Adrián Mateos Diaz, alias Amadi_17

 

Adrián Mateos Diaz, alias Amadi17Pour son premier recrutement en terres espagnoles, le Team Winamax accueille dans ses rangs un jeune professionnel arrivé sur le circuit comme une tornade. En cinq ans à peine, il a déjà tout gagné, ou presque, de Madrid à Las Vegas, de Monte Carlo à Enghien, de Prague aux Bahamas. Adrián Mateos Diaz a déjà treize millions de dollars de gains au compteur, mais il ne compte pas s’arrêter là.

Adrián Mateos Diaz a 16 ans lorsqu’il tombe sur un tournoi de poker à la télé. Ses parents et grands-parents lui avaient déjà transmis la passion des jeux de cartes il y a longtemps : séduit par l’aspect mathématique du Texas Hold’em, il en fera rapidement son obsession. Encore mineur, Adrián ronge son frein en se documentant sur Internet et en gagnant ses premiers pots face à d’autres passionnés dans les clubs de San Martin de la Vega. « J’ai regardé toutes les vidéos, tous les articles que je pouvais trouver en ligne. Je ne pensais qu’à ça. J’avais déjà décidé que mon futur passerait par une activité où l’on était récompensé à la mesure du travail qu’on accomplissait. Le poker me semblait être la discipline idéale pour cela, et avant-même de jouer mon premier tournoi, je croyais déjà en mes chances. » Le goût de la compétition était déjà ancré en Adrián, la faute à une adolescence passée sur les terrains de tennis, où il avait l’habitude d’affronter, et de battre des joueurs plus âgés que lui. Le scénario se répète lors de ses premières parties de poker contre des inconnus : « Rapidement, je me suis rendu compte que j’étais bien meilleur qu’eux. »

Dès lors, Adrián n’a plus qu’une idée en tête : rejoindre la capitale madrilène et son casino. Cela sera chose faite aussitôt après avoir fêté ses 18 ans (et obtenu son permis de conduire, sésame indispensable pour parcourir les trente kilomètres de trajet depuis San Martin de la Vega !) « Mes premiers trips à Madrid étaient incroyables », se souvient-il. « J’y allais, je gagnais. J’y retournais le week-end suivant, je gagnais encore. Et ainsi de suite. J’ai vraiment eu beaucoup de chance au début. » Un vendredi soir, l’étudiant annonce à ses camarades de fac qu’il s’apprête à disputer son tout premier gros tournoi de poker, une épreuve à 600 € financée avec ses gains du mois écoulé. Trois jours plus tard, c’est en vainqueur qu’il revient à l’école : devançant plus de 300 joueurs, il vient de remporter 33 000 € !

Adrián ne le réalise pas encore, mais il est en train de vivre le premier chapitre de la carrière la plus fulgurante jamais observée dans l’histoire du poker moderne. Il passe ses week-ends à Madrid et monte les échelons à toute vitesse : « Il n’y avait pas beaucoup de tournois au programme, alors je me suis mis à bosser le cash-game : d’abord en 1 €/2 €, puis en 2 €/4 €, puis en 4 €/8 €… » Trois mois plus tard, il remporte un second tournoi, pour 100 000 € supplémentaires. Un an après ses débuts, son travail a porté ses fruits en un temps record : Adrián se sent déjà prêt à affronter l’élite mondiale qui, médusée, va voir déferler sur elle la tornade ibérique.

C’est à Deauville qu’il va disputer à l’hiver 2013 son tout premier tournoi European Poker Tour : Adrián fait maintenant face aux grandes figures du poker qu’il regardait encore à la télévision quelques mois plus tôt et… il se sent à l’aise ! « Là-bas, j’ai fait connaissance avec d’autres joueurs espagnols comme Sergio Aido et Javier Gomez, ils sont très vite devenus de bons amis. Sur le Main Event, j’ai tenté un énorme bluff dès la deuxième heure de jeu, et ça a marché ! Je n’en revenais pas. Je me suis rendu compte que je n’avais pas peur. Puis j’ai gagné un satellite pour le Highroller à 10 300 €, et j’ai atteint les places payées face à un tas de très bons joueurs : Kevin MacPhee, Jonathan Duhamel, Martin Jacobson… Au début, ils ont essayé de m’intimider, ils ne me connaissaient pas, mais ils n’ont pas tardé à respecter mon jeu. Pour toutes ces raisons, ce voyage à Deauville a changé ma vie. »

Encouragé par cette première expérience concluante au milieu des pros, Adrián va redoubler d’efforts. Il quitte l’université, s’installe à Londres en compagnie de ses nouveaux amis pros, poursuit son apprentissage en ligne et enchaîne les voyages. « Cela n’a pas été une décision difficile à prendre. Dans le pire des cas, si cela ne marchait pas, je pouvais toujours retourner à l’école. Je n’avais rien à perdre et tout à gagner. » Après une victoire à 300 000 $ sur Internet, il débarque à Enghien-les-Bains en octobre 2013. C’est là que se tient l’édition européenne des World Series of Poker. Il y dominera de bout en bout l’un des tournois les plus importants de l’année, battant en finale des joueurs du calibre de Dominik Nitsche, Benny Spindler et Fabrice Soulier. Le voilà Champion du Monde et millionnaire. Il a seulement 19 ans.

La première victoire d’Adrián à Madrid lui avait donné la confiance pour tenter sa chance sur le circuit pro. Celle d’Enghien-les-Bains lui permettra de s’installer durablement sur les tournois les plus chers de la planète. Dès lors, il ne cessera plus jamais de voyager, collectionnant les résultats dans toutes les places fortes du poker Européen. En 2015, il conquiert l’autre tournoi majeur du Vieux Continent, la Grande Finale EPT de Monte Carlo, surclassant 563 joueurs pour un nouveau prix à sept chiffres. On le traite désormais en vétéran du circuit : on le croise partout, on le craint toujours, on le respecte avant tout.

Le compteur de finales d’Adrián augmente à toute vitesse, son expérience aussi. Il lui reste maintenant à s’imposer sur le continent qui a vu naître le poker : l’Amérique. Cela sera fait dès son deuxième pèlerinage à Las Vegas. Là, il remporte un second bracelet de Champion du Monde sur une épreuve rassemblant 1 840 joueurs et dispute dans la foulée de grosses finales Highroller dans toute la ville. De retour en Europe, il poursuit son travail de sape avec de nouvelles finales à Malte et Prague. En 2017, il enfonce le clou en établissant un nouveau record : avec sa victoire sur l’épreuve de heads-up des WSOP, il devient à 22 ans le plus jeune joueur de l’histoire du poker à détenir trois bracelets.

Encore très jeune mais muni d’un palmarès et d’une expérience qui le rangent parmi les plus grands, Adrián Matos Diaz intègre en 2017 le Team Winamax. En cinq ans, le premier joueur espagnol à rejoindre les rangs de l'équipe a accumulé plus de cent résultats en quatre cents tournois joués, engrangé treize millions de dollars de gains dans le monde entier, remporté quantité de victoires sur Internet, et gagné le respect de toute la communauté des pros. Ses débuts sur le circuit semblent si proches et si loin à la fois, et c’est encore en étudiant qu’il aborde ce jeu qu’il est parvenu à si vite maitriser : « Pour réussir au poker, il faut avoir confiance en soi et croire en ses chances. Mais il faut aussi être humble, admettre que l’on fait des erreurs, et travailler pour les corriger. J’ai passé énormément de temps à étudier mes adversaires, et j’y passe encore énormément de temps aujourd’hui. » À son entrée dans le Team Winamax, celui qui avait déjà tout gagné affichait un but supplémentaire : « Je suis actuellement numéro 5 au classement Global Poker Index. J’aimerais fêter mon premier anniversaire au sein du Team Winamax à la première place ! » Deux mois plus tard, la mission était déjà accomplie : le 29 novembre 2017, Adrián devient numéro 1 du classement Global Poker Index.

Une consécration méritée qu’il a obtenue à la force du poignet, engrangeant 3,5 millions de dollars supplémentaires et deux nouveaux titres à Macao et Punta Cana au passage. Adrián s’offre même la triple casquette de numero uno en passant en tête du classement GPI de l’année et de la All Time Money List espagnole. Destitué de sa place de numéro 1 au printemps suivant, le Madrilène n’en accumule pas moins les perfs à six chiffres, avec notamment deux deuxièmes places à Seminole en janvier pour plus de 700 000 € et deux quatrièmes places à Barcelone en avril pour plus de 400 000 €.

Habitué des tournois les plus chers du circuit mondial, Adrián prouve dans la foulée, si besoin était, toute sa polyvalence et sa capacité d’adaptation, en devenant le troisième membre du Team Winamax à remporter le SISMIX, sur un tournoi record à plus de 1 250 entrées. « C’est un pur génie, je n’ai jamais vu mieux, » lâche après cette énième victoire un Michel Abécassis plus impressionné que jamais. De bon augure avant un été à Vegas qui s’annonce chargé, avec de nombreux tournois High Rollers au programme et un quatrième bracelet WSOP en ligne de mire.

Sur les routes (et dans les airs) tout au long de l’année, Amadi_17 prend tout de même le temps de taper le carton sur nos tables online et s’est notamment offert le High Roller en février dernier pour une de ses toutes premières sessions. Un talent ahurissant au service d’une soif de victoire insatiable qui lui font indéniablement mériter son surnom de máquina !


Lien Facebook Lien Twitter Lien Instagram

  •      Accomplissement majeurs en tournoi live

    05/2018 Winamax SISMIX Main Event 6 000 MAD - Marrakech Vainqueur (1 000 000 MAD)
    05/2018 European Poker Tour 25 000 € - Monte-Carlo 3e (114 100 €)
    04/2018 partypoker MILLIONS Super High Roller 25 500 € - Barcelone 4e (215 000 €)
    04/2018 partypoker MILLIONS Super High Roller 25 500 € - Barcelone 4e (204 000 €)
    01/2018 Lucky Hearts Poker Open High Roller 25 500 $ - Hollywood 2e (403 125 $)
    01/2018 Lucky Hearts Poker Open Super High Roller 50 000 $ - Hollywood 2e (308 125 $)
    01/2018 PokerStars Caribbean Adventure Main Event 10 000 $ - Paradise Island 4e (372 600 $)
    12/2017 PS Championship 8-max 25 500 € - Prague 4e (134 800 €)
    12/2017 PS Championship Super High Roller 50 000 € - Prague 3e (244 900 €)
    12/2017 WPT Five Diamond World Poker Classic 25 000 $ - Las Vegas 3e (185 500 $)
    12/2017 WPT Five Diamond World Poker Classic 25 000 $ - Las Vegas 3e (156 000 $)
    11/2017 Partypoker Caribbean Poker Party Finale 5 300 $ - Punta Cana Vainqueur (250 000 $)
    10/2017 Triton Super High Roller Series 80 000 HK$ - Macau Vainqueur (2 325 000 HK$)
    10/2017 Triton Super High Roller Series 300 000 HK$ - Macau 6e (1 190 000 HK$)
    10/2017 Triton Super High Roller Series 1 000 000 HK$ - Macau 4e (6 950 000 HK$)
    09/2017 Poker Masters 50 000 $ - Las Vegas 6e (150 000 $)
    09/2017 Poker Masters 50 000 $ - Las Vegas 7e (127 500 $)
    08/2017 PS Championship 25 500 € - Barcelona 7e (122 100 €)
    07/2017 WSOP Heads-Up Championship 10 000 $ - Las Vegas Vainqueur (336 656 $)
    05/2017 Aria Super High Roller 50 000 $ - Las Vegas 2e (293 340 $)
    05/2017 Aria Super High Roller 100 000 $ - Las Vegas 7e (264 600 $)
    04/2017 PS Championship 50 000 € - Monte Carlo Vainqueur (908 000 €)
    03/2017 Seminole Hard Rock 50 000 $ - Hollywood 2e (413 567 $)
    03/2017 Aria High Roller 25 000 $ - Las Vegas 2e (186 000 $)
    12/2016 European Poker Tour 25 500 € - Prague 3e (260 300 €)
    12/2016 WPT Five Diamond 25 000 $ - Las Vegas 2e (247 680 $)
    07/2016 WSOP High Roller 111 111 $ - Las Vegas 11e (310 550 $)
    07/2016 Bellagio High Roller 25 000 $ - Las Vegas 3e (131 040 $)
    06/2016 WSOP Summer Solstice 1 500 $ - Las Vegas Vainqueur (409 171 $)
    04/2016 WPT Seminole Hard Rock Poker 10 000 $ - Hollywood 4e (200 510 $)
    12/2015 European Poker Tour 25 500 € - Prague 4e (193 050 €)
    05/2015 European Poker Tour 10 600 € - Monte Carlo Vainqueur (1 082 000 €)
    13/2013 WSOP Europe Main Event 10 000 € - Enghien-les-Bains Vainqueur (1 000 000 €)
    01/2013 Estrellas Main Event 1 100 € - Madrid Vainqueur (103 053 €)
    10/2012 CNP 770 Main Event 600 € - Madrid Vainqueur (32 699 €)

     

  •      Accomplissements en tournoi sur Winamax.fr

    02/2018 HighRoller 300 € Vainqueur (14 960 €)


La page du «  Team  »