo jette un pion orange de 5,000, c'est payé.

Rivière JCarreau, Ludo jette deux pions orange, c'est payé, Ludo montre 2Carreau2Pique pour un joli full, son adversaire dit "pretty strong hand" avec un hochement de tête approbateur, et Cutsybaby encaisse.

Après cette main, le joueur du Team Winamax pointe à 205 (mille) à deux heures de la fin de ce Day 2A/2B. "Comme ma première (et dernière) voiture", dit-il. D'ailleurs, voici Ludo avec la voiture en question, sur une photo datant de 2008 :



Comme vous le voyez, le train de vie de Ludo a toujours été celui d'un ministre

La bonne pointure



La Russe Irina Batorevich s'accroche plus qu'elle ne sacoche dans ce Day 2 : la finaliste du Winamax Poker Tour 2012 s'est laissée tomber à 20 blindes avant de trouver un spot parfait pour doubler son tapis, une bataille de blindes où sa paire de Dames a dominé la paire de Valets de son voisin.

Benj-pirate à l'abordage



Intercalé entre Antoine Saout et Daniel Cates, on retrouve 'benj-pirate', l'ancien candidat de la saison 2 de Top Shark, assis derrière plus de 150,000. Benjamin a la gachette facile, en témoigne cette main où il relance UTG à 2,000, puis place un 4-bet à 12,000 après un call et un 3-bet à 5,800, faisant passer ses deux adversaires.



Ce mec visite les WSOP depuis 2007 (au moins), portant toujours les mêmes T-shirts bardés de messages religieux. Hé oui, il faudra bien que quelqu'un amène tous ces vilains pêcheurs de joueurs de poker vers la Lumière Divine.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Nicolas 'woody allin' Pons a chuté à 30,000, après une rencontre difficilement évitable, entre sa paire de Rois et une paire d'As adverse.

- 'The Devil' est passé de 6 à 12 blindes en doublant avec une paire de 5 contre 8 et 6. De quoi rallonger un peu plus sa survie dans le tournoi. Oh, mais attendez, il est immortel, donc aucun problème.

- Album écouté en boucle par Benjo pour faire taire le bruit des jetons : "Overgrown" par James Blake.



Des nouvelles de notre animateur radio Jay Pee : ce soir, c'est virée sur le Stripl

Benjo, Harper & Kinshu

10/07/2013 08:46

Level 10, avant que dans le lit on se glisse
Day 2A/2B - Blindes : 600/1,200, ante 200

Le tapis du mec qui était chipleader

Il est le joueur qui avait le plus de jetons à déballer ce midi. Avec un tapis de 207,500, Clément Tripodi a effectivement débuté la journée en tête. Son Day 2 a été plus chaotique, puisqu'il possède désormais 158,000 jetons. La faute notamment à un joueur ayant décidé de le 6-bet à tapis avec une paire de Quatre ! Clément paie avec As-Roi et perd ce coin flip contenant 150 blindes. Pas d'inquiétude néanmoins, il possède toujours un tapis près de deux fois supérieur à la moyenne.

Michel est dans la zone



Où en est notre cher Michel Abécassis ? Tombé à un tapis de 25,000, le Parrain va mieux, et en profite même pour taper la pose avec Benjo. Avec 52,000 de tapis, il possède 43 blindes. « C'est dur de m'exprimer » regrette MIK, qui montre son talent en passant de très belles mains. C'était le cas après une relance d'un jeune joueur et un 3-bet de Lionel Rozenberg. Michel ouvre As-Roi de trèfle et décide de directement passer ! Le flop arrive Q93, et Lionel check derrière un check adverse. « Il a brelan de Dames », confie Michel à un ami dans l'assistance. Confirmation quelques minutes plus tard par l'intéressé. Le radar fonctionne à merveille !

Un peu plus tard, Michel limp au bouton et voit un flop TCarreauQCarreau3Trèfle en compagnie des blindes. Tout le monde checke. Sur le turn, un autre TTrèfle, la SB mise et Michel paie. Rivière : un 6Carreau. Check de la petite blinde et Michel mise 6,000. Suffisant pour faire passer son adversaire (Michel avait JTrèfle9Trèfle, pas que ce soit important dans le raisonnement sur ce coup, puisque son adversaire était très certainement en bluff lui-même)

Main suivante : Michel est au cutoff avec une premium : deux Valets. Relance à 2,700, c'est payé par le bouton et la grosse blinde. Miguel floppe le brelan sur As-Dame-Valet dépareillés. On a brelandé papa.

C-bet : 3,300. C'est payé par le bouton seulement. Flop : un 7Carreau qui apporte un second carreau. Rivière : doublette de la Dame, Michel est plutôt confiant et c'est sans se creuser la tête qu'il va check/call une mise de 18,000.

Michel pointe désormais à 83,000.

Une Seiver correction



Ugo Jaskula a eu le malheur de se frotter à l'Américain Scott Seiver. Le Français y a d'ailleurs laissé sa peau dans le tournoi. C'est sur un flop 2Coeur3Trèfle5Coeur que l'action s'est envenimée : check-raise à 15,000 d'Ugo sur les 6,000 de Seiver qui 3-bet ensuite à 29,000, 4-bet all-in pour 80,000 chez le Français, call de l'Américain. Les jeux ? KCoeurJCoeur pour Ugo, drawing dead contre le ACoeur4Coeur de Seiver, propulsé à plus de 170,000 dans ce Day 2.

Le dernier rempart



Rien ne va plus pour nos vainqueurs du KING5 2013 ! La New Team n'a plus qu'un de ses membres en course - Eric 'Armis34' Clement - suite à l'élimination d'Olivier 'llebasque13' Elissalde, dont la paire de Dames a été battue par 7 et 4 sur un flop 7-7-4, moment où les pions ont volé au milieu. Encouragé par ses potes, Eric n'est pas au mieux, avec seulement une quinzaine de blindes en guise de tapis...

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Barrels payés par Benj-Pirate sur un board TCarreauQCarreau3CarreauTTrèfle6Trèfle : 3. Son adversaire a montré le brelan de Valets floppé, c'était la meilleure main, et ça coute assez cher.

- Sur une échelle de 1 à 10, degré d'ambiance dans les deux salles abritant le Day 2A et le Day 2B :
Amazon (2A) : 3 (plus beaucoup de tables, rien à se mettre sous la dent)
Brasilia (2B) : 6 (malgré la légère odeur de moisi flottant en permanence dans cette salle, il y a beaucoup plus à y voir)

- Récentes éliminations : Andu Black, Mike Sowers, Vicky Coren, Philippe Grostard, Mike Sexton, John Juanfa...

- En heures, temps de sommeil moyen des couvreurs depuis le début du Main Event :
Harper : 6
Benjo : 6,5
Kinshu : 5,5

Benjo, Harper & Kinshu

10/07/2013 09:58

Day 2A/2B : la machine à busts a tourné à plein régime
Main Event des World Series of Poker



La quatrième journée du Main Event des WSOP vient de se terminer. La quatrième pour nous autres observateurs, car c'était seulement la seconde pour les joueurs que nous avons observés aujourd'hui. 584 étaient issus du Day 1A et jouaient dans l'Amazon Room, 1296 avaient passé avec succès le Day 1B et se sont retrouvés dans les salles Pavilion et Brasilia.

Après dix heures de jeu supplémentaires mardi, ils ne sont plus que 240 encore en course environ (pour les joueurs du Day 1A/2A) et 520 à peu près (pour ceux du Day 1B/2B). Faites le calcul : le taux d'éliminations aujourd'hui fut de 60%, contre 40% pour le Day 1 ! Forcément, la progression des blindes et le creusement de l'écart entre les tapis a facilité les éliminations. Autrement dit : ce Day 2 fut une belle boucherie, et le prochain tour ne devrait pas être différent.

En conséquence, on ne sera pas surpris d'apprendre que nombre de fines lames du poker mondial ont du rendre les armes en ce Day 2 : Steve O'Dwyer, Eugene Katchalov, Johnny Lodden, Barry Greenstein, Eric Mizrachi (le frère de l'autre), David Williams, Mike Sexton, John Juanda, Andy Black... Au passage, on aura aussi dit au revoir à Chris Moneymaker aujourd'hui : l'ex comptable du Tenessee fêtait les dix ans de son historique victoire.

Parmi les joueurs qui ont attiré le plus l'attention aujourd'hui : Greg Merson et Doyle Brunson. Au terme de cette deuxième journée, nous sommes heureux de constater que le jeune champion en titre et le patriarche du poker pro ont tenu la distance, se constituant même des tapis enviables.

Parmi les autres pros ayant vécu une belle journée, on compte Ruper Elder (vainqueur à San Remo il y a deux ans), Cliff Josephy, Annette Obrestad, Phil Galfond, ou encore Melanie Weisner.

Et au sommet du classement ? D'après les organisateurs, un joueur du nom de Nick Schwarmann, ayant empaqueté 413,600 à la conclusion de la partie.

Français : on est pas mal du tout

Chip-leader du clan Français au départ de la journée, l'expatrié Londonien Clément Tripodi n'a pas réussi à faire progresser son tapis - il a même perdu un peu, mais n'a absolument du capital avec lequel il entamera le Day 3 : environ 145,000.

Clément a été rattrapé aujourd'hui par plusieurs Français, notamment Ludovic Lacay, qui a grimpé 179,400 en restant décontracté à table (en témoigne le ton léger affiché sur son compte Twitter), et Benjamin alias 'benj-pirate', qui a piqué un sprint durant la dernière heure de jeu pour passer la barre des 200,000.



En découvrant qu'ils partageaient la même table, on craignait qu'ils se cherchent, se chamaillent et finissent par s'entretuer. Il n'en a rien été, Nicolas Levi et Bruno Lopes ont profité d'une table accueillante pour tous deux monter d'imposants tapis. « Le meilleur joueur de la table était un rappeur, c'est te dire ! » s'est marré Croc à l'issue de la journée. « C'est typiquement ce qui fait la différence avec des European Poker Tour » a poursuivi Croc, « des tables faciles ». Résultat : Nicolas attaquera le Day 3 avec un tapis de près de 100 blindes, pendant que Bruno Lopes figurera parmi les 50 plus importants tapis.

Le scénario fut plus compliqué pour les grinders que sont Nicolas Cardyn, Thomas 'samow' Denis et Nicolas 'woody all in' Pons. Aucun d'entre eux n'a réussi à faire décoller son tapis et les jeunes français reviendront en troisième journée avec un tapis inférieur à trente blindes. Les journées de Ludovic Riehl et Guillaume Jenner furent semblables. Le premier a dans un premier temps éliminé Gaëlle Baumann puis a progressivement monté son tapis sans être inquiété, terminant dans la moyenne et dégageant l'impression d'un type qui connait son métier. Scénario identique pour Guillaume, qui tentera de faire mieux qu'en 2011, année où il avait échoué à quelques places de l'argent.

Assis à la table du français Lionel Rozenberg, qui termine proche du tapis moyen, Michel Abécassis a connu une journée en dents de scie, voyant son tapis fondre à une vingtaine de blindes avant de remonter. « J'ai passé As-Roi et As-Dame avant le flop ! » souligne MIK.22, qui à deux reprises avait pris la bonne décision. Sa patience a payé : Michel reviendra en troisième journée avec un tapis supérieur à cinquante blindes (71,900). Thibaud Guenegou se situe dans la même zone avec 81,200.

Quelle journée pour Sarah Herzali ! Tombée à 8,000 au plus bas, la charmante joueuse tricolore s'est bien accrochée, doublant son maigre capital aux dépens de Doyle Brunson, avant de complètement redresser la barre, en multipliant les coups à tapis préflop gagnants (deux As contre deux Valets, paire de Valets contre As-Valet). C'est finalement avec plus de 120,000 jetons que la radieuse Sarah a fini ce Day 2 !

« J’ai passé la journée en bluff, jamais en value » confie Alban Juen. C’est pourtant en valorisant un maximum une paire de Rois que le Français a décollé dans ce Day 2, un pot 4-bet en toute fin de journée, où Alban et son adversaire, muni d'une paire de Valets, ont chacun mis plus de 100 blindes au milieu, dont la majorité ont été engagées sur le flop 2-8-3. En totale confiance, Alban va disputer son deuxième Day 3 des WSOP consécutif, lui qui avait terminé 59ème de l'épreuve l'an passé.

Parmi les autres Français qui ont rallié le Day 3 : Leo Laslandes (50,000),Antony Cercio (105,00) et l'animatrice TV Estelle Denis (120,000).

KING5 : Journée noire pour la NewTeam



Après un Day 1 placée sous le signe de l'embellie avec cinq joueurs qualifiés et 'llebasque13' parmi les chipleaders, le Day 2 a été synonyme de désenchantement pour l'équipe gagnante du KING5. Certes, il y a les bons souvenirs, comme l'heure que 'barca67' a passé assis à côté de Doyle Brunson, mais la désillusion est réelle pour la NewTeam. A commencer par celle de 'llebasque13', qui a vu l'intégralité de son tapis de 200 blindes fondre au cours de la journée. Avant lui, 'alex.17000' et 'Royal Rookie' avaient déjà rejoint la sortie. Bilan : quatre éliminations, et un seul représentant au Day 3, 'Armis34', qui devra lutter avec un tapis de quinze blindes.

Rendez-vous à 20 heures pour le Day 2C



Le premier Day 2 étant bouclé, place à la seconde fournée ! Les 3,647 survivants du Day 1C se retrouvent mercredi à midi (heure locale) afin de disputer leur seconde journée de tournoi. Parmi eux, nous retrouverons les joueurs du Team Winamax Davidi Kitai, Yann Del Rey et Manuel Bevand, ainsi que le vainqueur de l'opération Trip to Vegas Marcel Vicaud et les qualifiés Ludovic Sultan et Kevin Rumeur.

Cette journée sera bien sûr à vivre grâce au dispositif mis en place par Winamax : le Multiplex poker, votre radio en direct, dès 20h (heure française), et le reportage écrit à partir de 21h.



Même après avoir bossé douze heures, les couvreurs gardent la pêche sur le trajet du retour vers l'hôtel. Bonne journée les gens !

Benjo, Harper & Kinshu

10/07/2013 20:42

Day 2A/2B : le bilan chiffré

800 joueurs ont franchi les Day 2A et 2B, dont 29 Français, parmi lesquels figurent 5 joueurs du Team Winamax ! Le tenant du titre Greg Merson s'est également qualifié, avec un gros tapis - 276,600. Tour d'horizon du classement.

Day 2A
238 survivants, dont 7 Français

Top 10



1. Jason DeWitt 382,900
2. Sergio Castelluccio (en photo) 360,500
3. Felix Kurmayr 324,800
4. Michiel Brummelhuis 309,500
5. Jonathan Lane 303,400
6. Kenny Tran 301,00
7. Gregory Morris 300,900
8. Steve Gee 300,600
9. Stephane Lacas 292,500
10. Mikhail Shalamov 283,600

Les Français



48. Vincent Robert 175,400
71. Gregory Benac (en phto) 145,200
98. Guillaume Jenner 122,300
122. Laurent Bellaiche 101,800
136. Henri Chapuis 90,300
218. Pierre Milan 31,500
229. Nicolas Cardyn 23,900

Day 2B
562 survivants, dont 22 Français

Top 10



1. Nick Schwarmann 413,600
2. Age Ravn 370,900
3. Rupert Elder (en photo) 342,500
4. Mikhail Petrov 328,000
5. Ian Gordon 324,600
6. Nick Guagenti 322,600
7. Raj Vohra 322,200
8. Jonas Lauck 308,300
9. Kyle White 303,200
10. Herbert Farber 298,900

Les Français



15. Bruno Lopes (Team Winamax) 254,300
50. Benjamin Ane ~200,000
70. Ludovic Lacay (Team Winamax) 179,600
89. Leon Phung 170,200
108. Clement Tripodi 159,800
121. Alban Juen 151,200
131. Sarah Herzali 144,100
163. Nicolas Levi (Team Winamax) 128,200
195. Estelle Denis 118,
235. Anthony Cierco 104,500
289. Ludovic Riehl (Team Winamax) 87,500
311. Lionel Rozenberg 82,600
316. Thibaud Guenegou 81,200
346. Yann Migeon 73,300
351. Michel Abecassis (Team Winamax) 71,900
361. David Zakine 70,000
386. Antoine Saout 64,400
475. Leo Laslandes 38,800
486. Nicolas Pons 36,600
501. Eric Clement (KING5) 32,600
520. Thomas Denis 26,100

Reprise aux blindes 800-1,600 ante 200

Kinshu

10/07/2013 21:16

Day 2C : plus de 60 Français au départ

Aujourd'hui se joue le troisième et dernier Day 2, avec au départ les 2306 survivants du Day 1C. On y retrouve une soixantaine de Français et 3 joueurs du Team Winamax - Manuel Bevand, Yann Del Rey et Davidi Kitai. Le point sur le classement avant le coup d'envoi de la journée.

Top 10

1. Mark Kroon 249,900
2. Imari Love 214,300
3. Karlo Lopez 196,550
4. Michael Mizrachi 176,100
5. Frederik Jensen 169,975
6. Muhammad Abdel Rahim 163,075
7. Marc Carpenterperrault 155,250
8. Josh Pollock 154,025
9. Dinesh Alt 151,400
10. Sameer Aljanedi 150,200

Et aussi...



52. Phil Ivey 119,650
68. Vanessa Selbst 115,225
143. Phil Hellmuth 92,850
938. Davidi Kitai (Team Winamax) 46,575

Les Français

88. Patrick Sacrispeyre 108,500
131. Julien Brecard 95,825
158. Phillippe Ktorza 91,300
215. David Benyamine 85,525
291. Maxence Dupont 77,725
294. Pascal Hocquard 77,400
370. Nicolas Le Floch 71,125
387. Nesrine Kourdourli 69,850
388. David Susigan 69,625
399. Julien Jolivet 68,725

406. Giuseppe Zarbo 68,275
431. Jean-Pierre Besancon 67,100
603. Fabrice Touil 58,350
621. Remi Castaignon (Qualifié Winamax) 57,350
625. Borris Berthomet 57,125
788. Romain Gravisse 51,000
798. Nicolas Chappuis 50,750
818. Jean Montury 50,200
825. Bertrand Grospellier 50,025
826. Rocco Covino 50,025

859. Jullian Feriolo 49,100
899. Fabien Perrot 47,900
921. Cedric Seguin 47,050
969. Sylvain Loosli 46,675
993. Clement Thumy 44,725
1190. Yann Del Rey (Team Winamax) 38,700
1204. Youssef Mrizeq 38,125
1216. Emile Petit 37,625
1244. Stephen Monceau 36,900
1305. Arnaud Mattern 35,175

1392. Daniel Savic 32,700
1421. Christophe Benzimra 31,700
1454. Manuel Bevand (Team Winamax) 30,900
1468. Sylvain Esposito 30,500
1486. Marcel Vicaud (Qualifié Winamax) 30,200
1529. David Jaoui 29,100
1532. Harry Touil 29,000
1555. Pierre Peretti 28,175
1575. Michael Descote 27,775
1601. Jean-Jacques Zeitoun 27,000

1610. Gabriel Nassif 26,650
1617. Benjamin Pollak 26,575
1672. Didier Pitcho 25,075
1675. Chris Pereira 25,000
1678. Bernard Guigon 24,975
1766. Martial Blangenwitsch 22,800
1836. Philipe Giraud 20,975
1869. Remi Le Meur 20,100
1873. Julie Monsacre 20,000
1864. Erwann Pecheux 20,150
1883. Valentin Granier 19,600

1907. Yannick Bonnet 19,050
1935. Cyril Pusset 18,350
1978. Gregory Dequeker 17,075
1986. Ludovic Sultan (Qualifié Winamax) 17,000
2000. Christopher Ducrot 16,650
2055. Kevin Rumeur (Qualifié Winamax) 14,900
2063. Julien Di Pace 14,750
2155. Kevin Abecassis 11,750
2198. Albert Balayn 10,125
2246. Maxime Adam 8,200

La structure du jour

250-500 ante 50
300-600 ante 75
400-800 ante 100
500-1,000 ante 100
600-1,200 ante 200


Main Event - le programme

Samedi 6 juillet : Day 1A
Dimanche 7 juillet : Day 1B
Lundi 8 juillet : Day 1C
Mardi 9 juillet : Day 2A et 2B
Mercredi 10 juillet : Day 2C
Jeudi 11 juillet : Day 3
Vendredi 12 juillet : Day 4
Samedi 13 juillet : Day 5
Dimanche 14 juillet : Day 6 (jusque 27 joueurs)
Lundi 15 juillet : Day 7 (jusque 9 joueurs)

Kinshu

10/07/2013 23:17

Level 6, on reprend du service
Blindes : 250/500, ante 50

Première tournée de nouvelles de ce Day 1C !

Le scénario rêvé



Manuel Bevand ne pouvait espérer plus belle entame de journée. Pourtant, l'action était tellement folle à sa table qu'on le croyait perdu… Second de parole, manub_ relance à 1,000 avec une paire de Rois. Un joueur paie et Jake Cody 3-bet à 3,800. Une femme paie depuis la petite blinde et Manuel 4-bet à 8,500. Le joueur intercalé passe, mais pas Jake, qui envoie un 5-bet à 13,000. La femme s'accroche et paie ! C'est le moment que choisit Manuel pour 6-bet à 40,000 et tapis. L'action ne s'arrête pas là : les deux joueurs paient ! Oui, oui, trois joueurs viennent d'investir 80 blindes avant le flop ! Le pot est déjà énorme quand le flop vient 9Coeur7Trèfle2Carreau. L'ensemble des tapis volent entre les deux joueurs qui révèlent… QTrèfleQPique et QCarreauQCoeur ! Ils n'ont plus la moindre chance de gagner le pot et Manuel s'envole à 112,000.

Dwan d'honneur



Inscrit au Day 1C, Tom Dwan n'avait pas pris la peine de se déplacer, ayant sans doute mieux à faire ailleurs - comme une partie de cash-game ou de poker chinois à des enjeux hors de prix. Le high roller Américain a finalement fait son apparition aujourd'hui, et récupéré ce qu'il lui restait de tapis après que ses blindes aient tourné durant les cinq premiers niveaux du tournoi, soit 17,825. Peu concerné, Dwan n'a pas mis bien longtemps à dilapider ses jetons. Merci quand même d'être venu.

Autre joueur dans le même cas de figure : Gus Hansen. Le Danois, dont les apparitions sont devenues rares sur le circuit, a lui pris un peu plus au sérieux le tournoi que son compère de parties highstakes. Hansen a déjà rattrapé une partie de son retard, en payant rivière avec TTrèfle8Trèfle une mise adverse (4,100) sur un tableau QCarreauTPique6Trèfle4Pique7Carreau, l'emportant contre TCoeur2Pique.

Faux départ

Mauvaise entame en revanche pour les deux autres pros du Team Winamax, Davidi Kitai et Yann Del Rey, qui ont chacun chuté à moins de 40 blindes dans ce Day 2.

Mon ami Gabi



Un pot 4-bet avant le flop, entre deux joueurs relativement shortstacks, ne se terminant pas à tapis : c'est la situation dans laquelle s'est retrouvé Gabriel Nassif. Suite à une ouverture à 1,100 du cutoff et un 3-bet à 2,600 du bouton, le Français surenchérit à 5,250 depuis la petite blinde. Si son premier adversaire passe, le second paye, engageant alors 20% de son tapis. Après un check rapide des deux joueurs sur le flop 6Trèfle5CoeurKPique, Gabriel lâche sur un turn 7Carreau une toute petite mise (3,000), suffisante à faire passer son opposant. Le joueur tricolore, en course pour une 5e place payée dans ces WSOP, repasse au-dessus des 60 blindes.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- "C'est de la merde ! Ils font de la merde !" - Signé : un reporter désespéré par le niveau des joueurs qu'il doit suivre. Je vous rassure, ce fils spirituel de Jean-Pierre Coffe ne suit pas les joueurs Winamax.



Manub constatant que ses adversaires n'ont aucune chance de gagner le coup contre ses Rois

Benjo, Harper & Kinshu

Aller à la page 1, 2 Suivant