Winamax

La montée en puissance

- 8 juillet 2024 - Par Fausto

Quatre tauliers et un Team Pro Experience poinçonnent leur ticket pour le Day 3, en première classe.
Valentin Oberhauser monte l’un des plus gros tapis et emmène un large contingent de grinders bleus.
Le record d'affluence ne devrait pas tomber demain, mais même sans ça, ce tournoi sera grand
Main Event 10 000 $ (Fin du Day 2ABC)

Team Winamax
« Bah alors, je pensais que t’allais durer deux, trois jours, mais tu ne veux pas partir ! Ça sera toi bientôt toi le boss en fait » charrie Mustapha Kanit en voyant Renaud Gonon se faire une fois de plus une place de choix sur la photo finish. Le vainqueur de la Team Pro Experience continue son périple fou sur les tables du Main Event, escorté par un carré légendaire. Adrián Mateos, Romain Lewis, Mustapha Kanit et Kool Shen ont tous emballé un sac bien lourd de jetons. Les collègues auront à cœur de les imiter sur le deuxième Day 2 de ce lundi, mais une chose est sûre, le W arrivera en nombre et armé pour poursuivre sa conquête. Et notre délégation tricolore ? Elle est immense, diverse, talentueuse... et menée par un homme qui s’est presque emparé du chiplead du tournoi sur un coup lunaire : Valentin Oberhauser. On n'a toujours pas de chiffres définitifs (avec les 206 late-regs de ce premier Day 2, on en est à 9 493 entrées, 550 de moins que le record de 2023), on ne sait pas exactement combien de Français sont toujours du voyage, mais malgré tout, on commence à pouvoir dessiner les contours de ce Main Event.

Une máquina qui roule

Adrian Mateos
Adrián Mateos n’est pas du genre à être impressionné par les caméras. Suivi à la trace par l’équipe de Dans la tête d’un Pro depuis le Da 1, le Madrilène a joué toute la fin de soirée en table télévisée. De quoi régaler les viewers espagnols et, une fois de plus, faire l’étalage de ses moves offensifs et de sa science de la grind. "J’ai monté 330 000, de manière presque continuelle, sans jamais connaître une seule descente, résume le Madrilène au moment de mettre sa tonne de jetons dans le sac. Franchement, tout a bien fonctionné. J’ai été payé quand j’avais, les bluffs sont passés… Ah, oui, j’ai juste checké trois fois avec une quinte flush flopée, en espérant que mon adversaire me bluffe… Et il n’a pas bluffé". On lui pardonnera volontiers ce petit “miss-value”.

La maquina roule à grande vitesse et pour l’instant, rien ne semble pouvoir enrayer l’allure de l’Espagnol, qui avance avec toujours autant d’appétit et de détermination. ¡A por ellos!

Romain Lewis
Adrián mène un quatuor compact et généreusement doté en jetons. Romain Lewis était pourtant poussé dans ses retranchements après un 2-barrel raté face à Ben Yu. Une demi-heure plus tard, le champion WSOP s’était déjà refait la cerise. Un check/raise agressif de ce même Ben Yu avec 97 sur un board 9846 et Romain tient avec son brelan de 6 pour revenir dans les hauteurs, avec 175 000 jetons pour le Day 3.

Kanit
Tout en constance et en solidité, Bruno Lopes s’est construit une muraille de 240 000 jetons. Quant à Mustapha Kanit, il s’est fait une petite frayeur en tombant rapidement près des 30 000, pour mieux reprendre son envol. À force de bonnes values et de petits pots grattés, le Transalpin remonte un stack très satisfaisant de 140 500.

Une seule ombre au tableau, la sortie de Gaëlle Baumann. La Strasbourgeoise tenait pourtant un beau 160 000 jetons après un joli piège tendu avec quinte floppé. Retombé à 80 000 après "un gros hero-call raté", Gaëlle fait face à un open 3,5 BB d’un nit plutôt shortstack. La joueuse ouvre AK et raise 20 000 (sur 7 000) puis l’action s’emballe derrière : cold-call 20 000 du cut-off… et raise 75 000 au bouton. Fold de l’OR et Gaëlle ne parvient pas à se dépêtrer de sa main avec tout cet argent mort. Baumann se heurte à deux Rois et se retrouve ejectée de ce Main Event, à un petit quart d’heure de la fin de journée.

"Je vis un rêve"

Renaud
Avec les cadors du Team Winamax qualifiés pour le Day 3, on retrouve celui qui en fait également partie le temps de ces WSOP. On parle bien entendu de notre vainqueur Team Pro Experience, Renaud Gonon, qui met dans le sac autant de jetons qu'il avait emballé au Day 1, à savoir 105 000. Une sacrée perf’ pour ce joueur amateur dont le one time ne peut visiblement pas mieux se dérouler. “Je vis un rêve, c’est un truc de fou. Alors, certes, mon stack n’est pas énorme. Mais tant que t’es là, assis à ta chaise, avec tes jetons devant toi, tu prends ton pied. Très heureux, Renaud m’avoue avoir cependant vécu deux dernières heures bien compliquées. "Il faut que je fasse attention à ne pas sortir de mon tournoi lorsque je me prends une horreur ou perds un coup important, car c’est le genre de chose qui pourrait me couter cher. C’est le genre d’erreur que je fais online, mais que j’aimerais éviter de faire ici". Big GG !

Kaiser Oberhauser

Oberhauser
En attendant les chiffres officiels, on peut déjà tenter de placer un petit Valentin Oberhauser dans le Top 10 à l'issue de cette journée, avec un stack de 613 500 en sa possession, après avoir tutoyé la barre des 700k. Retrouvant toute une bande de grinders bien stackés après "le close-up and go home" de fin de journée, Florian Ribouchon, Samuel Bifarella et Marc Bougaret, Valou se fait bien charrier sur le "value bluff" qui lui a permis de monter énorme : "Ça va pas du tout cette main, tu veux faire fold un Valet, mais tu te fais payer par deuxième paire !", lui serine Samuel.

Florian me raconte le bet qu'il a fait avec Sylvain Loosli : "Chacun a pris un poulain, moi, j'ai John (Therme) et Sylvain a Valou (Oberhauser), même avec les stacks actuels, je m'estime favori vu comment Valou est fou." Marc y va de sa prévision sur le stack du chipleader du clan français à la bulle. "Tu fais fois 3 chaque jour, à mon avis, t'as 1,8 million ou t'as bust à la bulle !" Déjà, en les voyant ainsi réunis à débriefer la journée, un parfum de deep run se fait sentir. Les places payées sont encore loin mais la complicité dans l'aventure se dessine par petites touches entre ces joueurs qui ont déjà des stacks qui leur permettent d'envisager un beau deep run sur ce Main Event 2024.

Difficile de savoir à l'heure qu'il est combien de tricolores ont passé le cut du Day 2ABC. Entre ceux qui ont bust pendant qu'on deep runnait le Media Event, ceux qui ont pris leur ticket ce matin en late reg sans nous envoyer une petite alerte, et ceux qu'on n'a pas retrouvés parce qu'ils ont un look de Ricains, compliqué de faire une projection.

Anclevic
Toujours est-il que dans notre chasse aux chipcounts de minuit, nous ne revenons pas totalement bredouilles : Valentin Oberhauser (613 500), Florian Ribouchon (382 000), Grégory Ravise (311 000), Samuel Bifarella (photo, 310 000), Benjamin Pollak (250 000), Sami Bechahed (250 000), Cédric Schwaederle (220 000) Michel Leibgorin (210 000), Matthieu di Meglio (210 000), Damien Labaune (180 000), Marc Bougaret (180 000), Jérôme Zerbib (161 500), Hughes Girard (156 000), Jordane Ouin (150 000), Gaëtan Balleur (128 000), Romain Arki (101 000), Benjamin Souriau (50 000), Dimitri Joubert (50 000).

D'autres nous ont échappé, ou se sont malheureusement échappés du tournoi, comme Mathieu Choffardet, Benjamin Ané, Romain Lotti, Jean-Paul Pasqualini, David Fhima, Achille Samaran ou Damien Cluzel. Par magie, on en verra peut-être réapparaître plus tard dans le chip-ount officiel, qui sait. Par contre, c'est déjà fini – et là, c'est sûr et certain – pour quelques têtes de série : Clément Richez, Simon Wiciak, Jimmy Guerrero, Julien Martini, Daniel Tordjman, Julien Loire ou encore Adrien Delmas.

Brèves de fin de Day

Hossein Ensan

Hossein Ensan fait partie des champions du monde qui ont encore le droit de rêver à un nouveau titre, tout comme Koray Aldemir et Scott Blumstein. Par contre, c'en est fini pour Chris Moneymaker, Joe Hachem, Jamie Gold, Phil Hellmuth et Qui Nguyen.

Ramos

Le Main Event, une expérience à vivre en couple pour Natalie et Felipe Ramos.

Pollak

De retour sur la terre de ses exploits, Benjamin Pollak a bag un bon stack de 245 000. Très discipliné comme à son habitude, il a réussi à faire tout mettre à un joueur qui avait Roi-Dame quand il avait les As sur un flop hauteur Dame.

Lehoussine

Karim Lehoussine fait partie du clan "perdu de vue" qui seront peut-être sur la page 23 du chip-count officiel en fin de journée.

Mysterious girl

Si vous avez son 06, on est preneur, on aurait besoin de savoir son chipcount.

Deuxième tournée

Tournée

On prend le reste et on recommence. Ce premier Day 2 a permis de filtrer un gros tiers du field et d’identifier certains des premiers protagonistes. On répète la mission ce lundi, avec le reste du Team Winamax et la horde de 3 823 grinders qualifiés sur le Day 1D... Ainsi que les derniers arrivants, avec les ultimes late-regs du Day 2, qui nous permettront de connaître, enfin, l'affluence de ce cru 2024. Record ou pas record ? Quoi qu'il arrive, demain, les murs vont trembler.

VictorP, Tapis_Volant, Fausto & Caroline Darcourt

WSOP 2024 : tous nos articles