Winamax
Main Event :Finale4321B1A
Event 3 :Finale21
Event 2 :Finale21
Event 1 :Finale21B1A
Affichage : Plus ancienPlus récent

That's all, folks

- 28 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

La dernière main que j'ai observée fut à l'image du reste du Day 1B : guère intéressante. Jean Montury a défendu sa blinde contre le bouton, et les deux joueurs ont checké jusqu'à la rivière un board APiqueTCarreau6Coeur3Coeur8Carreau. Le bouton a montré une paire de Neuf, et Montury a jeté ses cartes. Quelques minutes plus tard, le français rangeait un tapis de 60,000 environ dans l'un des sacs apportés à la table par l'un des superviseurs.

Bon, OK, j'exagère un peu, ce n'était pas une mauvaise journée, mais il y a manqué un truc, tout de même. Où alors je suis juste passé à côté des coups intéressants. Une sorte de « bad run » de reporter poker.

On retrouvera lundi pour le Day 2cinq joueurs français : Montury, donc, accompagné d'Arnaud Mattern (remonté à 40,000), Saout (140,000, solide), et les deux joueurs qui avaient survécu au Day 1A, Christophe Benzimra et Thomas Bichon.

Parmi les éliminés, on dénombre notamment Peter Eastgate, Mike McDonald, Neil Channing et Carlos Mortensen.

Le sympathique anglais Praz Bansi figure dans le top 10, de même que Steve Zolotow et le fantomatique Ram Vaswani, qui n'avait pas disputé de tournoi majeur depuis plus d'un an et demi.

Réglez vos montres : notre reportage reprendra à un horaire inhabituel de 18h30 (heure française) Les organisateurs ont tenu compte du Yom Kippour, la célébration la plus importante du calendrier juif, qui se termine lundi au coucher du soleil.

Tableau de bord
107 survivants au Day 1B (sur 178 au départ)
79 survivants au Day 1A (sur 155 au départ)
Blindes : 300/600, ante 75
Tapis moyen : 54,000

Pas grand chose à se mettre sous la dent

- 27 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Freddy Deeb mise 6,000 sur le turn KTrèfle7Coeur5Trèfle6Trèfle, et Noah Boeken check/call. La rivière est un dangereux 9Trèfle, et les deux joueurs checkent. Noah Boeken montre TTrèfleTCarreau pour remporter le pot, et je n'ai guère d'autres infos à vous proposer. J'ai bien discuté quelques minutes avec Michael Martin au bar, mais nous n'avons pas abordé le sujet du poker.

Ce que je peux dire, néanmoins, c'est que :

- Le Noah Boeken susmentionné pointe désormais à plus de 100,000.
- Il reste une trentaine de minutes à jouer.
- Nos trois français du jour sont toujours en course. Arnaud Mattern est retombé à son tapis de départ, Antoine Saout n'en finit plus de monter, et figurera surement dans le top 10 au départ du Day 2(il pointe à 140,000 maintenant) et Jean Montury possède un solide 45,000.

Tank-fold

- 27 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Une main incroyablement longue, qui ne s'est même pas conclue de manière satisfaisante pour nous spectateurs, car il n'y a pas eu de show-down. Rassurez vous, le compte-rendu qui suit a été expurgé des temps de réflexion qu'on observé les joueurs lors de chacune des étape du coup.

Annette Obrestad relance à 900 et se fait 3-bet par à 2,800 le cut-off. Elle paie et tous deux voient le flop [J]4Coeur5Pique. Annette checke. Son adversaire mise logiquement 5,000. Annette paie.

Turn 3Coeur. Check d'Annette. Son adversaire l'imite.

Rivière KCoeur. Annette mise 10,500. Son adversaire jette ses cartes, et on en saura pas plus.

Ça paraît court, comme ça, mais durant les huit minutes qu'on duré le coup, Chris Ferguson a eu le temps de poster douze messages sur Twitter, Daniel Negreanu a consulté ses mails sur le PC de Nolan Dalla, toute la table a bâillé, etc, etc.

Michael Binger relance au bouton. Il est 3-bet par un random de grosse blinde. Binger paie.

Le flop est As-4-4. Random mise 5,700. Payé encore.

Le turn est un QCarreau, et la grosse blinde continue son agression, misant 9,100. Cela représente presque la moitié du stack de Binger, qui se voit obliger d'abandonner, non sans laisser échapper un soupir de frustration.

Parmi les chip-leaders, on note la présence... notable (euh) d'Antoine Saout possède 120,000 alors qu'il ne reste que 90 minutes à jouer. Son objectif (100,000 à la fin du Day 1) est atteint, mais gageons que le peut-être futur champion du monde ne saura s'en contenter. On remarquera que lors de chaque tournoi qu'il a joué depuis son retour de Vegas (Cannes, Villamora, Barrière Poker Tour...) , Antoine a invariablement réussi à monter un tapis énorme l'emmenant jusqu'aux phases finales. La magie, j'y crois pas trop, alors je me dis : y'a un truc. Reste à savoir quel est celui de Saout.

Tableau de bord
123 joueurs restants (sur 178 au départ)
Blindes : 250/500, ante 50
Tapis moyen : 43,400

Mieux que Fedex

- 27 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Gus Hansen demande du change à Arnaud, échangeant un jeton mauve de 500 contre cinq jetons marron de 100. Puis il défend sa blinde contre la relance à 1,050 envoyée par son occasionnel adversaire de backgammon.

Le flop est QPique8Pique7Trèfle

Hansen checke, puis marque une pause avant de payer le c-bet (1,800) d'Arnaud.

Turn KPique

Réflexion étrangement longue d'Hansen, qui se conclut par un check. Arnaud mise 4,800.

Hansen reprend sa réflexion, et opte pour un check-raise à 25,000, mettant grosso modo Arnaud à tapis.

Ce dernier n'attendra pas longtemps avant de payer, au grand dam de Gus, qui annonce : « Je crois que j'ai exactement zéro outs ». En effet : son 7Carreau4Coeur (quatrième paire) est drawing dead contre la couleur 6Pique4Pique d'Arnaud.

La rivière est donc sans importance. Le français passe à 50,000, tandis que Gus tombe à 20,000, lui qui avait effectué un excellent départ dans ce tournoi.

Coverage par Winamax

« Ouais, c'était pas le bon moment pour tenter ça », soupire t-il en direction de Daniel Alaei, dont le regard indique une mixture d'horreur et de stupéfaction Depuis cinq ans que je parcours le circuit, j'observe régulièrement le danois défendre sa blinde avec des poubelles (Q6 dépareillés, T5, etc), pour presque toujours un résultat identique : il se fait défoncer. Moralité : même les plus grands ont parfois d'énormes « leaks »...

Michael Martin passe devant moi, et avant même que j'aie eu le temps d'ouvrir la bouche, dit « Out. » Puis, continuant son chemin : « Out. Out. Out. Out. Out » jusqu'à ce que mes oreilles soient hors de portée.

La table télévisée numéro 2 est désormais occupé par un casting tout à fait exceptionnel composé de David Williams et son meilleur pote de Magic Noah Boeken (38,000 chacun, grosso modo), Dennis Phillips, Terrence Chan, Joe Cassidy et Zigmund. Freddie Deeb est le mieux fourni en jetons avec plus de 80,000.

Antoine Saout est toujours assis à la table Esfandiari/Chartier avec un tapis de 87,000. « Objectif : terminer à plus de 100,000 ». En passe d'être atteint. Mais attention : Michael Tureniec n'est pas loin. Hé hé.

Tableau de bord
135 joueurs restants (sur 177 au départ)
Blindes : 200/400, ante 50
Tapis moyen : 39,600

Players are now on a 90 minute break

- 27 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Le compteur est tombé à 141 joueurs. On a perdu moins de dix joueurs en 45 minutes de partie : l'action est résolument plus lente que jamais. Elle va même s'arrêter complètement pendant une heure et demie, et pour cause, nous sommes désormais en pause-dîner.

On se retrouve pour la suite de notre reportage vers 21h50, heure française.