Jours :1A1B2
Affichage : Plus ancienPlus récent

- 19 septembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Une dernière pour la route

Le Day 1A s’achève au moment où j’écris ces lignes. Petit compte-rendu des ultimes développements de la journée.

La dernière heure de la journée n’a pas été des plus tendres envers le Team Winamax. Coup sur coup, Michel Abécassis , Guillaume de la Gorce et Arnaud Mattern se sont éteints (figurativement parlant, je vous rassure. Ils se portent bien aux dernières nouvelles)

Tombé à 8,500, MK22 a engagé ses derniers jetons avec

Roi de trèfle Dame de pique, tombant contre

As de carreau Roi de pique chez Daniel Negreanu [couleurs approximatives]

Quelques minutes plus tard, KidPoker éliminait un autre joueur dans une situation parfaitement identique. Il termine le Day 1A de l’Event #1 des WSOP-Europe avec un énorme tapis de 60,000 qui le place parmi les probables chip-leaders.

Erik Seidel est venu remplacer la place de Michel laissée vide après son élimination. Le presque champion du monde 1988 est en grosse galère avec un tout petit stack.

Concernant Johny001, c’est sur un board

9 de pique 10 de coeur Valet de coeur 9 de trèfle 8 de pique qu’il s’est envolé.

Sur la rivière, Guillaume engage son tapis et son adversaire montre

10 de trèfle 9 de carreau

Johny muck ses cartes (il n’est pas tenu de les montrer, puisque les enchères sont terminées) et nous révélera plus tard avoir jeté

As de trèfle Dame de pique pour la quinte [là encore, les couleurs sont approximatives]

Enfin, en ce qui concerne le champion EPT Arnaud Mattern, sa sortie s’est effectuée en toute fin de journée, quinze minutes avant que le gong ne résonne.

Arnaud détenait 9 de coeur 9 de carreau (pour 9,700 de tapis) contre

6 de coeur 6 de carreau (pour 10,000 de tapis)

8 de trèfle 4 de trèfle (appartenant à un short-stack avec 4 grosses blindes)

Tout l’argent est parti préflop, et c’est avec horreur que FrenchKiss a vu tomber le board suivant

Dame de pique 4 de pique 2 de trèfle 6 de pique As de carreau,

Donnan un brelan au joueur couvrant le tout, et éliminant les espoirs du Team Winamax (et des français en général, pour autant que je sache) dans ce Day 1A.

Rideau !

Allez, juste pour le plaisir, le dernier coup que j’ai observé, il est des plus sensationnels :

Sur un turn

9 de pique Roi de pique 7 de trèfle Valet de carreau,

Fredrik Ostrup envoie le tapis.

Son adversaire réfléchit cinq bonnes minutes avant de faire ce qui va se révéler être un excellent call avec

Roi de trèfle 10 de carreau

Fredrik ne peut que retourner un somme toute sympathique, mais néanmoins battu

Roi de pique 8 de pique

Rivière 10 de coeur !!!

Le joueur en face commence à lever les poings en signe de victoire, mais Ostrup lui rappelle vite qu’il vient de « suckout » une magnifique quinte de l’espace.

Allez, c’est tout pour aujourd’hui. Rendez-vous à 13 heures samedi (pas de week-end pour les braves) pour la seconde partie du Day 1. On retrouvera quelques français habitués du circuit, et pas moins de cinq qualifiés Winamax. La journée devrait etre plus chargée avec 250 joueurs environ.

Feeling Good

- 19 septembre 2008 - Par Benjo DiMeo

J’ai passé une petite demi-heure dans la salle du tournoi, suffisant pour voir le compteur tomber à 63 joueurs restants, répartis autour de sept tables.

Une controverse plutôt cocasse a éclaté sous la forme d’un trio de jazz, venu s’installer à deux mètres des tables pour entonner quelques airs de Nina Simone et Dave Brubeck. Sans doute une animation quotidienne payée par le casino, sauf que ce soir, un tournoi de poker à gros buy-in est en cours, et la douce – quoique qu’un peu trop bruyante - combinaison de guitare, saxophone et claviers proposée par le sympathique ensemble ne semble être au goût des joueurs.

« Shut that fucking thing off or I’ll fucking stop playing ! », fut l’une des phrases entendues autour des tables, à très fort volume pour tenter de se faire entendre par dessus la cacophonie.

Indifférents aux plaintes des compétiteurs, les musiciens ont continué à jouer comme si de rien n’était, tandis que je contenais difficilement un fou rire. Paniqués, les superviseurs ont couru dans tous les sens, parvenant au bout de dix minutes à faire cesser la fanfare.

Guillaume de la Gorce vient de repasser au dessus de la moyenne (17,000) après un coup facile : les As contre Valet-Sept. Je développe un peu : un joueur envoie le tapis au cut-off. Johny est au bouton et... pas besoin de faire un dessin, d’autant qu’un As tombe dès le flop histoire d’enlever à son adversaire tout espoir de suckout.

On a perdu des joueurs connus tels que Dario Alioto et Liv Boeree, ainsi que plein d’autres complètement inconnus. Parmi les stars encore en course, j’ai apercu John Juanda et Erik Seidel à la même table, le premier avec un tapis intéressant, le second quelque peu en difficulté.

Michel Abécassis est tombé à 14,000 après avoir perdu un méchant coup avec deux Dames contre Roi-Dix. En fait, Daniel Negreanu a relancé. Un joueur derrière a fait tapis pour 8,000. Michel a logiquement envoyé tapis quand est venu son tour. Negreanu a passé, et le joueur à tapis a trouvé trois trèfles backdoor au showdown pour se maintenir à flot. C’est moche, moi je dis.

Arnaud Mattern a repris son massage là où il l’avait laissé avant le dinner-break, et stagne à 5,000, moins de dix grosses blindes.

Et pour finir, comme mon appareil photo est tombé en rade il y a peu, je vous livre ce qui sera la dernière photo de la journée, un symbole à elle toute seule, on pourrait presque l'utiliser comme publicité pour promouvoir les WSOP-Europe (avec un écriteau genre : "I Want you in the WSOP") Ne me remerciez pas.

Les blindes vont passer à 400/800, avec une ante de 100. Rendez-vous dans une heure pour l’ultime news du Day 1A.



Mullet of the day imo (with moustache bonus points)

This is the "back from break" post

- 19 septembre 2008 - Par Benjo DiMeo

La partie va reprendre aux blindes 300/600, ante 75. Encore deux niveaux à jouer, et le Day 1A sera terminé ! Youpi !

Two barrels

- 19 septembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Michel Abécassis relance depuis le bouton. C’est payé par la grosse blinde.

Sur le flop

9 de coeur Roi de carreau 5 de coeur, la grosse blinde checke logiquement, et Michel mise 1,550. Payé rapidement par son adversaire.

Turn Roi de coeur

A nouveau, check chez la grosse blinde, et à nouveau, mise chez Michel, de 3,300 cette fois.

Sur la rivière 2 de carreau, la grosse blinde envoie directement le tapis. Michel jette ses cartes rapidement, le laissant avec tout de même 24,000 de tapis, soit le double de la moyenne.



Arnaud Mattern a commandé son troisième massage de la journée : elles sont de plus en plus jolies à chaque fois. Le vainqueur de l’EPT Prague possède actuellement 7,000. Pas de changement chez Johny, toujours bien placé avec 16,000 de tapis.

Parmi les gros tapis, on relève Christiano Blanco, Ben Grundy ou encore Daniel Negreanu, assis derrière un solide tas de jetons de 37,000.

Il reste 87 joueurs : ceux-ci s’apprêtent à partir en pause dîner, et je m’en vais de ce pas les imiter. Rendez-vous dans 120 minutes !



Vous l’avez compris, aujourd’hui c’est « spécial masseuses » !

Cut in half

- 19 septembre 2008 - Par Benjo DiMeo

300 minutes après le début du Day 1A, on a déjà perdu la moitié des inscrits : ils ne sont plus que 97 autour des tables, parmi lesquels ne figurent pas Roland De Wolfe, Chris Ferguson et Layne Flack : ils ont tous sauté.

Coverage par Winamax

Arnaud Mattern a commandé son second massage de la journée pour fêter son retour à 7,500. Sa remontée fut rendue possible grâce à, entre autres, une coin-flip gagnée (33 contre As-Roi) et une paire d’As qui prend le pot sur le flop.

Au rez-de-chaussée, j’ai surpris les superviseurs en plein milieu d’un conciliabule pour discuter de la structure du jour.

« Si l’on joue dix niveaux aujourd’hui, il ne restera que 36 joueurs à la fin de la journée. Pas besoin de tomber aussi bas », commente Jack Effel. Ce Tournament Director chevronné n’a pas besoin de calculette pour trouver un chiffre plus approprié :

« Regarde, avec 191 joueurs aujourd’hui et 250 maximum demain, on atteindra la table finale au level 3,000/6,000 ou 4,000/8,000. Huit niveaux sont suffisants pour le Day 1. Par contre, il faudra peut-être en jouer neuf ou dix lors du Day 2. »

Conlusion : au lieu de s’étaler bien après quatre heures du matin, la journée devrait être terminée vers deux heures.

Michel Abécassis est dans une forme inégalée, deux semaines après sa finale au PPT de Cannes : de beaux calls, des lectures impeccables, bref tout va bien. MIK22 est repassé à 35,000 après une ou deux déconvenues dans le niveau précédent.

A noter ce coup intéressant où Michel, détenteur de

Roi de trèfle 10 de pique sur le turn

8 de pique 9 de trèfle Valet de coeur 7 de pique, décide de passer après avoir vu devant une relance puis une surrelance. Il explique : « je n’avais investi que 300 dans le pot. Soit je splitte, soit je perds contre Dame-Dix. Un risque inutile. »

Coverage par Winamax

Daniel Negreanu essaie de ne pas se laisser déconcentrer par la pollution sonore en provenance de Mike Matusow, venu aujourd’hui en touriste