Winamax

Scott Seiver par quatre chemins

- 4 juin 2022 - Par Fausto

Event #3 : Aux termes d'une finale mouvementée, Scott Seiver s'impose sur le 2 500 $ No-Limit Hold'em pour 320 059 $ et un quatrième bracelet WSOP.

Seiver

Nouveau temps fort de ce début de festival. Après une finale épique garnie en swings et coups de théâtre, Scott Seiver remporte le 2 500 € No-Limit Hold’em. Le champion Américain achève Alexander Farahi dans l’ultime duel pour ajouter un nouveau trophée majeur à sa galerie exceptionnelle, bon pour 320 000 $.

King of the Swing

Parti chipleader, Scott a connu moult rebondissements durant les presque de huit heures de combat. Il prend d’abord le large avec quelques bons calls, puis enchaîne avec l'élimination de Lewis Spencer (7e pour 39 973 $) sur un 60-40. Vient ensuite ce run-out favorable avec 43 sur un board 742A5 face à Sergio Aido, qui parviendra tout de même à rendre sa paire d’as en mains sur la river.

Après la sortie de Nick Schulman (6e pour 53 296 $), Seiver va connaître un retour de bâton. Un premier gros call-muck face à Alexander Farahi qui trouvait "TPTK" river sur un board 455QK, puis Scott se fait prendre dans les griffes de David Goodman à plusieurs reprises.

3-max

Un 3-max acharné entre David Goodman, Alexander Farahi et Scott Seiver, qui s'échaneront tour à tout le chiplead pendant plus de deux heures.

A force de grind et d’agressivité, le POY WSOP online 2018 reprend les devants tandis que Scott poursuit sa descente. En 3-max, David tient même un avantage presque décisif après un joli raise river avec 106 sur un board 599103, qui fera encore call-muck Seiver.

C’est là que le futur vainqueur entame sa remontée. Un premier flip remporté avec KT contre 88 pour se remettre en selle puis un 30-70 crucial face à ce même Goodman pour revenir en tête de course. Son A9 trouve un 9 au flop pour abattre le AJ de David et Scott achèvera le grinder online un quart d’heure plus tard, avec deux dames rouges contre A10

Scott ne lâchera plus le chiplead. Il enfonce Alexander Farahi avec quelques petits pots avant de trouver deux nouvelles dames qui feront encore mouche. Alexander ne trouve rien pour améliorer son A8 sur le board 95353 et Scott Seiver peut lever les bras !

Appétit, camaraderie et voyage personnel

Cette victoire vient confirmer le retour en force de l’américain depuis les derniers WSOP. « Je ne jouais plus beaucoup de tournois ces dernières années mais la faim est revenue. J’avais envie de pousser un peu et jusqu’ici tout va bien », commente le joueur en sortant du spot télévisé. Le casting ébouriffant de cette finale ajoute un peu plus de saveur à cet exploit délicieux. 

Seiver

« C’était très amusant de retrouver tous ces champions. Sur un buy-in à 2 500 $ avec un field si large, on s’attend à trouver beaucoup plus de visages inconnus en finale. Mais dès le 30 left, il y avait des tueurs sur chaque table. Et certains de ces joueurs font partie de mes très bons amis. D’hier soir jusqu’à aujourd’hui, on n'a pas arrêté de blaguer, de vanner, de hurler… C’était très amusant. Au poker, il y a une compétition énorme quand on arrive à si loin dans ce genre de tournoi et pourtant, cela se mêle à un esprit de camaraderie. Cette table finale l’a encore montré aujourd’hui ».

Scott Seiver rejoint le groupe des quadruples détenteurs de bracelets, aux côtés des Zinno, Ben Yu, Amarillo Slim, Matusow, Mateos, Cada, Elezra, Baldwin et autres Stu Ungar. Un accomplissement exceptionnel, bien que Scott ne soit pas obnubilé par les stats.

Seiver

« Pour moi, le nombre de bracelets est moins important qu’il pourrait l’être pour d’autres. Je le vois plutôt comme mon voyage personnel, aussi éculée que l’expression puisse paraître. J’ai passé des heures à travailler, des années à jouer ce genre de tournois et je suis heureux de voir que cela se transforme en victoires. Je ne suis pas du genre à me dire "j’ai passé le cap des quatre, maintenant visons les 20", je suis juste très heureux ».

À peine l’interview terminée, Scott s’en va célébrer sa victoire… Sur le 1 500 $ LO8. Le garçon est venu au WSOP pour jouer et cet énorme gain ne devrait pas le freiner dans son programme, bien au contraire. En NLHE comme en variantes, Scott assure qu’il va envoyer du volume. « Je cherchais cette victoire depuis longtemps, mais c’est devenu presque impossible de remporter un bracelet en Hold’em. Les fields sont devenus vraiment durs et ils sont si larges ! En termes de nombre de joueurs, les plus gros tournois de variantes correspondent au nombre des plus petits Hold’em. S’il y a un tournoi que je veux remporter par-dessus tout, c’est le 10k PLO High ». Le rendez-vous est pris.

Le tableau de ce 2 500 $ No-Limit Hold'em :

1er - Scott Seiver (USA) : 320 059 $
2e - Alexander Farahi (USA) : 197 806 $
3e - David Goodman (USA) : 139 193 $
4e - Steve Zolotow (USA) : 99 483 $
5e - Sergio Aido (ESP) : 72 233 $
6e - Nick Schulman (USA) : 53 296 $
7e - Lewis Spencer (UK) : 39 970 $
8e - Chris Hunichen (USA) : 30 478 $
9e - Aditya Agarwal (Inde) : 23 634 $