Le Défi ManuB_ - Par Manuel Bevand


01/11/2010 01:02

Jour 30 : C'est la luuuutte finaaaale!

Mesdames messieurs, le défi manub est officiellement terminé! Avant de lancer ma dernière session, j'ai procédé à un petit changement. comme je me faisais raser au poker, j'ai décidé de m'accorder sur cet état de fait dans la vie.



Il ne me reste plus qu'à teindre ça en rouge, rejoindre un groupe punk et une nouvelle carrière s'ouvivra à moi! J'hésite si je dois remercier ma chère et tendre pour cet emploi improvisé de la tondeuse. A vous de me dire Very Happy

Je me suis ensuite lancé à l'attaque de la NL50 une dernière fois, pour l'ultime session de ma vie à cette limite, enfin j'espère! Afin de faire durer le suspense sur le montant final de la bankroll, je ne dirai pas tout de suite comment ça s'est passé.

Quoi? vous mourrez d'envie de savoir si vous avez remporté ma bankroll? Bande de vautours!



Je termine donc à 1410.32 € ! Quand à l'heureux gagnant du concours de pronostics, je n'en sais rien, je vous laisse trouver ça par vous-même (Mrik se chargera rapidement de révéler son identité).

A peu près à mi-chemin entre mon objectif minimal (1000) et mon objectif préférable (2000). J'ai échoué à atteindre les 2000€ à temps (pour être exact, je les ai dépassés en cours de session il y a sept jours juste avant de chuter), mais ce ne fût pas faute d'essayer et d'y mettre le volume. Malheureusement, comme vous avez pu le lire ces derniers jours, je me suis heurté de plein fouet à un mur de variance, tel un Ayrton Senna des tapis vert.

Voici mes graphs finaux.

Evolution de la bankroll


Cash game


Sit and go


La répartition de mes gains:

- 50 euros de départ
- 50 euros de bonus de dépot
- 175 euros de bonus challenge hebdo
- 50 euros de bonus en miles
- 1085 euros de bénéfice en jouant

Bilan correct, donc. Ca ne fera pas rêver dans les chaumières, mais ce n'était pas non plus le but de ce défi. Mon objectif était de montrer qu'un bon joueur pouvait faire fructifier un petit capital avec de la volonté et les trois mamelles du grinder: avantage, volume, discipline. Le tout, en ayant quasiment aucune chance de tout perdre.

Parlons volume: j'ai beaucoup joué ce mois-ci, environ le triple de mon volume habituel. Près de 48,000 mains de cash game, plus de 52,000 mains de sit and go et MTTs, pour plus de 100,000 mains au total répartis sur environ 120 heures de jeu. Cela m'a permis d'atteindre mon objectif dans les limites imparties, mais ce fût aussi particulièrement éprouvant, surtout vers la fin quand le sort s'est acharné contre moi. Bien que fatigué, un peu écoeuré, mais globalement satisfait et soulagé d'en avoir terminé!

Maintenant, quelques précisions. Ce défi a inspiré pas mal d'entre vous à tenter la même aventure. Fort de cette expérience, je me permet de vous donner quelques conseils:

- toute la gestion de bankroll du monde ne vous aidera pas si vous êtes moins forts que vos adversaires. Ne vous méprenez pas: au poker, pour que des jouerus gagnent, il doit y avoir des perdants! De plus, il ne vous suffit pas d'être un peu plus fort: il vous faut développer un gros avantage sur vos opposants pour battre le rake et résister à la variance. Tout ça pour dire qu'il vous faut travailler votre poker avec passion, acharnement et honnêteté intellectuelle. Les ressources disponibles aujourd'hui abondent en tous sens: articles, livres, vidéos, master classes, et même des coaches privés. Un joueur motivé et intelligent peut, en quelques mois, rattraper des années de retard en connaissance pure. Cela ne suffit pas: il faut aussi beaucoup jouer pour entraîner son cerveau à prendre des décisions pokéristiquement correctes. Vous avez du pain sur la planche!

- la discipline est le moteur de votre progression. Il est très tentant, quand tout va mal, d'aller gambler à une limite supérieure pour se refaire. C'est souvent ainsi qu'on se broke. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas prendre de risques, mais qu'il faut le contrôler. Prenez ça comme un jeu vidéo, abordez les niveaux les uns après les autres, avec patience et détermination.

- ne laissez pas le poker envahir votre vie. Le jeu peut être très prenant, et générer des émotions de la plus pure extase à la plus profonde dépression. Protégez-vous en maîtrisant votre volume, en vous fixant des objectifs raisonnables et surtout en conservant une vie équilibrée à côté. Le poker n'est pas une fin en soi, l'argent que vous y gagnerez non plus.

- A ce propos, ne jouez pas avec l'argent comme seul but. J'ai entendu ou lu à de nombreuses reprises que mes gains du défi pouvait être comparé au smic ou au salaire moyen. C'est une mauvaise façon de voir les choses! L'argent du poker n'est pas de l'argent facile: c'est un score, un potentiel qui n'a de sens financier que lorsque vous faites un cashout. Par-dessus tout, jouez pour prendre du plaisir et progresser en prenant les bonnes décisions, et les résultats viendront avec les efforts et la persévérance.

Sur ces bonnes paroles, je vais fêter la fin de mon défi. Merci encore à tous pour vos encouragements sur les forums,

aux tables, dans le chat principal de Winamax et aussi à ceux que j'ai croisé en vrai.

Jouez bien et soyez heureux,

ManuB