masquer le menu
Jours :21
Affichage : Plus ancienPlus récent

Cuts passe au second tour

- 21 septembre 2010 - Par Benjo DiMeo

Victoire rapide contre le suédois Alexander Roumeliotis

Coverage par Winamax

Agressif et rapide : c'est fidèle à son style que Ludovic Lacay a abordé son premier match dans l'épreuve de tête à tête à 10,000 livres sterling. En 53 minutes, l'affaire était pliée contre Alexander Roumeliotis, un des rares joueurs relativement anonymes ayant pris part au tournoi, au milieu des stars du genre Tom Dwan, Michael Mizrachi, Antonio Esfandiari, Phil Hellmuth et compagnie. Cependant, il n'était pas question de sous-estimer le jeune suédois, dont le palmarès comportait notamment une victoire au Main Event du « Christmas Poker Week » organisé à Gothenburg (Suède) en 2007.

Munis d'un tapis de 30,000 chacun, les deux joueurs ont entamé leur confrontation aux blindes 100/200. Aucun bouton n'était limpé, et aucun des deux joueurs n'avait réellement envie de passer avant le flop.

Durant les premières mains, le joueur du Team Winamax a tenté de checker une couleur trouvée sur la rivière après avoir payé une mise au turn. Alexander ne se laisse pas prendre au piège et checke lui aussi. Deux minutes plus tard, Ludovic paie une mise de 1,500 sur un board dangereux (une quinte à une carte est possible). Alexander montre la deuxième paire, et Ludovic jette ses cartes : le value-bet « thin » du suédois a fonctionné.

Après coup, Ludovic me confiera n'avoir reçu que très peu de belles mains, et effectivement, ce duel n'aura pas vu beaucoup de mains aller jusqu'à abattage, le joueur du Team Winamax s'arrangeant généralement pour remporter le pot sans montrer ses jeux, en bluff donc. Exception notable, cette paire de Rois superbement menée : Ludovic 3-bet de grosse blinde, et mise 1,700 sur le flop 8Trèfle7CarreauJCarreau. Le turn 4Trèfle est checkée, et la rivière est un dangereux 6Coeur. Qu'à cela ne tienne : Ludovic mise 3,300, persuadé qu'il pourra se faire payer avec une main inférieure, et c'est exactement ce qui se produit.

Coverage par Winamax

Alexander Roumeliotis

Arrive le premier coup important du match. Ludovic relance, et c-bet sur le flop ATrèfle2Carreau7Carreau. Alexander check/raise, se fait payer, et mise 3,800 sur le turn, un autre ACoeur. Ludovic relance à 10,100, « J'avais une paire de 3 », dira plus tard Ludovic. « Cela me semblait être une meilleure option de la transformer en bluff plutôt que de payer pour espérer remporter le showdown. En plus, en relançant, j'achète une rivière gratuite en quelque sorte, car s'il paie, il va souvent checker sur la dernière. Et il peut aussi passer un As faible. » Mais Alexander pousse son tapis, et Ludovic est obligé d'abandonner.

Vingt minutes ont passé : les blindes augmentent et Ludovic a perdu un tiers de son tapis, affichant 20,000 contre les 40,000 de son adversaire. Le suédois ne conservera pas son avance bien longtemps. Le joueur du Team Winamax revient rapidement à égalité avec un 4-bet preflop à 5,200 suivi d'un c-bet à 6,300 sur le flop 7Carreau6TrèfleTCoeur – Alexander abandonne. Puis Ludovic paie un 3-bet preflop, puis un c-bet à 2,500 sur le turn KCoeurKCarreau9Pique. Le turn 6Trèfle est checké. Sur la rivière 3Pique, Alexander mise 6,800, et Ludovic relance à 15,400. C'est le moment que choisit la serveuse pour arriver avec les cafés commandés un peu plus tôt. Ludovic règle la note avec nonchalance, tandis qu'Alexander se gratte la tête. Le suédois finit par jeter ses cartes. Au terme du match, il s'empressera de demander à Ludo s'il bluffait, expliquant qu'il a jeté un 9. Avec un demi-sourire, Cuts avoue qu'il avait un 7 et un 6.

Coverage par Winamax

Cette main fera définitivement pencher le match en faveur du français, désormais assis derrière un tapis de 44,000 contre les 16,000 d'Alexander. Avec une telle avance, la stratégie change quelque peu, comme l'explique Ludovic : « Tu peux mettre la pression encore plus, et forcer ton adversaire à risquer son tournoi en étant le premier à faire tapis. Par exemple, j'ai remarqué qu'il aimait bien me check/raise. Dès lors, si je sais que j'ai des outs, la meilleure option est de faire directement all-in. » Illustration avec cette main où Ludovic 3-bet, puis checke le flop 5TrèfleQPique6Trèfle : Alexander mise 2,500. Ludovic envoie 15,000, et obtient un fold : il n'avait que 4-3 pour un tirage de quinte par les deux bouts...

L'estocade est portée après 53 minutes de match : Ludovic relance avec QCoeurTCarreau. Sur le flop QTrèfleQCarreau5Carreau, Alexander donk-bet 1,000. Aucun intêret à slowplayer pour Ludovic, vu l'agression qu'il a déployée : le français relance à 2,700, et n'est que trop heureux de payer le tapis poussé par Alexander. Le suédois est déjà virtuellement éliminé avec son 7Carreau5Coeur, et ne trouvera pas de miracle sur le turn et la rivière.

Coverage par Winamax

Et c'est ainsi que Ludovic Lacay remporte sans trop de difficultés son premier duel. Quatre mois après avoir après atteint les quarts de finale de la version végassienne de cette épreuve, le joueur du Team Winamax rentre de fort belle manière dans son tournoi. Il faut dire que Cuts est sur une bonne dynamique, ces jours-ci, avec deux performances récentes sur Winamax : une victoire dans le XTRA et une seconde place dans le High-Roller à 300 euros.