masquer le menu

Event #11 : Main Event 10 350 €

- 13 novembre 2017 - Par Flegmatic

Ses adversaires n'ont rien pu faire. À Rozvadov sur le Main Event qui a conclu ces WSOP Europe, c'était la semaine de Marti ! Ancien professeur d'économie passé depuis peu dans le monde du poker professionnel, Marti Roca de Torres est devenu vendredi soir le deuxième Espagnol à remporter ce tournoi, quatre ans après le sacre d'Adrián Mateos Diaz à Enghien-les-Bains. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Catalan a été l'animateur principal du tournoi.

Marti Roca de Torres TV

Complètement inconnu de la planète poker il y a dix jours, c'est en tant que qualifié online que Marti se présente au King's Casino, après avoir gagné sa place pour 220 € sur 888poker. Il apparaît sur nos radars en cours de Day 3, grâce à deux coups assez irréels remportés consécutivement, juste avant l'entrée dans les places payées. Le premier avec AQ pour éliminer le Français Alexandre Viard qui détenait... AQ. Le second avec J10 sur un flop 7-8-9 pour sortir Ole Schemion qui tenait en main... 65.

Alors propulsé énorme chipleader, l'amateur ibérique réussit ensuite à s'inviter autour d'une table finale au casting particulièrement relevé, où l'on retrouvait pas moins de trois professionnels chevronnés : l'habitué des High Rollers Jack Salter, la superstar américaine Maria Ho et le tout récent "triple couronné" Niall Farrell. Au lendemain de la sortie du premier en septième position (129 121 €), Roca de Torres provoque le premier gros coup de tonnerre du Day 6, en se chargeant lui-meme d'éliminer Ho (6e, 174 365 €) et Farrell (5e, 239 639 €)... sur la même main !

Marti Roca de Torres

Après un open shove de la Californienne avec As-Valet, tombée à 10 blindes après avoir bouclé les Days 4 et 5 en tant que chipleader, l'Espagnol trouve la meilleure main de départ du No-Limit Hold'em, une paire d'As, alors que Farrell découvre lui la seconde meilleure, une paire de Rois. Un inoffensif board plus tard, Marti grimpe à 17 millions de jetons, quand son poursuivant direct, Gianluca Speranza, n'en a pas plus de 3,7. "À ce moment-là, je pense que je sûr de gagner," a confié après coup le Catalan aux équipes de WSOP.com. Alors, tout en réussite Marti Roca de Torres ? Pas uniquement puisqu'il rentre ensuite rapidement dans le rang, faisant doubler deux fois Mathijs Jonkers, avant de montrer une solidité à toute épreuve lors de la dernière ligne droite.

Il faut ainsi plus de six heures pour passer de quatre à deux joueurs, l'Écossais Robert Bickley finissant par rendre les armes le premier (335 089 €), suivi par Jonkers (3e, 476 585 €). Il en faut quatre heures de plus pour que le heads-up final livre son verdict, Marti réussissant à remonter un déficit inital de 6,5 millions contre les 20 millions de Speranza. Revenus à égalité, les deux hommes se départagent finalement sur un ultime lancer de pièce, remporté par l'Espagnol avec une paire de 5 contre As-Valet, avant de délivrer le coup de grâce à l'Italien, cripplé. Déjà runner-up d'un tournoi WSOPE à Enghien en 2011, le colocataire de notre nouveau W rouge Mustapha Kanit échoue à nouveau à une place du bracelet, mais double ses gains en tournoi live, grâce à cette nouvelle deuxième place, bonne pour 689 246 €.

Après avoir entrevu la victoire un tantinet trop tôt, Marti Roca de Torres peut enfin souffler un grand coup et laisser éclater sa joie : le voici déjà au panthéon du poker mondial, avec cette victoire à 1 115 207 €. Alors que la Catalogne traverse une grave crise politique, voici l'un de ses habitants néo-millionaire. On ne serait pas surpris de retrouver très vite l'ami Marti sur tous les tournois phare du circuit européen.

Marti Roca de Torres Photo Vainqueur
Marti Roca de Torres (Espagne) 1 115 207 €

Runner up : Gianluca Speranza (Italie) 689 246 €
3e : Mathijs Jonkers (Pays-Bas) 476 585 €
4e : Robert Bickley (UK) 335 089 €
5e : Niall Farrell (UK) 239 639 € 
6e : Maria Ho (USA) 174 365 €
7e : Jack Salter (UK) 129 121 €
8e : Luis Rodriguez (Espagne) 97 344 €

529 inscriptions

Français ITM : 
20e : Clément Richez 33 337 €

Photo : WSOP.com

Douze joueurs, un seul bracelet, un seul million

- 8 novembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Les demi-finales sont prêtes
Event #11 : Main Event 10 350€ (Day 4)


Comme nous l'avions pressenti, les organisateurs ont saisi leur opportunité de terminer le Day 4 plus tôt que prévu. Vu le rythme ultra-rapide de la partie aujourd'hui (15 éliminations durant le premier niveau de 90 minutes, 7 le niveau suivant, etc), ils auraient eu tort de s'en priver.

Vlad Darie
Résultat : le gong a sonné avec 90 minutes d'avance, quelques minutes après la sortie de Vlad Darie (photo) en fin de Level 23, et il n'aura fallu que cinq niveaux (soit 7h30 de jeu) pour passer de 46 à 12 joueurs. Le pauvre Darie a floppé une quinte contre Niall Farrell : celui-ci ne disposait que d'un brelan floppé "seulement", mais a trouvé la doublette dont il avait besoin sur la rivière !

Les derniers éliminés du Day 4

Ils remportent 46 594 €
13e Vlad Darie (Roumanie)
14e Michal Mrakes (Tchéquie)

Ils remportent 37 862 €
15e Ante Varnica (Croatie)
16e Norbert Madaras (Hongrie)

Il remporte 31 337 €
17e Chi Zhang (UK)

Les demi-finales sont très belles

Qu'on se le dise : le Main Event de la première édition des WSOP-Europe organisée à Rozvadov a produit un casting de demi-finalistes en tous points exceptionnel. On y retrouve aussi bien des champions connus et reconnus que de potentiels futurs grands du poker. Vous en voulez une démonstration rapide ? OK, let's go.

Maria Ho
En tête du classement : Maria Ho. Presque dix années de présence sur le circuit, deux millions de dollars de gains en live, un bracelet manqué de peu en 2011, et deux très belles performances sur le Main Event parmi des milliers de joueurs : 38e puis 11e en 2007 et 2009. La californienne s'est emparée du chip-lead grâce à deux gros pots remportés contre le dernier français du tournoi, Clément Richez, ce dernier ayant ensuite du s'incliner en 20e place. Cette fois, c'est peut-être la bonne pour Maria. Mais auparavant, il lui faudra affronter des joueurs qui, eux, savent déjà ce que c'est de gagner un bracelet, ou plusieurs.

En premier lieu Kevin MacPhee, rien de moins que le tenant du titre sur les WSOP-Europe (il a gagné à Berlin il y a deux ans, la même ville où il a ship l'EPT en 2010). Niall Farrell est aussi de la partie, moins d'une semaine après avoir complété sa "Triple Crown" sur le Highroller 25K€ face à Antoine Saout, Sylvain Loosli et Benjamin Pollak.

Jack Salter
Jack Salter
, lui (photo), n'a jamais gagné de bracelet, mais sa carrière en live (entamée en 2010) n'en reste pas moins très lucrative, avec 6,3 millions de dollars de gains et de grosses finales Highroller sur tous les continents du poker. Marc MacDonnell, vous vous souvenez peut-être de lui : on a vu l'irlandais en finale du Winamax Poker Open en 2013 (il avait terminé 4e), et en finale de deux grosses boucheries WSOP en 2015 et 2017, ces deux perfs lui avaient rapporté 570,000$.

Au milieu de tous ces "gros pardessus" (comme dirait MIK22), on retrouve quelques joueurs aux palmarès live peu fournis. Des joueurs online ? Des amateurs en train de vivre le fameux "One time" d'une vie ? On pense ici à l'anglais Robert Bickley (75K$ de gains depuis 2013), le hollandais Mathijs Jonkers (8500$ à peine, collectés sur des épreuves amateur : bonjour le choc thermique !)

Marti Roca De Torres
Certains des seconds couteaux sont excitants. Je pense à Marti Roca De Torres l'espagnol a profité de deux coups de pouce incroyables du destin lors du Day 2 (un As-Roi qui bat As-Roi et élimine le français Alexandre Viard, puis un cooler de fou contre Ole Schemion) pour se propulser en tête. Deux jours plus tard, il est toujours de la partie, et remportera quoi qu'il arrive le plus gros gains de sa carrière, où l'on ne retrouve (en live) que 30K$ cumulés en dix résultats recensés sur Hendon Mob. De son côté, le roumain Andrei Boghean va chercher son premier titre majeur en live, après avoir accumulé 1,5 million de dollars de performances sur Internet. Le nom de Luis Rodriguez Cruz nous est inconnu, mais après vérification, il s'avère que l'espagnol fête le premier anniversaire de sa victoire sur le WPT de Nottingham (200,000£ d'un coup !) Aussi, impossible de ne pas citer Gianluca Speranza : l'italien est le colocataire et ami de longue d'un certain... Mustapha Kanit ! Etiqueté "vieux briscard", Speranza totalise 900,000$ de gains depuis 2007, et une impressionnante collection de finales un peu partout en Europe et à Las Vegas.

Andrei Boghean
Andrei Boghean

Le classement

Maria Ho (USA) 3,85 millions (96BB)
Niall Farrell (Ecosse) 3,575 m. (90BB)
Marti Roca De Torres (Espagne) 3,26 m. (82BB)
Robert Bickley (UK) 2,885 m. (72BB)
Stepan Osinovski (Russie) 2,36 m. (59BB)
Jack Salter (UK) 2,125 m. (43BB)
Luis Rodriguez (Espagne) 2,020 m. (50BB)
Andrei Boghean (Roumanie) 1,9 m. (48BB)
Mathis Jonkers (Pays-Bas) 1,85 m. (46BB)
Gianluca Speranza (Italie) 1,07 m. (27BB)
Kevin MacPhee (USA) 1,06 m. (27BB)
Marc MacDonnell (Irlande) 505 000 (13BB)

Blindes 20 000/40 000 ante 5 000

Niall Farrell
Niall Farrell

Les prix restants à distribuer

Vainqueur : 1 115 207 €
Runner up : 689 246 €
3e : 476 585 €
4e : 335 089 €
5e : 239 639 €
6e : 174 365 €
7e : 129 121 €
8e : 97 344 €

9e et 10e : 74 737 €
11e et 12e : 58 455 €

Rozvadov, t'es moche mais t'es sympa

Tables
C'est ainsi que se termine cette journée et, pour nous, ce voyage au beau milieu du no man's land tchèque. Nous allons suivre les deux dernières journées du Main Event de la même manière que vous : sur le streaming officiel (vous retrouverez tout de même ici un article final consacré au vainqueur, dont on connaîtra l'identité vendredi soir).

Nous espérons que ces neuf jours d'articles et photos vous ont plu. Nous, en tout cas, nous avons passé un bon moment à Rozvadov - un meilleur moment qu'escompté ? L'action aux tables nous a amplement comblé, avec notamment des finales Highroller mémorables. Si ce que nous avons pu voir à l'extérieur du casino (c'est à dire : rien) correspondait malheureusement à ce que à quoi on s'attendait, il convient de souligner que les équipes du Kings Casino ont absolument tout fait pour que, une fois à l'intérieur, joueurs comme journalistes passent le meilleur moment possible dans un confort optimal. Oui : les organisateurs ont envie qu'on revienne, et si les bruits de couloirs que j'ai entendus cette semaine sont vrais, d'autres éditions des WSOP-Europe seront organisées ici, au milieu de nulle part, au cours des trois (ou cinq ?) années à venir.

Parkin
Qui sait ? Peut-être que Rovzadov est promise à un destin similaire à celui de Las Vegas, cet ancienne aire de repos au milieu du désert entre l'Arizona et la Californie. Avant cela, pour que Rovzadov devienne la Ville du Vice européenne, il faudra tout de même que le père Léon (le big boss des lieux) construise un aéroport, histoire d'éviter de se taper 80 minutes de trajet depuis Prague ou Nuremberg (et encore, ça dure 80 minutes seulement parce que les chauffeurs sont des fous dangereux roulant à 180km/h et pilant régulièrement devant les camions en train de doubler, ce qui a plusieurs fois failli provoquer un infarctus chez l'auteur de ces lignes)

Et puis, tant qu'on y est, il faudra aussi construire une piste de bowling, un In-N-Out Burger, des centre commerciaux avec plein de trucs en solde, des piscines partout, une belle montagne avec de la roche rouge, des hôtels en forme de pyramide ou de Tour Eiffel, et un Vieux Rozvadov Downtown avec des casinos vieillots mais charmants. Faudra aussi qu'il ramène du soleil, par la même occasion, et le compte sera bon.

En attendant le prochain reportage, je vous souhaite bonne chance sur le Winamax Circus !

Benjo

Un flip pas clément

- 8 novembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Clément Richez est éliminé en 20e place (31 377 €)
Event #11 : Main Event 10 350€ (Day 4)


Clément Richez OUT
Après les deux coups terribles perdus contre Maria Ho et racontés dans l'article précédent, Clément Richez a disposé de vingt minutes de pause pour se recomposer, puis le combat a repris, sur une des deux tables non-TV cette fois. Après avoir passé une bonne trentaine de minutes à jeter ses poubelles, il ne reste plus que 6BB à Clément lorsqu'il soulève de grosse blinde une paire de 3.

Cela fera l'affaire, après une relance de Vlad Darie au bouton. Ce dernier paie aussitôt, forcément, c'est pas cher, même lorsque l'on a ouvert avec J8.

Le flop tombe As-5-2. So far, so good, Clément dispose même d'un tirage nuts.

Turn : un 8. Ca se complique très fortement.

Rivière : un 6, la dernière carte que verra Clément Richez sur ce Main Event des WSOP Europe 2017.

Clément Richez
A chaud, celui qui n'a que récemment commencé à disputer fréquemment des tournois live (Clément est plutôt un joueur de cash-game), le dernier français de ce tournoi admet que son gros bluff avec Dame-10 une heure plus tôt était une "connerie ! J'ai le seum. Mais bon. Là tout de suite, j'ai envie de rentrer et de grind. Je ne sais pas quel sera mon prochain voyage poker."

"Prague, sûrement", propose son partner in crime Benjamin Chalot, faisant référence aux grosses séries de tournois clotûront généralement l'année calendaire dans la capitale tchèque. Cela tombe bien, car on y sera aussi : au plaisir de vous revoir perfer, les mecs !

Après la sortie de Clément, les éliminations ont continué à rythme rapide, n'épargnant pas les têtes de série. On fait le point :

Ils remportent 31 337 €
18e Kristen Bicknell (Canada)
19e Andrey Demidov (Russie)
20e Clément Richez (France)
21e Stoyan Obreshkov (Bulgarie)

Il reste théoriquement trois heures à jouer ce soir,(deux niveaux entiers) mais il n'est pas sûr qu'elles restent au programme du Day 4. Après tout, il reste aux organisateurs deux journées entières pour passer ensuite de 17 joueurs au vainqueur ! Si l'on respectait l'agenda théorique du Day 4, ma théorie est qu'il resterait entre 10 et 12 joueurs à minuit ce soir.

Clément vise trop Ho

- 8 novembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Event #11 : Main Event 10 350€ (Day 4)

Euphémisme : le Level 21 fut catastrophique pour Clément Richez, le français s'étant embarqué dans deux belles galères avec Maria Ho. Vous en avez peut-être été témoin sur le stream...

Clément Richez
Après avoir vu le flop en position avec un joli K10, Clément floppe un tirage ventral et tente un vol après avoir vu Maria et Kristen Bicknell checker. Forte d'une Quinte Flush Royale potentielle (on met toujours les majuscules pour la plus belle main du poker), Mariah reste en place et trouve les nuts sur le turn. Clément va perdre encore un peu de jetons, mais il faut lui donner du crédit pour son incroyable décision rivière : alors qu'il vient de trouver la main qu'il cherchait, la quinte, il... refuse le value-bet après un dernier check de Maria Ho ! Bravo.

Clément aurait donc pu perdre plus... Mais il donnera malheureusement des jetons supplémentaires à l'américaine juste avant la fin du niveau.

Clément Richez
Cette fois, Clément défend sa BB face à une relance de Maria, toujours avec une brodway suitée. Le flop est checké : Clément tente une mise après avoir trouvé un double tirage sur le turn. C'est sur la rivière qu'il perdra gros, optant pour un overbet à 350,000 (dans un pot de 250,000 !) avec juste une paire trouvée sur la rivière. Son timing ne pouvait pas être plus désastreux : certes, Maria Ho est loin d'être max avec ses deux paires, mais elle n'est pas non plus en position pour abandonner.

Après ces deux mains terribles, Clément part en pause avec une dizaine de blindes restantes pour entamer le niveau 12,000/24,000, ante 4,000. Pendant ce temps, Maria Ho s'empare du sceptre de chip-leader !

Il reste toujours 21 joueurs après la sortie de Rainer Kempe en 22e place.

Clément de retour sous les spotlights

- 8 novembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Le français en table TV avec Kristen, Maria, Rainer, Vlad et les autres
Event #11 : Main Event 10 350€ (Day 4)


Table TV milieu Day 4
Après le tirage des positions autour des trois dernières tables, les producteurs du streaming ont eu un choix facile pour déterminer laquelle serait expediée sur le podium télévisée : en table 40, on retrouvait les deux dernières joueuses du tournoi, aussi talentueuses que populaires : Maria Ho et Kristen Bicknell. Notre français Clément Richez ayant tiré une place entre ces deux terreurs, vous pouvez donc dès à présent l'observer sur le streaming en vous rendant sur le site officiel des World Series of Poker. Comme annoncé auparavant, la partie est diffusée avec trente minutes de décalage, mais la contrepartie est que vous pouvez voir les cartes de tous les joueurs !

Voici les positions à la reprise de la partie, avec 70 minutes restantes dans le Level 21 :

1/ Ante Varnica (Croatie) 697 000 (25BB)
2/ Rainer Kempe (Allemagne) 1,127 m. (56BB)
3/ Chi Zhang (UK) 1,292 m. (65BB)
4/ Vlad Darie (Roumanie) 555 000 (28BB)
5/ Kristen Bicknell (Canada) 1,013 m. (51BB)
6/ Clément Richez (France) 1,012 m. (51BB)
7/ Andrei Boghean (Roumanie) 2,176 m. (109BB)
8/ Maria Ho (USA) 743 000 (37BB)


Ces positions ne sont plus d'actualité, puisque - décidément - nous avons assisté à trois éliminations supplémentaires depuis mon dernier article, faisant chuter le compteur à 21 joueurs restants :

22e : SURPRISE ! On ne souhaite pas spoiler.
23e : Ramin Hajiyev (Azerbaïdjan) 31 377 €
24e : Anthony Zinno (USA) 31 377 €


Blindes 10 000 / 20 000 ante 3 000
Tapis moyen 1,25 m. (62BB)
Prix assuré 31 377 €