Magnus Carlsen ouvre son répertoire WSOP

- 5 juillet 2022 - Par Fausto

Le champion du monde d'échecs, passionné de poker de longue date, vient de prendre place pour son premier Main Event des World Series of Poker
Main Event 10 000 $ (Day 1C)

Magnus Carlsen

Une attraction dans la salle de bal du casino Bally’s de Las Vegas. Tous les médias se sont passés le mot : Magnus Carlsen dispute les World Series of Poker ! Le prodige norvégien, quintuple champion du monde d’échecs et invaincu depuis 2013 joue pour la première fois un tournoi des Championnats du Monde. Évidemment, les journalistes guettent chacune de ses pauses pour tenter de lui poser quelques questions. Il les rembarre de la même manière qu’il a écarté Ian Nepomniachtchi lors de la dernière finale pour le titre mondial : sans perdre de temps et avec autorité.

64 cases, 52 cartes

Voir le champion du monde se présenter sur un tournoi de poker n’a finalement rien de surprenant. Entre le jeu à 64 cases et celui à 52 cartes, les points communs sont innombrables. La dimension stratégique, la capacité à s’adapter aux décisions adverses comme à rester concentré pendant de longues heures devant une table sont des atouts de poids, que Magnus maîtrise depuis son plus jeune âge grâce au jeu auquel il a dédié sa vie.

Devenu Grand Maître International à 13 ans (record de précocité à l’époque, battu ensuite par Sergej Kerjakin), Magnus Carlsen est sacré champion du monde en 2013 en sortant vainqueur d’un duel épique face à la légende Viswanathan Anand. Depuis, personne n’a réussi à lui reprendre la couronne mondiale, en attendant le prochain duel donc face à "Nepo".

Tandis que son rival russe remportait il y a trois jours le fameux Tournoi des Candidats (compétition permettant de désigner le challenger qui défiera le champion du monde en titre), Magnus Carlsen posait lui ses valises à Vegas, pour jouer ses premiers WSOP. 

Un grand maître peut-il être un fish ?

Magnus Carlsen

Magnus n’est pas nouveau dans le poker. Le champion d’échecs y joue depuis qu’il est en âge. En 2009 déjà, il se rendait à Macau, où il gagnait même un tournoi de l’APPT pour 11 000 dollars de gains. Presque chaque année, il apparait sur les tournois du circuit scandinave, à Malmo, à Copenhague ou bien en République tchèque, du côté de Prague ou de Rzovadov.

Et puisqu’il aime le jeu avec un grand J, Carlsen ne se limite pas au No-Limit Hold’em. Stud, Razz, Hi-Lo ou PLO : le Norvégien aime toutes les variantes, pourvu qu’il y ait de la stratégie.

Magnus ne cache pas son gout pour le poker et le poker ne cache pas son gout pour Magnus. Il y a quelques mois, Daniel Negreanu sortait même une vidéo pour analyser un bluff, aussi étonnant qu'audacieux, à l’occasion du championnat de poker du Danemark, tout en espérant que le Grand Maïtre ne fasse pas l’exercice inverse, en faisant une review d’une partie d’échecs du Canadien.
 


En attendant que Magnus veuille bien répondre à nos questions, le Norvégien manœuvre correctement ce début de journée, avec 6 000 jetons de plus que le stack de départ de 60 000.