Main Event :Finale4321B1A
Event 3 :Finale21
Event 2 :Finale21
Event 1 :Finale21B1A
Affichage : Plus ancienPlus récent

One day down

- 19 septembre 2009 - Par Harper



La première journée de ces World Series of Poker Europe, troisième du nom, vient de s’achever. Avec un Event #1 à catégoriser dans les tournois « turbo », nous ne nous attendions pas à voir du grand spectacle. Pourtant, l’apparition de certains joueurs autour des tables a laissé entrevoir un filet d’espoir : Phil Hellmuth, Erik Seidel, Barry Greenstein, John Dutie, Vitaly Lunkin, Huck Seed ou encore côté français Rémy Biéchel et Mikael Oestreicher. Il ne dura qu’un temps. Plouf, tous disparus.

On pensait alors se rabattre sur les membres du Team Winamax mais entre mauvaises rencontres et malchance, Tristan Clémençon, Almira Skripchenko et Michel Abecassis nous ont tour à tour quitté. Ils n’ont pas grand chose à se reprocher, chaque confrontation terminant rapidement à tapis avant le flop quand on ne possède que trente blinds.



Alors, qui a été plus fort que le rythme d’une élimination toutes les minutes et demi ? Qui fait parti des 40 rescapés parmi les 295 entrants ? Beaucoup, beaucoup d’inconnus. Parmi lesquels deux joueurs se dégagent : JP Kelly, notre chipleader (95,000) et Richard Kelleitt, son poursuivant (70,000).

Signalons tout de même la présence de Raymond Rahme (23,000), Raul Paez (19,000), Roland de Wolfe (9,500) et du français Cédric Chuzeville (14,000).



Du côté du Team Winamax, la bonne nouvelle vient d’Anthony Roux. Doublant rapidement son tapis grâce à un tirage couleur rentrant face à une double paire, Tall a ensuite pu prendre la mesure de la structure, montant son tapis sans trop souffrir. Puis est venu ce dernier coup décisif, où sa paire de rois a tenu face à un tirage quinte, lui permettant de grimper à 27,000, au-dessus de la moyenne de 22,000.

Demain, quatre joueurs supplémentaires du Team Winamax prendront part au tournoi : Antony Lellouche, Davidi Kitai, Nicolas Levi et Ludovic Lacay. Car, structure rapide ou pas, il ne faut pas oublier qu’un bracelet est en jeu ! Pour suivre leurs aventures, rendez-vous demain dès 13 heures : Benjo prendra le relais. Bonne nuit à tous !

Anthony Roux s’envole

- 18 septembre 2009 - Par Harper



A la pause, le membre du Team Winamax nous confiait : « je suis coincé entre Jeff Madsen et Roland de Wolfe, ce n’est pas évident… Je vais essayer d’exploiter le seul joueur faible de la table, au siège 1 ». Aussitôt dit, aussitôt fait. Ce joueur, visiblement local, relance à 1,800 en milieu de parole et Anthony Roux se contente de payer au bouton avec, c'est un secret, KCoeur KCarreau. Le flop vient

TTrèfle 8Carreau 9Trèfle

L’anglais envoie directement son tapis, pour plus de 22,000. « Pardon ? » semble demandé Tall le regard en coin. Il ne tarde pas à répondre à l’invitation et paie. Il fait face à un tirage, son adversaire possédant 7Coeur 7Trèfle. Aucun changement tournant et rivière et voilà Anthony Roux passer à 25,000. L’anglais, lui, est penaud : « Je crois que j’ai fait une bêtise… » On confirme.

Tableau de bord
47 joueurs restants (sur 295 entrants)
Blindes 300/600 ante 75
Moyenne : 18,800

Mich-hell

- 18 septembre 2009 - Par Harper



Décidément, dame chance ne veut pas retourner sa veste. Victime de mauvais coups en série depuis de longs mois sur le circuit international, le membre du Team Winamax Michel Abecassis vient à nouveau de subir la variance.

Raul Paez relance en milieu de parole à 1,100 et MIK22 envoie son tapis pour un total de 7,000. Une somme tout de même rondelette à rajouter pour l’espagnol qui décide de payer avec JCoeur 8Coeur. Michel dévoile deux valets et est largement favori d’un pot pouvant le ramener à la moyenne. Mais l’apparition de deux huit au flop vient contrecarrer ses plans.

Nous retrouverons le membre du Team Winamax dès lundi pour l’épreuve à 2,500£ de Pot-Limit Omaha/Pot-Limit Hold’em.

Tout est dans l’appel

- 18 septembre 2009 - Par Harper



Alors que les membres du Team Winamax Anthony Roux et Michel Abecassis voient leurs tapis ne pas évoluer (respectivement 14,000 et 8,000), la moyenne elle grimpe doucement au gré des éliminations, et est à hauteur de 11,600 alors qu’il ne reste plus que 76 joueurs en course.

Les spots commencent à être soigneusement choisis par les joueurs et le rythme s’est quelque peu calmé durant la dernière heure. Reste les éliminations amusantes, l’une d’elle étant l’œuvre de Jeff Madsen. A tapis avant le flop avec APique QCarreau contre ACarreau KCoeur, l’américain laisse transparaitre un sourire quand il voit le flop

KTrèfle JCarreau 3Pique

« Attention, je gagne des outs… » annonce-t-il à la table

8Trèfle

« Regardez ça, dix à la rivière ! » Annonce payante :

TTrèfle

Forcément, à ce moment-là, la gêne remplace le sourire et on s’excuse, n’est-ce pas Monsieur Madsen ? L’américain est néanmoins content de ramasser les jetons et pointe à 13,000. Un peu plus loin, Roland de Wolfe poursuit sa progression, assis derrière un tapis de 16,000.

L’incroyable rush de Richard Kelleitt

- 18 septembre 2009 - Par Harper

Près de six fois la moyenne



Ce jeune homme évolue à la table de Michel Abecassis. Visiblement anglais, il est soutenu par une sixaine d’anglais, bières à la main, étonnamment calmes jusqu’à maintenant. Pour Richard Kelleit, c’est tout le contraire. Il fait l’effet d’un ouragan à la table. Relançant toutes les mains et « 3-bettant » la moitié d’entre elles, Richard est un de ces jeunes hommes plein de fougue et d’imagination. Il semble également bien aidé par les cartes aujourd’hui. Il vient de sortir l’italien Cristiano Blanco, pourtant bien fourni en jetons, en deux coups.

Dans un premier temps, il « 3-bet » depuis la petite blind à 3,050 et les deux joueurs voient le flop

6Trèfle QCarreau 3Pique C’est checké deux fois.

6Coeur Richard mise 4,500 et est payé par l’italien.

8Trèfle L’anglais annonce immédiatement all-in, alors que Blanco possède encore 11,000. Longue hésitation chez l’italien qui finit par passer en fronçant les sourcils.

Dès la main suivante, Richard Kelleitt va terminer le travail. Les deux joueurs voient un flop 9Pique JCoeur ACoeur et les tapis volent alors que l’anglais possède APique JTrèfle et Blanco ACarreau KCoeur. Ce pot propulse Kelleitt à plus de 55,000 alors que la moyenne est de 10,100 ! A sa table, le membre du Team Winamax Michel Abecassis fait grise mine, ne possédant plus que 6,200.