Semaine 3 – Épreuve 2 – Réponses de Max.Keane59


CONTEXTE:

     Pendant ce challenge, j'ai décidé d'adopter une stratégie pour monter ma bankroll.
J'ai buy in cash les tournois à 0,25€, 0,50€ , 1€ et 2€. J'ai privilégié les tournois deepstack avec une structure lente/normale. J'ai buy in les tournois à 5€ et 10€ grâce aux tickets remportés sur les tournois qualificatifs. Concernant le format, j'ai quasiment joué que des tournois short handed (6 max ou 4-max).

Voici la main en question que j'ai sélectionnée :
Elle est tirée d'un tournoi deepstack 6-max, en micro limites, buy in 2€.
Nous jouons le 1er niveau. (50/100). Nous possédons tous les deux les 20k de départ.

PREFLOP : J'open 8h8c de petite blinde suite à un limp du bouton. La grosse blinde passe et le limpeur call ma mise de 300.

     Le joueur au bouton est souvent un joueur récréatif de micro limites car il limp au bouton et qu'il a le stack de départ. (20k).
Je décide d'isoler ce limp de la petite blinde avec 8h8c car j'ai une main relativement forte par rapport à sa range de limp.
Ma relance à 300 va faire passer toutes les mains faibles et moyennes du joueur en grosse blinde.
Je pourrais jouer ce spot en heads up contre le limpeur si il call, avec plus de visibilité, que si c'était un pot 3-way.

Range perçue par villain :
     Je peux avoir dans ma range : des paires servies, des mains connectées, des mains assorties de la même couleur, des Ax, des mains avec broadway...
Dans le cas d'un overlimp, j'aurais eu dans ma range des mains plus marginales dites faibles ou moyennes car je n'avais que 50 à rajouter dans un pot de 250.

Range du villain :
     J'estime que villain a probablement dans sa range 60% de limp et relancé le top 15% de ses mains. Je peux donc écarter quelques premiums : JJ+, AJ+ qu'il aurait très souvent relancé préflop.

Préflop, je domine donc la range de villain.
Après réflexion, je pense qu'une relance à 4BB ou 5BB aurait été plus judicieuse. En effet dans la mesure où je joue ce coup hors de position je peux m'assurer que la grosse blinde n'est pas un prix abordable pour voir ce flop.


FLOP : Js 8s Qd
     Le flop a une texture extrêmement drawy, il y a énormément de tirages quinte et de tirages couleurs possibles. J'ai hit un 8 qui me fait brelan. Ma main est très forte. Ma range touche globalement souvent ce flop vu mon isolement préflop en position de petite blinde. Je décide de bet environ 2/3 pot pour value et protection. 450 dans 700. Villain call.

Range perçue par villain :
     Je vais C-bet ce flop  avec une range forte du type top paire Qx, double paires, quelques tirages quinte, tirages couleur/des semi bluff forts vu la texture du flop.

Range du villain :
     Villain peut avoir beaucoup de tirages couleur, de tirages quinte, ventrale, pocket paires
Il peut avoir toucher des Qx, Jx, 8x même si j'ai 2 bloqueurs il reste un seul 8 dans le paquet.
Il n'aura jamais JJ ou QQ, ni 88 (impossible) car l'action préflop ne le suppose pas.
Une seule main nous bat : 109o

TURN : 3h
     Cette carte ne change pas la texture du board. Je décide de miser le pot soit 1600 pour deux raisons. Vilain call à nouveau. Le pot est de 4800.
–    Je valorise fortement ma main car en micro limite, les joueurs qui auront touché le board où qui sont en tirage, vont beaucoup call pour voir la river. Je prends donc un maximum de value de façon immédiate, vu que je domine sa range.
–    Miser la taille du pot ne fera que très rarement fuir villain alors autant lui faire payer cher la river et faire grossir le pot.

Range perçue par villain :
     Je 2 barrel le board pour rentabiliser au maximum ma main et pour la protéger. Villain est il assez compétent pour se rendre compte que je suis très souvent en mise de value?!
Vilain devrait me voir souvent sur une overpair, un Qx, un gros Jx, 2 paires, voir un gros tirage couleur ou un brelan bien entendu.

Range du villain :
    Cette carte ne change rien à la range de villain. Je lui attribue donc la même range qu'au flop.
Il aura toujours beaucoup de tirages couleur, de tirages quinte, ventrale, voir pocket paires
Je conserve dans sa range les Qx, Jx, 8x.
Une seule main nous bat toujours : 109o
Si villain n'était pas considéré comme un joueur récréatif, j'enlèverai de sa range les Jx, 8x, tirage quinte ventrale et pocket paires.

Après analyse, je pense qu'un overbet aurait été envisageable, villain aurait pu encore payer un sizing plus important pour voir la river en micro limites. (bet 2500 par exemple)

RIVER : 7s
     Je constate que la flush rentre. C'est une scary card pour moi. Je suis donc battu par la flush et par 109o. Je préfère check la river et aviser selon son sizing si villain bet.

Mes options à la river :

Check , avantages :
–    Je contrôle le pot.
–    Je peux induce bluff si villain décide de bet son tirage quinte raté.
–    Il se value cut avec 2 paires, Qx et Jx voir brelan de 3 ou de 7.

Check, inconvénients :

–    Villain peut check back ce qui signifie que je perds de la showdown value si je domine sa range.
–    Il bet sa couleur en value, je dois évaluer son sizing de bet river.

Raise, avantages :
–    je 3 barrel dans l'optique de prendre plus de value contre des mains que je domine comme Qx, Jx, 2 paires ou un brelan inférieur.

Raise, inconvénients :
–    Je suis hors de position, je peux me faire sur relancer si villain possède la flush, ou la quinte avec 109o. Le call devient très difficile, c'est une décision désagréable à prendre.
–    Je ne veux pas handicaper mon stack en début de partie, si je prends une mauvaise décision.
–    Je ne peux pas prendre d'informations sur villain, je dois passer une main à fort potentielle.

 
Support visuel, décision à la river :



    
     J'ai opté pour un check/call, villain a choisi de bet 2400 à la river. Il avait manqué son tirage ventrale. Il a retourné Ad10s.
Je dois payer 2400 dans un pot 9600/2400. Je dois rajouter 2400 dans un pot qui fait 7200. J'ai donc besoin de battre sa range dans 33% du temps.
J'ai estimé que je battais encore une bonne partie de sa range comme indiqué dans les avantages du check river ci-dessus.
 
CONCLUSION :
     J'ai voulu démontrer en choisissant cette main, que les joueurs en micro limites dit « récréatifs » sont trop souvent calling station, ils ont la mauvaise habitude de payer fort leur tirage pour améliorer leur main.
Il ne faut donc pas avoir peur de miser cher.
Dans ce spot, le call turn de villain est clairement EV-.
On peut donc prendre des value très interessantes sur des tournois à buy in faibles.