Winamax

Entre bonheur et souffrance

- 19 juin 2022 - Par Flegmatic

La pente était trop forte : Samuel Anclevic termine runner-up pour 225 506 $
Le deuxième bracelet français de l'été attendra
Event #34 : NLHE Freezeout 1 500 $ (Finale)

Samuel Anclevic Rail

Trois Français en finale d'un tournoi World Series of Poker à Las Vegas : la situation était inédite. Mieux, ils étaient deux aux avants-postes au moment de s'y installer, et toujours deux en tête à quatre puis trois joueurs restants. Le scénario d'un tout premier heads-up 100% hexagonal commençait alors à se dessiner. Et puis Maxime Parys a chuté en deux temps contre Justin Pechie, faisant du même coup s'envoler l'Américain, ultra favori au moment d'attaquer le heads-up final contre Samuel Anclevic, avec 31 millions contre 13. Abandonné par les cartes, le dernier des tricolores n'aura pas vraiment l'occasion de refaire son retard et de relancer les débats.

Ou plutôt si, il en aura une. Sur 654, Sam check/raise à tapis son K2 et n'a d'autre choix que d'améliorer contre le 65, qui avait une nouvelle fois fracassé le flop. Le K turn fait monter son compteur d'outs à 19, mais la Q n'en fait pas partie. Sans avoir vraiment pu faire vibrer les foules, Samuel Anclevic s'incline en deuxième position, à une marche du bracelet donc, mais auréolé d'un gain de 225 506 $, de loin le meilleur résultat de sa carrière. "À un moment, il fallait y aller, explique le Français. À sa façon de jouer depuis le début, je savais qu'il avait touché, mais j'avais trop d'équité."

Une dernière main finalement à l'image de sa finale. "C'était la TF de la souffrance, souffle-t-il au moment de se diriger vers le bureau des payouts. Je n'ai quasi rien touché, j'ai vraiment eu très peu de spots... Et en heads-up pareil, j'avais 9-4 toutes les mains pendant que lui touchait comme pas possible. C'est quand même beau d'en arriver là, j'ai vraiment l'impression d'être aller le chercher ce résultat. Ouais, quel bonheur," ajoutera-t-il un peu plus tard, une fois retrouvé ses soutiens dans le rail, Nicolas Vayssières, Hugo Larachiche, Quentin Roussey et Matthieu Rodriguez en tête. "En fait, sur toute cette finale, j'ai fait un bon call."

Samuel Anclevic

Ce call, parlons-en plus en détail. Il intervient en milieu de finale, alors qu'ils ne sont plus que six à table. Sur 150 000 / 300 000, Samuel défend KT de grosse blinde après un min-raise de David Dibernardi. Sur KQ685, l'Américain envoie trois barrels à 400 000, 950 000 et enfin trois millions pour tapis. Samuel n'a que 300 000 de plus devant lui et s'apprête donc à mettre en jeu son tournoi. "J'avais un tell. Je prends tout mon temps, je le regarde pendant plusieurs minutes et je vois que sa carotide n'arrête pas de palpiter. En plus, il a la réputation haletante. Quand tu es en value, à un moment, tu finis par te calmer. Alors qu'en bluff, tu es en stress permanent. Je crois que c'est Tom Dwan qui a dit qu'un bluff, il faut être capable de l'assumer physiquement. Pour lui, j'ai vite vu que ce n'était pas le cas." Read gagnant : Dibernardi était effectivement en pampa avec A9.

Mais derrière, Samuel n'a jamais pu tirer profit de cette belle lecture. Il laisse ses adversaires se tirer dans les pattes, passant les paliers les uns après les autres. "J'ai passé quasiment huit heures à fold. C'était beaucoup d'attente et de patience." Du moins, c'est ce qu'il laissait transparaître. Car à l'intérieur se jouait un autre combat.

"Ça ne se voyait pas trop, mais j'étais quand même sous pression financière. Je ne devais pas être là et je ne devais pas jouer ce tournoi, rappelle le récent demi-finaliste du WPO Madrid, qui s'est chauffé au dernier moment pour venir à Sin City. Heureusement, c'est quelque chose que je gère plutôt bien. Si je suis sur ce 1 500, c'est parce que j'ai pris 15 000 au Venetian en arrivant. Là, ce gain va tout simplement me permettre de buy-in ! Je vais pouvoir faire des 1 000, des 1 500 et le Main Event parce que c'est le Main Event. Le 5K 6-max ? Ce serait du pur plaisir de le jouer, mais le field est quand même beaucoup plus relevé. Moi je suis bien sur des tournois du genre de ce Freezeout. Il y a plein de pingouins et je les aime ces pingouins." Et nous aussi on a passé un super moment sur ta banquise. Bravo Samuel et bracelet ou pas, bravo aux Français sur ce tournoi !

WSOP 2022 - Event #34 : NLHE Freezeout 1 500 $
1 774 joueurs - Résultats de la finale

Justin Pechie Winner Photo

Le malheure des uns fait toujours le bonheur des autres : deuxième bracelet pour Justin Pechie, onze ans après avoir remporté un Shootout à 1 500 $.
Crédit photo : PokerNews / Spenser Sembrat.

Vainqueur : Justin Pechie (USA) 364 899 $
Runner-up : Samuel Anclevic (France) 225 506 $

3e : Maxime Parys (France) 164 469 $
4e : Kenny Robbins (France) 121 224 $
5e : Steven Zolotow (USA) 90 306 $
6e : David Dibernardi (USA) 68 002 $
7e : Michel Leibgorin (France) 51 766 $
8e : Jeremy Wien (USA) 39 843 $
9e : Dwayne Sullivan (USA) 31 009 $
10e : Orson Young (USA) 24 407 $