Semaine 2 – Épreuve 2 – Réponses de The_WhaleRrr

Guillaume Diaz, le parrain de la 5e Semaine de la Top Shark Academy propose aux candidats une main, découpée en 3 parties et invite les aspirants Top Shark à nous faire part de leur réflexion argumentée sur chacune des situations.


Première partie



  • La main de volatile38 - Première partie


Rapide analyse des ranges Préflop:

Notre range perçue: Nous relançons 3x, notre range a donc l’air relativement tight par rapport à notre position. On représente environ top50% (on détaillera par la suite), soit 658 combinaisons.

Range perçue de Vilain: On suppose qu’il 3bet avec ses meilleures mains (99+, AQo+ AJs+ soit top5%), et qu’il call avec des mains moyennes, spéculatrices et bonnes.

On fait l’analyse de sa range dés maintenant pour s’en servir par la suite. Nous allons devoir faire beaucoup de suppositions.

Range de Vilain:

22-88, A2-AT, AJo, K3s+, K9o+, Q6s+, Q9o+, J7s+, J9o+, T7s+, T9o, 96s+, 86s+, 75s+, 65s, 54s (33,6% du paquet et 446 combinaisons).

Analyse des ranges Flop:

Notre range perçue: (Par rapport au Préflop)

Suite, Set, Deux paires: JT, QQ+, AQ+, KQ (52 combinaisons)

Top paire: A2-AJ (120 combinaisons)

2ème Paire + Flushdraw: K2dd+ (10 combinaisons)

2ème paire - No flush draw - OU moins bonne paire: K2s+(20), K5o+(63), Q2s+(30), Q8o(36), 22-JJ (60) (209 combinaisons).

Flushdraw - No paire no Straight: J4dd+(7), T6dd+(4), 95dd+(4), 85dd+(3), 75dd+(2), 65dd+(2), 54dd (23 combinaisons).

Autre - Air (incluant des gutshots): 244 combinaisons.

Range de vilain: (en prenant en compte nos blockers)

Suite, Deux paires: JT, KQ (25 combinaisons)

Top paire: A2-AT, AJo  (116 combinaisons)

2ème Paire + Flushdraw: K3dd+ (9 combinaisons)

2ème paire - No flushdraw - OU moins bonne paire: K3s+(18), K9o+(27), Q6s+(12), Q9o(18), 22-88 (42) (117 combinaisons).

Flushdraw - No paire no Straight: J7dd+(3), T7dd+(3), 96dd+(3), 86dd+(2), 75dd+(2), 65dd, 54dd (15 combinaisons).

Autre - Air (pouvant inclure des gutshots): 164 combinaisons.

Conclusion de l’étude des ranges:

On comprend que, même si la range de vilain possède très peu de mains très fortes (Deux paires ou mieux: 25 combinaisons contre 52 chez nous), notre range perçue n’a touché 2ème paire + Flushdraw ou mieux que 27,66% du temps (182 combinaisons sur 658), alors que vilain a lui touché une main aussi forte 33,63% du temps (150/446).

On se rend bien compte que, compte tenu que notre range d’open est plus large que la range de call de vilain, les ranges se valent plus ou moins. Nous pouvons également vérifier ce résultat par un calcul d’équité:

Equité des ranges sur ce flop:

Vilain: 48,23%

Hero: 51,77%

Implications:

Si on Check:

Inconvénients:
-    Nous lui laissons la possibilité de bet et d’augmenter son ratio de bluffs dans sa range alors qu’on a une main dans le milieu de notre range qui supportera difficilement la pression.
-    Dans le cas ou on check/call, on cap notre range perçue.
-    Nous perdons de la value sur un draw et laissons freeroll des gutshots.

Avantages:
-    Nous n’avons que très peu de value à bet.
-    Nous ne faisons pas fold mieux.
-    Nous suivons notre stratégie générale en gardant le pot petit.

Si on Bet:

Inconvénients:
-    Nous pouvons nous value cut.
-    Nous ne pouvons pas faire fold une meilleure main.
-    Nous jouons des plus gros pots sans connaître suffisamment vilain.

Avantages:
-    Nous pouvons value ses quelques flushdraws.
-    Nous limitons sa range de bluff, puisqu’il est moins probable de voir un adversaire bluff vs bet que bluff vs check sans information ou historique.

Bilan:

Au vu de toutes les analyses ci dessus, la décision est close entre un bet et un check mais on optera pour un check afin de suivre notre stratégie générale.
 


Deuxième partie



  • La main de volatile38 - Deuxième partie


Rapide analyse des ranges après notre check/call au flop:

Notre range perçue:


Notre range perçue est limitée à des mains moyennes, ayant la plupart du temps de la showdown value, car la majorité des joueurs n'iront pas check/call avec air ou avec une main forte. On exclue donc de notre range, approximativement, les 2ndPGK (K9+), les bonnes TP (A6+) ou mieux, tous les flushdraws moins haut que T6ss, tous les airs.

Range de Vilain:

On considère, comme indiqué dans l'énoncé, que vilain va miser la plupart de ses bluffs, incluant ses flushdraws. On pense aussi qu'il misera également pour value avec des bonnes deuxièmes paires (K8dd+, KTo+), ses bonnes top paires (A8-AT, AJo) ou mieux, et qu'il va check avec des mains qui ont de la showdown value (A2-A7, K2s-K7s, K5o-K9o, Qx, 77-88).

Note: On avait défini une range de call de vilain tight dans la première partie, on décidera par la suite d'élargir sa range conformément à l'énoncé.

TURN:  Kc   

Il n'y a aucun intérêt à miser pour notre main ou notre range (on ne value ou bluff rien, on ne protège contre presque rien).
Vilain opte pour un check et nous pouvons alors affiner sa range.

On suppose qu’il aurait souvent misé pour value turn avec ses mains fortes comme Straight, Full, Trips et qu'il aurait bet pour bluff avec tous ses flushdraws.

En revanche, on considèrera qu'il pourra (en plus de ses bluffs sans équité du flop) check back des mains fortes comme KQ (50% du temps), K8dd-KJdd (50% du temps) et KTo-KJo (50% du temps) dans l'optique de sous-représenter, d'équilibrer ses ranges et de trap pour nous «level» et obtenir plus de value.

RIVER:  Qc

On commencera par étudier la range de Vilain river avant notre action.

Etat de la range de vilain river, avant action.

Full max: KQ(2),  K8dd-KJdd(50%)(2), KTo-KJo(50%)(4) (8 combinaisons)

Deux Paires max: A8-AT, AJo (37 combinaisons)

Autre – Air (incluant les missed Flushdraws): 269 combinaisons.

Note: On a adapté approximativement (+50%) le nombre de «Airs» de la range de Vilain puisque l'énoncé indique que Vilain a call préflop avec une range plus loose que celle que nous pensions.

On verra maintenant quelle action choisir river, par le biais d'une étude des ranges et de suppositions sur la réaction de vilain.

Si on Mise:

Etat de notre range perçue:

On suppose que Vilain exclura des Ax de notre range.

Top full*: K2s-K4s+(6), K5o-K8o(32) (38 combinaisons)

Deuxième full (50%): Q2s-Q7s(12), Q8o-QJo(32) (22 combinaisons)

Bluffs: Missdraws (moins hauts que T6dd+) 95dd+(4), 85dd+(3), 75dd+(2), 64dd+(2), 54dd (12 combinaisons)

Autre – Bluffs**: 88-JJ (24 combinaisons)

*Nous n'avons pas AK dans notre range
**Pour éviter un split


Suppositions sur la réaction de Vilain:
Vilain voudra probablement relancer avec ses Kx, call avec ses Ax (50% du temps), et relancer très rarement (4%) en bluff.
Vilain relancera avec 8 combinaisons en value et 10,8 en bluff, et ira call perdant 18,5 combinaisons.

Si on check:

Etat de notre range perçue:


On pense que Vilain exclura les top fulls de notre range.

Deuxième full (50% du temps): Q2s-Q7s(12), Q8o-QJo(32) (22 combinaisons)

Top Deux Paires: A2-A5 (48 combinaisons)

Suppositions sur la réaction de Vilain:

On suppose que Vilain voudra miser avec ses meilleures mains et 8% de bluffs vu la force de notre range.

Vilain misera donc 8 combos en value et 21,5 combinaisons en bluff.

Bilan:

Même si les deux solutions semblent être ev+, le Bet semble être la meilleure option car il nous permet de prendre de la value sur ses Ax, quand le Check ne nous le permet pas.

On misera dans ce cas là 2950 jetons, soit 67% du pot.
 


Troisième partie



  • La main de volatile38 - Troisième partie


Nous avons choisi la même action que Volatile mais avec un sizing différent.

A la place de notre mise à 2950 jetons, notre parrain a opté pour une mise à hauteur de 1/3 du pot.

Le choix de son sizing n’est pas anodin:
–    On offre ainsi une côte plus intéressante pour call à Vilain qui afin de satisfaire sa curiosité à moindre coût.
–    On espère également induce plus de bluffs chez Vilain qui pourrait y voir là un blocking bet et qui pourrait finalement inclure quelques Ax dans notre range.

N’ayant pas choisi le même sizing que notre parrain cette semaine, nous allons revoir notre range perçue de mise river avec ce sizing. On y ajoutera 33% de nos Ax qui arrivent river et on retirera 50% de nos 88-JJ river, cette partie de notre range ayant moins d'intérêt à être tournée en bluff avec ce sizing.

Etat de notre range perçue lorsque l'on mise river:

Top full*: K2s-K4s+(6), K5o-K8o(32) (38 combinaisons)

Deuxième full (50%): Q2s-Q7s(12), Q8o-QJo(32) (22 combinaisons)

Bluffs: Missdraws (moins hauts que T6dd+) 95dd+(4), 85dd+(3), 75dd+(2), 64dd+(2), 54dd (12 combinaisons)

Top Deux Paire (33%): A2-A5 (48 combinaisons)

Autre – Bluffs (50%): 88-JJ (12 combinaisons)

Ce sizing induit également une réaction différente de la part de Vilain river.

Il sera probablement tenté de relancer plus souvent.

Hypothèse: Vilain raise avec 8% de ses bluffs river au lieu de 4%.

Hyptohèse sur la réaction de vilain contre une mise de notre part:
Vilain relancera avec 8 combinaisons en value et 21,6 en bluff, et ira call perdant 18,5 combinaisons.

Est ce une bonne une idée de sur-relancer river?

Certainement pas: contre l'écrasante majorité du field, nous se serons payés ou relancés que par mieux et ne pourrons pas faire passer une meilleure main.

Calculons maintenant l'EV en jetons d'un call river (un fold étant EV0)*:

EVCall = A*Y – M*(1-Y)

A est le bénéfice si on gagne

M est le montant que nous risquons et

Y notre pourcentage de chances de gagner.

EVCall = (4400+1300+7000)*(21,6/29,6) – 5700*(8/29,6)

EVCall = (12700)*0,73 – 5700*0,27

EVCall = 9271 – 1539 = + 7732 jetons.

* Sachant que la range de relance de vilain river est composée de 8 combinaisons qui nous battent et 21,6 que l'on bat, soit 29,6 combinaisons au total.


Exploitabilité et In-exploitabilité

Au poker, sans informations sur nos adversaires, et même si nous avons une idée des tendances globales du field ou d'une partie d'une field (selon le tournoi, le buy in, la personne, son âge, son avatar, ect...), il est difficile de reconnaître des tendances suffisamment poussées pour choisir la décision optimale et exploitantes.

Ainsi, la solution que recommandent les meilleurs joueurs de la planète est de jouer inexploitable, le temps de repérer des tendances exploitables chez nos adversaires.

Est ce exploitable que de payer ici avec Qx?


Nous misons river avec 136 combinaisons, dont 42 de Kx et 22 Qx.

Etant donné que Vilain mise réellement lors de sa relance 5700 dans un pot 7000 jetons, nous avons besoin de gagner la main 5700/(7000+2*5700) = 30,97% du temps pour call profitablement.

Puisque les Qx font parti du top 47% de notre range de mise river (64/136), il serait surtout exploitable de fold contre une relance de cette taille.

Bilan:

Nous avons fait l'hypothèse que Vilain relançait river avec 8% de ses «Airs» et avons vu que nous avions une EV très largement positive. Cette hypothèse sert simplement à prouver que,  au vu du très peu de nuts contenu dans la range de vilain et du grand nombre de «Airs» avec lesquels il arrive à la river, on a besoin qu'il ne décide de bluff qu'avec une partie infime de ses «Airs» afin de rendre un call profitable. Notre choix se portera donc sur un CALL.

Aussi, nous n'avons pas d'informations sur Vilain, ce qui rendrait un fold assez exploitable.
 

Conclusion de la main de Guillaume


Le sizing de notre bet river a pour but de value sur les quelques Ax que peut avoir notre adversaire, mais aussi pour induire un bluff de sa part. Nous restons donc cohérent et payons pour voir notre adversaire retourner Jd8s.