Winamax

Amadi, premier coup d’éclat des Series

- 17 juin 2024 - Par Fausto

Une performance de haut vol et un nouveau gain colossal pour Adrián Mateos. Distancé par le duo Aido-Blom, notre Team Pro se contente d’une quatrième place, bonne pour 681 554 $. Roulant sur la concurrence depuis le début de l'année, la máquina est lancée sur ces WSOP et plus particulièrement sur cette semaine charnière balisée de tournois High Roller.

Event #39 : NLHE High Roller 50 000 $ (Finale)

Mateos Aido

La máquina a commencé la journée comme il avait terminé la précédente : par un move à tapis, lui permettant d’arracher un premier gros pot et de poser ses intentions. À 13 left de 2 millions de dollars et d’un nouveau bracelet WSOP, Adrián Mateos savait la grosse partie de poker qui l’attendait et comme toujours, il a répondu présent.

Des moves plein de justesse, une gestion de tapis exemplaire et Adrian avançait sereinement vers la table finale, bien installé dans le milieu du peloton. Le Madrilène a consolidé sa position en regardant ses opposants sortir un par un.

Il a notamment pu compter sur son compatriote Sergio Aido. Co-chipleader avec Viktor Blom, l'autre prétendant espagnol a largement participé à l’essorage du field, en s’offrant trois des quatre premières éliminations de la finale. Après les sorties de Leon Sturm, Bruce Buffer, Johannes Straffer et Jonathan Jaffe, Aido et Blom creusent l’écart sur le trio de poursuivants, composé d’Adrian Mateos ainsi que de Chance Kornuth et Jesse Lonis.

50k TF

« Il y a différentes stratégies possibles, analysera après coup Mateos. Il faut bien sûr respecter l’ICM et essayer de faire en sorte que les autres shorts bust avant vous, tout en se gardant des chances de revenir dans le tournoi. C’est un point d’équilibre difficile à trouver, mais avec l’expérience de ces tables finales, je sais comment jouer dans ce genre de situation ».

Adrián gère parfaitement le duel à distance face au deux Américains, et revient même dans la course. Un double-up avec deux Rois contre les deux 5 de Jesse Lonis et l’Américain se fait abattre quelques minutes plus tard sur un petit bad beat contre Viktor Blom (J10 contre AJ).

Lonis

Le Madrilène tentera lui-même d’évincer le shortstack Chance Kornuth mais le champion américain doublera avec QQ contre A8 pour repasser devant. Quelques orbites plus tard, duel fratricide entre Espagnols : Adri envoie ses sept dernières blindes au milieu avec Q8 en SB, payé par K7 chez Aido. Le board 46772 sera le dernier de Mateos, éliminé en quatrième positon pour 681 554 $.

« Je suis heureux de mon jeu et quatrième, c’est bien. C’est le début du festival pour moi et il y a deux gros High Rollers qui arrivent dans la foulée. Je veux vraiment bien faire sur ces tournois et c’est très bien de commencer le festival avec une performance comme celle-ci ».

Cette perf' à six chiffres sera partiellement réinvestie dès les prochains jours, puisque le calendrier des WSOP a concentré les gros High Rollers sur cette semaine de mi-juin, avec le 50 000 $, le 100 000 $, puis le 250 000 $, que Mateos avait remporté il y a deux ans.

« Le 100 000 $ commence mardi, ce qui me laisse donc un jour de pause. Ce que je vais faire ? Récupérer, aller au gymnase, bien dormir, certainement, me faire un bon dîner avec des amis et surtout, reposer un peu mon cerveau ».

La máquina s’apprête à faire le plein de carburant pour continuer son impressionnante série. Notre Team Pro nous a habitué à l’enchainement de performances, aux victoires régulières, mais cette année, il semble plus fort et plus en confiance que jamais. Deux fois runner-up sur les High Rollers de l’EPT Paris, vainqueur puis troisième lors des Triton à Jeju, multirécidiviste sur l’étape du Monténégro, d’où il est reparti avec plus de 5,5 millions de gains ! Et encore, c’est sans compter ses performances online, où il a réalisé coup sur coups les meilleurs sessions de sa carrière il y a quelques semaines. Comment expliquer cette série tonitruante ?

« Il n’y a pas de clef. Juste de l’expérience, du travail, et étudier plus que mes adversaires pour performer sur les plus grosses scènes, affirme Adri. J’ai bien joué aujourd’hui et je vais essayer de faire perdurer ce rush, et surtout ici, aux WSOP où j’ai vraiment envie de faire de bons runs ».

Ce soir, il laisse Sergio Aido, Viktor Blom et Chance Kornuth se battre pour le bracelet et les scores à sept chiffres. Une bataille que l’Espagnol ne loupera pour rien au monde, puisque le copain Sergio, avec qui il travaille le jeu depuis de nombreuses années, tient une chance de décrocher son premier bracelet WSOP

Mateos Rail

« Ça fait plusieurs fois qu’on se retrouve sur des grosses tables finales ensemble. J’ai d’ailleurs souvent terminé devant lui et même gagné le tournoi (comme sur le 50 000 € de l’EPT Monte-Carlo 2017). Cette fois, c’est lui qui était arrivé en table avec un gros chiplead et j’espère qu’il va aller au bout pour ramener un nouveau bracelet à l’Espagne ».

WSOP 2024 : tous nos articles