masquer le menu

Ils méritaient tous les deux de gagner

- 5 décembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Au terme d'un match impossible à finir, long de 150 minutes, c'est la chance qui a départagé deux excellents joueurs : Pierre Merlin est éliminé en 2e place
Marius Conan remporte le WSOP Circuit Paris 2017 au Cercle Clichy-Montmartre
Event #25 : Main Event 1 500 € (Finale)


HU final
Place Clichy, 4 heures 42. Pierre Merlin est au bouton et annonce "all-in", pour 6,775 millions. Cela représente un peu plus de huit blindes. En face, Marius Conan jette un coup d'oeil vers son frère et son papa, debout derrière le cordon rouge, et éclate de rire. Merlin fait de même. L'ensemble du duel fut très détendu, disputé entre deux joueurs ne se connaissant guère mais respectant le niveau de jeu de chacun, face à un public où les supporters de l'un et de l'autre se connaissaient tous, formant une joyeuse famille que l'adversité n'a pas divisée.

Finalement, Conan annonce son intention en balançant nonchalament un unique jeton derrière la ligne de démarcation. C'est payé !

Les jeux sont retournés, le public se rapproche, les photographes arment leur boîtier, Veunstyle rapproche sa caméra diffusant en direct les images sur le Facebook du ClubPoker :

Q8 chez Merlin.
Q10 chez Conan, qui est donc en position pour, enfin, terminer ce duel qui a commencé deux heures et trente minutes plus tôt.

Le croupier retourne un flop 7710. Parfait pour la main de Conan. "Ca sent la fin", commence Veunstyle à chaud.

HU final
Le turn est retourné : un A. Cette fois, c'est vraiment fini : aucune rivière ne pourra changer les positions établies : le Main Event du WSOP Circuit Paris 2017 s'achevait par la victoire de Marius Conan. Sa troisième, déjà, sur le circuit live, à l'âge tendre de 19 ans.

Une dernière main somme toute anecdotique, tant la progression rapide des blindes (30 minutes par niveau durant le heads-up) a accentué le facteur chance, mais de toute manière, il en aurait été ainsi quelle que soit la structure : quand de très bons joueurs de poker s'affrontent en duel, sans commettre d'erreurs, en jouant une partition parfaite ou presque, c'est plus souvent que jamais la chance qui vient les départager, cette chance qui vient se rappeler au bon souvenir de joueurs qui passent leur vie à essayer de l'écarter de l'équation.

Ainsi, même si cette soirée appartient à Marius Conan, même si c'est son nom qui restera gravé au sommet du classement de l'épreuve dans les livres d'histoire du poker, j'espère que la dite histoire laissera un peu de place à Pierre Merlin : il méritait tout autant de gagner que son adversaire.

HU final
Malgré les enjeux, le dernier duel du WSOP Circuit 2017 fut resté très décontracté


Car avant cette ultime main, c'est à un duel aussi long que passionnant auquel nous avons pu assister : 150 minutes, montre en main, remplies de rebondissements, de passages de témoins, de moves énormes sur la rivière, de tank folds, de décisions compliquées. Chacun des deux joueurs a eu sa chance, chacun des joueurs a eu l'occasion d'achever son adversaire sur un coup à tapis, chaque joueur est passé devant avant de retomber, puis de repasser devant.

HU final
Dans un tournoi, il ne peut en rester qu'un. Que cela n'enlève rien au mérite de celui qui a perdu le combat de boxe ! D'autant que le perdant en question est arrivé fortement mal en point au Cercle Clichy-Montmartre en début de soirée : Pierre Merlin possédait en effet le plus petit tapis parmi les neuf finalistes. Huit blindes à peine, alors que son voisin de gauche Florian Duta en possédait 170. Au final, le roumain s'inclinera en troisième place, laissant Merlin attaquer le duel avec un tapis autrement plus conséquent, ayant remporté un nombre incalculable de coups à tapis tout au long de la finale.

"Quand je suis arrivé, je n'avais pas perdu dans ma tête", nous expliquera Merlin après la finale. "Je voulais gagner. J'ai eu beaucoup de chance dans l'ensemble, j'ai gagné tous mes coups à tapis, cela m'a un peu rappelé la finale du Winamax Poker Tour [remportée par Merlin en 2014]. Je la voulais cette bague ! Mais Marius a été très, très solide tout au long de la finale." Trois ans après la victoire qui l'a révélée aux yeux du public, Merlin se contente d'une seconde place, la même qu'il a décrochée début novembre lors du Barrière Poker Tour de Deauville. Elle lui rapporte tout de même 135 000 euros, autrement dit le plus gros gain de sa carrière en live. La bague, elle, devra attendre...

HU final
Nombreux maux de tête pour Pierre Merlin tout au long du duel, qui a du abandonner à de nombreux reprises face aux mises de Marius Conan. Morceaux choisis : "Tu me donnes mal au crâne !", "Tu m'en as fait folder, des mains !", etc.