Winamax

WithMyCap, des micros-stakes à Las Vegas

- 16 juin 2024 - Par Rootsah

Il y a deux ans, "WithMyCap" jouait ses premières parties de poker sur des tournois online à 25 centimes. Désormais streamer reconnu et spécialisé en micro-stakes, le membre du Stream Gang a décidé l'an dernier de se lancer un challenge, dans le but d'aller jouer les WSOP à Las Vegas en emmenant deux membres de sa commu avec lui. Résultat ? Un rêve éveillé entre le Grand Canyon, le Gladiators, le Strip et plein d'autres choses encore pour un trio dont deux membres n'ont désormais qu'une envie : revenir à Sin City...

WSOP2
Quand on fait partie du milieu des streamers poker, il faut être imaginatif. Comment faire plaisir à sa communauté en faisant autre chose que distribuer des tickets de tournois online ? Étienne alias WithMyCap, membre du Stream Gang de Winamax depuis bientôt un an, a lui aussi trouvé la réponse : tenter d'inviter un de ses abonnés à l'accompagner lors d'un voyage à Las Vegas, la Mecque du poker, en mettant en place un challenge. Pour celui qui s'est fait une spécialité de grinder les micro-limites sur notre pokerroom et dont l'audience n'est donc pas vraiment composée de joueurs high-stakes, cela avait tout de la bonne idée : il y avait de grande chances que le "sub" (comprenez subscriber) tiré au sort n'ai jamais mis les pieds à Sin City... Étienne revient sur la genèse ce projet : "Je venais de rentrer dans le Stream Gang, en août dernier, et je voulais trouver quelque chose pour lier ma chaîne Twitch à celle de Winamax. J'avais envie de me lancer un petit challenge, mais original. Je me suis demandé : ' C'est quoi le rêve pour des joueurs comme nous ?' Partir à Vegas jouer un tournoi des WSOP."

Challenge 2
Alors pour aller au bout de son idée, Étienne se lance : "Cela s'est passé de septembre à fin avril : en partant de 500 €, le but était d'atteindre plusieurs paliers. À chaque nouveau palier, il y avait une récompense pour un abonné de ma chaîne. Pour partir à Vegas, il fallait atteindre 2 500 €. Et chaque mois, dès que quelqu'un souscrivait à ma chaîne, j'écrivais son nom sur un papier,  et je mettais ça dans une boite pour ensuite effectuer un tirage au sort Je n'étais pas sûr d'y arriver, même si j'ai fait tout de même en sorte que l'objectif soir atteignable soit possible, car c'est quand même un budget de partir à Vegas. À la fin du challenge, j'ai fait un stream de 24 heures, avec un "donathon" pour financer des activités à Vegas. On a eu 3 000 € de dons, et finalement j'ai aussi emmené avec moi le top donateur." Avec une idée claire derrière la tête : "Je voulais faire partager à ma communauté sur les réseaux sociaux l'expérience de Vegas vue par un joueur de micro-limites, les activités..."

4Résultat ? Étienne prend les billets pour Vegas, avec Yasser, l'heureux gagnant du tirage au sort, et Gwënaelle, la top donatrice. Une belle histoire pour Yasser, évidemment, d'autant qu'il connaissait déjà Étienne : "Un ami à moi, un semi-pro, l'a coaché pendant un stream en avril, explique l'abonné. J'ai trouvé ça super intéressant, aussi bien la partie coaching que ce qu'incarnait Étienne. Je me suis abonné à la chaine et un mois plus tard, je reçois un message de ce pote : 'J'ai vu un pseudo sur la story d'Étienne, tu devrais aller voir tes messages sur Twitch..' Et là, je vois quelques message où il m'explique qu'il veut que je parte à Vegas avec lui. Sur le moment, c'était vraiment le choc, j'avais du mal à réaliser. Quand j'étais dans le RER pour aller à Roissy, je ne comprenais toujours pas ce qu'il se passait !" Surtout qu'à la base, Yasser n'avait pas vraiment suivi le challenge. "D'ailleurs pour l'anecdote, ce n'est pas lui qui a été tiré au sort la première fois", précise Etienne. Car il y avait des critères, et la personne choisie en premier n'avait pas de passeport. En plus, Yasser ne s'est abonné qu'une fois, alors que certaines ont "sub" plusieurs fois pour mutliplier leurs chances d'être tirés au sort. Il a vraiment eu de la chance... Comme mon coach le connaissait, ça m'a fait plaisir, car c'est aussi risqué de partir à trois à l'autre bout du monde, alors qu'on ne se connait pas tant que ça. J'étais trop content."

1Finalement, le trio débarque donc à Sin City, des papillons dans le ventre et des rêves plein la tête : "Là, l'excitation a commencé à monter, avec la fontaine du Bellagio de nuit, les trucs de Vegas qui te mettent un peu une claque quand tu arrives", commence Yasser. "C'était incroyable," poursuit Étienne. Les rois joueurs se mettent vite dans le bain, en s'inscrivant donc au Gladiator à 300 $, un bracelet event des WSOP. "Dans l'idée, on voulait juste jouer un tournoi où on peut gagner un bracelet, même si c'est une chance sur 20 000 joueurs, explique WihMyCap. Nous sommes des joueurs de micro, mon budget était limité." Pour Yasser, jouer en live est carrément une première : "Je ne suis pas forcément hyper habitué du poker, c'était mon premier tournoi live, et c'est aux WSOP. Il fallait se mettre dedans, savoir comment marche le live, car ce n'est pas la même chose que sur Winamax. Heureusement, je parle assez bien anglais. J'ai tenu quelque chose comme 4 heures, et j'ai bust sur un flip. C'était hyper marrant, j'ai pris beaucoup de plaisir à table, à discuter avec les gens autout, à découvrir comment ça se passe." "C'était impressionnant," renchérit Étienne.

2Au final, si aucun membre du trio n'a atteint les places payées du tournoi, ils ont eu l'occasion de retaper le carton avant de partir. "Moi j'ai aussi joué le 60 $ du Sahara, il y avait 20 joueurs, détaille Yasser. C'était hyper marrant, on a fait TF." (rires) "Tu pourras dire que tu as fais finale à Las Vegas, plaisante Etienne, qui a aussi tenté sa chance au South Point. "Je pense sur les tournois à 100 $, franchement le niveau est moins bon qu'un tournoi à 1 € sur Winamax. En même temps c'est ça, les Américains juste pour le plaisir", pense WithMyCap. Mais évidemment, le trio ne n'est pas contenté de jouer au poker à Sin City : "On a visité le Strip, on a fait Fremont Street, mais aussi un saut de la Stratosphere Tower," embrayent les deux joueurs. "On a aussi visité le Grand Canyon, on a visité beaucoup de casino, tout le Strip de nuit, le Venetian." Il fallait carburer, puisqu'Etienne, Yasser et Gwënaelle ne disposaient que de six jours entiers à Las Vegas...

6Tout est allé très vite pour Yasser également : "On a aussi fait un reportage avec Harper pour 100% Poker, et pour moi qui découvre Vegas, c'est super de pouvoir immortaliser ça via des photos, mais aussi le contenu de Winamax. C'est le rêve jusqu'au bout, à chaque fois que je commence à réaliser un truc, quelque chose d'autre se passe... J'ai plein de souvenirs dans la tête; c'est magique. Une chose à retenir de ce séjour ? "J'aurai du mal à répondre", sourit Etienne. "Mais en vrai, quand je me suis assis aux tables du Gladiator, j'ai quand même réalisé un rêve. Le fait de l'avoir vécu pour trois personnes qui jouent les micro, c'était décuplé. Si un de nous trois avait deeprun..." Pour Yasser, ce sera le Grand Canyon : "C'est incroyable, c'est tellement irréel en termes de paysages naturels... Un truc qu'on voit dans les films. J'ai aussi trouvé que Vegas était fou, que les Américains étaient fous, leur vie, leur caractères, Fremont Street il y un écran géant sur 500 mètres." Et la commu, elle aussi, semble avoir kiffé : "J'ai reçu plein de messages, ils étaient vraiment à fond, se réjouit Étienne. 

3Six jours, c'est court à Sin City. Alors le trio n'a désormais qu'un envie : revenir. "C'était un peu frustrant, car nous ne sommes restés qu'une semaine, il fallait mixer poker et activités, explique Etienne. Cela donne envie de jouer quand tu es là. Etre dans ces salles, c'est un rêve. J'ai trouvé ça incroyable, on a passé une super semaine." De quoi le motiver à remettre en place un challenge similaire sur sa chaine ? "Le but est de continuer à faire du contenu divertissant et pouvoir le partager. Je pense qu'à mon niveau, c'est important de mixer une aventure avec le poker, plutôt que la performance. Enfin, qui sait si un jour je ne jouerai pas à côté de Romain Lewis en finale..."

D'ailleurs, ça se passera comment la prochaine fois, niveau poker ? "Si possible, on a envie de revenir avec une bankroll plus conséquente pour jouer un peu plus, espère Yasser. Là forcément c'était un voyage découverte et poker." Etienne, lui, compte bien continuer sur sa lancée et pense surtout à son activité de streamer : "Il y a deux ans, je jouais des 25 centimes sur Winamax. C'est incroyable de me dire : 'Je suis à Vegas, qu'est-ce qui va m'arriver par la suite ?' Je veux essayer de faire des projets sympas et progresser. Pour 2024-2025 je veux travailler davantage mon jeu, ça prend du temps. Je pense que j'ai pas mal de leaks mentaux, j'ai du mal à monter de limite même si j'ai largement la bankroll pour le faire. Le but est de s'améliorer." Yasser est dans la même optique : "J'avais essayé de rattraper mon retard théorique avant de venir à Vegas car j'ai des potes qui sont très bons au poker. Je n'ai pas encore beaucoup d'expérience, mais ce Vegas, c'est une espèce de prophétie initiatrice." Et la prochaine fois, ce n'est plus dans la peau d'un débutant qu'ils reviendront dans la ville du vice. Alors, on remet ça ?

12

Photos : Winamax et WithMyCap

WSOP 2024 : tous nos articles