masquer le menu

Les Championnats (du bout) du Monde

- 24 octobre 2018 - Par Martin

Les World Series of Poker format "Europe" sont de retour à Rozvadov, République Tchèque

Voilà donc un nouveau venu, me direz-vous, dans la prestigieuse liste des collaborateurs de Winamax. Et puisque le Super Highroller 25 500 € ne débute qu'à 15h, prenons le temps de faire un peu plus connaissance. Une fois n'est pas coutume, le bizut que je suis se doit de vous conter son arrivée à Rozvadov, terre de poker, terre du Milieu. Ou plutôt au milieu de rien.

rozvabis

Pour être honnête, on m’avait prévenu. Si Rozvadov fait désormais bien partie de la crème du poker mondial, c’est avant tout un lieu. Loin. Très loin. Welcome to Mordor.

Rembobinons un peu.

Mardi 23 octobre, 13h23. Aéroport Charles-de-Gaulle, terminal 2D.

Mon avion décolle dans une heure et demie. Premier coverage pour Winamax. Première visite à Rozvadov. On a voulu faire les choses bien, ne pas prendre de risque, quitte à être très en avance.  Au check-in, l’agent au sol de Czech Airlines m’annonce l’air contrit que j’ai un siège en milieu de rangée. Et s’empresse d’ajouter que pour vingt euros de plus, je peux bénéficier d’un siège sur une issue de secours. Pas si contrit que ça finalement… On décline poliment, le sourire un peu crispé, un peu énervé mais rien de bien méchant. C’est vrai qu’en cas de crash, être assis devant l’issue de secours améliore considérablement vos chances de survie.

Puis est arrivée l’équipe de foot du Gazélec d’Ajaccio. Pensionnaires du milieu de tableau de Ligue 2, les joueurs corses embarquent à la porte voisine. Ils semblent détendus, malgré la raclée prise lundi 22 octobre à Lens. 5 à 0. Dont deux CSC s’il-vous-plaît. Le coach a probablement pris le supplément en soute avec une valise pareille !

Sans être vraiment superstitieux, on se dit que finalement plane peut-être une petite odeur de lose autour de cette première.

Après 1h45 de vol sans encombre, Prague se dévoile, saisie dans un froid déjà hivernal. Il est temps de retrouver mon homologue espagnol, Alex, venu également pour couvrir pendant dix jours les plats de résistance de ces WSOPE 2018, à savoir le Main Event et les Super High Roller à 25 000 € et 100 000 €.

Après avoir récupéré nos bagages et notre voiture de location, nous prenons la route, direction Rozvadov. Pétri d’enthousiasme, j’interroge mon confrère sur la qualité de notre destination et n’obtiens pour toute réponse qu’un regard en coin, mi-amusé, mi-consterné. Comme c’est Alex qui conduit, je ne veux pas le distraire davantage. Surtout que j’avais lu le récit de Benjo lors de la précédente édition des WSOPE : ce tronçon d’autoroute reliant la capitale au Casino Kings via Plzen est envahi de chauffards roulant parfois à près de 200km/h. Et moi, comme bon nombre de mes congénères parisiens, je ne prends que rarement la voiture et frise la crise d’apoplexie quand on dépasse les 40.

Puis commencent à arriver les premiers messages Whatsapp sur le groupe Team Pro Winamax. Le contingent frappé au sceau du W rouge devrait être au complet pour le début du Super Highroller 25 500 € : Davidi Kitai, Romain Lewis, Mustapha Kanit, Sylvain Loosli, Guillaume Diaz, Adrian Mateos Diaz et Joao Vieira auront pour mission de nous faire vibrer au cours des dix prochains jours. Tout le monde a l’air bien content de se retrouver et chacun y va gaiement de sa trouvaille sémantique, sûrement dans l’esprit de conjurer le mauvais sort. Le tout conclu par Sylvain Loosli, arrivé tard dans la soirée de mardi :

« Just arrived in Mordor, where’s the party at ? ;-) »

mordor

Nulle « party » à l’horizon. Même le mot semble banni du dictionnaire local. Et pour cause. A quelques encablures à peine de la frontière germano-tchèque, le King’s Casino de Rozvadov semble coincé sur une aire d’autoroute, entre un supermarché hard-discount et quelques salons de massage aux néons tapageurs (pour ne pas dire racoleurs, cela pourrait porter à confusion). A première vue, on est loin de Vegas. Et la météo annoncée est bien là pour vous le confirmer, si jamais vous aviez encore un espoir. Un froid humide, avec de la pluie au quotidien. Pas de cette pluie tropicale, franche et massive, mais de cette petite pluie bruimasse qui vient vous tremper jusqu’à l’os et ne vous laisse aucun répit.

Bref, nous sommes à Rozvadov pour dix jours de poker intense. Bienvenue aux Championnats (du bout) du monde !

kingsbis