Semaine 3 – Épreuve 2 – Réponses de Francisco83


Introduction :


J’ai choisi une main jouée en demi-finale du Deepstack Hold’em à 5€ (6max), lancé le 4 décembre à 3h30 du matin. Il y avait 161 joueurs dans ce tournoi, 18 places payées et 195,71€ à la gagne. Ce tournoi était composé majoritairement de joueurs récréatifs qui jouaient clairement pour s’amuser, surjouant énormément leurs mains ou tentant des bluffs parfois désespérés, cela étant clairement expliqué par l’heure tardive de ce tournoi. Par conséquent, mon plan de jeu a été de ne jouer qu’en value, privilégiant le jeu low variance et en position (ce qui est fondamental au poker), et il faut dire que j’ai été plutôt gâté par le croupier puisque j’ai été dans les chipleaders une grande partie du tournoi. J’arrive donc à 12 joueurs restants avec 57BB (je suis 3/12), la moyenne est de 45BB, et je suis assuré de prendre 10,86€. En termes d’ICM (Independent Chip Model), j’ai utilisé le logiciel ICMIZER pour savoir combien valait financièrement mon tapis. Celui-ci vaut 69,89 €. Pour donner une idée, c’est un peu ce que je gagnerai si le tournoi prenait fin maintenant pour une quelconque raison. N’ayant pas les tapis précis de l’autre demi-finale, j’ai calculé leur montant total que j’ai divisé par 6.



C’est donc approximatif, mais cela reste très marginal et n’aura aucune influence sur la décision à prendre dans la main suivante :

Profil des joueurs adverses :
Le relanceur initial : Il est chipleader du tournoi. C’est un joueur plutôt compétent et assez agressif preflop. Il comprend les dynamiques en fin de tournoi et a donc relancé beaucoup de mains pour mettre la pression sur les tapis plus faibles au sien.

La Small Blind : Il a joué assez serré jusqu’à présent. Ce joueur ne 3bet pas light et va donc attendre une bonne main pour partir à tapis preflop.

La Big Bling : La Big Blind est un joueur récréatif qui surjoue beaucoup ses mains avec de gros sizings (souvent pot) quand il est en value. Il ne 3bet pas light et va souvent défendre en Big Blind.

Image perçue :
J’ai une image assez serrée à la table. De plus, j’ai un logo Top Shark et les autres joueurs sont donc au courant de ce challenge. Ils savent l’importance pour moi de faire une table finale, ce qui peut me rendre exploitable. Aussi, en général, certains joueurs aiment jouer ceux qui ont un logo, pour pouvoir être fier d’avoir gagné une main importante contre un joueur connu.


Action preflop : Le relanceur initial minraise, comme il le fait souvent, et nous sommes au bouton avec Q9 de trèfle. Action ?
Range du relanceur initial : Le relanceur initial relance beaucoup (environ 30% du temps), et a donc une range (éventail de ses mains) large : 22+, A2s+, K3s+, Q8s+, J8s+, T8s+, 98s, A2o+, K9o+, Q9o+, JTo.

Range perçue et décision : En raison des profondeurs des tapis et des profils des différents joueurs, j’exclue le fold comme une option. Etant donné la range du relanceur initial, le 3bet est bon, puisque les blinds vont souvent fold et on peut faire passer beaucoup de mains au relanceur initial. Néanmoins, celui-ci étant assez actif et en raison de mon image perçue, je suis facilement exploitable et il peut souvent me 4bet light. Or, ma main est facile à jouer postflop en position, et la Big Blind peut défendre et surjouer une main dominée postflop. Je décide donc de call. Ma range perçue est 55-TT, A3s-AJs, K9s+, Q9s+, J9s+, ATo-AJo, KJo+. Même si ce sont des mains qui pourraient être 3bet dans ce spot dans leur esprit, je vais aussi call JJ, AQo et AQs. Je 3bet en value AKs, AKo, QQ, KK et AA pour 5bet à tapis sur un 4bet.
Range de la Big Bling : La Big Blind, qui joue beaucoup de mains, défend. Sa range est 22-99, A2-AJ, K2s+, Q4s+, J7s+, T7s+, 97s+, 87s+, 76s+, K7o+, Q9o+, J9o+, T9o. Ce joueur va squeeze assez cher TT+ et AQ+.

Action au flop : Le flop (A72) nous offre une flush, 2ème nuts, la Big Blind check et le relanceur initial mise très rapidement pour un montant égal à la moitié du pot. Action ?
Range du relanceur initial : Il ne va pas miser la totalité de sa range preflop puisque nous sommes trois dans le coup. En value et protection, sa range est 22, 77, AA, A2s+, Kc3c-KcJc, Jc8c, JcTc, Tc8c, A2o+. Sa range comporte aussi des semi-bluffs : K9o+ avec un trèfle, QTo+ avec un trèfle, JTo+ avec un trèfle. Il va la plupart du temps check le reste de sa range. Aussi, j’ai un timing tell et un sizing tell sur ce joueur : il joue plus souvent tricky ou à tendance à faire des sizings « travaillés » avec les nuts, plutôt que de simples mises ½ pot en utilisant le curseur de mises. Cela réduit donc la possibilité que notre adversaire ait flush max ou une flush flopée.

Range perçue et décision : On peut relancer au flop pour value, d’autant plus qu’en raison du tell que l’on a on est quasiment certain d’avoir la meilleure main. Cependant, j’opte pour le call tout d’abord pour pot control. En effet, si notre adversaire a un tirage flush ou un brelan, je réduis la variance en payant simplement et cela lui cassera son équité à la turn, plutôt qu’en risquant mon tournoi en partant à tapis au flop, mon stack valant 69,89€ au départ du coup. De plus, la Big Blind a tendance à surjouer énormément ses mains, et il n’est pas impossible qu’il check raise une top paire en protection et value. Je veux donc le garder. Toutefois il fold. Ma range perçue quand je call domine celle du relanceur initial : 77, A3s-AJs, Kc9c+, Qc9c+, Jc9c+, ATo-AJo, KJo avec un trèfle.

Action au turn : Nous sommes en Heads-Up sur la turn qui apporte un 3. Cette carte fait rentrer la quinte avec 45, mais ce n’est pas dans nos ranges. De nouveau, notre adversaire mise rapidement pour un montant de la moitié du pot. Action ?
Range du relanceur initial : Elle est plus restreinte qu’au flop. Je montre de la force au flop et il ne va donc pas remiser systématiquement. Sa range est donc composée de 22, 77, AA, A2s, A3s, Jc8c, JcTc, Tc8c, A2o, A3o, A7o, AJo+ avec un trèfle, K9o+ avec K de trèfle. Il va la plupart du temps checker le reste de ses mains pour pot control. Aussi, grâce au tell que l’on a sur notre adversaire, qui est encore plus renforcé à la turn, on peut exclure la flush max (Kc3c-KcJc).

Range perçue et décision : On a une équité très forte contre sa range : notre adversaire a 11 outs avec un brelan, 7 avec un tirage flush au roi et 4 avec deux paires. Il peut aussi être drawing dead avec une flush inférieure. Ces mains vont call au moins une fois en cas de raise. Le pot fait 131000, je décide donc de raise à 107775, en me gardant un tapis de 2/3 pot river (33bb) pour shove si aucun trèfle, aucun A, aucun 2, aucun 7 et aucun 3 n’apparaissent. Si notre adversaire shove sur mon raise, je vais évidemment call par rapport au tell que j’ai sur lui. J’ai en effet la meilleure main. Notre adversaire call rapidement.

Action à la river : La river est un 8 de trèfle et notre adversaire check rapidement. Action ?
Range de notre adversaire : Quand notre adversaire call, sa range est la suivante : 22 (3 combos), 77 (3 combos), A2s (3 combos), A3s (3 combos), Jc8c (1 combo), JcTc (1 combo), Tc8c (1 combo), A2o (6 combos), A3o (6 combos), A7o (6 combos), AJo avec Jc (3 combos), AKo avec Kc (3 combos), K9o+ avec Kc (12 combos). Notre adversaire peut check ici avec toute sa range, soit pour sa showdown value, soit pour me laisser bluffer la river, ne pensant pas avoir de value avec ses nuts.

Range perçue et décision : En relançant turn, on représente clairement de la force (brelan ou flush). A la river, nous battons 36 combos et nous perdons contre 15 combos. Dans les combos que nous battons, on peut parfois trouver une value en misant à tapis contre Jc8c, JcTc, AJo avec Jc (5 combos). Ces mains vont call river environ 50% du temps (notre adversaire ayant un gros tapis et ne jouant pas son tournoi). Les autres mains vont fold quasiment 100% du temps en raison de notre range perçue. Ainsi, si l’on shove, nous doublerons notre tapis contre 2,5 combos (5x50%) soit 14,7% du temps et nous perdrons l’intégralité de notre tapis contre 15 combos (85,3% du temps). En termes d’ICM, l’élimination vaut 10,86€ et la value prise vaut 100,40€ (ci-dessous).



Le shove river vaut donc 24,02€ (14,7%x100,40€ + 85,3%x10,86€).

Si on check back, on est devant 36 combos et derrière 15 combos. Si on gagne au showdown, notre ICM sera de 84,14€.



 Si on perd au showdown, il sera de 49,67€.



Ainsi, le check back vaut 74€ (70,59% x 84,14€ + 29,41%x49,67€).
Par conséquent, même si l’on peut penser prendre de la value dans cette main, la meilleure décision est sans hésiter de check back river. Cela est beaucoup plus profitable que de risquer l’élimination.

Malheureusement, notre adversaire remporte le coup, mais grâce à cette bonne décision, je suis resté en vie dans le tournoi, terminant finalement en 4ème position pour 72,45€.