Pirault s’ouvre la route des High Rollers

- 5 juin 2022 - Par Fausto

Event #8 : 25 000 $ 8-handed

Il n’avait pas prévu de s’inscrire, il s’est chauffé et il a passé une belle journée. Pour sa grande première sur un 25k, François Pirault monte trois gros tapis de départ et mène le trio de Team Pro qualifié pour le Day 2.

Au moment de se lever, François Pirault avait prévu de jouer un 500 € « turbish » avec des milliers de randoms. Au moment de se coucher, il a bag un joli stack pour le Day 2… Du 25 000 $ High Roller, aux côtés des plus grands noms du circuit. Mais que s’est-il donc passé ? Une histoire de chambre d’hôtel, de motivation et de stacking éclair.

Pirault

Pour comprendre l’histoire, il faut savoir qu’à chaque WSOP, Stéphane Matheu loue une chambre dans l’hôtel hébergeant l’événement, qu’il met à la disposition du Team pour qu’il puisse s’y reposer quand il le souhaite. Les hôtels et villas où logent les joueurs sont parfois à plusieurs kilomètres, et les breaks ne permettent pas de faire l’aller-retour pour une petite sieste.

Et bien c’est grâce au coach et cette chambre de repos que François Pirault atteint aujourd’hui le Day 2 de son premier High Roller.

« J’ai bust du 500, je suis allé dans la chambre et je devais remettre la clef aux gars qui étaient encore au Paris, explique On_The_Road. J’arrive dans la salle, je croise Romain et en observant sa table, je vois du récréa, plein de joueurs que je ne reconnais pas ». Ce field hétérogène met le grinder en appétit.

« Mon erreur au départ, c’est de ne pas penser à faire ce genre de tournoi, alors qu’il y a de la value. J’ai cherché du stacking auprès de mon réseau de grinders et en quelques minutes, j’ai réussi à vendre toutes les parts que je voulais ».

Très motivé à l’idée de jouer le plus gros tournoi Live de sa vie, en confiance après le soutien rapide de ses stackers, François se lance dans sa petite routine Live. Un moment d’isolement, une petite minute de méditation, et le grinder entre en piste. 

« Je me rappelle pourquoi je fais ce genre de tournoi, que je suis là pour jouer mon jeu, peu importe si je peux bust dès la première main » détaille François, toujours aussi perfectionniste en matière de préparation. Place au jeu désormais, avec une table menée par un certain Stephen Chidwick juste en face de lui.

Sans peur et sans reproche

Pirault

L’ancien Top Shark monte vite des jetons. « J’ai placé un premier bluff qui m’a donné de belles vibrations. Ca open UTG, qui doit avoir 30BB, et je défends A4 en BB, avec un peu plus de 35BB. K84 au flop, il c-bet 1/3, je paye. Turn 7, il fait quelque chose comme 60%, je paye encore et ça vient river 5, qui complète couleur et quinte. Je sais que j’ai des leads dans ce spot, parfois même à tapis. Il reste un PSB, je fais all-in et mon adversaire fold rapidement ».

L’ascension continue. Avec 88, il propose un nouveau move couillu dans un duel High Jack contre BB. Open call et sur le flop 953, François décide de check. Check-check encore sur le J turn et sur la river 9, son adversaire bet un tiers pot.

« Il a parfois quelques petits valets qui font ça, mais souvent, c’est moi qui ai la meilleure main. Je raise 3,5x et il tank-call-muck ». Ses adversaires réagiront au raise de François. « Ha… Il est capable de faire ça ». « Oui, c’est un logo Winamax, il y a du skill » entend-on autour de la table. 

Ils ont peut être déjà joué On_The_Road sur les rooms online mais impossible pour eux d’associer ce nouveau visage à un pseudo. En tout cas, François se présente à ce plateau High Roller en montant trois tapis de départ et demi, soit 525 000 jetons dans le sac avant d’aller se coucher.

Joao Vieira

Pirault sera escorté au Day 2 par deux collègues. Joao Vieira a passé un bon début de journée, grimpant lui aussi au demi-million avant de perdre quelques petits pots. Il reviendra demain avec 360 000 (36BB). C’est juste un peu plus qu'Adrián Mateos, qui a lui eu besoin de deux tentatives pour passer cette première épreuve.

Mateos Yoh

Adrián Mateos rejoint ses compagnons au D2. Il retrouvera ses deux voisins Yoh Viral et Jason Koon, avec qui il a tchatché toute la fin de soirée.

En revanche, pas de Romain Lewis, emporté dans un duel As-Roi contre les deux as de Byron Kaverman. Mustapha Kanit ayant rapidement double-bust, cela fait donc un trois sur cinq pour le Team, pour sept bullets envoyées.

Tout en haut du chipcount, Sergi Reixach a monté une tonne. 141 blindes pour l’Espagnol qui reviendra demain avec le costume de chipleader, avec 40BB d’avance sur son dauphin virtuel, Justin Young. Sam Grafton, Elky Grospellier, Cary Katz et Martin Stausholm complètent le peloton de tête, suivis de 88 survivants, sur un field de 229 joueurs.

Elky

Un stack de patron pour Elky qui a monté 75 BB pour le Day 2.

Martini

Martini a joué un flip à 900 000 jetons en fin de journée mais la pièce est tombée du mauvais côté. Il conserve tout de même une grosse quinzaine de blindes pour revenir dans la partie demain.

Trois Team Pro à suivre donc sur ce Day 2. Deux champions d’expérience et un jeune loup en train d’aiguiser ses crocs. François Pirault a passé le premier test, mais il sait que pour l’instant rien n’est fait. À confirmer demain.