masquer le menu

Deux Allemands Kaput et Nitsche rate le back-to-back

- 28 octobre 2018 - Par Martin

Event #9 : Super Highroller 100 000 €

Jan-Eric Schwippert et Dominik Nitsche respectivement éliminé sen 6ème et 5ème position pour 574 466 € et 430 217 €

Nitsche

Dominik Nitsche muselé malgré un talent évident

Petit coup de tonnerre dans cette finale. Dominik Nitsche vient de se faire éliminer. A vrai dire ça n'est qu'à moitié une surprise, dans la mesure où le joueur allemand était tombé au classement des jetons au niveau précédent.

Sur des blinds 400 000 / 800 000, Dominik avait open UTG pour 1 600 000 mais s'était fait 3-bet par David Peters du cutoff pour 4 600 000. Très discret à table comme en dehors, rappelons que David Peters pour ceux qui ne le connaissent pas encore est le finaliste qui a le plus gagné en gains en tournoi live. Un sacré client en somme, et quand il fait le voyage, ça n'est jamais à vide ! Sur le call de Nitsche, les deux joueurs découvrent un flop 5 8 3. Au check de l'Allemand répond la mise, toute petite, de l'Américain. 2 700 000. Mais Nitsche avait un plan et surenchérit à 10 000 000. Peters réfléchit. Enfin, on se contente d'imaginer qu'il réfléchit car il ne laisse vraiment rien transparaître. Et il fait le call.

Turn ; 5

Avec un pot à plus de 30 000 000, on se dit que les débats ne peuvent plus en rester là. Et les joueurs ne vont pas nous décevoir, puisque Nitsche décide de shove et c'est payé très rapidement par Peters. L'Allemand comprend que c'est une mauvaise nouvelle mais garde une belle chance de remporter ce pot gargantuesque.

Dominik Nitsche : A 9

David Peters : A A

River : 3

Ce coup fait mal à Dominik, qui descend pour la première fois depuis bien longtemps bien en-dessous de la moyenne, tandis que Peters s'installe lui dans le fauteuil de chipleader, encore chaud de la dépouille de feu le roi Dominik.

Et le rôle lui tient à coeur ! L'Américain s'applique à mettre une grosse pression sur ses adversaires, quitte à prendre des coups parfois.

Peters

David Peters, force tranquille et nouveau chipleader

Revenons au coup fatal. Il est l'oeuvre de Martin Kabhrel et le joueur a beau être parfois à la limite de la pénalité pour son comportement et son attitude à table, il n'en demeure pas moins un adversaire coriace et un redoutable joueur. Sur un seul coup, il vient d'avoir la peau de deux Allemands.

Jan-Eric Schwippert

Discret, Jan-Eric Schwippert n'aura que peu existé pendant cette table finale. Il repart néanmoins avec un joli chèque de 574 466 €

Du cutoff, le très discret Jan-Eric Schwippert open-shove pour 10 700 000. Kabrhel lui revient dessus du bouton pour 23 800 000. Et Nitsche de big blind paie à hauteur de son tapis, soit 15 500 000.

Martin Kabrhel : A A

Domink Nitsche : Q Q

Jan-Eric Schwippert : A 8

Tableau complet : 9 6 4 K 10


Quel strike ! Dans cette configuration, il était difficile pour les mains dominées de s'améliorer. Et cela fait bien les affaires du Tchèque et de son fétiche hippopotame !

Hippopotame

Monsieur Hippo s'est payé deux Allemands pour le dîner !

Kabrhel

Martin Kabrhel part à la chasse au Bracelet