Semaine 2 – Épreuve 2 – Réponses de Johnny.Chase


Première partie



  • La main de volatile38 - Première partie


Le Contexte :
Premièrement,  il est important de profiler notre adversaire pour lui attribuer une range plus précise et pouvoir adapter nos décisions pour la suite du coup.
D'après nos informations, Vilain est jeune et représente une room. On estime donc qu'il appartient à la jeune génération du Online et par conséquent à un style plutôt Large-Agressif.

Le préflop :
Nous sommes en Small Blind avec Q3s et nous décidons de raise à 900 soit 3 fois la blind. Nous tentons clairement de mettre en place une dynamique agro avec notre open un peu light.

La Big Blind défend.

Nous avons supposé que Vilain est jeune et compétent et la tendance du moment étant de défendre énormément sa Big Blind, sa range est donc très difficile à définir. Cependant, on peut émettre les hypothèses suivantes :

Avec une telle profondeur, il va pouvoir défendre quasiment any two vu son profil surtout qu' il aura la position sur nous. On va exclure quand même les Premiums TT+ de sa range, car il les aurait 3-bet.
 On attendra donc l'action post-flop pour se faire une idée plus précise de ses cartes.
Notre range perçue est elle aussi très large vu notre profil de jeune joueur agressif.

Le flop : Ad Ks Qd.
Le flop est drawy avec des straight et flush draws.
Nous avons bottom pair avec un possible backdoor flush draw.

Quelles options avons-nous ici ?

Check/Fold : La position est un énorme handicap dans ce spot ! Le check/fold n'est donc pas horrible en soi contre un joueur compétent. Cependant, ça me semble un peu trop weak* étant donné que si on check sur ce flop, Vilain va stab* quasiment toute sa range et on va devenir exploitable.

Check/Call : Le gros désavantage c'est que l'on perd le lead dans ce coup et on va être obligé de subir tout le coup hors de position et rentrer dans un guessing game* sur la turn et la river.

Bet/Call : L'avantage de miser est qu'on garde le contrôle du coup.
En revanche en cas de check raise, le call ne serait pas bon, sachant que notre main a un potentiel d'amélioration bien trop faible.

Bet/Fold : Probablement la meilleure option, car ce flop touche plus notre range que celle de Vilain, bien que nous l'ayons considéré comme large. On garde donc l'agression et en cas de check raise la décision de give up serait simple.


➢    On décide donc de bet half pot. Pas besoin de faire plus cher car on ne veut pas faire grossir le pot vu la faiblesse de notre main et ce bet lui fera fold une très grande partie de sa range qui n'aura pas connectée ce flop.

Notre range perçue reste large, mais nous pouvons l'affiner à :
TT+, A2+, K2s+, Q2s+, 35ss+, 34ss+, K8o+, 9To+

Plan d'action turn :
On va check sur toutes les briques du paquet n'améliorant pas notre main et give up en cas d'un bet chez Vilain. On mettra probablement un deuxième barrel sur une Q, un 3, un pique, nous ouvrant  donc un  flush draw et  peut être quelques scary card du type un T ou un J.

Définitions :

➢    Weak : Littéralement 'faible'. Expression qui qualifie habituellement un joueur qui prend peu de risque, qui mise très rarement lors d'une partie.

➢    Stab : Mise automatique de Vilain en cas de check adverse pour tenter d' « arracher » le coup.

➢    Guessing game : Littéralement « Jeu de devinettes »
 


Deuxième partie



  • La main de volatile38 - Deuxième partie


Contexte : Nous réadaptons notre analyse en fonction du choix de Volatile38.
Au flop, on ne bet pas half pot mais on check call une mise de 1200.
Sa range est encore indéfinissable étant donné qu'il va miser la quasi totalité de sa range.

Le pot fait donc 4200.


La turn :(Kc)
Elle ne fait rentrer aucun draw.

Notre action (check) :Nous avons une main avec de l'équité et on veut garder les bluffs adverses.

Action de Vilain (check): Son check nous donne quelques informations sur sa range qui est maintenant capée*

En effet, Vilain n'a jamais une monster hand dans ce spot car  on a exclu les premiums de sa range (QQ, KK, AA, AQ+) et on exclu également tous les K, et TJ qu'il aurait 2 barrel sur cette turn pour value / protection.

Son éventail de main reste large mais  plafonné à :
➢    60 combinaisons de mains dépareillées sans équité : 45o-89o. (Range contre laquelle nous avons 100% d'équité)
➢    31 combinaisons de mains suitées sans équité (donc sans les carreaux) : 34s-89s, 35s-97s. (également 100% d'équité)
➢    117 combinaisons de Top paire : A2o-AJo, A2s-AJs (sauf les carreaux). (Range contre laquelle nous avons 40% d'équité en moyenne)
➢    5 combinaisons de combos draws: 7Tdd, 8Tdd, 9Tdd, J8dd et J9dd (Range contre laquelle nous avons 55% d'équité en moyenne)
➢    15 combinaisons de Flush draws : 43dd-89dd ,  35dd-79dd, 36dd-69dd (Range contre laquelle nous avons 60% d'équité en moyenne)
➢    24 combinaisons de faibles straight draw (sans paire par exemple) : 9To, 9Jo. (Range contre laquelle nous avons 60% d'équité en moyenne)

  PS : On exclu les combos de Qx qu'il aurait probablement check back au flop.


Notre équité contre Vilain à la turn est donc de : (60*1 + 29*1 + 161*0,4 + 5*0,55 + 15* 0,6 + 24*0,6) / 294= 0,61 soit 61% d'équité.

Notre range perçue  : Egalement capée sachant qu'on aurait bet nos mains fortes (TJ, QQ+, AQ+) au flop pour value/protection sur ce board drawy. Elle se compose donc de:
 TT-JJ, A2o+, K2s+ et Q2s+ (Sauf les carreaux qu'on aurait C-bet au flop), K8o+.

Plan d'action river :
Cette range perçue est importante pour élaborer notre plan river.
En effet, on s'attend à ce que Vilain mise sur les scary cards (qui font rentrer la flush notamment) vu que les cartes complétant les draws ne sont pas sensées améliorer notre range perçue.
Bizarrement, on optera plus pour un check/call sur des scary cards que sur une brique car Vilain est compétent et ne vas jamais bet une brique en bluff dans ce spot.


La River : Qc

Quels sont nos options ?
•    Bet :
Avantages : Value contre les combos de Ax.

            Inconvénients : Si on estime que :
            Vu les busted draw sur cette river, 50% des joueurs compétents vont call 50% du temps                       
            notre bet avec leurs combos de Ax, nous avons donc 117 combos x 50% x 50% ~ 29
           combos.
           Tandis que  si 50% des joueurs compétents transforment  70% du temps leurs   
           combos de mains sans équité et de busted draw, on a donc : 135 x 50% x 70% ~ 47
           combos
.
           On peut conclure qu'il y a plus de raisons de laisser notre adversaire bluffer.

•    Check :
Avantages : Comme expliqué précédemment, nous avons de la value sur 29 combos mais 47 combos sont susceptibles d'être transformés en bluff.

Inconvénients : On perd de la value sur ses combos de Ax que Vilain va check back quasiment 100% du temps (aucune value)


Conclusion : Même si la décision est close, on décide de Check back car on estime que Vilain va plus souvent bluff que call notre mise.
 


  • La main de volatile38 - Troisième partie


Contexte :
Nous réadaptons une nouvelle fois notre analyse en fonction de la décision de Guillaume.
Nous décidons de bet 1300 pour value.  Le pot fait  5 500.
Mais Vilain  décide de se polariser avec un raise en overbet à 7 000.

Le pot fait désormais 12 500

Notre stack ~  31 600
Stack de Vilain  ~ 15900

Action ?

Premièrement, on va partir de l'hypothèse que notre observation concernant la range du joueur de BB est bonne et donc qu’il n’a pas de K dans sa range.

Quelles sont les mains dans la range adverse que Vilain va raise notre bet river :
•    En value : D’après la range attribuée à Vilain il n’y a aucun combos de  raise en value puisqu’on a admis que Vilain n’a pas de K dans sa range, car il aurait bet sur cette turn lui  pour value/protection. Il n'a pas non plus de Qx qu’il aurait probablement check back au flop .Vilain étant compétent, il ne va jamais raise non plus ses combos de Ax car aucune thin value à prendre et aucun intérêt de transformer ce type de main avec de l’équité en bluff.

•    En Bluff : D’après notre analyse (CF 2ème partie), Vilain va transformer 47 de ses combos de mains sans équité et de draws en bluff.
On ajoute que notre bet 1/3 pot river ressemble beaucoup à un blocking bet ce qui peut pousser notre adversaire à raise en bluff car il suppose que notre range perçue est capée.

Quels sont nos options :
•    Raise : Aucun intérêt puisque Vilain ne va jamais call avec ces busted draws. Et si notre analyse de range est fausse, on risque de se value cut sur les mains qui nous battent et on va split contre les Qx qui ne folderont probablement pas.
•    Call :

Bilan du call :
Suivant notre analyse de range nous perdons contre 0 combinaison et gagnons contre 135 combinaisons.
                        Quelle cote avons-nous pour call ce raise à 7k :
                        Calcul de la cote du pot :
                        montant total du pot / montant de jetons à investir soit 12500/7000 ~ 1,78
                         Calcul du pourcentage :
                         1/ (cote du pot +1) x100 soit 1/ 2,7 x100 ~  36%  
Nous devons donc gagner ce coup 36% du temps pour que le call soit profitable.
C 'est largement le cas puisque nous gagnons ce coup 100% du temps selon la range adverse.                    
                  
Alternative à notre analyse de range adverse :
Si l'on estime que 40% des joueurs compétents vont 50% du temps bet K2s+ et K8o+  au flop et check back turn pour se merger plus qu'on ne le pensait, on a donc 50 combos x 40% x 50% = 10 combos
Nous perdons donc contre 10 fois sur 145 et gagnons 135 fois sur 145.
Nous gagnons donc 93% du temps  ce qui est encore une fois largement suffisant par rapport à la cote du pot.

Conclusion :
Au vue de l'analyse de range adverse et de la côte du pot, et même en prenant en compte une alternative de la range de Vilain, le call est clairement la meilleure option .
 

Conclusion de la main de Guillaume


Le sizing de notre bet river a pour but de value sur les quelques Ax que peut avoir notre adversaire, mais aussi pour induire un bluff de sa part. Nous restons donc cohérent et payons pour voir notre adversaire retourner Jd8s.