Le Défi ManuB_ - Par Manuel Bevand


Aller à la page 1, 2, 3 Suivant

30/09/2010 18:57 - Le Défi ManuB_



Notre joueur du Team Winamax, déjà auteur du livre « Poker passer pro » se lance dans un nouveau challenge ; repartir de ZERO... ou presque !

Sa mission : démarrer avec 50€.

Son compte personnel est remis à zéro et il bénéficiera du bonus de premier dépôt, de manière à se mettre dans la même situation que tout nouveau joueur qui s'inscrit sur Winamax.fr

Du 01 octobre 00h00 au 31 octobre minuit, il tachera de faire croître et multiplier son capital tout en respectant les meilleures méthodes de gestion de bankroll pour ne jamais se retrouver « broke ». Il s'autorise malgré tout une recharge de 50 € (et une seule) au cas où les choses se passeraient mal.

Manuel Bevand nous tiendra au courant jour après jour de ses fluctuations, publiera ses impressions, ses victoires et ses doutes... et évidemment les courbes et graphiques correspondants.

Toute l'aventure est à suivre sur un espace dédié à « MANUB le défi » qui apparaîtra simultanément sur Wam-Poker et sur Winamax. Finira-t-il fauché comme les blés ou riche comme Crésus ? Nul ne peut le dire mais vous pouvez tous en discuter dès aujourd'hui et donner votre pronostic.

30/09/2010 22:46

Salut les wameurs !

C'est demain le grand jour du départ de mon défi sur Winamax. Je vous préviens cependant, je suis encore à Londres et vais passer une bonne partie de la journée à faire le voyage de retour, donc il est probable que je ne commence à jouer que samedi 2 octobre.

En attendant, discutons un peu des modalités du défi. Je vais donc partir de 50 euros et essayer de monter le plus haut possible. Pour cela je compte respecter un bankroll management assez strict mais néanmoins agressif: je jouerai avec 10 caves de NL5 jusqu'à atteindre 20 caves de NL10 (200 euros), et j'essaierai ensuite de monter de limite dès que j'aurais atteint 20 caves de la limite supérieure et descendre quand je suis à 20 caves de la limite inférieure.

Parallèlement, je vais essayer de tirer au maximum parti des promotions du site pour m'aider à décoller.

- J'essaierai de participer au plus de freerolls possibles pour bénéficier du petit apport en capital que ça peut m'apporter en cas de perf.

- Je limiterai les MTTs au début pour éviter la variance. En revanche, si ça se passe mal en cash game, je ferai peut-être un détour par les sit and go, qui étaitn à mes débuts mon moyen favori de grinder une petite bankroll et de reprendre confiance.

- Concernant mon volume de jeu, j'ai l'intention de jouer tous les jours, plusieurs heures par jour, mais je suis encore incapable de donner une estimation de mon volume. Sachez également que la fin du mois d'octobre est occupée par l'EPT Vienne qui me prendra sans doute quelques jours.

- Je compte pratiquer un multitabling assez intensif, autant que me le permettra ma bankroll. Je ne pourrais pas le faire au début avec 50 euros, mais j'espère assez vite pouvoir jouer 8-10 tables, voire plus. J'ai fait un petit test il y a quelques jours en NL5 sur 14 tables qui s'est pas trop mal passé.

- Je compte aussi sur les revenus potentiels des challenges. Après investigation, je pense qu'il me sera difficile de gagner le hand challenge (10k+ mains par jour, bande de nolifes!!!), donc mes espoirs reposent plutôt sur le cash game challenge.

- Evidemment, le bonus de 50 euros sera d'une aide précieuse pour décoller au départ. J'espère le débloquer assez vite.

- J'espère aussi pouvoir acheter un ou deux bonus de cash avec mes miles, ou bien quelques tickets de tournoi pour essayer de gamble un peu et faire exploser la bankroll! Selon l'humeur...

- Je m'autorise un brokage, car ça reste du poker et que tout peut arriver. il serait dommage d'arrêter le défi à ce moment, non? D'un point de vue personnel, je vais faire le maximum pour éviter de perdre cette somme initiale et si je n'y parviens pas, le challenge sera pour moi un demi-échec... Mais restons positif!

- Et enfin, je ne me fixe pas d'objectifs précis en terme de bankroll finale. D'ailleurs, je suis moi-même bien embêté à l'idée de faire une prédiction! Je ne souhaite pas non plus influencer vos pronostics... Afin de vous donner une idée, j'ai joué un peu plus de 60,000 mains de NL400 et de PLO400 sur Winamax.fr depuis l'ouverture, avec un winrate approximatif global de 5.5 ptbb/100 (mon all in EV est très proche de la normale).

Voilà, vous en savez autant que moi, je vous invite à faire dès maintenant votre pronostic sur le thread approprié (vous pourrez le modifier jusqu'au 9 octobre). N'hésitez pas non plus à répondre à ce topic pour m'encourager, poser des questions ou me souhaiter un brokage lent et douloureux, au choix.

Et pour les plus aventureux, vous pouvez aussi en profiter pour vous lancer le même défi et voir si vous pouvez me battre. Mais j'en doute, mouahahah.

Ca va être fun. Let's grind!

PS: vous pourrez suivre les annonces de mes sessions et des mises à jour du défi sur http://www.twitter.com/_manub_

02/10/2010 23:31

Jour 1 : des débuts difficiles

Je me suis levé ce matin après trois heures de sommeil, un énorme rhume au fond de la gorge et un challenge de taille devant moi. Mon objectif du jour était ambitieux: doubler les 50 euros de départ et finir la journée autour de 100, soit une somme suffisante pour grinder la NL5 confortablement.

J'ai joue deux types de sessions: du cash game NL5 et des sit and go à 1€ et 2€. Le bilan final est décevant, même s'il est positif:



En CG, j'ai connu une journée très difficile, longtemps up entre 20 et 30 euros j'ai fini par tout reperdre sur une série de setups désagréables. J'ai constaté que mon jeu, rodé pour la NL400, devait s'adapter à la faune locale. J'ai été surpris de constater que la NL5 est peuplée de quelques regulars plutôt corrects, en tout cas suffisamment agressifs pour me poser des problèmes. A moins qu'ils ne soient des joueurs de limites supérieures déterminés à me compliquer la tâche? Smile Quoi qu'il en soit, j'ai des ajustements à faire.




(EV = neutre)

A côté, j'ai joué quasiment une centaine de sit and go. Le bilan est positif, mais de très peu. Sans doute, je dois mieux m'adapter au format à 10 joueurs et jouer mes heads up avec plus d'attention.

Je me console avec le bonus, qui devrait commencer à être débloqué à partir de demain. Je suis déjà passé au statut aluminium avec presque 100 miles au compteur. je ne lâche pas l'affaire !

Peut-être que la clé consiste à prendre plus de risques. En jouant comme je l'ai fait aujourd’hui, aucune chance de me broker, mais très peu d'aller loin...

A demain!

04/10/2010 00:20

Jour 2 : Double up baby!

Mesdames et messieurs, après une journée pour chauffer le moteur, on peut dire que le défi manub a officiellement démarré! J'avoue que j'étais un peu déprimé après la journée d'hier, mais celle d'aujourd'hui me redonne du baume au coeur.

J'ai joué exclusivement en sit and go 2€ à 10 joueurs, une soixantaine sur la journée pour un résultat très positif.



29% de ROI, qui dit mieux?

Tout ça amène la bankroll a un total bien plus confortable pour me lancer:



(Cela inclut 10 euros de bonus que j'ai débloqué, le deuxième segment est légèrement entamé).

La suite du programme? Pas sûr encore. A un moment, je me mettrai en cash game, mais je vais peut-être continuer avec les sng pour me lancer. C'est plutôt prometteur puisque je vise la première place du SNG Challenge en micro limites. A l'heure où j'écris je suis troisième et je me rapproche des premiers à grandes vitesse!). Le bonus de 75 euros qui y est associé me donnerait un sacré boost!

https://www.winamax.fr/les-challenges-winamax_challenge-sit-n-go_classement-micro-limites

Le succès de cette journée tient dans la stratégie adoptée. Après une période d'adaptation, j'ai mis au point une approche qui marche pas mal, incluant beaucoup de changements de vitesse et de minraises preflop... Je ferais un article plus détaillé quand je serais passé au cran au dessus pour ne pas trop en dévoiler à mes adversaires pour l'instant. Ca me suffit déjà d'avoir une cible en forme d'étoile dans le dos Smile

J'ai aussi fait deux cheaprolls et le freeroll de bienvenue, sans succès.

J'ai choisi une approche plutôt conservatrice de ma gestion de bankroll. Le but premier de ce challenge pour moi et de ne pas me broker. Je pense avoir réduit les chances de désastre à environ 1 ou 2%, mais en contrepartie, je ne monterai pas autant que si, par exemple, j'avais opté pour un risque de 15 ou 20%.

Une précision: vous êtes très nombreux à me parler sur les tables. Je fais de mon mieux pour vous répondre, mais j'ai souvent trop d'action en coursp our pouvoir chatter confortablement. Si je reste silencieux, n'en prenez donc pas ombrage... Sachez quand même que j'essaie de lire tous les chats et que votre soutien me va droit au coeur!

A demain pour la reprise du grind.

05/10/2010 01:07

Jour 3 : La course au challenge SNG

Pour aujourd'hui, je m'étais fixé un double objectif plutôt ambitieux:

- atteindre les 200€ de Bankroll
- terminer premier du classement du sit and go challenge micro limite avec une avance confortable

Je n'ai pleinement atteint aucun des deux objectifs, mais la journée fûit quand même correcte. A nouveau, j'ai grindé les sit and go à 2€. Ca s'est pas mal déroulé jusqu'à la session du soir qui fût très bizarre: au début, j'ai cru que j'allais cartonner. Sur mes 15 sit and go lancés, je n'avais sauté que d'un seul quand j'ai gagné mon premier! Et je n'étais short stack quasiment nulle part! Pourtant, c'est une véritable catastrophe qui m'est tombé dessus et j'ai du faire au moins six ou sept bulles et aucun autre victoire. Le genre de run qui donne envie de hurler et qu'on ne souhaite à personne!

Heureusement, sur une invitation de j10m, j'ai disputé son tournoi anniversaire privé (1€ PLO avec un addon et apparemment un rebuy que je n'ai pas pris). Sur 40 et quelques joueurs, j'ai terminé en 3eme position derrière mon illustre coéquipier Mik22, pour un gain de 13 euros. A côté, je me suis distrait avec six heads up à deux euros, dont je suis sorti avec cinq victoires et une défaite.

Bilan en images:





Quand au challenge SNG hebdomadaire, j'ai bien réussi à accrocher la première place en cours de journée et à prendre une certaine avance, jusqu'à ce que ma dernière session ne me joue des tours. C'est actuellement extrêmement serré pour le peloton de tête.

https://www.winamax.fr/les-challenges-winamax_challenge-sit-n-go_classement-micro-limites

Je ne compte rien lâcher et donnerai un dernier coup de collier demain pour prendre l'avance voulue, tout en suivant le classement de près jusqu'à jeudi soir. Ca va être tendu!

A demain.

06/10/2010 05:00

Jour 4 : Frissons dans la Nuit

Quelle journée!

Tout a commencé par trois longues sessions de sit and go à 2€. Pour ceux qui sont surpris que je ne sois pas encore monté de limite, comprenez bien que même si ma bankroll le permet, je fais le choix de viser le bonus garanti par la sit and go challenge. Dès jeudi minuit, quel que soit le résultat du challenge, il en sera bien entendu autrement....

Les deux premières sessions se passent correctement et je monte ma bankroll jusqu'à 198 euros. Seulement voilà, j'ai un petit TOC (comprenez "trouble obsessionnel compulsif"): j'aime bien les chiffres bien lisses, qui se terminent par zéro... J'ai donc voulu passer à 200 et boucler la journée. L'affaire de quelques minutes, à peine!

J'ai d'abord tenté un petit heads up à 2 euros, mais un brelan contre une flush plus tard, j'avais perdu à la vitesse de l'éclair. Plutôt que de partir en martingale, c'est à dire de passer à un heads up à 5 euros puis à 10 euros etc jusqu'à ce que j'en gagne un (la meilleure façon de se broke est de "pourchasser ses pertes en montant"), j'ai décidé de montrer l'exemple, d'être raisonnable et de faire plutôt une dernière session de sit and go pour gagner ces quatre malheureux dollars me séparant de la terre promise. Qui sait, j'en gagnerais peut-être un poil plus et augmenterai encore mon avance dans le challenge hebdomadaire... une heure et douze horreurs plus tard, j'avais échoué et même perdu 5 euros supplémentaires pour chuter à 191. Malgré tout un profit de 21 euros sur la journée.

Update de la courbe sharkscope:



Alors là, stop, tant pis pour les 200, je me décide à privilégier la discipline. Je continuerai sereinement demain, d'autant plus que je ne suis vraiment pas loin de débloquer un bonus de 10 euros sur mon premier dépôt... Mais j'y songe, pourquoi ne pas le débloquer maintenant! J'ai tout juste 5 ou 6 miles à grinder, en une demie-heure de NL5 sur 8-9 tables, ça devrait être un jeu d'enfant! En plus, il me suffit de rester à jeu...

Commence alors une session de cash game totalement rocambolesque. La faune nocturne de la NL5, c'est vraiment quelque chose. Moi qui m'attendait à un jeu plutôt passif, j'ai été surpris du degré d'agressivité de ces parties.

Voici quelques profils qui m'ont frappé.

- Le regular ultra agressif qui se met en tête de me martyriser, sans doute pour avoir quelques choses à raconter aux potes le lendemain au lycée. Moi qui croyait le poker interdit aux moins de 18 ans! Smile Et c'est parti pour 100% de 3bet, call de 4bet, squeeze dans tous les sens, tapis tous les flops etc. Dans les trois minutes qu'il a fallu pour que je m'en aperçoive et pour opérer les ajustements nécessaires il m'avait déjà pris trois buyins et se vantait déjà dans le chat. Qu'à cela ne tienne, j'ai fini par tout reprendre, plus deux caves pour le préjudice moral!

- la calling station avec un pattern très précis: call call call any pair, et si amélioration quelconque river, overbet. Si ratage, overbet en bluff. Très fun, sauf quand il touche.

- le joueur un peu félé, qui joue 56/35 et appuie sur des boutons au hasard postflop. Les montants des relances sont généralement compris entre le minbet et trois fois le pot, histoire de varier.

- le nit qui passe pour un fish car il donne l'impression de jouer toutes les mains, mais en fait j'arrive juste pendant son rush et il floppe deux brelans consécutifs contre mes deux premières overpaires, pendant les cinq premières minutes de jeu.

- le joueur qui devait jouer en cercle parisien il y a six ans, parcque qu'à l'époque JJ ça se raisait aussi à 18bb preflop et ça 5bet all in pour 220bb effectifs.


$5.00 USD NL Texas Hold'em - Wednesday, October XXXXXXX ET 2010
Table Elbeuf (Real Money)
Seat 1 is the button
Seat 1: sukkube ( $5.93 USD )
Seat 2: v.max ( $3.22 USD )
Seat 3: manub_ ( $11.51 USD )
Seat 4: damocles ( $4.96 USD )
Seat 5: Villain ( $16.76 USD )
v.max posts small blind [$0.02 USD].
manub_ posts big blind [$0.05 USD].
Dealt to manub_ ACarreau ACoeur
** Dealing down cards **
damocles folds
Villain raises [$0.89 USD]
sukkube folds
v.max folds
manub_ raises [$2.92 USD]
Villain raises [$4.16 USD]
manub_ raises [$8.54 USD]
Villain calls [$6.46 USD]
** Dealing Flop ** 9Carreau, TCarreau, APique
** Dealing Turn ** TTrèfle
** Dealing River ** 7Carreau
Villain shows JCoeur , JPique
manub_ wins $21.89 USD from main pot

Et le bilan, contre ces énergumènes? 2360 mains et presque deux heures de jeu! Financièrement, un bide! Si on ne compte pas les Sklansky Bucks, bien entendu... Constatez par vous même sur la jolie courbe que voici.



Sept buyins sous l'EV en deux heures, quelque part je suis content que ça ne me soit pas arrivé depuis un moment en NL400!

Tout ça pour dire que j'ai fait mes miles, mais qu'elles ne seront comptabilisées que dans quelques heures et que je n'ai que ce malheureux screenshot à vous livrer. Faites-moi plaisir, plissez les yeux très forts et imaginez que le bonus est crédité que que j'ai dépassé les 200!



Et comble du comble, Kill Kim, mon rival acharné du challenge SNG, passe me voir sur le chat pour me dire qu'il a repris la tête! Fort sportivement, certes... Mes chances restent bonnes, car il m'a avoué devoir regarder la dernière saison de Lost dans les jours qui viennent. Avec un peu de chance, il n'y survivra pas... Razz

Le classement: https://www.winamax.fr/les-challenges-winamax_challenge-sit-n-go_classement-micro-limites

Je sens que je vais encore rêver de poker cette nuit moi ...

A demain!

PS: il y a une leçon à retenir de cette journée. Ne JAMAIS jouer avec un objectif financier précis en tête pour la session, la journée ou toute autre période courte. Concentrez-vous sur votre poker, pas sur le résultat aléatoire qui en émane...

06/10/2010 11:43



Ahhh ça va mieux. Cool

07/10/2010 04:16

Jour 5: Surcharge !

Ca devait arriver. Après quatre journées gagnantes, j'enregistre ma première journée perdante du challenge. Une petite claque à la bankroll accompagnée d'une un peu plus grosse au moral!

Rien de dramatique cependant. Voici l'état de la caisse à la fermeture:



173 euros, presque un retour au jour 3. Il faut cependant y rajouter 10 euros de bonus qui seront débloqués dans quelques heures, portant donc le total à 183 euros et des brouettes.

Que s'est-il passé? J'ai joué environ 70 sit and go, assez mal dans l'après-midi puis plutôt bien dans la soirée, malgré des cartes plutôt contre moi je me suis battu pour limiter les dégâts avec une perte d'à peine 8 euros. Cette contre-performance me recale à la troisième place du challenge sit and go, assez loin derrière Kill Kim et FishingPole, deux habitués du classement.

Les choses se sont gâtées quand je me suis posé sur neuf tables de cash game NL5, histoire de continuer mon apprentissage de la limite et d'essayer de grinder quelques euros et miles supplémentaires. Voici mon graph depuis le déburt du challenge en NL5. Attention, éloignez les enfants, c'est pas glorieux



Huit mille mains et je suis perdant? En NL5? Ya un truc qui cloche. Je pourrais accuser la variance: je suis toujours un peu down en EV et les setups sont clairement en ma défaveur. Qui sait, peut-être qu'à une autre limite je perdrais une fortune avec ce run... Malgré tout, quelque chose dans mon jeu n'est pas réglé comme il faut. Trop loose, pas assez agressif, trop curieux ou trop weak? C'est l'heure de la remise en question!

Est-ce l'absence de véritable enjeu financier qui me fait déjouer? Peut-être, pourtant ma motivation à grimper les échelons et à briller dans mon propre défi est bien là. C'est peut-être une partie du problème: je ne joue pas que pour moi, mais aussi avec la pression du public qui regarde...

Ou bien seraient-ce les longues heures de grind que je m'impose? J'ai beaucoup joué, sans doute trop joué depuis samedi dernier, une moyenne de dix heures par jour. Avec la fatigue, un rhume persistant, les rêves incrustés de poker qui commencent à perturber mes nuits, tout m'indique que je suis en train de faire une petite overdose. Je joue bien au-dessus de mon rythme habituel, trois heures par jour, sélectionnées avec soin. Je néglige mon hygiène de vie. Je me pose en contradiction avec les conseils que je donne en permanence: faire ses heures, oui, mais tout en conservant un équilibre entre le poker et sa vie personnelle.

Peut-être que je prends ce challenge trop à coeur, que j'ai trop envie de bien faire et que je fais mal en quantité ce que je devrais faire bien avec mesure.

Voilà un bon sujet de méditation pour cette nuit... A demain pour de nouvelles aventures, avec je l'espère un esprit plus clair, frais et dispos!

08/10/2010 01:20

Jour 6 : fin d'un challenge, début d'un nouveau...

J'ai pris un peu de repos aujourd'hui, ne réservant au challenge que la soirée. J'ai passé du temps avec mes proches, je suis sorti flâner à l'air libre, et surtout, j'ai rangé mon bureau qui s'était transformé en un véritable champ de bataille de notes, cartes à jouer, pièces de diverses nationalités et pelures de mandarines.



Voilà comment se terminent mes six premières journées de grind en micro limit SNG. comme vous pouvez le voir, j'ai pas mal galéré sur la fin, avec une série de sessions tout bonnement atroces. Ironiquement, ma toute dernière session fût exactement le contraire: 15 sit and go de rêve ou j'ai run comme j'ai rarement eu l'occasion de le voir dans ma carrière, infligeant un nombre de bad beats impressionnants. Cela a suffit à rattraper la journée et à finir avec un petit profit.

La bankroll pointe désormais à :



Auxquels il faut rajouter 25 euros de bonus liés à ma quatrième place finale dans le sng challenge hebdo, pour un total de 212 euros.

Je suis un peu déçu de terminer 4eme mais il apparaît que je n'avais pas les meilleures chances face aux grinders de double or nothing et/ou de déglingos de dernière minute. En tout cas, la lutte fût belle et le challenge réalise visiblement ses scores les plus élevés depuis sa création! Bon, ça me fait une belle jambe, mais je suis content de constater que mon petit défi donne de la motivation à beaucoup d'entre vous.

Il est maintenant temps de passer aux choses sérieuses. La semaine qui vient va être critique. Je suis tenté par un bankroll management un peu plus agressif afin d'utiliser pleinement mon capital . Dès demain, j'attaquerai progressivement des limites un peu plus chères, sans risques excessifs, mais avec un peu plus d'ambition.

J'ai également envie de varier les plaisirs, de m'essayer à un peu de PLO, de heads up sng ou cash game, ou encore de MTTs divers, tout en respectant mes règles de gestion évidemment. Ce n'est peut-être pas la manière la plus efficace de grimper en apparence, mais ça me paraît important pour ma motivation à jouer (et ma santé mentale au passage).

J'ai aussi décidé de jouer un peu moins d'heures et de progressivement réduire mon nombre de tables afin de pratiquer un poker moins robotique et plus proche de mon A-game.

Je vous quitte sur ces bonnes résolutions. Que le flop soit avec vous ! (et la river avec moi)

09/10/2010 02:27

Jour 7 : Bilan de la première semaine de jeu

Cela fait désormais 7 jours que je me suis engagé dans ce défi. Il est temps de tirer un premier petit bilan.



Auxquels il faut rajouter 25 euros de bonus lié au challenge SNG, qui n'ont toujours pas été crédités. Total: 250.59€

Globalement, je suis plutôt content. Multiplier la bankroll par 5 pour ma première semaine est à peu près dans les limites que je m'étais secrètement fixé.



Evidemment, nombre d'entre vous ont déjà connu des semaines plus fastes, même avec un petit capital de départ. Cela va sans dire: on peut, avec pas mal de chance et un peu d'aptitude au jeu, gagner beaucoup sur une journée en prenant des risques. Mon but premier, cependant, était avant tout de minimiser au maximum les chances de tout perdre, et je n'ai jamais été en danger. J'ai donc joué cette semaine "overrollé", comme on dit, avec suffisamment de réserve pour grimper tranquillement et encaisser n'importe quelle fluctuation du hasard. La rigueur, donc, prédominait sur l'ambition.

Et c'est tant mieux, car j'ai eu l'impression que la chance n'était pas vraiment de mon côté lors de cette première semaine. Si on excepte un jour 2 de toute beauté, j'ai vraiment du batailler pour continuer à monter. J'ai eu deux jours très dur en sit and go, et globalement un début très décevant en cash game. Malgré tout, j'ai survécu et progressé, lentement mais sûrement.

La clé d'un bankroll management rigoureux tient en trois mots:

- Avantage: vous devez posséder un avantage suffisant sur vos adversaire pour dégager un profit malgré le rake. C'est sans doute l'élément le plus compliqué à évaluer: quel est notre edge réel? Comment l'estimer? C'est un élément fluctuant, difficile à saisir, variable en fonctions de nombreux paramètres.

- Volume : pour battre la variance, il faut jouer beaucoup, et bien. Le problème, c'est que ces deux adjectifs sont parfois opposés: les longues heures de grind peuvent détériorer la qualité du jeu de n'importe qui, de nombreuses manières subtiles et pernicieuses. Je l'ai fortement ressenti lors de ma journée perdante de mercredi.

- Discipline : le poker joue avec nos nerfs, avec nos rêves, avec nos désirs. Quand on perd, la sensation est désagréable, persistante. Notre esprit cherche à l'effacer à tout prix, à la remplacer par la douce chaleur du gain. C'est souvent là que les catastrophes arrivent, quand par manque de self-control on tente de "se refaire" en jouant plus cher que prévu (expression que tout jouer sérieux doit bannir). Parfois, ça marche... mais souvent, le triple effet de jouer plus haut, avec la nécessité de gagner et un esprit confus et frustré peut effacer des jours, voire des semaines ou des mois d'intenses efforts.

Maintenant, relativisons. Déposer 50 euros sur un site de poker et les perdre, ce n'est pas la fin du monde. Personnellement, ça m'est arrivé une bonne vingtaine de fois à mes tout débuts, pendant mes trois premiers mois de jeu en 2004. J'étais nul, bien sûr, et les ressources pour progresser étaient quasi-inexistantes. J'ai ainsi gaspillé environ $2,000 avant de former mon avantage, de comprendre l'importance du volume, et d'acquérir la discipline nécessaire. Malgré ça, ça ne m'a pas empêché de passer par la case "broke" (ou pas loin) à au moins trois reprises pendant ma carrière de pro, débutée fin 2005. Ces moments où on touche le fond sont néanmoins propices. Ils servent faire le point sur l'expérience accumulée, à reprendre les bases qu'on a pu oublier, à se reforger une confiance et la bankroll qui va avec.

Revenons sur ma 7eme journée, qui fût relativement courte. J'ai décide de passer à la limite immédiatement supérieure, en disputant un petit millier de mains de NL10 et une bonne session de sit and go à 5€. Le résultat est encourageant, et me donne confiance pour la suite du défi, pendant laquelle je vais essayer d'augmenter lentement les risques tout en restant fidèles aux principes de gestion énoncés plus haut, et en préservant une vie à peu près saine et équilibrée.

Enfin, n'oubliez pas que le samedi 9 octobre est la dernière journée pour donner ou modifier votre pronostic (en éditant votre post). Vous avez jusqu'à minuit.

Semaine deux, me voilà!

Aller à la page 1, 2, 3 Suivant