Winamax

Braquage en cours par commando W

- 3 juillet 2024 - Par Fausto

Un bataillon de six Team Pro lourdement armés avance pour braquer le coffre aux Bounties.
À peine commencé l’assaut, le sniper Bruno Lopes tire en plein dans le mille et ramasse la prime à 100 barres.

Event #76 : Mystery Bounty 10 000 $ (Day 2)

Bounty

João, Adri, Leo, Romain, Julien, Bruno. Voilà les six assaillants prêts à faire sauter la banque sur le Mystery Bounty à 10 000 $. Des braqueurs affutés, expérimentés, qui ne comptent plus leurs casses aux quatre coins du globe. Celui pour lequel ils ont été contractés aujourd’hui vaut pour 1 million de dollars, et un beau paquet de primes.

Le commando possède carte blanche. Tout ennemi se dressant devant eux doit être éliminé. Et le scalp sera payé cash. “Matador” depuis sa tendre enfance, Adrián Mateos est l’un des premiers à faire couler le sang, tirant une première enveloppe à 5 000 $. Tout juste de quoi payer une recharge de cartouches.

Bruno Lopes, lui, ne se déplace pas pour des petites sommes. Le tapis lourdement chargé, Kool Shen rafale dès le début de Day 2 avec une première enveloppe qu’il se garde pour la première pause. Juste avant de revenir à la planque, un shortstack le prend en embuscade dans un duel imparable, deux As contre deux Dames. Bruno est touché mais parvient à tirer son tapis blessé jusqu’aux postes de défense, à 1 left de l’ITM. Il profite de la pause pour envoyer sa lettre piégée. Celle-ci parvient jusqu’au coffre mystère. Tic-tac, boum ! La banque vient de sauter, la prime à 100k est tombée.

Bruno Lopes Lewis Sitbon Vieira

Popopopop !

Le raid a tout juste commencé que le Team est déjà en train de tout casser. Les maitres-artilleurs Adri et João sautent sur le colonel Lopes, vite rejoint par le capitaine Lewis ainsi que les lieutenants Sitbon et Margets. Kool Shen a parfaitement donné la charge, mais le pillage ne fait que commencer.

Sitbon

La connexion espagnole Adri - Leo attend le signal du double-up pour passer à l’attaque. Pour l’instant, c’est Julien Sitbon qui mène l’offensive, avec une superbe remontée de 90 000 à 450 000 jetons. « J’ai double-up dès la première main avec 55 contre 10-9 chez Haxton. Derrière, j’ai pris quelques coups pré-flop, puis j’ai bust Niall Farrell, avec A5 contre KJ 5BB deep », informe le joueur, qui a donc atteint le camp ITM tout en récupérant des munitions.

Lewis

Posté derrière les remparts, Julien couvre le capitaine Lewis, qui vient de lancer une énorme grenade à la tête du Jorge Carvalho. « J’ai cold-4-bet tapis avec deux As, et il m’a payé avec A9. Je crois qu’il voulait mon bounty », analyse Romain, de retour au-dessus des 35 blindes.

Vieira

Dans la tente des généraux, João Vieira peaufine le plan de bataille, lui qui a jusque-là parfaitement guidé l’offensive. « J’ai démarré avec 350 000, j’ai pris quelques bons coups pour monter à 555 000, mais sans prendre de bounty. Il n’y a que des gros tapis à ma table » commente le stratège portugais.

Et tandis que je termine ces lignes, j’entends le cor de guerre qui sonne dans l’Event Center. Les floors viennent d’annoncer l’entrée dans l’argent, à 145 left. 13 000 $ de plus pour tous les mercenaires. Désormais, plus personne ne peut se cacher. À l’attaque !

WSOP 2024 : tous nos articles