masquer le menu

On s’était donné rendez-vous dans dix ans

- 22 juin 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

« Three times is a charm », comme disent les Américains : après deux tentatives manquées lors de ces WSOP 2008, David Benyamine a finalement tenu la distance, disputant une finale parfaite dans l’épreuve de Omaha High-Low à 10,000 dollars. Il remporte son premier bracelet et la somme de 535,687 dollars. La chose paraissait inévitable, tant David s’est montré appliqué et régulier dans son poker depuis le début des WSOP.

David Benyamine est le premier joueur français à remporter une épreuve des championnats du monde de poker depuis Patrick Bruel en 1998.

Et qui d’autre que le meilleur joueur français du monde pour mettre fin à cette attente de dix ans ? David Benyamine est le joueur ultime. Compétiteur exceptionnel en cash-games, son ascension fut météorique, depuis ses débuts dans les salles parisiennes à la fin des années 90, jusqu’à son entrée dans la « Bobby’s Room » du Bellagio il y a deux ans. C’est là qu’il a gagné le respect des meilleurs joueurs de la planète, disputant quotidiennement des parties aux enchères stratosphériques.

Joueur formé à l’ancienne école du « live », Benyamine ne s’est pour autant pas cantonné au poker de salle. Il est l’un des rares joueurs de cash-game à avoir transféré avec succès son talent vers les tables virtuelles d’Internet, où il demeure l’un des plus gros gagnants aux parties les plus chères. C’est un bosseur, un vrai, qui a joué, joué et encore joué, pendant toutes ces années, progressant à toute vitesse, avec un seul but en tête : aller de plus en plus haut, de plus en plus cher.

Si David est un joueur de cash-games né, il n’avait jamais vraiment réussi à percer dans l’univers du poker de tournois, si l’on excepte sa victoire au WPT Parisien en 2003. La faute, a-t-il dit, de « ne s’y être jamais vraiment consacré sérieusement ». Cette année, David avait fait le pari de focaliser son attention sur les tournois, mettant de côté les cash-games du Bellagio pour disputer un maximum d’épreuves des WSOP. Quand Benyamine décide de se pencher sérieusement sur un sujet, il ne fait jamais les choses à moitié. Pari amplement réussi : David remporte son premier bracelet au terme de sa troisième finale (plus une demi-finale). Ses quatre résultats aux WSOP 2008, David les a obtenus dans quatre variantes différentes, démontrant l’étendue de son talent. Un vrai joueur « tout terrain » qui n’est pas sans rappeler Chip Reese et Doyle Brunson.

Coverage par Winamax

En finale, David n’a laissé aucune chance à ses adversaires, relançant avec un timing parfait. Arrivé à quatre joueurs, il n’y avait plus de match : Leonidas, Gray et enfin Jamison ont été nettoyés en une vingtaine de mains.

Dès ce soir, je publierai les quelques réponses qu’a données David aux journalistes après sa victoire.

Quelques jours avant le début des WSOP, David annonçait son intention d’atteindre quatre tables finales cette année. Maitenant que les trois quarts de cet objectif est atteint, difficile de ne pas placer David en position de favori pour le plus gros tournoi de tous, qui débutera la semaine prochaine : le HORSE à 50,000 dollars.

Avant de partir, David a enfilé son bracelet. « Je le mets juste une fois pour rentrer à la maison : je vais le mettre sur une étagère, et il restera là. » Ses derniers mots avant de partir ? « Bon, on va aller jouer online, maintenant. » Il était on ne peut plus sérieux.

Coverage par Winamax

Résultats

World Championship Omaha High-Low 10,000$

Vainqueur : David Benyamine 535,687 dollars
2/ Greg Jamison 331,350$
3/ Jason Gray 209,855$
4/ Toto Leonidas 171,197$
5/ Mike Matusow 138,062$
6/ Eugene Katchalov 110,450$
7/ Ram Vaswani 88,360$
8/ David Chiu 71,792$
9/ Tony Ma 55,225$
10/Berry Johnston 38,657$