masquer le menu
Jours :Tournois Annexes
Main Event :123Finale
Online Event :Finale
Affichage : Plus ancienPlus récent

La bague au doigt pour Ivan Deyra

- 26 novembre 2016 - Par Benjo DiMeo

ValueMerguez remporte l'épreuve de Heads Up du WSOP Circuit Paris
 

Photo officielle : Keith Leung

Au terme de cent minutes d'un duel âpre, tendu mais en grande partie à sens unique, Ivan Deyra a remporté son premier titre du WSOP Circuit face à Aurélien Guiglini. Le jeune joueur de 22 ans, habitué des victoires et tables finales en ligne sur Winamax, voit une superbe année live (avec notamment un quasi sans faute sur le circuit EPT : un seul Main Event non-cashé !) culminer par une victoire de prestige face à un field réduit (64 joueurs) mais relevé dans un format considéré comme beaucoup comme l'une des plus difficiles du poker : le heads-up.

Dans les faits, le mano a mano entre ces deux joueurs bien connus des habitués de Winamax s'est déroulé en deux actes distincts, inégaux en durée et séparés par un énorme coup joué à tapis avant le flop joué après vingt minutes de jeu seulement - un coin-flip As-Dame/99 remporté par Deyra qui le placa en situation très favorable quasiment d'entrée de jeu. Tombé à trente blindes mais encore en possession d'une arme cruciale - une réserve infinie de patience et de ténacité - Guignol allait passer les 80 minutes suivantes à batailler ferme avec peu de jetons, mais sans jamais parvenir à renverser la vapeur et remettre Deyra en danger. Ce dernier nous a offert au passage une jolie démonstration de son talent, multipliant les check/raises en bluff et autres overbets rivière pour grignoter petit à petit les jetons de Guignol qui, une fois tombé à dix blindes, joua son va-tout avec un K5 poussé au bouton. Mauvais timing : Ivan avait trouvé les Rois de grosse blinde.
 

Photo officielle : Keith Leung

"J'étais content de pouvoir prendre l'avantage dès le début, car je ne suis pas un expert du poker deep-stack", expliquera modestement le vainqueur après sa victoire. Il est vrai que le match avait débuté avec une structure exceptionnellement profonde : 1,6 million d'unités pour chaque joueur aux blindes 6,000/12,000. "Le coin-flip que l'on a joué est assez standard, je pense : avec sa paire de 9, il a raison de payer mon shove s'il estime que je peux 5-bet all-in avec des paires inférieures." La victoire d'Ivan fut célébrée à chaud par un rail composé de ses collocataires pour la semaine, dont Romain Lewis, l'ancien candidat Top Shark Alexis Bauby, Saber Harrazi, Derek Decamps (le grand frère de Florian) ou encore Jonathan Therme. "Ce qui est drôle, c'est que cette semaine, on a disputé un tournoi de Heads Up à l'appart avec tous les collocs, et je l'ai gagné en faisant plein de moves !"

En plus de l'original trophée reservé aux vainqueurs d'une étape WSOP Circuit (une bague dorée, histoire de changer des bracelets), Ivan Deyra remporte 23,500 euros. Pendant ce temps, les 11,500 euros gagnés par Aurélien Guiglini lui permettent de franchir le million de dollars de gains de carrière !
 

La photo d'avant-match

Le match aurait pu se terminer au bout de vingt minutes par la victoire de Guignol, mais les Dieux du Flip en ont décidé autrement

Un an après son premier vrai coup d'éclat en live (une très belle neuvième place sur l'EPT Prague), Ivan Deyra cimente son statut de grand espoir du circuit français