masquer le menu

L'Anglais Jack Sinclair sacré champion WSOPE

- 2 novembre 2018 - Par Martin

Palmarès de la table finale

1er : Jack Sinclair (GB) 1 122 239 €

2eme : Laszlo Bujstas (HON) 693 573 €

3eme : Krasimir Yankov (BUL) 480 028 €

4eme : Ryan Riess (USA) 337 778 €

5eme : Milos Skrbic (SER) 241 718 €

6eme : Ihor Yerofieiev (UKR) 175 965 €

Jack Sinclair champion

Jack Sinclair est désormais le nouveau champion WSOPE !

Le heads-up a démarré sur des bases très équilibrées mais une main peut être considérée comme un tournant majeur car elle aura coûté une petite fortune au Hongrois. Laszlo aura essayé de passer un énorme bluff en ayant barrel toutes les streets. Etonnante stratégie dans la mesure où il a pu constater lors des premières mains du heads-up à quel point le Britannique pouvait être sticky. Et tricky.

Au niveau de blind 150 000 / 300 000, sur un open de Sinclair à 500 000, Laszlo décide de défendre sa big blind.

Bujtas check sur le flop 4 9 3h et raise à 1 750 000 le bet de 450 000 de Jack. Ce dernier complète pour voir une turn K. Cette fois, Bujtas prend les devants et envoie 3 200 000. Sinclair ne flanche pas et paie. River 8 qui laisse Laszlo sans solution. Il peut abandonner le coup ou le bluffer très cher pour espérer l’emporter. Il choisit comme à son habitude l’option agressive et annonce une mise à 8 300 000. Sinclair ne met pas longtemps à se décider. Cette river lui fait rentrer une double paire et ne complète pas de tirage. C’est un call pour un pot à 27 000 000 qu’il remporte ainsi !

Balle de match 1

Première balle de match. A ce moment-là, tout le monde imagine que le tournoi est fini.

Le Hongrois toujours bien encouragé par son clan, se retrouve un peu plus tard à environ 3 375 000, soit 12 BB ! Un premier « all-in and call » va lui permettre de doubler avec A 6 contre Q 8. As turn et Laszlo affichait un sourire digne des plus belles victoires.

S’il parvient à remonter un peu, il se retrouve à nouveau à défendre une seconde balle de match, avec un tapis préflop payé par Jack Sinclair. Là encore, il parvient à remporter le coup avec A 9 contre A 5 contre Sinclair. Le tableau Q 7 2 Q 10 donne in extremis un nouveau double up au Hongrois.

Balle de match 2

Deuxième balle de match. Il faudra attendre la troisième tentative pour voir l'Anglais s'imposer

Et là encore, le Hongrois remonte. Mais trop peu. Sinclair ne relâche pas son emprise. Son travail de sape se poursuit, inexorablement. Le Britannique paraît déterminé. Et si le Hongrois veut probablement tout autant que son adversaire le titre et le million qui va avec, la réalité des jetons donne raison à Jack. Ces deux tapis payés qu’il a perdus ne semblent pas l’avoir découragé le moins du monde. Et Laszlo se retrouve inéluctablement réduit à devoir jouer sa survie sur des coups du sort, naviguant péniblement aux alentours de la dizaine de blinds. S’il remporte les tapis préflops, il ne réussit pas dans le jeu à rééquilibrer les tapis de façon durable.

Jeu set et match

Laszlo Bujtas anxieux : il attend le flop pour son troisième all-in and call. Le dernier.

La troisième balle sera la bonne. Après un nouveau break, l’action va rapidement s’emballer pour mettre un terme à ce duel et à ce Main Event. Avec J 7 à tapis préflop, Laszlo est cette fois dominé par la main anglaise Q 9. Et dès le flop ça sent la photo finale. K Q 3. La turn 6 éteint les derniers espoirs de Bujtas et la river 7 ne change rien. Jack Sinclair est champion WSOPE 2018 !

Laszlo

C'est fini ! A l'issue d'un board sans équivoque, Laszlo est officiellement le dernier éliminé de ce tournoi et part saluer le vainqueur.

Bracelet

Il y a tout sur cette photo : le bracelet du vainqueur, la main gagnante, les jetons accumulés et bien sûr mister Hippo. Ce dernier est finalement la star de ces WSOPE 2018, puisqu'il apparaît sur les photos des vainqueurs du Main Event et du Super Highroller 100 K. Trop fort cet hippopotame !

Les performances des finalistes

Laszlo Bujtas est surtout connu online sous le pseudo « omaha4rollz » comme un joueur high stake de PLO, son jeu préféré. 

Plus rare sur le circuit live, il a tout de même signé quelques performances pour un total de 242 273 $. Sa place de runner-up lui permet d’empocher 693 573 € et de signer sa plus belle prestation en live.

Jack Sinclair réalise sa plus grande performance également. La précédente plus haute marque du Britannique était une 8ème place au Main Event WSOP 2017 pour 1 200 000 $. Les deux meilleures performances en carrière du Britannique ont donc été réalisées sur les deux Main Event WSOP et WSOPE. Il fait d’ailleurs partie du club fermé des joueurs ayant joué une table finale sur chacun de ces deux événements. Pour rappel, 2017 est l’année où les Français avaient squatté le haut du tableau du Main Event WSOP, avec 4 Français parmi les 16 meilleurs dont Benjamin Pollak (3ème) et Antoine Saout (5ème).

Laszlo Bujtas sourit

Laszlo Bujtas peut quand même avoir le sourire. Et puis comme ça on pourra l'appeler "Laszlol".

Les réactions des finalistes

Jack Sinclair avait le visage du petit garçon qui découvre ses cadeaux un matin de Noël. « C’est comme dans un rêve. Je sais que je ne réalise pas encore ce qui m’arrive. La semaine a été incroyable pour moi, tout s’est très bien passé, ça ne m’était jamais arrivé à ce point auparavant. Je ne crois pas avoir perdu un seul gros pot et j’ai touché des mains à chaque fois que j’en ai eu besoin. »

« En heads-up, il a beaucoup cherché à bluffer et à chaque fois j’avais des bluff-catchers. Tout est vraiment allé dans mon sens et je n’ai jamais lâché. »

Jack va désormais rentrer à Malte, où il réside. Avant de s’envoler pour les Bahamas. Lui aussi.

Laszlo Bujtas, beau perdant nous confie : « Il faut féliciter Jack, il a vraiment très bien joué. J’ai touché très peu de mains, j’étais card-dead pendant le heads-up. Forcément je suis triste mais ça va passer et je sais que je vais pouvoir être fier de ce que j’ai fait ici. »

Le bilan du Main Event WSOPE

Avec 534 entrées, le Main Event des WSOPE a gagné son pari. La garantie des 5 000 000 € a été atteinte. In extremis mais atteinte. Le record de fréquentation établi en 2017 est battu, pour 4 entrées supplémentaires.

81 joueurs ont été payés, avec un premier palier à 15 074 €. Le vainqueur Sinclair a empoché 1 122 239 €.

Ryan Riess n’a pas réalisé le doublé. Seul Hellmuth est à ce jour parvenu à enfiler les deux bracelets des Main Event WSOP et WSOPE. Voilà qui devrait rassurer l’ego du vétéran américain. En attendant, Riess a assuré avoir pris beaucoup de plaisir à participer à ces WSOPE. Il a en tout cas pris pas mal d’argent (4 ITM, plus de 500 000 € de gain). Voilà de quoi acheter les couches pour celui qui va devenir papa très bientôt. Congrats daddy !

Et les Français dans tout ça ?

Sylvain Loosli 34ème, Vincent Robert 42ème, Alexandre Viard 77ème. Voilà pour les ITM.

C’est peu, disons-le franchement. En 2017, Clément Richez avait obtenu la meilleure marque des tricolores avec une 20ème place à 31 337 €. C’était le seul Français ITM en même temps… Ils étaient 4 payés en 2015, 13 en 2013 (dont Fabrice Soulier en heads-up face à Adrian Mateos) et 13 en 2012 (dont 3 en table finale). Il est vrai que les WSOPE se jouaient à l’époque en France et forcément ça aide beaucoup : Cannes en 2012 et Enghien-les-Bains en 2013.

Une nouvelle fois, le Pro Winamax était la plus belle carte des Français. Son coup parti à tapis river avec air face au Chinois Ming Xi l’aura fait sortir de son tournoi un peu trop tôt. Dommage.

Le beau parcours des Team Pro Winamax

3 ITM (Sylvain Loosli 34ème, Joao Vieira 57ème, Mustapha Kanit 78ème)

Les 7 joueurs engagés aux couleurs de Winamax s’étaient tous qualifiés pour le jour 2. Il en restait 5 au jour 3 et donc 1 seul au jour 4.

Un joli tir groupé donc et sur l’ensemble des WSOPE 2018, un bilan très positif avec le podium de Romain Lewis sur l’Event#3 en Pot Limit Omaha 8-Handed, la table finale d’Adrian Mateos au Super Highroller 100 K et les ITM de Sylvain Loosli (Super Highroller 25 500 € et Main Event). Ils nous ont fait vibrer et on était aussi un peu (beaucoup) venu à Rozvadov pour ça !

Team Pro Winamax

Ils nous auront fait vibrer ! La Team Pro Winamax, avec ici Joao Vieira, Adrian Mateos, Sylvain Loosli et Mustapha Kanit (de gauche à droite)

On ferme !

Ainsi se referment ces WSOPE 2018. Cette seconde édition de suite au King’s Casino de Rozvadov est promise à une suite. Les équipes sont efficaces et professionnelles. Les lieux sont grands et modernes, il y a même des travaux d’agrandissement de prévus pour développer une nouvelle salle dédiée à l’accueil d’encore plus de tables pour des tournois encore plus grands. Leon Tsoukernik, le patron des lieux, envisage-t-il de faire de Rozvadov une Vegas perdue dans les plaines froides d’Europe centrale ? Bien possible. Si c’est le cas, on peut déjà lui souffler quelques conseils de nature à satisfaire les joueurs (et les journalistes) qui font le déplacement, comme installer un wifi qui ne plante pas, poser des prises électriques un peu partout (histoire de pouvoir bosser sans craindre de voir son Mac s’éteindre faute de batterie), mettre en place des navettes entre le casino et l’aéroport de Prague un peu plus sûres (parce que là, les risques de mortalité routière sont à peu près équivalents à ceux que vous auriez en traversant à la nage un fleuve habité par une colonie de croco). Bref, des idées on en a, et en plus on peut même faire le consulting gratis !

D’ici là, merci de nous avoir suivi pendant ces quelques tournois bien argentés et bonne chance sur les tables de Winamax au cours de ce Winamax Circus (jusqu’au 15 novembre) !

Célébration

Avant de reprendre l'avion, il y en a qui vont sûrement bien s'amuser cette nuit. Ils n'ont pas de montagne mais pourtant ils en connaissent un rayon niveau descente nos amis Anglais !