Winamax

Le cash du siècle pour Élie Nakache

- 30 juin 2024 - Par Tapis_Volant

Élie Nakache remporte le deuxième bracelet français des WSOP sur le prestigieux 10 000 $ PLO Championship alors qu'il connaissait à peine les règles il y a deux ans.
Malgré un gros déficit en jetons, il renverse la situation après un heads-up à sens unique et réalise le hold-up d'une vie pour 1 320 945 $.
Event #66 : Pot-Limit Omaha Championship 10 000 $ (Finale)

Elie Nakache

Après avoir lu l’article du coverage de la veille, Élie Nakache vient me voir avant son Day 4 pour me reprendre sur une citation que j’ai relaté dans le coverage. "Vu les paliers de la TF, je n’ai pas dit que j’allais parpiner, mais que j’allais tapiner."  En effet, entre les 315 098 $ déjà sécurisés et les 1,3 millions à la gagne, les écarts financiers entre les 5 premières places de cette épreuve à 10 000 $ sont énormes et ont de quoi faire mouiller leur culotte à n'importe qui. Notre français sait qu'il va devoir faire attention et essayer de gratter les paliers avant de viser la gagne, d'autant que le chipleader possède près de 3 fois son stack à l'entame de la journée à 5 joueurs left.

Jonathan Bouwers

Jonathan Bouwers, 3eme pour 615 251 $

Le plan idéal était que l’énorme chipleader Joshua Adkins fasse le travail et élimine un par un tous les joueurs de la table finale avant de pouvoir l’affronter en heads-up. Et le plan s’est déroulé sans accroc puisque, hormis l’élimination du short-stack israëlien Oshri Lahmani, des mains de Jonathan Bowers, le chipleader a fait le travail sur cette table finale, en éliminant ensuite coup sur coup Manh Nguyen, short depuis un bon moment, et Jonathan Bouwers, sur un gros setup avec flush contre flush.

Elie Nakache

A l'entame du tête à tête, Élie Nakache possède un stack de 12 millions, loin derrière les 39 millions de son adversaire, qui a poursuivi son entreprise de démolition commencée dès les premières heures du Day 2, mais son stack représente tout de même 45 blindes, donc il y a largement la place de jouer. On imagine néanmoins que le rêve de voir un nouveau bracelet français va encore se fracasser sur la dernière marche, comme souvent depuis quelques années. Et pourtant, à la surprise générale, Élie va complètement inverser la tendance sur un heads-up à sens unique qu'il a conclu en à peine 30 minutes.

Joshu Adkins

Le coup-charnière qui le fait repasser devant se produit assez vite, quand les deux joueurs découvrent un flop 8JQ dans un pot 3-bet preflop à l'initiative de Joshua Adkins. Dans un pot de 5 millions, il effectue un c-bet à 1,6 million et se fait call par Élie en possession de KQ84. Les deux joueurs checkent la turn J. C'est sur la river 8 que Élie propose une grosse mise à 5,5 millions, mise sur laquelle l'américain ne parvient pas à lâcher son AAT5, bien derrière le full du français. A ce moment-là et après 5 ou 6 mains de tête-à-tête, Joshua Adkins n'a toujours pas mis la main au milieu et semble atteint mentalement. Son langage corporel traduit une certaine frustration et les amis d'Élie présents dans le rail essaient de décrypter cela pour aider leur poulain. 

Elie Nakache

Pour enfoncer le clou, Élie case également un énorme bluff qui le fait grimper à 35 millions quand son adversaire chute à 14 millions. Ça y est, il a inversé la tendance sur ce heads-up et on sent que Joshua Adkins peut craquer à tout moment. Hier, au moment du débrief d'après-match, Élie était incapable de se prononcer sur le niveau du chipleader. "Je sais qu'il ne joue pas beaucoup en PLO, il a que des résultats en Hold'em sur Hendon Mob, et c'est plutôt un joueur de middle limits qui n'avait jusqu'alors jamais cash un WSOP. Il est aussi sur un gros shot comme moi. Je me dis que si ça commence à mal se passer pour lui, il pourrait bien craquer mentalement". Et la prédiction était bonne, puisque la dernière main du heads-up ressemble à un petit craquage de l'américain.

Joshu Adkins

Joshua Adkins, runner-up pour 880 621 $

Après une relance à 900 000 de Joshua Adkins avec AAKQ, Élie se contente de défendre avec 8543. Il trouve tout simplement les nuts sur le flop 642 et check/raise à 2 millions le c-bet à 600 000 de son adversaire. Payé, il envoie une nouvelle banderille à 3,5 millions sur le turn K. La rivière T est une belle brique et notre tricolore décide de partir à tapis, réclamant les 9,5 millions à son adversaire. Après trente secondes, Joshua Adkins, drawing-dead dès la turn sur cette main, décide de payer et offre ses derniers jetons au français. "Sur la dernière main, il n'avait aucun bloqueur, fallait juste give up mais il en avait marre. Il a dû se dire que je pouvais pas encore avoir, et cette fois j'avais. Les fois d’avant, pas trop."

Elie Nakache

Élie Nakache explose de joie et, après avoir congratulé son adversaire, rejoint le clan français venu le soutenir. C'était pas le plus gros des rails, puisque Élie n'est pas (encore) le plus connu des joueurs de live, mais un rail qui l'a soutenu dès les premières minutes de cette table finale. "Nakache for the Cash", "Allez Champy", pouvait-on entendre en provenance du kop français. Pour l'anecdote, le rail était composé à moitié de joueurs qui s'étaient rencontrés sur le PSPC aux Bahamas début 2023. En effet, sur ce Vegas 2024, Élie partageait sa villa avec Théo Sastre et Pierre Lewandowski, trois joueurs qui ont sympathisé sur l'événement et partagent depuis de nombreux moments de poker ensemble. Il se murmure même qu'un joueur de cette villa aurait refusé de prendre des parts sur ce tournoi et s'en mordrait un peu les doigts maintenant. Dans le mal pendant ce séjour aux Bahamas, après avoir bust de tout, Élie s'était rattrapé en allant claquer sa plus grosse perf sur l'un des derniers tournois du séjour pour près de 60 000 €, sa meilleure perf' jusqu'à aujourd'hui. 

Stream

Alors, clairement, on peut le dire, ce bracelet est une énorme surprise, et quelle surprise ! Puisqu’il y a deux ans, Élie connaissait à peine les règles du Pot-Limit Omaha. Joueur de tournois live et surtout spécialiste d’expressos, il s’est passionné pour la discipline, et en bon gambleur qu’il est, il est allé défier les meilleurs top regs du format en PLO2K€ sur Winamax, un shot douloureux qui ne s’est pas déroulé comme prévu. Son ami Mario, présent dans le rail pour regarder le stream et l’aider à comprendre ses adversaires d’un jour, s’amusait à le chambrer gentiment quand il a atteint le heads-up. "Toutes les caves que t’as lâchées contre les regs de PLO2K€, elles t’ont servi à quelque chose en fait !". Élie s’est vraiment passionné pour ce format, et surtout pour le jeu de tournoi en PLO, à tel point que le 10 000 $ PLO Championship était devenu un objectif, et on le comprend, ce tournoi si prestigieux fait rêver tous les joueurs de PLO du monde depuis des années. L’an dernier, il avait déjà envie de le jouer, mais c’est cette année, après une bonne période en live, qu’il s’est décidé à prendre part à ce tournoi au milieu de pléthore de sharks de la discipline. "Cela fait deux ans que je suis tombé amoureux de la variante. C’était beaucoup plus rigolo, j’ai joué pas mal de mains de cash-game sur Internet, mais c'est pas ce que je préfère. Faut être un peu tight en cash-game. Moi, j’aime bien jouer beaucoup de mains, et le tournoi c’est parfait pour ça. J’ai regardé beaucoup de contenus sur les tournois, j’en n'ai pas joué tant que ça en live, mais j'avais le feeling que je pouvais faire quelque chose sur ce tournoi de PLO. J’ai regardé pas mal de contenus, j’avais l’air de comprendre ce que faisait les autres, et j'ai progressé par mimétisme."

Elie Nakache

Cette aventure aurait pu s’arrêter prématurément. Sur la toute dernière main du Day 1, Élie tente un gros bluff et se fait payer par un joueur asiatique. Se croyant dehors, il constate qu’il a bluffé avec la meilleure main et qu’il est encore dans le tournoi avec un gros stack pour le Day 2. "J’ai cru avoir perdu avec la main qui gagnait. On m’a callé pour mon tapis sur la dernière main du Jour 1. Du coup, je finis le Jour 1 avec un gros stack. Et après, je finis 2ème du Jour 2, 2ème du Jour 3 et premier du dernier jour. C'est que de la joie, je suis très content d'avoir gagné un bracelet, mais c’est plus le chemin qui était cool que l’arrivée, je redescends là, mais je suis très content de cette aventure." On le saurait à moins, Élie devient le 36e français de l'Histoire à remporter un bracelet WSOP. Le premier de l'été, celui de Thibault Périssat, on n'était pas encore arrivé au Horseshoe. Cette fois, on a pu vivre cette table finale de bout en bout et c'était un gros kiff comme d'habitude quand des français parviennent à aller au bout. Après deux deuxièmes places, celles de Yoh_Viral et de Michel Leibgorin il y a deux jours, on commençait à frémir de voir la malédiction Poulidor s'abattre à nouveau sur le clan français.

Pour situer l'ampleur de cette performance XXL qui le fait rentrer dans les club très fermé des millionnaires WSOP, sachez que cette victoire d'Élie Nakache sur le 10 000 $ Championship pour 1 320 945 $ arrive de peu en deuxième position des plus gros gains remportés par un vainqueur de bracelet français, la palme revenant à la victoire de Hugo Pingray sur le Monster Stack pour 1 327 083 $ en 2014. C'est dire s'il peut être fier de ce bout d'histoire du poker français qu'il vient d'écrire.

Elie Nakache

Devenir millionnaire donne toujours de bonnes idées à un joueur de poker. Quand on demande à Élie quel est son programme pour la suite des Series, il ne tarde pas à nous avouer qu'il sera probablement au départ du 25 000 $ Pot-Limit Omaha qui a débuté aujourd'hui. On reste un kiffeur, même quand on atteint le rêve de tout joueur de poker en décrochant ce bracelet tant convoité. S'il choisit cette option, il devra prendre une pause dans la journée, puisqu'une marseillaise tant attendue devrait retentir dans l'Amazon Room du Horseshoe. Enfin, elle ne s'appelle pas comme ça, mais ce n'est pas bien grave, vous m'avez compris. Rendez-vous demain pour ce grand moment.

WSOP 2024 - Event #66 PLO Championship 10 000 $
811 inscrits (re-entries inclus) - Prizepool 7 542 300 $

# Joueur Prix
1 Élie Nakache (France) 1 320 945 $
2 Joshu Adkins (USA) 880 621 $
3 Jonathan Bowers (UK) 615 251 $
4 Manh Nguyen (USA) 436 751 $
5 Oshri Lahmani (Israël) 315 098 $
6 Krzysztof Magott (Pologne) 231 101 $
7 Eeelis Parssinen (Finlande) 172 355 $
8 David Benyamine (France) 130 748 $

Elie Nakache

WSOP 2024 : tous nos articles