Winamax
Main Event :Finale4321B1A
Event 3 :Finale21
Event 2 :Finale21
Event 1 :Finale21B1A
Affichage : Plus ancienPlus récent

Les positions autour de la table finale

- 24 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Siège 1 : Robert Williamson III (USA) 64,000
Siège 2 : Ville Haavisto (Finlande) 249,000
Siège 3 : Howard Lederer (USA) 320,000
Siège 4 : Jeff Kimber (UK) 133,000
Siège 5 : Dan Hindin (USA) 320,000
Siège 6 : Aarno Kiveilo (Finlande) 608,000
Siège 7 : Jani Vilmunen 899,000
Siège 8 : Roberto Romanello (Pays de Galles) 309,000
Siège 9 : Ross Boatman (UK) 186,000

Les prix

Vainqueur : 204,048 £
Runner-up : 126,134 £
Troisième : 93,293 £
4e/ 69,030 £
5e/ 51,890 £
6e/ 39,193 £
7e/ 29,830 £
8e/ 22,869 £
9e/ 17,772 £

Les payés du jour

10e/ 14,900 £
11e/ Chris Bjorin 14,900 £
12e/ Ashton Griffin 14,900 £
13e/ Karl Mahrenholz 12,713 £
14e/ Tom Dwan 12,713 £
15e/ Tony Bloom 12,713 £
16e/ Lloyd Rees 11,034 £
17e/ Sampo Lopponen 11,034 £
18e/ Andrey Zaichenko 11,034 £

Découvrez les finalistes de l'Event #3

- 24 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Par ordre décroissant de tapis, voici les heureux élus :

Coverage par Winamax

Jani Vilmunen (Finlande) - 899,000
Gains de carrière en tournoi : 242,719 $
Un coup d'oeil au palmarès de ce joueur finlandais somme tout méconnu nous montre une myriade de places payées engrangées depuis 2000 dans tout un tas de pays différents : France, Autriche, Espagne, St-Kitts, Singapour, Suède, Irlande... Jani Vilmunen est un globe-trotter. Son meilleur résultat à ce jour ? Une victoire dans un tournoi de... Pot Limit Omaha joué sur ses terres il y a un an, pour un gain de 35,700 euros. Jani avait entamé le Day 2 en position de chip-leader, un statut qu'il conserve en table finale.

Coverage par Winamax

Aarno Kiveilo (Finlande) – 608,000
Gains de carrière en tournoi : 16,568$
Très peu d'infos Aarno, si ce n'est qu'il fut quelque peu chanceux en remportant un pot énorme pour envoyer boulot d'un seul coup (ou presque) Tony Bloom et Tom Dwan. Un joueur d'un certain âge, que certains collègue ont qualifié comme étant, je cite, « très mauvais ». Mais cela m'importe peu, après tout. Bon ou mauvais, cela reste du poker, n'est-ce pas ?

Coverage par Winamax

Howard Lederer (USA) – 320,000
Gains de carrière : 5,285,411 $
La carrière d'Howard Lederer peut se découper en deux ères distinctes : celle du joueur de poker d'une part, et celle de l'homme d'affaires. Depuis qu'il a aidé à lancer l'un des sites de poker en ligne les plus profitables de l'industrie en 2004, celui qu'on surnomme « The Professeur » a vu son attention s'éloigner quelque peu des tables, avec seulement une poignée de résultats notables dans des compétitions « open » (j'exclus volontairement les freerolls télévisés) Avant de commencer cette nouvelle carrière, Lederer était cependant considéré comme l'un des meilleurs joueurs du monde, avec des dizaines de tables finales un peu partout, deux bracelets WSOP, deux titres WPT, et une réputation à tout épreuve en cash-game Limit. C'est la deuxième table finale d'Howard à Londres cette semaine – avec 320,000 de tapis, il saura surement faire mieux que la neuvième place acquise il y a deux jours.

Coverage par Winamax

Daniel Hindin (USA) – 320,000
Gains de carrière en tournoi : 116,748 $
Alors cui-là, je le connais pas du tout. Et la base de données Hendon Mob non plus. Enfin si : un seul ITM à son palmarès, mais pas dégeu, car il s'agit d'une quatrième place lors d'un tournoi de PLO à 5,000$ aux WSOP 2009. On notera d'ailleurs que la plupart de nos finalistes sont d'expérimentés joueurs de PLO. Cela sonne comme un pléonasme, mais non : c'est régulièrement que l'on voit arriver en finale de tournois exotiques des newbies principalement joueurs de No-Limit. Regardez Jason Mercier, pas exemple, huitième place lors de cette épreuve l'an passé : c'était la première fois qu'il jouait un tournoi de PLO en live. Et c'était neuf mois avant qu'il ne remporte son premier bracelet... En PLO !

Coverage par Winamax

Roberto Romanello (UK) – 306,000
Gains de carrière en tournoi : 573,981 $
Le gallois est un joueur apprécié sur le circuit, disposant d'un palmarès enviable, où figurent notamment de beaux résultats dans les tournois britanniques.

Coverage par Winamax

Ville Haavisto (Finlande) – 249,000
Gains de carrière en tournoi : 90,910 $
Décidément, les finlandais pètent la forme sur ce tournoi. Au palmarès de Ville, seulement deux lignes, obtenues à 18 mois d'intervalle : une troisième place lors d'un PLO à 200€ joué à Helsinki (15,680€ de prix), et une seconde place lors d'un tournoi de NL à 2,850€, toujours à la maison (47,401€ de gain)

Coverage par Winamax

Ross Boatman (UK) – 186,000
Gains de carrière en tournoi : 1,433,517 $
L'ancien acteur est à 45 ans le membre le plus discret la fameuse bande Hendon Mob. Pas aussi fou que Ram Vaswani, moins charismatique que son frère Barny, et moins médiatique que son élégance Joe Beevers, Ross n'en reste pas moins un vétéran, respecté sur le circuit européen depuis ses premières apparitions en 1995. Un représentant de l'ancienne école, qui accumulait déjà des titres bien des années avant le boom du poker moderne. Son meilleur résultat ? Une sixième place lors de l'EPT de Monte-Carlo, saison 2, pour 140,000 euros.

Coverage par Winamax

Jeff Kimber (UK) – 133,000
Gains de carrière : 1,163,577 $
Kimber est omniprésent sur le circuit depuis 2005. Le meilleur résultat de sa carrière est arrivé en mai 2007 à Barcelone, avec une victoire lors du championnat de Heads-Up, pour un gain de 125,000 euros. Ajoutez à cela des finales et victoires un peu partout dans le monde, et l'on obtient un palmarès déjà bien fourni. Kimber a manqué de très peu un bracelet en PLO cet été à Vegas, échouant en seconde place lors de l'épreuve à 2,500$ face à JC Tran. Il ne disposera que de peu de jetons pour tenter de faire mieux vendredi.

Coverage par Winamax

Robert Williamson III (USA) – 64,000
Gains de carrière en tournoi : 1,980,413 $
Un compétiteur sérieux, avec neuf places en finale (ou demi-finales) aux WSOP entre 1999 et 2007. Un type très sympa au demeurant, toujours de bonne humeur semble t-il. Par contre, il n'a pas beaucoup de jetons.

Et le bubble-boy est...

- 24 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

... Une femme ! Après plus d'une heure de jeu à dix autour de la table finale, c'est en fin de compte Sandra Naujoks qui doit s'incliner : l'allemande ne reviendra pas vendredi pour disputer la table finale, et on est tous bien tristes. Snif.

Ceci dit, la table finale est prête, et il n'est pas trop tôt, car le bar qui nous sert de salle de presse a atteint sa capacité maximum de buveurs bruyants : le niveau de tilt crève le plafond.

One to go

- 24 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Avec les éliminations récentes de Karl Mahrenholz, Ashton « Ashman » Griffin et Chris Bjorin (photo), on tient la pré-table finale à dix joueurs. Le candidat le plus probable à l'élimination est l'expert Robert Williamson, avec juste une poignée de blindes devant lui en guise de tapis.

La prochaine élimination concluera la partie pour la journée.

Voici la disposition des joueurs autour de la table :

Siège 1 : Sandra Naujoks (short)
Siège 2 : Robert Williamson III (mourant)
Siège 3 : Ville Haavisto (moyen)
Siège 4 : Howard Lederer (robusto)
Siège 5 : Jeff Kimber (moyen)
Siège 6 : Dan Hindin (short)
Siège 7 : Aarno Kiveilo (énorme)
Siège 8 : Roberto Romanello (moyen)
Siège 9 : Ross Boatman (moyen)