Winamax

Poker Legends Championship

- 24 juin 2024 - Par Fausto

Sept ans après sa dernière apparition, Gus Hansen est de retour sur le Poker Players Championship.
Un tournoi élitiste, à 50 000 $ de buy-in, que beaucoup considèrent comme le plus prestigieux et le plus relevé des tournois WSOP.
Désormais floqué du logo W, il retrouve de nombreux vieux copains et légendes du jeu qui, comme lui, ont toujours faim de compétition et de bracelets, et ce, dans toutes les variantes.
Event #58 : Poker Players Chamionship 50 000 $ (Day 1)

Gus Hansen

David Benyamine, Daniel Negreanu, Phil Ivey, Phil Hellmuth, Erik Lindgren, Gus Hansen... Serions-nous en train d’assister à un replay, un revival de High-Stakes Poker, ou de Poker After Dark ? Du tout. La mèche finement peignée de Benyamine est désormais bien grisonnante, le candide Negreanu s’est laissé pousser la barbe. Quant à Gus Hansen… il ressemble tout de même drôlement au Gus des années 2000. Sauf que cette fois, il est floqué d’un logo Winamax.

Toutes ces légendes du jeu qui se sont échangés des pots à six chiffres pendant des années dans la Bobby’s Room se retrouvent aujourd’hui dans la section Purple du Paris, pour le Day 1 du « PPC ».

« C’est un tournoi très excitant, déclare Gus. Parce que c’est le PPC, mais aussi parce que je retrouve beaucoup de visages familiers. Sur les premiers tournois que j’ai joués en No-Limit Hold’em, je me suis assis à des tables 8-max ou de 6-max... Je ne reconnaissais personne. Mais ici, je regarde autour de moi, et en fait, je connais presque tout le monde. On voit des joueurs qui étaient là il y a dix, quinze ou vingt ans. Daniel (Negreanu), David (Benyamine) ou encore Phil Ivey qui était occupé à gagner le Super High Roller et qui va nous rejoindre. Ils ont passé le test du temps et ils sont toujours là parce qu’ils sont toujours excellents »

Viktor Blom

"Ce joueur à droite me dit quelque chose... Ne l'aurais-je pas déjà croisé en Heads-up sur Full Tilt ?" se demande Viktor "Isildur1" Blom

Ces légendes ayant participé aux premières grosses parties télévisées de No-Limit Hold’em s’apprêtent à boxer pendant les cinq prochains jours dans neuf variantes différentes. Contre les meilleurs joueurs du monde de mixed-games. Johannes Becker, Matthew Ashton ou encore John Monnette, habitués de la 3 000 - 6 000 $ mixed-games du Bellagio, ont délaissé les tables de Cash-game "Nosebleed" pendant quelques jours afin de jouer ce tournoi mythique. Le double vainqueur 2021-2022 Dan “Jugnleman” Cates, le champion 2019 Philip Hui, le tenant du titre Brian Rast ainsi que les terreurs des jeux de Draw comme Scott Seiver ou Benny Glaser sont au rendez-vous.

Dan Cates

Gus et Johannes Becker

Dan Cates

Champion en 2021 et en 2022, Jungleman commence déjà à faire des siennes, avec 500 000 jetons après la première pause. En revanche, on est très déçu de le voir si simplement habillé, lui qui avait pris l'habitude d'arriver déguisé, et d'endosser par exemple le rôle du catcheur Randy Savage du début à la fin du tournoi.

« Je suis confiant dans beaucoup de variantes, mais je suis plutôt spécialiste des jeux de Limit, affirme Hansen, évaluant son niveau de mixed-games. En PLO et en No-Limit, il y a beaucoup de spécialistes dans cette salle, qui essaient de vous mettre beaucoup de pression. Tu dois vraiment bien choisir tes spots, selon les formats et les joueurs contre qui tu joues. On a par exemple eu un joueur de PLO qui nous a sorti une ligne de jeu incroyable, avec un check-check, puis double check-raise pour 200 000 jetons (sur les 300 000 de départ) dès le premier niveau. Il faut donc faire très attention. Je ne connais pas les meilleurs jeux de tous les joueurs, mais je connais quelques profils et je sais sentir leurs points forts dans les différents jeux. On joue tant de variantes, qu’il faut bien connaitre ses adversaires. En tout cas, mieux qu’ils ne te connaissent toi. Dans les games de Big Bet, j’essaie de manœuvrer, de ne pas faire trop grossir les pots. Pour l’instant, ça m’a bien réussi, je suis sur un bon départ, j’espère que ça va continuer. »

350 000 jetons à la première pause, soit une plus-value de 50 000 jetons. Pour l’instant, Gus est sur la pente ascendante, à l’instar de son collègue João Vieira. Pour la première fois de son histoire, le Team Winamax aligne effectivement deux joueurs sur un Poker Players Championship.

Joao Vieira

« On parle avec João, confesse Gus Hansen. C’est une bonne personne, qui a énormément de connaissances dans les Mixed Games. Et surtout, il a des approches très différentes de celles que j’ai. Je pense qu’on peut beaucoup apprendre l’un de l’autre. On a déjà évoqué plusieurs spots ensemble, on va pouvoir profiter de dinner breaks ensemble et poursuivre ces échanges ».

Une longue route attend nos deux représentants, qui seront également escortés par deux joueurs Français. David Benyamine donc, ainsi que Julien Martini, qui devrait faire son entrée en début de Day 2.

Gus Koray

"Are you German?" demande Gus à son homologue Koray Aldemir. J'ignore ce qui est le plus choquant : que Gus ne reconnaisse pas le champion Main Event 2022, ou bien l'allemand parfait avec lequel il engage ensuite la discussion.

Gus Fan boy

De Marrakech à Las Vegas, une légende reste une légende.

WSOP 2024 : tous nos articles