masquer le menu

Un Highroller Wina-free

- 30 novembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Davidi Kitai éliminé en huitième place (17 000 €)
Event #21 : High Roller 2 500 € (Finale)


Pierre Calamusa et Davidi Kitai
Pierrot et Dav en des temps meilleurs

Dans l'épreuve la plus chère de l'édition 2017 du WSOP Circuit Paris, le livre d'or du Team Winamax ne s'agrémentera pas d'une nouvelle page prestigieuse. Tout au plus une note en bas de page : Davidi Kitai a suivi Pierre Calamusa vers la sortie, après que son As-Dame se soit heurté au As-Roi du chip-leader Alexandre Réard.

"J'ai 15BB au moment d'open shove, explique Davidi. J'avais commencé la finale avec 1,4 million. Je suis tombé à 1,2 million, puis je n'ai plus joué aucune main. J'attendais qu'on passe en 6-max, mais les short-stacks ont fait tapis une bonne trentaine de fois sans que jamais personne ne saute. Je suis content de shove avec As-Dame. Mais Alex est de BB avec AK."

Pour l'anecdote, Davidi s'améliorera sur le flop avec l'apparition d'une Dame, mais le board totalisera trois carreaux (deux au flop, le dernier sur la rivière) pour donner la gagne à la meilleure main de départ, et augmenter un peu plus le tapis de Réard, qui a fortement augmenté la cadence sur cette finale après un départ en retrait.

Tandis que LeVietF0u lorgne déjà sur le Main Event (s'étant inscrit sur le Day 1C, programmé vendredi de 10h à 18h), le périple parisien de Kitbul s'achève : on le retrouvera au rendez-vous des highrollers du prochain PS Championship de Prague, qui débutera d'ici dix jours à peine. Don't stop believing !

Alexandre Réard
Alexandre Réard : plus que jamais favori

Pierre qui full n'amasse pas mousse

- 30 novembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Pierre Calamusa éliminé en neuvième place (13 000 €)
Event #21 : High Roller 2 500 € (Finale)


Pierre Calamusa
La première élimination de la finale est survenue une dizaine de minutes avant la fin du premier niveau d'une heure. Elle ampute les espoirs du Team Winamax de moitié : Pierre Calamusa devra en effet se contenter d'une place d'honneur après un coup difficile à éviter.

J'étais encore en train de vous raconter le début de la finale lorsque le drame est survenu. Ce sont donc deux des finalistes qui ont rempli les trous.

Johan Guilbert : "J'ai 'New York backraise' avec une paire de 7 contre Pierre. Bon, j'ai montré qu'un seul 7, mais je te le dis à toi, j'avais deux 7. Alex Réard relance, je call, et Pierre squeeze. Quand c'est revenu à moi, j'ai fait tapis, et il a passé."

Davidi Kitai : "Ce coup a fait perdre 250 000 à Pierre. Derrière, il relance, je paie, la BB aussi. Flop 6-6-4. Il c-bet, je passe, la BB check/call. Turn : encore un 6, qui ouvre un tirage couleur. Pierre mise, il est encore payé. Rivière : un 2 qui complète la couleur. La BB check une dernière fois. Pierre fait tapis, c'est payé."

Les jeux ? Une solide paire de 10 chez Pierre, mais malheureusement pas de taille contre le As-6 du joueur en grosse blinde. Full contre carré, rien que ça ! Commentaire du VietFou après coup : "Je me suis bien value cut." Cette finale frustrante lui rapporte tout de même 13 000 euros.

Après une pause, les huit joueurs restants vont se rassoir aux blindes 15 000/30 000. La meilleure affaire de ce début de partie est réalisée par Yoh Viral : short-stack à l'entame du match avec 167 000, le résident maltais affiche désormais un stack de 1,15 million.

 

Ils n'ont pas l'air pressés

- 30 novembre 2017 - Par Benjo DiMeo

La finale débute (enfin)
Event #21 : High Roller 2 500 €


Finale Highroller
L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Voilà une maxime usée qui ne s'applique absolument pas à la table finale du jour au Cercle Clichy-Montmartre. Le coup d'envoi de la conclusion du Highroller à 2 500 euros a en effet été programmée à 18 heures, autant dire à une heure où même les joueurs de poker les plus fâchés avec leur réveil ont quitté la position horizontale. Il faut dire qu'avec un Day 2 s'étant terminé aux alentours de quatre heures du matin, il eût été cruel d'ordonner la reprise de la partie avant la tombée de la nuit.

Et malgré ce coup d'envoi garantissant plus ou moins que le vainqueur ne sera pas connu avant très, très tard, personne ne semblait véritablement pressé au moment où l'horloge pointa sur 18 heures. Un par un, chacun des neuf finalistes sont montés à l'étage du CCM pour se faire tirer le portrait par le photographe attitré du cercle. Puis, quand le process fut achevé, vient l'heure de la photo de groupes. Ce n'est qu'à 19 heures que les prétendants au titre ont pu enfin sortir les jetons des sacs, et reprendre la partie.

Finale Highroller
Cette nonchalance d'avant-match ne s'est pas tue une fois les cartes distribuées : durant la première demi-heure de jeu, peu de flops ont été vus, et ce sont surtout les short-stacks qui ont fait l'animation, avec notamment un Johan Guilbert envoyant tapis à plusieurs reprises sans se faire payer, avant de double-up proprement dit avec une paire de Dames en main. Son voisin de droite Oliver Dahan avait ouvert en début de parole avec Roi-Dame, et a payé les 302 000 supplémentaires (13BB) demandés par le résident maltais. Après un board A-9-4-10-9, Guilbert pour célébrer : il s'était sorti de la zone rouge en un rien de temps.

Guilbert Calamusa Kitai
Guilbert / Calamusa / Kitai : la tribune VIP


Les gros tapis, eux, semblent rester en retrait, à l'image du plus gros d'entre eux, Alexandre Réard. L'apparente passivité de Réard a motivé Davidi Kitai a sortir une petite pique amicale entre deux coups : "C'est sympa d'être venu quand même, Alex !" Le parisien a été plus actif sur son iPad qu'avec ses jetons durant les premiers tours de jeu. Aux côtés de Davidi, ce sont Pierre Calamusa et Johan Guilbert qui monopolisent la parole, tendant de décoincer le début de partie avec quelques vannes et anecdotes. Mais l'on n'oublie pas d'être fairplay. Ainsi, Guilbert n'a pas tardé à prévenir Pierre que ce dernier rendait ses cartes un poil trop visibles lorsqu'il les soulevait avant le flop. "Merde", a réagi Pierre. "Si ça se trouve, je me fais scammer depuis des années !"

Kalfon
Un joueur m'intrigue véritablement en ce début de partie : Mikaël Ifergan. Avec sa barbe taillée avec soin et son béret Kangol, il me semble improbable que sa ressemblance avec un certain révolutionnaire cubain soit uniquement due au hasard. J'ai vu Mikaël prendre un bon pot à son voisin Franck Kalfon grâce à une salve de mises sur un board 7655. Kalfon a fini par abandonner sur le turn.

Pierre et Davidi sont en finale !

- 30 novembre 2017 - Par Flegmatic

Event #21 : High Roller 2 500 € (Fin du Day 2)
Davidi Kitai et Pierre Calamusa sont parmi les neuf finalistes
Alexandre Reard est large chipleader

VietF0u - Davidi Fin Day 2

Vous vous souvenez quand, au milieu de ce Day 2, on vous annonçait une fin de journée aux alentours de six heures du matin, ajoutant que, de toute façon, le chiffre de neuf joueurs restants ne pourrait pas être atteint ? Eh bien nous ne pouvions pas avoir plus tort. Puisque non seulement ce deuxième jour d'échauffourées s'est terminé aux alentours de 4 heures du matin "seulement", mais en plus avec le casting des neuf finalistes déjà couché noir sur blanc. Cerise sur la pile de jetons, autour de cette dernière table prendront place deux membres du Team Winamax, Davidi Kitai et Pierre Calamusa.

Pierre Calamusa Fin Day 2

Pour LeVietF0u, cette journée s'est jouée en trois temps. "J'ai eu pas mal de réussite au début, avoue le Grenoblois, qui est allé récupéré pas mal de jetons du côté du chipleader Ali Daheret j'ai poursuivi jusqu'à la bulle, où je suis monté à 800 000. Ensuite je n'ai plus touché de jeu, je me suis laissé mourir jusqu'à 500 000. Et à la fin j'ai gagné un flip." Un dernier lancer de pièce remporté contre Sonny Franco avec As-Roi contre la paire de 5 du Petit Prince de Marrakech (10e, 10 000 €), pour mettre un point final à ce Day 2 et empaqueter un million de jetons, tout rond. Voilà qui est rondement mené.

Chez Kitbul, la stratégie mise en place à une nouvelle fois fonctionné à la perfection. "J'avais décidé de jouer low variance, explique le Génie, et dans l'ensemble j'ai bien run. Et puis surtout, la grosse nouveauté, c'est que j'ai gagné la grande majorité de mes coups à tapis préflop, dont quatre fois avec As-Roi depuis le début de tournoi. J'ai dû bust d'environ 80% de mes tournois live avec cette main, et là j'ai passé deux flips, une fois contre Roi-Valet et même contre deux As. Je crois qu'il y a quelque chose qui a tourné." S'il y a quelque chose qui ne tourne pas en revanche, c'est la réussite du Belge sur ce High Roller des WSOP-Circuit, sur lequel il signe un retentissant back to back en finale qui force le respect. Et cette année, Dav' ne démarrera pas dans la peau du short stack de service, mais avec 1,45 million de jetons, lui offrant le troisième tapis parmi les neuf finalistes. De quoi parachever un tournoi quoi qu'il arrive réussi pour le Team W, qui a glissé quatre de ses cinq représentants dans les 35 places payées, Guillaume Diaz et Romain Lewis terminant respectivement 32e (4 500 €) et 20e (6 000 €), quand Ivan Deyra est le seul à avoir trébuché avant l'ITM.

Alexandre Reard CL

Néanmoins, entre nos Pros et la bague de Champion assortis des 135 000 € à la gagne se dresse celui qui a joué aujourd'hui le rôle de véritable rouleau compresseur, écrasant sur son passage tout ce qui osait bouger le moindre jeton : Alexandre Reard. Le Francilien n'a cessé de faire croître son tapis tout au long de ce Day 2, laissant derrière lui une longue traîne de joueurs éliminés, leurs espoirs anéantis. Les derniers en date ? Mehdi Mouhoubi (12e, 8 000 €) sur un coin flip gagné avec une paire de 9 contre As-Dame, puis Karim Lehoussine (11e, 10 000 €), dont le A3 n'a pas tenu contre un KJ qui a fini par faire brelan. Résultat des courses, Alex abordera cette table finale avec l'habit d'immense favori, assis devant un stack de 3,74 millions, soit plus de trois fois la moyenne, et plus de deux fois le tapis de son poursuivant direct, Olivier Dahan, pointé à 1,6 million. Autant dire que, demain à partir de 18 heures, le nouveau membre du Team Unibet sera clairement l'homme à abattre. Pas sûr que cela le dérange beaucoup.

Yoh_Viral

Mais que ces trois têtes de gondole du poker francophone ne viennent pas nous faire oublier les autres joueurs qui auront la chance d'en découdre pour le titre. Malheureusement pour eux, les deux autres visages connus de nos services, Johan Guilbert et Franck Kalfon, seront aussi les deux plus petits tapis, avec respectivement 8 et 19 blindes, pour moins de dix minutes - avant que l'on ne passe au niveau suivant. Enfin, peu d'infos à vous offir du côté de Samy OuellaniMikaël Ifergan et Baptiste Carteau, si ce n'est que le meilleur résultat live du premier est une 13e place sur un High Roller à 10 000 € en décembre dernier à Prague bonne pour 54 000 €, que le deuxième a fait 5e du DreamStack ici-même début octobre pour un peu plus de 10 000 € et que le troisième compte moins de 2 700 € de gains en tournoi live.

Vous voici avec toutes les clés en main pour aborder une table finale que l'on espère la plus joyeuse possible pour le Team Winamax. Je vous quitte avec une dernière salve de chiffres et vous donne rendez-vous à partir de 18 heures pour suivre tout cela. Il est plus que temps d'aller se coucher !

Le casting de la table finale

1/ Alexandre Reard 3 740 000
2/ Baptiste Carteau 737 000
3/ Oliver Dahan 1 600 000
4/ Johan Guilbert 167 000
5/ Pierre Calamusa (Team Winamax) 1 000 000
6/ Davidi Kitai (Team Winamax) 1 450 000

7/ Franck Kalfon 394 000
8/ Mikaël Ifergan 800 000
9/ Samy Ouellani 1 231 000

Blindes : 10 000 / 20 000, ante 3 000 (pendant 9 minutes)
Tapis moyen : 1 240 000

Échelle des gains

Vainqueur : 135 000 €
Runner up : 95 750 €
3e : 71 000 €
4e : 51 000 €
5e : 38 000 €
6e : 29 000 €
7e : 22 500 €
8e : 17 000 €
9e : 13 000 €

Ali : baba

- 30 novembre 2017 - Par Flegmatic

Event #21 : High Roller 2 500 € (Day 2)
Ali Daher éliminé en 13e position pour 8 000 €

Ali Daher

Il a été l'animateur numéro 1 du début de ce Day 2, avant de s'éteindre progressivement à mesure que la hateur de son tapis poursuivait une descente qui semblait inexorable. Le fabuleux parcours d'Ali Daher, chipleader au terme du Day 1 - rappelons-le une dernière fois -, a ainsi pris fin à une très belle 13e place, qui lui rapporte 8 000 €.

Le dernier coup joué par le vétéran de ce tournoi n'est pas franchement à la hauteur des moves assez improbables qu'il nous a montré ces dernières heures : un banal lancer de pièce pour ses derniers 300 000 jetons (soit quinze blindes) perdu avec une paire de 5 contre le As-Roi de Davidi Kitai. "C'est venu Roi, Roi, détaille le Génie. J'étais presque pour lui." "Toute la table était pour lui frère !," surenchérit Pïerre Calamusa

Davidi Kitai

Il faut dire qu'avec son profil on ne peut plus atypique, pouvant le pousser à quelques coups d'éclats autant qu'à de belles livraisons, Ali Daher aurait fait figure d'invité surprise autant que de trouble-fête autour d'une table finale dont il ne verra donc pas la couleur. Dommage pour le spectacle, tant mieux pour notre Belge préféré qui grimpe, tout sourire, à 1,45 million de jetons.

Tableau de bord
12 joueurs restants (sur 279 inscriptions)
Blindes : 10 000 / 20 000, ante 3 000
Tapis moyen : 292 583
Prix assuré : 8 000 €