masquer le menu

Candidats à la finale

- 15 mars 2015 - Par Benjo DiMeo

Il reste deux heures à jouer en ce Day 2. La table finale qui paraissait si lointaine en début d’après-midi est maintenant à portée de main : seuls 34 joueurs peuvent encore y prétendre. 

Qui sont les ‘gros pardessus’ (expression copyright MIK.22) ? Deux joueurs se détachent nettement…

Miroslav Alilovic : cet ancien croupier a engrangé des milliers d’heures de vol dans les cercles Parisiens, d’abord avec le jeu de cartes en mains, puis avec les jetons, qui font de lui un joueur expérimenté dont il faut se méfier. Son palmarès récent n’est qu’une longue série de deep-runs. Dans ce WSOP Marocain, Miroslav possède actuellement 1,6 millions, soit presque quatre fois la moyenne !

Manuel Makiadi le talonne avec 1,2 millions. Une fortune récente : je viens à l’instant d’observer Manuel miser une tonne sur un trun 3746, se faire payer, puis faire tapis sur la rivière, un J. Son adversaire réfléchit TRES longtemps avant de payer. Manuel retourne les As : c’est la main gagnante !

Parmi les prétendants à la finale, on compte notre magicien préféré Pierre Merlin (avec peu de jetons cependant), Olivier Averso (même topo), Ricardo Manquant, ou encore le Lithuanie Matas Cimbolas.

Parmi les éliminés, mais payés : Toufik Ourini (45e), et le qualifié Winamax Yan Dany (photo - 42e)


Yan Dany

Dimanche, on conclut

C’est ainsi que ce reportage s’achève, pour ce soir en tout. Il se fait tard, et nous ne connaîtrons pas les finalistes que demain après-midi, et le vainqueur tard dans la soirée de dimanche !

Je compte bien être de retour au casino Es Saadi pour être aux premières loges mais, mais, mais... un autre tournoi me fait de l’oeil : un 6-max à 6000 Dirhams (560€) programmé à 14 heures. Le dernier tournoi ‘bague’ du festival. J’ai envie de toucher des cartes, cela fait tellement longtemps ! Un petit craquage financier au vu de ma bankroll, mais potentiellement une super expérience - je ne vous cache pas que les mains grand-guignolesques dont j’ai été témoin ces trois dernières jours ne sont pas étrangères à cette motivation de dernière minute ! Allez, je me déciderai au dernier moment.

WPT Vienne : O RLY et MIK.22 en route vers l’argent

- 15 mars 2015 - Par Benjo DiMeo

On vous l’a raconté, pour nos Top Shark, le Main Event des WSOP Marocains, c’est kaput. Mais pendant ce temps à Vienne, deux de leurs coéquipiers progressent dans l’étape World Poker Tour Autrichienne : Gaëlle Baumann et Michel Abécassis figurent parmi les 44 derniers joueurs au terme du second tour de la compétition, sur un total de 220 inscriptions. C’est un petit score pour un WPT (forcément, le calendrier est surchargé et les joueurs ne peuvent pas être partout, mais d’après nos confrères sur place, le field est plutôt relevé.)



27 joueurs seront payés : avec un tapis modeste de 63,000 (moins de 30BB), Gaëlle devra sûrement livrer quelques batailles pour atteindre l’argent. En revanche, avec 249,000 (100BB), Michel sans problème pourra endosser le rôle de l’agresseur.

Je ne dispose pas encore du classement officiel, mais il semblerait que Thomas Bichon soit encore de la partie. On connaît plutôt le Corse comme spécialiste des cash-games (malgré un titre WPT obtenu à Chypre), mais sa présence sur ce WPT s'explique facilement par le fait qu'il s'est installé à Vienne il y a quelques années.

Reprise de la partie dimanche après-midi : la finale est théoriquement prévue mardi, mais pourrait bien être prête beaucoup plus tôt que cela...

Photo : PokerNews.com

Top Shark, top fold

- 15 mars 2015 - Par Benjo DiMeo

A 16 heures a débuté l’avant-dernière épreuve ‘Ring’ du festival, le High-Roller. Une appellation un poil exagérée vu que le prix d’entrée est à peine plus élevé que celui du Main Event (1800€ contre 1350€), mais au moins, cela garantit une affluence relativement correcte : 81 inscriptions ont été enregistrées (dont 12 re-entry)

Autour des tables : des tonnes de regs Marocains et/ou des éliminés du Main Event : Jessy Marillaud, Isabel Baltazar, Bernard Guigon, Philippe Ktorza, Paul-François Tedeschi, Omar Lakhdari

C’est à la table de ce dernier qu’Adrien Guyon évolue. Notre Top Shark n’avait jamais joué contre le fantasque Marocain, et en prend plein les mirettes : « Il est arrivé il y a une heure, il a déjà 200,000 ! » [Le tapis de départ est de 30,000] « Sa première main, il est de BB, je m’apprête à relancer avec une paire de 4, il me dit ‘On relance pas ma BB’. Je mets 2,000, il envoie tapis 50,000 ! »

De son côté, Adrien a monté un stack de 45,000, plutôt confortable aux blindes 600/1,200… Et me raconte un très gros ‘laydown’ accompli il y a une heure de cela.

« Le coup se passe contre un joueur qui a autant de jetons que moi - on a 120,000 chacun, deux fois la moyenne à ce moment là. Il limp pour 1,000. Le hi-jack relance à 3,000. Je suis au bouton avec AJ, je paie, et l’autre joueur aussi. »

Flop QJ6, plutôt pas mal pour Adrien, c'est un euphémisme.

« Check du limpeur, le relanceur initial mise 5,500. Je paie, et le troisième joueur check/raise pour 16,000. Fold chez le relanceur. Je paie. »

Turn J. Adrien possède désormais un brelan.

« Là, mon adversaire check tout de suite. Bizarre. Je veux garder de l’équité, je checke aussi. »

La main d’Adrien s’améliore une troisième et dernière fois sur la rivière, un 4.

« Il checke encore. J’ai envie de gagner de l’argent, je mise un peu cher : 26,000. Il envoie tapis directement ! Je suis obligé de passer… A peu près sûr à 99% qu’il a floppé le brelan de 6. »

Sefrioui c'est fini

- 14 mars 2015 - Par Benjo DiMeo

« Tapis payé. » La croupière a volontairement baissé le ton pour annoncer la nouvelle au superviseur, afin de ne pas se retrouver avec cinquante joueurs et cent spectateurs se précipitant autour de la table (Meilleure citation de la journée, venant d’un livetard qu’un superviseur tentait vainement d’empêcher de franchir les barrière pour assister au premier coup à tapis de la bulle, survenu juste avant la pause : « Vas-y, j’tai donné trois recaves, laisse moi voir la bulle ! »)

Le tapis payé, c’est celui de Kamal Sefrioui (le gagnant du High-Roller du SISMIX), qui a poussé ses jetons en fin de parole : 49,000 unités, soit six blindes. Le payeur ? Abdel Nasser Omaïs. 

Les jeux seront retournés une fois que les cinq autres tables auront terminé la donne en cours :

A6 chez Kamal, derrière les jolies Dames QQ d’Abdel Nasser.

Le board K6JQ5 reste à l’avantage d’Abdel Nasser, confirmant Kamal Sefrioui comme bubble-boy de cette première édition du circuit WSOP au Maroc (En bonus, la deuxième meilleure citation de la journée : "Mouais, il a pas vraiment une tête de bubble-boy", signée d'un confrère et apprenti physionomiste ès-bullards)

La partie reprend à 53 joueurs restants, tous assurés de remporter un minimum de 25,000 Dirhams (2,500€ environ). 

La longue marche vers la table finale peut commencer...

A table

- 14 mars 2015 - Par Benjo DiMeo



Les éliminations se sont poursuivies au compte-gouttes durant le dernier niveau avant le dîner, mais le gong a sonné avant que l’on ne tombe au chiffre fatidique de 53 joueurs. 

On a bien failli franchir le cap, et le processus de main par main a été enclenché à la fin du niveau avec 54 joueurs restants. Parmi les joueurs ayant échoué aux portes de l'argent, on compte notre qualifié Winamax Julien 'Volume2', eliminé en 55e place.

Les joueurs sont en pause pour une heure, parmi lesquels quelques short-stacks pas rassurés, dont l'un de nos deux qualifiés Winamax encore en course, Yan Dany.