Alexane Najchaus, alias LaSirenita

 

Alexane Najchaus Deux ans : c’est le temps qu’il aura fallu à Alexane Najchaus pour passer de néophyte complète au poker à membre de la meilleure équipe de pros d’Europe, à seulement 26 ans. Mais cette spécialiste du format Expresso, découverte en 2022 lors du WPO Madrid, possède déjà tous les atouts pour relever avec succès ce challenge : diplômée en psychologie, conseillée par son joueur pro de frère, la Red Diamond compte bien devenir l’égérie Expresso du Team W. Et aussi, bien sûr, réussir ses premiers pas sur les gros tournois live du circuit pro. .

On dit que le monde du poker est une grande famille. Pour Alexane Najchaus, c’est surtout une affaire de famille. C’est via son grand frère Virgile, de deux ans son aîné, que la Francilienne découvre le poker en 2020. Presque par hasard, car c’est un monde alors totalement inconnu pour elle. “Mon frère était déjà pro et se la coulait douce au Mexique, à Playa del Carmen, en jouant des Expresso à gros buy-in sur Winamax,” rembobine la jeune femme. Sous l’impulsion de son frangin, Alexane plonge la tête la première dans le grand bain. “Il m’a demandé si ça m’intéressait de venir essayer. Je n’avais jamais joué aux cartes de ma vie ! Il m’avait juste emmené une fois dans un casino, mais je ne savais même pas ce qu’était une quinte. Mais je lui ai fait confiance. Il m’a donné 100 €, et le 1er septembre 2020, j’ai lancé mes premiers Expresso sur Winamax. J’ai commencé comme ça, en roue libre. Je n’ai plus jamais arrêté.

Pourtant, la jeune joueuse se destinait à une carrière plus conventionnelle. “J’ai obtenu un premier Master de psychologie clinique en 2018, détaille LaSirenita. Je suis en train d’en passer un second sur la psychiatrie de la guerre au King’s College de Londres. J’ai toujours adoré les études. Et j’étais déjà en poste avant de découvrir le poker.” Mais tout de même : ces premiers pas aux tables font naître une passion dévorante. ”Je me suis tout de suite mise à faire du volume. C’était l’objectif, confirme-t-elle. Je jouais sur quatre à six tables dès la première semaine ! J’aime tellement jouer… C’est vite devenu ma routine plaisir. Et je trouve que le poker offre une liberté tout à fait singulière : économique, géographique… C’est incroyable.” Après avoir appris sur le tas et bénéficiant du coaching avisé de son frère, Alexane commence donc à se faire connaître aux tables d’Expresso sous le pseudo de LaSirenita, un alias qu’elle n’a pas choisi au hasard : “À la base, j’aime beaucoup la symbolique. Et j’ai remarqué que le poker était un monde assez aquatique : sharks, fishes, baleines… Ça manquait un peu de petites sirènes donc j’ai choisi ce pseudo, et comme on était au Mexique, j’ai ajouté une touche espagnole.

En deux ans, Alexane gravit donc les échelons quatre à quatre sur son format de prédilection : “J’ai commencé tout en bas de l’échelle, sur les tables à 25 centimes, se souvient-elle. Je suis devenue presque tout de suite une joueuse gagnante, je n’ai jamais eu besoin de recharger mon compte. Au début, j’étais un peu une étudiante sans le sou, et j’ai fait un premier cash-out de 2 500 € au bout de même pas deux mois. C’était énorme pour moi ! Aujourd’hui, je joue sur les tables à 10 € et 25 €. Mais j’ai énormément bossé la théorie, et en septembre je vais passer sur les 100/250 €.” Cent euros par partie : cela représente tout juste le montant avec lequel Alexane avait démarré, il y a seulement 24 mois…

Pour gagner sa vie aux tables, Alexane confie jouer quasiment tous les jours, exclusivement sur Winamax : “J’essaie d’avoir une routine : je me lève tôt le matin, je fais un peu de sport, et je commence à jouer directement, car les tables sont belles durant la matinée. Mon rythme de croisière, ce sont des sessions de 5 à 8 heures par jour. Cela représente entre 1 000 et 3 000 parties quotidiennes, selon les limites auxquelles je joue. Je crois que j’ai toujours joué au minimum une centaine de parties par jour depuis que j’ai commencé.

Une cadence élevée qui lui a notamment permis de goûter aux gros jackpots Expresso : “Je ne sais pas si j’ai ‘run good’, mais j’ai touché beaucoup de beaux multiplicateurs : des x100, et des x50, ce qui est plutôt normal, et une fois un x1000. Jusqu’au jour où j’ai eu la table à 100 000 €… C’était le 2 avril 2021, je m’en souviens encore. Une surprise totale. C’était l’une de mes premières tables du matin, je venais de me réveiller… et je l’ai gagné ! J’étais sous le choc, j’ai appelé mon frère en pleine nuit au Mexique !

Son frère : voilà bien le personnage central du début de carrière d’Alexane, elle qui le considère comme son modèle. “Virgile est l’un des meilleurs joueurs d’Expresso que je connaisse. Son parcours est assez fou. C’est sincère, il est l’une de mes principales sources d’inspiration. Je suis en contact 24h/24 avec lui, et souvent on ne parle que de poker. Quand je suis arrivée au Mexique, il m’a tout de suite intégrée dans la communauté. S’il n’avait pas été là, je n’aurais pas grimpé les échelons aussi vite. Tout le monde n’a pas la chance d’être coaché par un top reg dès ses débuts !

Grâce à son ascension si fulgurante, Alexane possède déjà le statut VIP le plus élevé sur Winamax : comme son frangin, elle est désormais Red Diamond, un statut obtenu début 2022. Un patch qu’on avait aperçu sur son bras lors du dernier WPO Madrid, où le grand public avait découvert cette jeune femme qui jouait alors son premier tournoi live. Car depuis quelques mois, Alexane a décidé de se diversifier, se mettant aux MTT, pour lesquels elle est maintenant coachée : “J’aime autant les tournois que les Expresso, qui ont chacun leurs spécificités, assure la grindeuse. Je suis contente de partager mon temps entre les deux, je fais notamment des sessions MTT online en soirée. Mais j’essaie de garder un équilibre et ne pas mélanger les deux lors d’une seule session, car cela te fait faire des misscliks absurdes. J’ai vraiment envie de me réaliser sur les deux formats, en terme de niveau.

Alexane peut aussi compter sur son bagage de psychologue pour sa carrière de joueuse : “Dès le début, j’ai senti que des biais psychologiques comme la projection me permettaient d’anticiper certaines réactions des joueurs, notamment à Madrid. J’ai l’impression que ça a payé, même si aujourd’hui, je pense que même un joueur moyen s’intéresse à la psychologie. Mais finalement, c’est surtout un avantage par rapport à moi-même : certains pros ont des difficultés mentales, mais j’ai passé outre relativement facilement, car j’ai ce background qui me permet de m’auto-analyser. La psychologie m’a énormément aidé pour le mindset des joueurs de poker.

Alexane détient d’autres cordes à son arc : durant ses études, elle s’est aussi lancée un temps dans le mannequinat, même si de son propre aveu, elle n’a jamais voulu en faire un métier à plein temps. “Cela s’est fait un peu par hasard, et je savais déjà que le milieu ne me plairait pas, raconte-t-elle. J’habitais en Italie quand j’ai été “scoutée. J’avais pris ça comme un challenge, pour sortir des sentiers battus.” Néanmoins, elle en a profité pour apprendre à se sentir à l’aise sous le feu des projecteurs : “Je n’étais pas forcément sereine devant un objectif ou une caméra, mais pour le coup ça ne me pose plus aucun problème !

Alexane ne sera donc pas intimidée pour ses débuts sur le circuit live, et peut-être une éventuelle table télévisée… Mais elle ne se fixe pas d’objectif de résultats pour sa première année au sein du Team W, qui lui permettra surtout de découvrir les plus beaux tournois live de la planète, à commencer par le WPO Bratislava : “Je pense que niveau ambiance, il n’y a pas mieux que les tournois Wina, qui dégagent une énergie super cool. Et je suis assez galvanisée quand il y a beaucoup de gens autour de moi. J’ai pu parler avec des membres du Team super accessibles, comme Adrián Mateos qui était à ma table et avec qui j’ai pu échanger quelques mots en espagnol.

Une star qu’elle va désormais côtoyer de près, deux ans après ses premières parties sur Winamax. Ne lui reste plus qu’à faire connaissance avec les autres membres du Team W. “Je connaissais déjà Loic Debregeas, précise la grindeuse. C’est un très bon ami de mon frère, on était dans la même équipe KING5 deux années de suite. J’étais super contente pour lui quand il a gagné la Top Shark Academy. J’ai toujours eu un œil sur le Team. J’ai même le souvenir d’avoir commencé à regarder les vidéos de Dans La Tête d’un Pro avant d’avoir commencé le poker !” Alexane va aussi pouvoir rencontrer l’une de ses idoles : “Question niveau de jeu, ils sont tous exceptionnels, mais en termes de personnalité, j’ai toujours adoré regarder Davidi Kitai. Il a un flegme particulier à table, et a l’air très bon délire. Je n’ai pas voulu le déranger au WPO pour faire une photo...” Désormais, c’est elle que l’on photographiera avec le Génie lors de ses campagnes aux quatre coins de la planète !

Lorsqu’elle n’est pas en train de parcourir le circuit des tournois live, vous pouvez retrouver Alexane Najchaus sur Winamax.fr, sous le pseudonyme « LaSirenita ».

À lire
LaSirenita, nouvelle shark du Team W

Winamax sur Twitter



  •      Accomplissements sur Winamax.fr

    08/2022 Expresso Nitro 10 000 € - 10 € Victorieuse (8 000 €)
    04/2022 Freeroll VIP Red Diamond 2e (3 118 €)
    03/2022 Expresso Nitro 10 000 € - 10 € Victorieuse (8 000 €)
    11/2021 Expresso Nitro 10 000 € - 10 € Victorieuse (8 000 €)
    04/2021 Expresso Nitro 100 000 € - 10 € Victorieuse (80 000 €)

     


Galerie photo



 

La page du « Team »