masquer le menu

HORSE : l’histoire se répète ?

- 27 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Un français chip-leader dans le « vrai » championnat du monde ! En 2007, c’était Bruno Fitoussi qui nous avait régalés cinq jours durant, chutant finalement sur la dernière marche pour laisser Freddy Deeb s’emparer du titre.

Cette année, alors que la seconde journée de l’épreuve se termine, des flash-backs de 2007 me reviennent en mémoire : tout en haut du classement trône Patrick Bueno, avec un tapis de 450,000.

Il est encore trop tôt pour s’emballer : nous s’en sommes qu’à la moitié du tournoi, seulement 75 des 148 inscrits ont sauté. Du reste, la seconde partie sera forcément plus difficile que la première.

C'est fini pour ce soir. La suite de ce reportage, c’est vendredi à partir de 23 heures… On causera HORSE, Short-Handed, No Limit, et Stud-High Low...

Davidi Kitai frappe encore !

- 27 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Sacré Kitbul ! Une semaine à peine après sa fantastique victoire en Pot-Limit, le Belge remet le couvert aujourd’hui, plus gourmand que jamais, dans l’épreuve de Short-Handed. Au terme du Day 1, Davidi affiche un tapis de 176,200 (dix-sept fois la cave de départ !), le plaçant sans aucun doute parmi les chip-leaders.

Ils seront 97 au départ demain à 14 heures: l’objectif pour Davidi sera d’atteindre sa seconde table finale des WSOP. Il s’agit de l’un des plus gros tournois de l’été : presque 1 million de dollars seront distribués au gagnant.

Coverage par Winamax

Côté français, ElkY, alias « roller-coaster », termine la journée comme un boulet de canon avec 153,400. « Ouais, c’est sick, j’ai eu les As deux fois de suite, j’ai doublé les deux fois. »

Coverage par Winamax

Guy Sitbon sera de la partie aussi, avec un tapis de 42,700.

Event #46 – No Limit Hold’em 5,000$ six-handed (Day 1)

- 27 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

Dernier éliminé français en date : Aurélien Guiglini, mon collègue chez Winamax. Guignol a joué une partie difficile et enrichissante, qui ne s’est malheureusement pas terminée comme il l’aurait voulu.

Sur la dernière main, Aurélien relance au cut-off avec

As de carreau 10 de trèfle

"Toute la partie, on ne m’a jamais laissé volé les blindes. Je suis donc bien entendu payé par la grosse, et le flop tombe

7 de carreau 7 de trèfle Roi de trèfle

Je m’attends à ce que mon adversaire checke pour me laisser faire un continuation bet. Surprise, il "donk-bet" 4,500. Il cherche à me chasser du coup : j’envoie le tapis. Il me paie avec

7 de pique 4 de coeur

Je ne le mettais pas là-dessus. Il a très bien joué le coup."

Revenant sur sa partie, Guignol estime qu’il a eu "énormément de jeu", cependant sans avoir l’impression d’avoir gagné une seule main. Il y a eu notamment beaucoup de situations où Aurélien a manqué le flop avec des « slicks » comme AK, AQ, AJ, où, à l’inverse, des paires de Valets qui ont trouvé des flops du genre As-Roi-x.

"C’est un très beau tournoi, conclut-il. Je pense que j’avais un coup à jouer. Sur les 800 inscrits, il y en a peut-être seulement 150 qui sont vraiment des bons joueurs, qui sont difficiles à jouer, qui te posent problèmes, restent illisibles... Bref, rendez-vous tous les ans pour le 5,000$ Short-Handed !"

Event #44 – No Limit Hold’em with rebuys 1,000$ (Day 2)

- 27 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

Le cogneur de Varsovie nous a quitté à une très honorable 19ème place. Jean-Claude Perrot était pourtant bien parti pour disputer une table finale, pointant à un moment à 280,000. Hélas, le Toulousain a perdu un pot de 360,000 qui lui aurait donné le chip-lead, avec

Roi de pique Roi de trèfle contre Dame de pique Dame de carreau qui trouve une Dame au flop.

Retombé à 100,000, Jean-Claude se débat comme un diable, pour finalement payer son tapis depuis la grosse blinde avec

As de trèfle 5 de pique

Le petit blind l’avait mis « all-in » avec la fameuse Doyle

10 de carreau 2 de carreau

Jean-Claude est achevé sans souffrir : trois carreaux tombent dès flop.

Perrot remporte 18,000 dollars pour cette belle performance.

Event #46 – No Limit Hold’em 5,000$ six-handed (Day 1)

- 27 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

J’ai pas mal de mauvaises nouvelles... Allons-y.

De petite blinde, Manub se retrouve seul contre son voisin de gauche. C’est un joueur très agressif : Manuel décide donc de limper avec

6 de trèfle 6 de carreau, dans l’optique de surrelancer.

Son plan tombe à l’eau : le gros blind check.

Flop

9 de trèfle 5 de trèfle 2 de trèfle

Manub mise 2,000.
Son adversaire relance à 6,000.
Manub envoie tapis pour 36,650 au total.

Il est payé par

9 de carreau 2 de pique et manque ses onze outs.

« Si je relance avant le flop », commente Manub, « ce coup n’existe pas. »

Ludovic Lacay a perdu un gros pot après son rush qui l’avait vu éliminer trois joueurs. Il ne lui restait plus que 31,000 quand il saute finalement avec As-8 contre As-9. Je ne connais pas le déroulement du coup, cependant : montant des relances, position à la table...

Sur un flop Valet de trèfle 6 de trèfle 8 de carreau, Aurélien Guiglini pousse son tapis pour 17,500. Son adversaire lâche le coup après quelques minutes de réflexion, laissant Guignol empocher les jetons sans montrer son jeu.

J’annonçais ElkY chip-leader lors de ma dernière mise à jour. Je n’ai aucune idée de ce qui a bien pu se passer, mais toujours est-il que je viens de voir le champion des Bahamas envoyer son petit tapis de 12,000 avant le flop. C’est payé par un joueur.

ElkY s’est rattrapé aux branches, trouvant un As pour compléter son As-7 et ainsi battre la paire de 10 de son adversaire.

Tel un Dieu omnipotent, je vais ressusciter Guy Sitbon d’un coup de baguette magique. Je l’avais placé dans la colonne « OUT », force est de constater que je me suis mis le doigt dans l’oeil : le Parisien est actuellement assis au fond de la zone Bleue de l’Amazon Room, avec un tapis de 45,000.

Récapitulatif :

144 joueurs restants.
Le dernier niveau de la journée (600/1200, ante 100) va commencer.
78 joueurs seront payés.
Tapis moyen : 64,000.

Davidi Kitai 74,000
Aurélien Guiglini 35,000
ElkY 27,000
Guy Sitbon 45,000

Manuel Bevand OUT
Ludovic Lacay OUT
Anthony Roux OUT
Patrick Bruel OUT
Guillaume de la Gorce OUT
Michel Abécassis OUT
Arnaud Mattern OUT
Gérald Bianchi (qualifié Winamax) OUT
Arnaud Menesplier (qualifié Winamax) OU
Christophe Benacchio (qualifié Winamax) OUT
Emmanuel Rodrigues (qualifié Winamax) OUT
Stéphane Sage (qualifié Winamax) OUT
Laurent Novi (qualifié Winamax) OUT
Cyril André OUT
Thomas Fougeron OUT
Nicolas Ragot OUT
Rémy Biechel OUT
Pierre-Yves Lemoine OUT
Jerome Zerbib OUT