Aladin Reskallah, alias Tm4betlight

 

Aladin Reskallah, alias Tm4betlight Passé par le cash game live avant de se convertir au jeu de tournoi, amateur de Pot-Limit Omaha High-Low, ancien grand sportif reconverti en passionné des cartes et même détenteur d’un record du monde, Aladin Reskallah est sans conteste un joueur multi-facettes. Compétiteur acharné, il est sorti vainqueur de l’édition 2016/2017 de la Top Shark Academy après une ultime semaine dominée de main de maître. Un parfait tremplin, avant de pouvoir faire parler son style de jeu agressif aux tables des plus grands tournois de la planète.

Ce n’est que tardivement que le poker fait son entrée dans la vie d’Aladin Reskallah. Étudiant du côté de Sherbrooke au Canada dans le cadre d’une année d’échange universitaire avec la fac de Lyon I, il est alors en train de boucler un deuxième Master en relations internationales, après un premier décroché en sciences de l’éducation. « Le poker, je voyais ça à la télé avec les retransmissions du WPT et des WSOP, explique-t-il. Et puis un jour, je reçois une invitation de Yassine, un de mes meilleurs amis, pour jouer en play money sur Facebook. J’y ai passé pas mal de soirées ! » Il lui faudra attendre encore un peu avant de tâter véritablement des jetons, dans le cadre d’un voyage à Las Vegas en 2011. Si le jeu n’était absolument le but de cette virée dans le Nevada, l’envie de s’asseoir autour d’une table dans la Cité du Vice prend le dessus. Aladin dépense 60 dollars pour jouer son premier tournoi… et le gagne ! « La chance du débutant ! » lâche l’intéressé en toute modestie.

Malgré ce premier succès encourageant, le Lyonnais ne cherche pas à transformer l’essai en MTT mais se tourne plutôt vers les tables de cash game live. «  J’avais l’impression qu’il y avait plus à gagner de ce côté-là. Je me suis vite rendu compte que ce n’était pas si facile !  » Pour pallier à ce manque de connaissances théoriques, Aladin monte avec ses potes Yassine et Marwan un groupe de réflexion : la Team4betlight, qui inspirera plus tard le pseudo du premier cité. « Avec Marwan, nous étions plus branchés stratégie de jeu pure, rembobine Aladin. Yassine, qui avait fait des études en sciences physiques et en économie, fut le premier à se pencher sur la logique mathématique. C’est lui qui nous a transmis tous les éléments statistiques. »

La fin de l’année 2011 approche alors, marquant le déménagement d’Aladin vers Montréal. Au cœur de la capitale économique du Québec, il découvre le Playground Poker Club, cercle de jeu où il passe bon nombre de ses nuits, en alternance avec d’autres casinos de la ville. Il se lance en même temps sur les tables online, tout en travaillant la journée au sein d’une institution financière. « J’avais une gestion de bankroll catastrophique à l’époque. Je jouais à des limites beaucoup trop hautes ! »

Progressivement, le poker de tournoi s’immisce dans sa routine. Celui qui s’était rendu à Sherbrooke avant tout pour s’entraîner avec l’équipe d’athlétisme de l’université y retrouve là un peu de l’esprit de compétition qui le faisait tant vibrer quelques années auparavant. « J’ai un peu essayé tous les formats et toutes les variantes,  » complète Aladin, qui confessait sur sa fiche Top Shark un penchant certain pour le Pot-Limit Omaha High-Low. « Maintenant que je peux y jouer sur Winamax, je compte bien m’y mettre sérieusement ! »

Toujours au fait des nouvelles tendances qui font le sel de notre loisir favori, la Team4betlight s’est également lancé sur Twitch, avec la volonté de frapper un grand coup. « C’est Marwan qui nous en a parlé, après avoir vu beaucoup de joueurs américains s’y mettre. Après ma qualification en direct pour intégrer le casting de l’émission de télé-réalité du concurrent, on a tenté quelque chose d’un peu fou : établir le record du monde du plus long stream de poker ! » Pendant une semaine, du 17 au 24 juillet 2016, les trois loustics se relaient devant la caméra 168 heures durant, réussissant ainsi leur pari. Une sacrée performance, qui a également permis de rassembler quelques dons, reversés aux familles des victimes de l’attentat de Nice.

À ce moment-là, cela fait déjà plusieurs mois que la vie d’Aladin Reskallah tourne exclusivement autour du poker. « J’ai pris une année sabbatique pour essayer de passer professionnel. Intégrer puis remporter la Top Shark Academy était donc non seulement un rêve, mais un véritable objectif à réaliser. » Entré en semaine 2, il connaît d’entrée de jeu les affres de la nomination, avant de réaliser un parcours quasi sans faute, avec notamment deux doublés en semaines 4 et 6 pour autant de titres de Major. La finale, où il connait « le run de [sa] vie, » n’est qu’un long cavalier seul d’une semaine, au terme duquel il bat même un record de points vieux de cinq ans.

Dans la foulée de cette énorme perf’, c’est avec un capital confiance gonflé à bloc qu’Aladin aborde son année à venir sur les routes, avec l’envie et la détermination de réaliser plusieurs résultats probants. C’est bien entendu tout le mal qu’on lui souhaite !

Winamax sur Twitter @Alad1r

À lire
Tm4betlight remporte la Top Shark Academy



  •      Accomplissement en tournoi live

    08/2017 PS Championship - Barcelona 131e (11 420 €)
    06/2017 Aria Poker Classic - Las Vegas 72e (4 000$)
    06/2017 Aria Poker Classic - Las Vegas 2e (6 454$)
    06/2017 WSOP Marathon Event 2 620 $ - Las Vegas 198e (4 275$)

     

  •      Accomplissement en tournoi sur Winamax.fr

    09/2017 Uppercut 10 € Vainqueur (1 552 €)
    07/2017 Cocktail 5 € Vainqueur (2 211 €)
    05/2017 La Fièvre 10 € Vainqueur (4 868 €)

     



La page du «  Team  »