masquer le menu

Rendez-vous à midi pour la suite de notre coverage exclusif !

- 4 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

La journée est loin d'être terminée à l'intérieur de l'Amazon Room, avec une finale de No Limit et un Ferguson en goguette, une épreuve de Omaha en limit qui n'est pas prête de se terminer, un Mixed Event qui s'approche de l'ultime table, et une joyeuse boucherie en rebuy.

Néanmoins, c'est dès maintenant que je vais vous dire "A demain". Beaucoup de français étaient au départ aujourd'hui, mais ils ont (presque*)tous pris la porte de sortie assez tôt ("car on est des chèvres", rigole Nicolas Levi à côté de moi) Avec plus de 40 jours de reportage devant moi, il est impératif de s'économiser sur les journées un peu plus lentes, histoire d'être en pleine forme quand arriveront les marathons de dix-huit heures.

Je vous laisse donc et vous donne rendez-vous à midi sur ces pages, pour la suite des festivités. Demain, Alexia Portal et Antony Lellouche feront leur entrée en scène, respectivement dans les épreuves de No Limit à 2,000$ et Mixed Event à 10,000$ (8 variantes différentes !)

*Claude Cohen est encore en course dans le Omaha High Low ! Plus d'infos demain.

Event #5 : No Limit Hold’em with rebuys, 1,000$

- 4 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

Ludovic Lacay a sauté dans des circonstances encore inconnues. J’espère qu’il ne nous a pas fait une « Cuts » (terminant désignant un pétage de plomb, en général lors d’un bluff total sur la rivière, drawing dead dans un multiway pot)

EDIT : Raphael, un joueur français passant dans le coin, a été témoin de la scène et vient me raconter le coup. En fait, Ludovic a relancé à 1,500 au cut-off. Le petit blind a surrélancé. Cuts, qui possède une paire de 6, décide d’envoyer boîte pour 22,000. Insta-call de son adversaire avec As-Dame. Dès le flop, une Dame apparaît pour mettre fin au tournoi de Cuts.

Nicolas Levi et Patrick Bruel sont encore debout. Enfin, c’est une expression. Ils sont assis. Sur une chaise. Avec un dossier rembourré.

Les deux tricolores possèdent un tapis en dessous de la moyenne.

EDIT : Nicolas arrive à mes côtés tandis que je m'apprête à publier cet article. Il a sauté, avec le sourire malgré tout (une habitude chez CrocMonsieur) Que s'est-il passé ? "Après le dinner-break, mon tapis a culminé à 16,000. Wa wa wi wa. [NDLR : ?] J'ai laissé passer quelques tours de blindes, j'ai abandonné un pot après un continuation bet. Soudain, je n'avais plus que 8,000, puis rapidement 7,000.

Au cut-off, je trouve

10 de carreau 7 de carreau. Il y a déjà 2,000 au pot en comptant blindes et antes. J'envoie mon tapis. Manque de bol, le gros blind fait un très bon call avec une paire d'As Smile Je ne chatte pas malgré un flop magnifique :

8 de carreau 7 de pique 5 de carreau "

Nicolas semblait satisfait de sa prestation du jour, malgré un finish prématuré. On le retrouvera demain au départ de l'épreuve de No Limit à 2,000 dollars, en bon vieux freezeout cette fois-ci.

EDIT2 : Décidement ! Patrick Bruel a rejoint Nicolas sur le banc de touche : on a perdu le dernier français en course dans l'épreuve rebuy ! Il reste cinq BB à Patrick quand il trouve

As de pique Roi de pique de grosse blinde.

Un joueur lui demande son tapis, qu'il accepte avec joie. Il fait face à

6 de coeur 8 de carreau

Tout se passe sans encombres jusqu'à la rivière, un

6 de trèfle

Causons chiffres : 72 joueurs seront payés dans cette épreuve ayant attiré 776 joueurs. En fonction de leur classement final, ces 72 joueurs remporteront entre 8,103 et 636,736 dollars.

Event #3 : Pot Limit Hold’em, 1,500$

On tient là table finale, et devinez quoi, David Singer est de la partie. Malgré qu’il n’ait jamais remporté de bracelet, l’Américain affiche un palmarès impressionnant aux championnats du monde. En particulier, il est le seul joueur a avoir atteint la table finale du HORSE à 50,000$ deux années de suite.

Voici les hauteurs des tapis pour la finale qui débutera mercredi à 14 heures. Notez que Joe Tehan, le chip-leader, a remporté un WPT au Mandalay Bay de Vegas en 2006.

Joe Tehan 458,000
Jacobo Fernandez 428,000
Robert Lipkin 305,000
Al Barbieri 271,000
Russell Harriman 242,000
Zachary King 139,000
David Singer 83,000
Gregory Alston 75,000

Event #4 : Mixed Hold’em, 5,000$

Composition d’une des trois dernières tables, ca donne le tournis : Chau Giang, Phil Laak, Andy Bloch, Erik Lindgren, Howard Lederer, et Justin Bonomo avec un bon gros tapis des familles.

« ZeeJustin » a notamment value-betté la rivière

5 de trèfle 2 de pique 7 de carreau 8 de carreau 2 de coeur

avec 10 de trèfle 10 de coeur

Andy Bloch paie et secoue la tête en voyant la main de son jeune adversaire.

Coverage par Winamax

Bloch paie light

A la table d’à côté, un joueur vient d’envoyer le tapis sur la rivière

As de pique Valet de trèfle 10 de trèfle 3 de pique 2 de pique

C’est un clair overbet : environ deux fois et demie le pot.

Le joueur en face réfléchit une bonne dizaine de jours*, et je manque de tomber de ma chaise** quand j’aperçois par inadvertance ses cartes :

As de trèfle As de carreau

Le joueur hésite pendant un temps interminable, mais finalement ne peux se résigner à passer le brelan max malgré les quintes et couleurs qui traînent. Il annonce « I call ». Son adversaire retourne un bluff complet avec

5 de pique 5 de carreau

« WHAT, you fucking tried to bluff me, kid ? » crie le vainqueur du pot, qui s’excuse aussitôt. “Sorry, man. Didn’t mean it.”

* à une dizaine de jours près
** en fait, il faut le préciser, j’étais debout.

- 4 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

De retour après un plat de spaghetti… Nous avons croisé Fabrice Soulier dans le couloir : il prenait la direction inverse de la notre après son élimination de l’épreuve d’Omaha High Low à 1,500$. Chiffres officiels de cette épreuve : 833 partants, prize pool : 1,249,000$, première place : 243,000$/

Dans le Mixed Hold’Em, Andy Bloch a pris la tête, tandis que Patrick Antonius a dégringolé dans les profondeurs du classement. Il y a trois jours, Bloch manquait de peu un titre WSOP pour la seconde fois de sa carrière, terminant deuxième dans l’épreuve inaugurale de Pot Limit Hold’Em à 10,000 dollars. 29 joueurs sont encore en course : la partie se poursuivra jusqu’à l’obtention d’une table finale.

En parlant de finale, celle du plus gros tournoi jamais organisé hors des Main Event 2005, 2006 et 2007 bat son plein. Sept joueurs sont assis autour de la table télévisée du plateau ESPN : Chris Ferguson caracole en seconde place. Verra t-on un pro remporter le bracelet pour la deuxième fois consécutive cette année ?

Patrick Bruel, Ludovic Lacay et Nicolas Levi viennent tout juste de reprendre leur place dans le très excitant tournoi rebuy. Il reste encore quatre niveaux d’une heure à jouer, si je ne m’abuse. Les chiffres officiels n’ont pas encore été communiqués, sept heures après le début de la partie. Ce retard s’explique par le temps nécessaire à compter et additionner les rebuys dans le prize-pool.

Event #5 : No Limit Hold’Em with rebuys, 1,000$

- 4 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

Après l’élimination de David Benyamine, ils ne sont plus que trois français (à ma connaissance, car il se peut que ce soit glissé un amateur où un joueur que je n’ai jamais rencontré) dans l’épreuve rebuy.

Dans quelques minutes, les centaines de joueurs encore en course (les chiffres officiels n’ont pas été publiés) partiront en arrêt-dîner. J’ai été chargé par Nicolas et Ludovic de réserver une table au restaurant Italien du Rio, l’Antonio’s.

Coverage par Winamax

Nicolas Levi : 7,500 (« J’ai perdu un flip à 42,000 »)
Patrick Bruel : 22,000
Ludovic Lacay : 22,000

Deux coups joués par Cuts :

1/ « Un joueur relance à 800 en début de parole. Je call avec

2 de pique 2 de trèfle

Le bouton paie et le petit blind three-bet à 3,000.

Le premier relanceur jette, je complète et le bouton fait de même.

Flop 10 de pique 10 de trèfle 5 de coeur

Le petit blind mise 7,500. J’envoie mon tapis, car mon adversaire n’a rien et il va passer. Le bouton se couche, et le petit blind paie avec

As de coeur Roi de pique

Turn 5 de pique

Rivière 5 de carreau »

Un split pot à 60,000. N’empêche qu’il a eu chaud au turn, l’ami Cuts.

2/ Flop Dame de pique Valet de carreau 2 de coeur

L’adversaire de Cuts check, notre français mise 2,600, il est payé.

Turn 2 de carreau

Encore un check, Cuts se tâte et mise 8,000. En face, le joueur passe, Cuts retourne

As de coeur 8 de coeur

Event #4 : Mixed Hold’Em 5,000$

- 4 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

Comme souvent lorsqu’il joue au poker, et cela lui arrive régulièrement, voire même assez fréquemment, Patrik Antonius survole la compétition. 51 joueurs restants et le Finlandais est largement en tête avec un tapis de 235,000.

Coverage par Winamax

Event #3 : Pot Limit Hold’Em 1,500$

Autre tournoi, même scénario : c’est un pro qui domine l’épreuve numéro trois, en la personne de David Singer. La table finale s’approche à grand pas : ils ne sont plus que 21.

Event #2 : No-Limit Hold’Em 1,500$

Ils étaient 3929 au départ samedi, ils ne sont plus que dix. Parmi eux, Chris Ferguson avec le troisième tapis. PokerNews indique que Jesus était tombé à un seul gros blind quand celui-ci était égal à 8,000. Impressionnant ! La table finale, filmée par ESPN, commencera à 19 heures.

Event #5 : No Limit Hold’Em with rebuys 1,000$

Coverage par Winamax

Le point, brut de pomme mais avec des glaçons (il fait chaud)

ElkY OUT après avoir tout de même fait monter ses 500 jusqu’à 4,500
Rémy Biechel OUT, 55 contre KK avec un tapis de 15 gros blindes. On retrouvera Rémy dès demain dans l’épreuve de No Limit à 2,000 dollars.
Ludovic Lacay 29,000
Nicolas Levi 22,000
Patrick Bruel 16,500
David Benyamine, increvable avec 11,000 – oh, mais attendez, il vient de passer devant le banc de presse, main dans la main avec Erica Schonberg. Les tourtereaux aurait-ils sauté simultanément ?

Coverage par Winamax

Event #6 : Omaha High-Low 1,500$

Un ami d’Arnaud Mattern est en course : Claude Marbleu. « Grand joueur de backgammon, grand joueur de poker », m’assure FrenchKiss. La table de Claude est située juste devant le banc de presse : j’avais la flemme de me lever, c’est donc depuis l’estrade que j’ai saisi ce cliché, en zoomant au maximum.

Coverage par Winamax