masquer le menu

Plus de 25 français en route vers les places payées

- 10 juillet 2008 - Par Benjo DiMeo

J’aurais du parier gros avec les collègues... Ce matin à midi, j’écrivais : « Ils ne seront plus que 900 environ à la fin de la journée. » Il est presque une heure du matin, et le Day 2 est terminé : le compteur indique un chiffre de 855 joueurs restants.

Ceux qui ont aimé la boucherie d’hier on été servis, c’est le moins que l’on puisse dire. 1,500 joueurs ont été éliminés aujourd’hui, soit 150 par heure, ou encore 2,5 par minute ! Toute la journée, les cris de « All in and a call » et « Seat Open » ont résonné dans l’Amazon Room.

Parmi les derniers développements de la journée : après avoir remporté plusieurs batailles contre David Singer, Nicolas Levi a finalement porté le coup fatal à l’Américain, déjà titré cette année aux WSOP. Sinon, il me semble bien qu’on a perdu Clément Veret durant l’ultime demi-heure.

Voici les tapis français que j’ai été en mesure de relever quelques minutes avant la conclusion du combat. Il se peut que d’autres joueurs français soient encore en course : nous en aurons la confirmation demain, dès la publication des listes officielles.

Nicolas Levi (Team Winamax) 185,000
Arnaud Mattern (Team Winamax) 120,000
Olivier Decamps (qualifié Winamax) 145,000
Xavier Van Belle (qualifié Winamax) : non relevé (OUT ?)
ElkY 152,000
Jean-Pierre Petroli 121,700
Éric Larchevêque 76,000
Rui "Gohanounet" Cao 73,000
Rémy Biechel 32,000
Roger Hairabedian 27,000
Clément Tripodi 17,000
Paulo Lovreiro : non relevé

Cette douzaine de joueurs sera combinée demain avec les survivants du Day 2A : Manuel Bevand, Anthony Roux, Michel Leibgorin, Elie Marciano… Environ 1,300 joueurs seront au rendez-vous à partir de midi (21 heures en France) à l’intérieur de l’Amazon Room. Il se pourrait bien que les places payées (au nombre de 666) soient atteintes durant cette journée qui s’annonce cruciale.

Merci à tous de nous avoir suivi si nombreux, et à très bientôt !

Benjo

Coverage par Winamax

Nicolas Levi a passé une excellente journée, propulsant son tapis de 28,000 à plus de 185,000

Coverage par Winamax

Arnaud Mattern n’a pas eu la partie facile. Malchanceux sur plusieurs coup clés, FrenchKiss n’a pas craqué sous la pression, et entamera le Day 3 avec un tapis plus que correct de 120,000. C’est moins que ce qu’il avait au départ de la journée, mais cela reste parfaitement manoeuvrable

Coverage par Winamax

Le grand oublié de ce Day 2B : Roger Hairabedian (honte à moi !), qui entamera le Day 3 en difficulté avec 27,000

Coverage par Winamax

Rémy Biechel : en route pour son cinquième money finish des WSOP ? La tâche sera difficile : Rémy a perdu plusieurs gros coups en fin de journée : il ne lui reste plus que 32,000

01h01
Joueurs restants : 855 sur 4,389 (le total des joueurs des Day 1C et D)
Blindes : 800/1,600, ante 200 à partir de midi (21 heures en France)
Tapis moyen : environ 102,000

Dernière heure

- 10 juillet 2008 - Par Benjo DiMeo

Encore un français à retirer de notre liste des possibles éliminés : Clément Tripodi. Je ne connaissais pas ce jeune joueur amateur qualifié sur Internet : c’est lui qui m’a attrappé la manche tandis que je déambulais entre les tables.

Coverage par Winamax

« Je survis avec 25,000 depuis trois heures », m’a confié Clément. « Transmet le message à mes amis qui me suivent depuis la France. » Voilà qui est fait ! En espérant que l’on retrouvera le Parisien au départ du Day 3 demain...

Nicolas Levi a remporté quelques escarmouches cruciales contre David Singer. Il pointe désormais à 180,000.

Dans une heure, le Day 2 sera officiellement terminé : je posterai un point aussi complet que possible de la situation des joueurs français.

Benjo

Minuit
Joueurs restants : 927 sur 4,389 (le total des joueurs des Day 1C et D)
Blindes : 600/1,200 pendant encore une heure
Tapis moyen : presque 95,000

Situation incertaine pour de nombreux français

- 10 juillet 2008 - Par Benjo DiMeo

Maintenant que l’ensemble des joueurs encore en course dans le Day 2B sont réunis sous le même toit, j’ai pu procéder à un scan complet de l’Amazon Room à la recherche des français pas vus depuis un moment. Il ne reste plus que quelques tables dans la zone Rouge. L’action bat son plein dans les zones Orange, Verte et Bleue.

Il va me falloir rajouter beaucoup de noms à la liste des éliminés français potentiels. Ce n’est que demain matin que je pourrai confirmer le statut des joueurs français. En attendant, considérons qu’ils sortis du Main Event, en ésperant avoir une bonne surprise à la publication des listes officielles :

Christian Debeil OUT ?
Sebastien Cottet-Marie OUT ?
Pierre Husson OUT ?
William Cabre OUT ?
Franco Brunetti OUT ?
Clément Tripodi OUT ?
Philippe Narboni OUT ?

J’ai par ailleurs reçu la confirmation de l’élimination d’Ollivier Mikhanet (photo ci-dessous)

Coverage par Winamax

Si beaucoup de français sortent de notre liste, certains y font leur entrée ! En effet, mon ami Argentin José Barbéro m’a indiqué la présence d’un joueur tricolore juste à sa droite. Paulo Lovreiro est son nom. Son statut est un peu particulier : Paulo est Portugais de par son père, et Français de par sa mère : il possède les deux passeports. Pour compliquer la chose, Paulo habite à New York : c’est la ville qui apparaît à côté de son nom sur les listes officielles. Paulo pointe actuellement à 204,000.

Coverage par Winamax

Scoop : Nicolas Atlan n’était peut-être pas le meilleur français classé au Main Event des WSOP 2007… En effet, Paulo s’est hissé en 28 ème position lors de cette épreuve, dépassant Nicolas de presque 20 places.

Quant à mon informateur José Barbero (photo ci-dessous), il possède 100,000.

Coverage par Winamax

Rui « Gohanounet » Cao a ruiné son image lors de son « three-barrel bluff », ce qui lui a permis de se faire payer deux fois par des mains inférieures lorsqu’il envoya tapis avec deux paires. Goha pointe à 109,000.

Coverage par Winamax

Eric Larchvêque évolue en compagnie du vainqueur de la première épreuve des WSOP 2008, le Canadien Nenad Medic

Coverage par Winamax

Olivier Decamps a trouvé une nouvelle table à côté de la ravissante Kara Scott, présentatrice des EPT. Le qualifié Winamax pointe à 160,000

Coverage par Winamax

Arnaud Mattern en table semi-télévisée, en compagnie de Phil Laak (centre-gauche) (ouh là, ne nous lançons pas dans la politique)

Chip-counts en vrac :

Nicolas Levi : 133,000
Jean-Pierre Petroli : 110,000
Clément Veret : 14,000
Rémy Biechel : 81,000
Xavier Van Belle : 137,000

Benjo

Tempête sous un chapeau!

Avec les coups de chaleur signés Elky, pas le temps de vous raconter les coups fabuleux joués par Hellmuth à quelques mètres de la tribune médias (il perd l'avant-dernier coup et sort un joueur sur le dernier !)

De toute façon il faut absolument que je vous raconte un énorme coup de Nicolas Lévi !

Ce dernier relance 3,000 préflop et le joueur au cutoff paie.

Flop Roi de pique 4 de coeur 8 de coeur

Nicolas Lévi mise 5,000 jetons. Le cutoff sur-relance à 12,000 et Lévi paie ! Ce coup commence à devenir assez conséquent, la tension monte à la table.

Turn 10 de carreau

Nicolas Lévi check. Cette fois le joueur adverse veut en finir. Il envoie 15,000 et le pot grossit encore ! On croirait voir de la fumée sortir de dessous son fameux chapeau sous lequel les calculs de côtes et autres considérations se bousculent.

Il est temps de vous révéler (petits veinards) la main de CrocMonsieur, comme avec la fameuse "hole cam" (la caméra pour voir les cartes à la télé):

Dame de coeur 10 de coeur

"Je regarde si j'ai la côte et si ce "call" vaut le coup. Est-ce que je peux gagner 80,000 en touchant mon tirage? Si oui je peux payer 15,000 car je vais gagner ce coup une fois sur cinq.

Après je vais regarder les facteurs externes et évaluer leur poids respectifs dans ma prise de décision. Dans ce cas précis le facteur prépondérant est l'image. Développer une image de calling station peut être vraiment intéressant dans un tournoi comme celui-ci.

Au pire à la rivière je vais "check/fold" (parole puis jeter sur la relance adverse) même si c'est vraiment pas beau, d'autre part je peux aussi tomber sur un couleur supérieure et là ça fait mal. Par contre si j'ai une couleur supérieure ça peut rapporter très gros."

Décision logique (certains diront même "classique") : Nicolas paie les 15,000.

River 2 de coeur

Certes, le raisonnement de CrocMonsieur est on ne peut plus juste, mais avec la tension et le fait que nous sommes dans le plus gros tournoi de l'année, et qu'au poker absolument tout peut arriver, cette river est magnifique ! Ce n'est pas là-dessus que Nicolas jouera ses World Series, mais c'est bien avec ce genre de circonstances que l'on va loin ou pas.

Le "value bet" à la rivière coule de source, et CrocMonsieur envoie juste assez pour rentabiliser à fond : 40,000, qui sont payés ! Son adversaire muck, et Nicolas empoche le gros pot !

Il me semble qu'un seul danger guette Nicolas désormais, le duel sanglant avec David Singer. Aux dernières nouvelles Nicolas vient de perdre un assez gros coup contre lui, je vous tiens au courant dès que j'en sais plus. CrocMonsieur attaquera le dernier niveau de la journée avec un tapis de 133,000.

A chip and a chair : Elky back from the dead!

Coverage par Winamax

Bertrand 'Elky' Grospellier, "la torche humaine" de ce Day 2B (Phil Hellmuth postulant au rôle de "la chose") vient de monter son tapis à 121,000 jetons ! Hallucinant !

Jomannix

23h00
Joueurs restants : 998 sur 4,389 (le total des joueurs des Day 1C et D)
Blindes : 600/1,200 pendant deux heures, et après on se casse
Tapis moyen : presque 88,000

TV Time

- 10 juillet 2008 - Par Benjo DiMeo

Texto d’Arnaud Mattern : « j’ai doublé à 140,000 avec As-Roi contre deux Valets »

FrenchKiss a été déplacé à la table télévisée « bis », à côté du podium ESPN, en compagnie de Phil Laak (qui, pour la petite histoire, a disputé son Day 1 complètement incognito, camouflé sous un masque et une fausse moustache lui donnant l’apparence d’un vieil homme – absolument personne ne l’a reconnu !). Toutes les mains ne sont pas enregistrées : les meilleurs moments seront inclus dans le montage final diffusé en octobre.

Arnaud nous a confié avoir touché As-Roi une seconde fois après son arrivée à la table mais, contrairement à la fois précédente, il a décliné l’invitation, passant sagement contre les deux Dames de son adversaire. Le membre du Team Winamax connaît bien Phil Laak, un excellent joueur de backgammon lui aussi, et adversaire d’Arnaud dans les cash-games 10/20 du Bellagio.

Thomas Bichon a été éliminé avant le dinner-break. C’est son compagnon de table Xavier Van Belle qui m’a transmis l’information.

Benjo

Elky au bord du gouffre !

Désolé pour la mauvaise nouvelle, mais Elky est au bord du gouffre. Il ne lui reste que quelques misérables 4500 jetons. Je n'ai vu aucun des deux coups qui le décavent, mais le premier m'a été raconté par Régis (notre sympathique vidéaste Winamax) et le second par l'adversaire directe d'Elky. J'espère que vous me pardonnerez ce manque de professionalisme coupable, mais j'étais captivé par un coup de Phil Hellmuth qui aurait sa place dans l'Histoire du poker (je vous raconte dès que possible).

Sur le premier coup, Elky part à tapis contre un short stack avec une paire de Dames contre 9 - 10 qui trouve 9 au flop et 10 au turn pour la double paire assassine. Pas de chance donc.

Sur le second on ne pourra malheureusement pas analyser cette main tant que Bertrand ne nous l'aura pas raconté plus précisément. Pire, je l'ai noté mais ma fiche volante, eh bien elle s'est envolée, normal... Pour résumer, Elky relance préflop et la demoiselle "smooth call". Au flop trois briques et les deux font parole. Le turn provoque un tremblement de terre : un As sur lequel la demoiselle fait tapis et Elky, qui doit penser à un bluff, paie.

Il a As - 5 offsuit. Elle a As - Dame et remporte le coup.

Elky tombe à 4300 jetons ! Vous avez le droit d'être déçus, mais après avoir l'avoir vu remonter de 3300 au Day 1 à plus de 100,000 dans ce Day 2, plus rien ne me surprendra de sa part. En le voyant arriver au pas de charge à sa table après la pause dîner je sais qu'il va attaquer comme un malade dès la reprise.

Who's your Daddy? Yeah it's Elky !

"Good read", je vous avait dit qu'il y aurait du sport ! Elky pousse ses jetons sur les 3 premières mains. Ça hésite longtemps en face, surtout après qu'il ait montré un 2 sur chacun des deux premiers "all in" ! Sur le troisième, la joueuse qui l'a destacké est en grosse blinde, elle hésite vraiment à payer les 8900 pour compléter sa blinde de 1,000. Finalement elle jette.

Elky se lâche et parle beaucoup sur ce dernier coup : "Maintenant je ne suis plus en position... Mais j'aurais aimé que tu paies, j'avais Valet - Dame de coeur sur la dernière main !". Moues dubitatives en face. "Pourquoi je mentirais ?". Le voilà remonté à plus de 14,000 et sa "fold equity" vient de prendre un sérieux coup de pouce.

J'aimerais bien finir ce post, mais Bertrand Grospellier, "Elky le Magnifique" ce soir, ne m'en laisse pas le temps !

En fait je ne peux même pas vous raconter en détail où un joueur d'origine Indienne a joué comme un débutant de freeroll en payant un tapis qui le couvre avec paire de 8 sur un flop 6 - 7 - 10 après un mini raise ultra "weak" ! Il perd contre 6 - 7 assorti et sort après une bonne vingtaine de minutes à râler car le coup s'est mélangé dans son esprit et il croit qu'il lui reste 20,000. Finalement il quitte la table mauvais perdant, il y a vraiment du tilt dans l'air ! Au risque de passer pour un mythomane invétéré, et pour la petite histoire dans la grande, j'avais décavé ce joueur au Caesar's Palace avec une paire de 6 et un flop Valet - Valet - 6 qu'il m'avait payé jusqu'au bout.

Oh, j'ai failli oublier le meilleur !

Bertrand Grospellier part à nouveau à tapis pré-flop (il me semble que nous sommes toujours dans la même orbite)! Et cette fois, il est payé ! Et, évidemment, il est devant avec :

7 de coeur 7 de carreau contre As de trèfle Valet de trèfle

Le flop est Hitchcockien !

3 de trèfle 4 de trèfle Roi de coeur

Le tirage couleur rajoute une dose de suspense si besoin était !

Turn 3 de carreau

Allez on y croit, c'est pas possible, pas d'As, pas de Valet, pas de trèfle, et cette fois c'est sûr les dieux du poker auront choisi leur camp !

River Dame de coeur

"One time" ! Elky prend 36,000, oui mesdames et messieurs, nous venons de vivre un magnifique moment de poker ! Vous en voulez encore ? Accrochez vos ceintures, je vais vous faire décoller avec un coup d'un autre monde, signé Nicola Lévi ! A tout de suite !

Une dernière précision : j'ai tapé tout cela au fur et à mesure que les coups se déroulaient, et je suis vraiment heureux d'y avoir cru depuis le début ! Après tout, "pourquoi je mentirais ?"

Edit de dernière minute : un collègue sympathique m'informe qu'Elky vient de gagner un nouveau coup avec "bottom paire". Décompte des jetons dès le prochain post ! "Stay tuned" !

Jomannix

21h45
Joueurs restants : 1,107 sur 4,389 (le total des joueurs des Day 1C et D)
Blindes : 500/1,000, ante 100 pendant encore une heure
Tapis moyen : environ 89,000

Nicolas Levi "CrocMonsieur"

- 10 juillet 2008 - Par Reg da Fish

qui interview les qualifiés Winamax .

WSOP 2008 MainEvent D2 1
envoyé par win-a-max