Winamax
Main Event :Finale4321B1A
Event 3 :Finale21
Event 2 :Finale21
Event 1 :Finale21B1A
Affichage : Plus ancienPlus récent

22, v'la le Day 2

- 22 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Avec le classement complet des joueurs qui seront au départ mardi, on nous informe que si l'action se déroule assez vite, le Day 2 pourrait bien voir le tournoi arriver jusqu'à sa conclusion, permettant à tous ces joueurs de pouvoir prendre part à l'épreuve de Omaha programmée mercredi. Quoi qu'il en soit, on atteindra l'argent très rapidement cet après-midi : seulement quatre des 22 joueurs dont les noms suivent ci-dessous ne seront pas payés.

1. Erik Cajelais (Canada) 144,900
2. Tristan Clémençon (Team Winamax) 118,400
3. Allie Prescott (USA) 88,100
4. Hoyt Corkins (USA) 80,600
5. Men « the Master » Nguyen (USA) 75,800
6. Mats Gavatin (Suède) 66,900
7. Harri Suni (inconnu) 66,500
8. Dino Brivati (UK) 58,400
9. Brian Johnson (UK) 58,400
10. Robin Keston (UK) 57,000
11. Vitaly Lunkin (Russie) 53,900
12. Nikolay Evdavok (Russie) 52,800
13. Ian Frazer (UK) 44,700
14. Sampo Lapponen (Thailande) 41,400
15. Richard Gryko (UK) 31,100
16. John Kabbaj (UK) 29,300
17. Jared Bieznick (USA) 26,000
18. Michel Abécassis (Team Winamax) 24,300
19. Konstantinos Karelas (inconnu) 22,300
20. Howard Lederer (USA) 21,800
21. Chris Bjorin (Suède) 13,900
22. Dario Alioto (Italie) 13,300

Une journée sous les étoiles

- 22 septembre 2009 - Par Harper

Une pléthore de stars, des variantes exotiques, moins de vingt tables : tous les ingrédients étaient réunis pour voir une épreuve des World Series de qualité. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet Event #2, un Pot-Limit Hold’em/Pot-Limit Omaha à 2,500£, ne nous a pas déçu. Il n’y avait qu’à jeter un coup d’œil au line-up présenté à 13h : Sorel Mizzi, Phil Hellmuth, Juha Helppi, Andy Black, Mike Matusow, Chris Ferguson, Doyle Brunson, Shaun Deeb, John Juanda, Phil Ivey, Dario Minieri, Roland de Wolfe ou encore Sami Kelopuro. Et encore, cette liste ne contient qu’une série de joueurs éliminés. On pourrait y ajouter les deux membres du Team Winamax Davidi Kitai et Nicolas Levi, perdant tous les deux un coup où ils étaient favoris à 80%.

Parmi les éliminés de dernière heure, nous retrouvons également une surprise, tous les observateurs ayant placé de nombreux espoirs en elle : Annette Obrestad. Dans un pot où trois joueurs voient le flop ACoeurQCoeurTTrèfle, Erik Cajelais « donk-bet » pour 6,000. La norvégienne relance à 16,000 et Erik décide d’engager son tapis, portant un « 4-bet » à 36,000. Annette Obrestad répond à l’invitation avec ACarreauQCarreau mais n’améliorera pas face à KTrèfleJTrèfle pour une quinte floppée. Un pot qui permet à Erik Cajelais de rejoindre les chipleaders avec 142,000 de tapis.

Coverage par Winamax

Tristan Clémençon a pour sa part connu plus de réussite : « J’ai démarré très fort grâce à beaucoup de réussite : mes tirages rentraient, je me faisais payé mes gros jeux et les joueurs passaient quand je bluffais, difficile de rêver mieux ». Puis le membre du Team Winamax a ensuite calmé le jeu, jugeant son tapis suffisant pour limiter les risques : « je n’ai pas voulu faire d’énormes bluffs et mon état d’esprit sera le même demain. Vu qu’il n’y a pas d’ante, je préfère jouer small ball et moins relancer qu’à mon habitude ». Avec un tapis de 121,000, Tristan reprendra le tournoi en deuxième position.

Coverage par Winamax

Un autre joueur du Team Winamax participera à la fête du Day 2 et c’est une grande joie de le retrouver : Michel Abecassis. « J’ai connu une journée sous forme de montagnes russes, mais faites de très petites montagnes, mon tapis n’ayant jamais excédé les 42,000. Pour autant, je n’ai jamais été désespéré » assure Mik22. « Cette épreuve récompense la patience, les pots ne contenant pas d’ante. Il ne s’agit donc pas de se montrer actif mais de posséder une bonne technique ». Terminant la journée avec 24,300, Michel Abecassis figurera parmi les plus petits tapis du tournoi à l’heure de la reprise demain et un brin de réussite sera vraisemblablement nécessaire pour atteindre les places payées.

Le Day 2 devrait se montrer expéditif : l’objectif sera effectivement de passer de 22 à 9 joueurs pour obtenir la table finale qui se déroulera mercredi. Parmi les joueurs encore en course, trois repartiront bredouille, les places payées étant au nombre de 18. Le jeu ainsi que notre reportage reprendront demain à 14h (15h heure française) et les tables seront disposées comme suit :

Coverage par Winamax

Table 1

1. Dario Alioto 13,300
2. Jarend Bleznick 26,000
3. Allie Prescott 88,100
4. Tristan Clémençon (Team Winamax) 118,400
5. Ian Frazer 44,700
6. Matt Gavaten 66,900
7. Konstantinos Karelas 22,300
8. Howard Lederer 21,800

Table 2

1. Sampo Laponnen 41,400
2. Robin Keston
3. Harri Suni 66,500
4. Michel Abecassis (Team Winamax) 24,300
5. Dino Brivati 58,400
6. Richard Gryko 31,100
7. Vitaly Lunkin 53,900

Table 3

1. Men Nguyen 75,800
2. Christer Bjorin 13,900
3. Nikolay Evdakov 52,800
4. Erik Cajelias 144,900
5. David Bryan 58,400
6. John Kabbaj 29,300
7. Hoyt Corkins 80,600

Tableau de bord
22 joueurs restants (sur 608 entrants)
Blindes 500/1,000 en PLH
Blindes 400/800 en PLO
18 places payées
Moyenne : 53,900

Master

- 21 septembre 2009 - Par Harper

On a longtemps cru à une descente aux enfers classique. Une succession de petits coups perdus, des mises payées par ci par là dans des coups finalement abandonnés la « street » suivante puis un dernier coin flip, avec JTrèfleJCarreau contre KTrèfleAPique. Mais dans ce pot à 40,000, Michel Abecassis se sent bien : « Je joue contre Dario Alioto, c’est un joueur à qui j’avais fait des misères à Las Vegas en 2005 lors d’une épreuve des World Series of Poker : l’histoire ne pouvait que se répéter ! » L’apparition d’un valet au tournant vient sceller l’affaire, propulsant « Mik22 » au-dessus de la moyenne. Le temps de jeter un coup d’œil au tableau récapitulatif, le membre du Team Winamax s’apercevait que nous ne sommes plus qu’à treize éliminations des places payées : nous avons effectivement déjà perdu huit dixième du field !

Tristan Clémençon n’a lui pas joué de coup charnière : « je joue vraiment un poker serré, si je perds des jetons, ce sera suite à un accident ». Avec ce frein mis à son jeu, le plus jeune membre du Team Winamax n’est plus chipleader, Men « TheMaster » Nguyen a pris le relais avec 160,000, bien devant ses 118,000.

Coverage par Winamax

Au rang des éliminés durant ce dernier niveau, nous retrouvons Sandra Naujoks, Jeff Lisandro, Hoyt Corkins et le français Roger Haraibedian, tous rattrapés par des mauvaises rencontres ou des tirages à trente-huit cartes ne rentrant pas. La magie de l’omaha. Enfin, un affront que je voudrais relever : j’avais oublié de mentionner la toujours présence de l’excellent Howard Lederer dans mon précédent post. C’est chose faite. L’américain est shortstack avec 19,000.

Il reste une heure trente de jeu avant la fin de cette première journée.

Tableau de bord
30 joueurs restants (sur 608 entrants)
Blindes 400/800 en PLH
Blindes 300/600 en PLO
Moyenne : 39,500

Le compte est bon

- 21 septembre 2009 - Par Harper

Coverage par Winamax

N’oublions pas notre troisième français encore en course : Roger Haraibedian. Surtout qu’il se porte bien (merci d’éviter les raccourcis). Depuis le bouton, Roger décide de relancer à 1,500. Petit soucis : il s’attaque à la grosse blinde de Mademoiselle Obrestad, Annette de son prénom. Pas le bien le plus facile à récupérer. D’ailleurs, la norvégienne lui fait passer le message, en répondant par une sur-relance à 4,800. « All-in ! » annonce immédiatement Big Roger.

Annette demande le compte au croupier et finit par payer. Elle retourne KCoeur7Trèfle. Petit moment de doute chez moi, sommes-nous dans un tour d’omaha auquel cas il manque deux cartes ou bien… « Elle est barjot ! » s’exclame Roger, venant interrompre mon interrogation en même temps qu’il retourne 3Coeur3Carreau. Nous sommes bien en Hold’em et Annette vient de nous gratifier de l’un de ses « calls » raffinés, ou « gamble » calculé. Le coin flip tourne et l’avantage du français et la norvégienne semble hors d’elle apprenant combien elle doit débourser : 11,000 de plus ! « Je n’avais pas compris ça, sinon imaginez-bien que je n’aurai pas payé » rétorque-t-elle, un brin énervée. Jack Eiffel est obligé d’intervenir mais il n’y a rien à y faire. Payer, c’est payer. Grâce à ce coup, Big Roger repasse à 31,000, la moyenne.

Coverage par Winamax

Michel Abecassis a connu une heure difficile. Le membre du Team Winamax a commencé par perdre, comme son Twitter nous l’indique, avec ACoeur8Coeur sur un flop 8 haut face à KCarreauJTrèfle. Un coup le faisant chuter à 24,000. Il est ensuite aller voir un flop en Omaha pour 5,750 dans un « 3-way » mais a du abandonner sur une mise à 12,000, une fois le flop 3Coeur6Carreau7Trèfle venu.

Voici les tapis de joueurs remarqués (et remarquables) encore en course :
Tristan Clémençon (Team Winamax) : 130,000
Men N’Guyen : 80,000
Eric Cajelais : 58,000
Hoyt Corkins : 39,000
Marc Goodwin : 32,000
Roger Haraibedian : 31,000
Sami Kelopuro : 31,000
Huck Seed : 23,000
Michel Abecassis (Team Winamax) : 22,000
Annette Obrestad : 18,000
Jeff Lisandro : 17,000
Sandra Naujoks : 14,000

Tableau de bord
37 joueurs restants (sur 158 entrants)
Blindes 300/600 en PLH
Blindes 250/500 en PLO
Moyenne : 32,000

Au pays des merveilles

- 21 septembre 2009 - Par Harper

Captivant, envoutant, et de plus en plus passionnant. Difficile de ne pas abuser de superlatifs à la vue de cet Event #2. Un casting de rêve et un français, Team Pro Winamax, en tête de celui-ci, difficile de s’imaginer mieux.

Coverage par Winamax

Tristan Clémençon est aujourd’hui sur une autre planète. Possédant déjà le triple de la moyenne à la pause repas, le membre du Team Winamax vient à nouveau de frapper un grand coup dans le tournoi.

En début de parole, il relance à 1,400 avec 9CarreauJPique8Pique8Carreau. Un joueur possédant 40,000 de tapis lui revient dessus pour 4,400 et logiquement, il paie. Bon, à vrai dire, je n’ai aucune idée de si c’est logique ou non. En tout cas, le flop apporte deux paires à notre « Superroger » :

JCarreau4Coeur9Pique

Il décide de « check/pot » à 26,300 la mise de 5,000 de son adversaire. Les tapis volent et Tristan doit éviter beaucoup de cartes, faisant face à QCoeurKTrèfleACoeurAPique.

« Des petites ! » appelle le membre du Team Winamax.

Le tournant ne l’écoute pas : QPique et la rivière encore moins KPique. Hochement de tête chez Tristan, persuadé d’avoir perdu. « Vous avez une couleur, monsieur » lui signale le croupier. Une nouvelle accueillie comme une bénédiction qui permet à Tristan Clémençon de passer à 125,000, plus de deux fois le tapis du deuxième, rien que ça.

Coverage par Winamax

Voici une partie (et pas la moins agréable) de la nouvelle « table de la mort » : Roger Haraibedian, Sandra Naujoks, Annette Obrestad, Sami « LarsLuzak » Kelopuro, Ian Frazer et Hoyt Corkins y figurent. A propos de ce dernier, il vient de doubler avec ACarreauAPique6Trèfle8Trèfle en main contre le ATrèfleKPiqueACoeurKCoeur d’un gentleman anglais au terme d’un board 4Carreau8Carreau6Carreau5PiqueJCarreau, passant à plus de 32,000. « Tu as cassé mes blackjack… » a sangloté le local, mi-amusé, mi-peiné.


Michel Abecassis a de son côté joué une main amusante face à Marc Goodwin. Il relance avec 9CarreauTCarreau et après s’être fait payé par l’anglais, il checke sur un flop ACarreauACoeurATrèfle. Le tournant apporte un salvateur 9Trèfle : il mise et est à nouveau payé. La rivière est elle dévastatrice : APique ! Le pot est checké et le récent runner-up de l’EPT Barcelone dévoile QTrèfle6Trèfle pour une hauteur dame finalement gagnante ! Amusant, mais pas pour tout le monde. Un peu en rogne le Michel.

Ah, sinon, Gus Hansen est enfin arrivé. Sept heures après le début du tournoi, il lui restait 2,500 de tapis sur les 7,500 initiaux. L’occasion de jouer une main et d’envoyer son tapis. Hop, busto. « C’était un plaisir de jouer avec vous » a déclaré Gus, avant de prendre le chemin du retour.

Tableau de bord
46 joueurs restants (sur 158 entrants)
Blindes 250/500 en PLHE
Blindes 200/400 en PLO
Moyenne : 25,800