masquer le menu

Bague to bague !

- 1 décembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Pour la deuxième fois consécutive, Ivan Deyra remporte l'épreuve de Heads Up du WSOP Circuit Paris
Troisième bague WSOP-C au total pour ValueMerguez !
Event #19 : WSOPC Heads-up Challenge 1 000 €


Ivan Deyra
Au terme d'un duel final long - plus de trois heures ! - mais au cours duquel il ne fut jamais véritablement mis en danger, Ivan Deyra a remporté jeudi au Cercle Clichy-Montmartre sa troisième bague WSOP Circuit sur l'épreuve de Heads Up. Autrement dit celle où il défendait son titre, un an presque jour pour jour après avoir battu Aurélien Guiglini lors de l'ultime duel de l'édition 2016 ! La statistique a de quoi donner le tournis : ValueMerguez est tout simplement invaincu en duel au CCM, ayant remporté un total de douze matchs en tête à tête au cours des deux éditions du WSOP Circuit Paris.

"J'aurais bien aimé gagner afin de prouver que le poker n'est qu'un jeu de chatte", a plaisanté son dernier adversaire Arnaud Peyroles, solide joueur amateur au passé de compétiteur aguerri dans le domaine des courses automobiles. "Je l'aurai fait bosser, au moins !" Avant d'ajouter, pointant du doigt vers un Ivan posant pour les photographes en compagnie du trophée et de ses deux dernières cartes : "Au moins, l'histoire retiendra qu'il a eu besoin d'une paire d'As pour gagner !"

Victoire !
C'est exact : au terme d'un long duel où très peu de grosses mains furent montrées au showdown, c'est avec la meilleure main de départ possible qu'Ivan a fini par porter l'estocade à Peyroles. En avance numérique depuis quelques temps, faisant face à un adversaire etouffé par un barrage de relances préflop et l'augmentation inexorable des blindes, Ivan s'est contenté de limper au bouton avec deux beaux As, et a eu le plaisir de voir Arnaud envoyer son tapis. Une décision logique lorsque l'on vient de trouver une paire de 7 avec seulement douze blindes en guise de tapis !

Le tableau révélé par le croupier n'a rien changé à l'affaire : il était deux heures et demie du matin, Ivan était déclaré champion WSOP Circuit. L'affaire fut loin d'être facile ("tous les heads up du tournoi ont été aussi différents que difficiles, j'ai du m'adapter à chaque fois", dira Ivan après coup), mais un observateur pourra argumenter que la bataille psychologique fut remportée à mi-chemin du match, après 90 minutes de partie, lorsqu'Ivan misa cher en value sur la rivière d'un board As-Roi-6-Dame-Valet. Peyroles l'a payé avec deux paires As-Valet, mais Ivan était max avec son Roi-Dix. A partir de ce moment, le (long) round d'observation était terminé : Ivan allait enclencher la seconde, et ne plus jamais relacher la pression.

Heads up final
Les deux joueurs avaient entamé le match avec une profondeur de tapis accrue, comparé aux tours de jeu précédents : 160 blindes chacun, et des niveaux de 20 minutes. Forcément, le début de la partie vit chacun des deux joueurs prendre leurs précautions. "On s'est pas mal observés durant les premiers niveaux. J'ai remarqué qu'il n'envoyait jamais de 3-bet, donc on jouait beaucoup post-flop. J'ai fait quelques bluffs qui n'ont pas marché, lorsque je suis tombé contre le top de sa range." Après la quinte gagnante décrite ci-dessus, la tonalité du match s'est dessinée pour de bon : désormais en tête, Ivan a augmenté sa fréquence de 3-bets préflop, s'est mis à accumuler les petits pots avec des relances ou c-bets, et a lentement grignoté son adversaire jusqu'à la main finale.

Ivan Deyra
"Dans l'ensemble, j'ai vécu un tournoi assez similaire à l'an passé : des adversaires tous compliqués, et aucun match qui ne ressemblait à l'autre. Sur chacun des duels, je me suis retrouvé derrière en jetons à un moment ou un autre. Cette année, je suis tombé à 8BB durant le second tour, puis j'ai du battre Arthur Conan et Yoh Viral. Contre Yoh, c'est là qu'il a fallu sortir les moves les plus élaborés. Giuseppe Zarbo n'a pas été facile à jouer et contre Arnaud, j'ai du m'armer de patience. Contre un joueur aussi solide, on tombe souvent dans le piège de vouloir tenter un move un peu dégueulasse pour finir plus vite. Ca aurait pu m'arriver !"

Victoire !
Avec cette victoire face à 63 joueurs, Ivan remporte un prix certes enviable (23 500€), mais pas spectaculaire au regard des sommes qu'il engage régulièrement en ligne et sur le circuit pro. Non, la vraie valeur de ce titre est avant tout symbolique. Car on le sait, aucun pro ne court après des titres en MTT sans attacher d'importance aux symboles : "Un back to back, c'est incroyable. Un heads up, c'est tellement aléatoire : même si tu as beaucoup d'edge, tu n'es censé gagner que 60% du temps, ou quelque chose comme ça. Et là, j'en gagne douze de suite en un an ! C'est ouf."

Au lendemain de l'annonce de l'accession d'Adrian Mateos Diaz à la place de numéro 1 mondial, et avant d'attaquer le Main Event du WSOP Circuit Paris (les Day 1C et 1D seront joués around the clock vendredi), Ivan Deyra confirme l'excellente forme actuelle du Team Winamax, et franchit dans la foulée la barre des 500,000$ de gains en live en ajoutant une troisième bague de champion WSOP-C à ses doigts... en un an seulement. A ce rythme, il se pourrait bien qu'il ne lui reste un jour plus de place pour toutes les enfiler !

Ivan et Yoh Viral
A la table voisine de celle d'Ivan, Johan Guilbert a du s'incliner en quatrième place sur le Highroller après une épatante prestation de short-stack.

Baptiste Carteau
Peu après la victoire de ValueMerguez, l'intouchable Alexandre Réard devait s'avouer vaincu lors du duel final de l'épreuve, face à un joueur de cash-game inconnu de nos services mais ayant démontré un indéniable talent en tournoi : Baptiste Carteau. Pour son quatrième résultat en MTT live (et son premier depuis 2013 !), le jeune grinder remporter 135 000 euros !