Event #63 : Pot-Limit Omaha High-Low Championship 10 000 $

- 2 juillet 2022 - Par Benjo DiMeo

Eli Elezra - Event #64 : Pot-Limit Omaha Deepstack 600 $
Eli Elezra (Israël)
611 362 $

Presque vingt ans qu'il fait des vagues sur le circuit live dans tous les formats imaginables, presque vingt ans qu'il court après ce premier bracelet. Mais pour sa sixième finale WSOP, David "Chino" Rheem a encore une fois dû se contenter d'une place d'honneur, battu en heads-up par un vétéran de Vegas qui lui en possède désormais cinq, de bracelets. Récemment intronisé au Hall of Fame du poker, Eli Elezra a cimenté un peu plus sa place au panthéon avec une nouvelle victoire en variante. Après des victoires en Stud High-Low (2007), en Deuce to Seven Triple Draw (2013), en Stud (2015 et 2019), le businessman révélé au milieu des années 2000 par les premières saisons de High Stakes Poker prévaut dans le tournoi de Pot-Limit Omaha High-Low le plus relevé de l'année. Elezra a dédié sa victoire à deux membres de sa famille. Sa femme Hila, qui n'a pas quitté le rail durant une finale tombant pile pour leur 31e anniversaire de mariage, et son père Michel, décédé tout juste trois semaines plus tôt.

284 joueurs (freezeout)

1 Français ITM
30e : Bruno Fitoussi 17 687 $

Et aussi...
17e : Joao Vieira (Portugal, Team Winamax) 23 521 $

Photo WSOP.com

Samedi 2 juillet : demandez le programme !

- 2 juillet 2022 - Par Benjo DiMeo

Felipe Ramos
Heureux comme un Felipe Ramos en train de rail son épouse en finale d'une épreuve des Championnats du Monde

Midi (21h en France) : Event #68 - Million Dollar Bounty NLHE 1 000 $ (Coup d'envoi du Day 1A)

Il aurait été impensable que les WSOP ne reprennent pas à leur compte cette idée, popularisée à l'automne 2021 (il nous semble) par un casino concurrent, le Wynn : un tournoi Knockout avec des primes d'élimination... mais dont le montant est aléatoire, tiré au sort par le joueur à chaque fois qu'il sort un adversaire. Là où le Wynn proposait il y a huit mois une prime mystère maximum de 100 000 $ "seulement", la force de frappe des WSOP leur permet de voir dix fois plus grand : c'est bien un incroyable chèque à sept chiffres que recevra l'un des participants au Million Dollar Bounty. Il deviendra instantanément l'un des plus gros chattards de l'histoire de Vegas ! Mais ne soyons pas trop pressés car cette scène inédite, il faudra attendre un peu pour la vivre : le système de primes mystère ne rentrera en vigueur que lors du Day 2, programmé mardi. Avant cela, quatre Day 1 vont se succéder samedi, dimanche puis lundi (les trois premiers avec des rounds de 30 minutes, le dernier plus turbo avec des rounds de 15 minutes), qui vont immanquablement remplir les salles à ras-bord, d'autant qu'un re-entry est autorisé sur chaque flight. À noter aussi : les places payées seront atteintes dès le Day 1, durant les derniers niveaux. De quoi augmenter encore un peu plus l'affluence : les joueurs éliminés en fin de journée ne vont pas se gêner pour retenter leur chance dès le lendemain.

Midi : Event #66 - MINI Main Event NLHE 1 000 $ (Day 2)
Les files d'attentes les plus longues de l'histoire des WSOP ? Ils sont nombreux à le penser parmi ceux qui ont dû patienter d'interminables heures avant de pouvoir s'assoir dans le Day 1 de ce tournoi low-cost à la structure calquée sur celle du Big One (mais avec des rounds plus rapides comême). Les tout derniers entrants du Day 1 se sont installés vers 20h30 avec un tapis qui ne valait plus que... dix blindes ! Des 5 833 joueurs au départ (aucun re-entry possible), seuls 478 ont emballé des jetons hier soir. Parcourir la liste des joueurs du Day 2 nous a donc pris un certain temps, nous en avons extrait les noms suivants :

10e Victor Choupeaux 2 035 000
18e Olivier Noel 1 765 000
23e Gilbert Diaz 1 605 000
33e Lucas Sfez 1 445 000
34e Olivier Morelato 1 435 000
39e Sebastien Guidez 1374 000
58e Tiphane Crequine 1 220 000
61e Ludovic Periaux 1 205 000
69e Leo Soma 1 175 000
70e Victor Hoogstoel 1 170 000
129e Theo Debroize (Qualifié Winamax) 915 000
137e Philippe Allasio 890 000
208ee Romain Badard 695 000
217 Mickael Vassallo 680 000
231e Loic Lecharny 650 000
292e Jordan Pelon 540 000
329e Quentin Lecomte 465 000
361e Lakhdar Benamara 405 000
367e Antoine Meseguer 395 000
403e Georges Sultanem 325 000
406e Adrien Pierre (Qualifié Winamax) 315 000
430e Valentin Messina 270 000
432e Meddi Ferrah 265 000
476e Yannick Cardot 63 000

Ces 24 joueurs sont entrés dans l'argent durant les derniers niveaux du Day 1. Leur objectif est maintenant de survivre à une seconde journée massacre. En théorie, le Mini Main Event ne comptera plus que cinq joueurs ce soir. Brr.

Les 478 joueurs au Day 2 du Mini Main Event

14h : Event #65 - NLHE 3 000 $ (Day 3 et finale)
"La légende, le taulier et le prodige", c'est ainsi que Fausto décrit la triplette Phil Hellmuth / Julien Martini / Samy Dubonnet, qualifiée pour le troisième jour de cette épreuve de No-Limit classique. Ils sont encore 26 en course pour le bracelet et un premier prix de presque 600 000 $ et, même si les niveaux vont désormais durer une heure (contre 50 minutes hier), le tournoi est censé se terminer dès ce soir. A la veille du Main Event, nous allons peut-être nous coucher très tard...

Les 26 joueurs au Day 3 du NLHE 3K$

14h : Event #61 - Ladies Championship NLHE 1 000 $ (Finale - 8 joueuses restantes)
Melanie Weisner, Amanda Baker, Charlotte Vanbrabander, Tiffany Michelle, Maria Konnikova, Lexy Gavin, Cherish Andrews : toutes les têtes de série restantes dans le tournoi féminin ont sauté avant la finale... Toutes, sauf une : Natalie Hof. L'Allemande attaquera cependant la finale à huit avec le plus petit tapis, mais avec le soutien de son mari Felipe Ramos.

Les 8 finalistes du Ladies

14h : Event #67 - Super Turbo Bounty NLHE 10 000 $ (Day 2 et finale - 6 joueurs restants)
419 joueurs au départ, mais on connaît déjà les finalistes : sans surprise, l'épreuve où Romain Lewis n'a pu défendre son titre (il était occupé à aller jusqu'à la 33e place du 3K$) s'est jouée sur une partition prestissimo. Les 6 derniers prétendants au premier prix de 587 000 $ se nomment Jose Barbero (Argentine), Ilya Nikiforov (Russie), Rob Hollink (Pays-Bas), Andrew Lichtenberger (USA), Maria Ho (USA) et Fabiano Kovalski (Brésil). J'en connais quatre sur six, et vous ?

Les 6 finalistes du Super Turbo Bounty

15h : Event #69 - Pot-Limit Omaha Championship 10 000 $ (Coup d'envoi)
Maintenant que le calendrier des WSOP comporte des épreuves de PLO à 25 000 et 50 000 $ l'entrée, cette épreuve "Championship" aurait presque l'air abordable. Environ 350 joueurs sont attendus pour poter à tout va quatre jours durant. Les inscriptions seront ouvertes jusqu'au début du Day 2.

La légende, le taulier et le prodige

- 2 juillet 2022 - Par Fausto

Deux Français à 26 left de cet énorme Freezeout. Un taulier du poker français et un jeune grinder bien connu de Winamax, qu’on voit perfer de plus en plus en Live, Samy Dubonnet. Le vainqueur du 4M Event jouera demain l’une des parties les plus importantes de sa carrière, en compagnie d’une légende qu’il a cotoyé toute la fin de journée, un certain Phil Hellmuth.

Dubonnet

« Il parle tout le temps. Parfois à lui-même, parfois aux autres, parfois il arrête de t’écouter d’un coup… Il est très étrange » analyse Samy Dubonnet au moment de ranger son sac de jetons. Durant toute cette fin de journée, le grinder français a affronté Phil Hellmuth, l’homme aux seize bracelets WSOP.

Alors qu’il venait de prendre place deux sièges à sa droite, Samy a fait connaissance avec Phil au cours d’un coup que l’Américain a eu du mal à digérer. Open de Hellmuth, et Samy défend avec 103. Le flop Q1010 lui offre un brelan et Phil snap-c-bet 2 blindes. Check-check sur la turn 6 puis sur la river 5, Samy envoie 3/4 pot. Le bet cause un petit mal de crâne à Phil, qui paie finalement la mise du Français, avant de muck ses cartes. 

« Il me chie à la tronche ! Avec 10-3, il est complètement dingue ! s’emporte l’Américain. Vous jouez avec 10-3 les Français ? Mais allez-y ! Je vais vous raise encore plus cher » peste le joueur, toujours aussi maître dans la discipline du tilt.

Hellmuth

Le cinéma Hellmuth a duré toute la soirée. Un coup, il pète un plomb, un coup, il rigole, entrecoupant ses sauts d’humeur par quelques commentaires pour rappeler qu’il a 13 bracelets en Hold’em ou pour se permettre de juger publiquement le niveau de ses adversaires, qu’il les connaisse ou non. Entre deux envolées lyriques, Phil a quand même fait parler sa science du jeu pour monter un tapis colossal de 3 100 000 jetons, un total qui le place parmi les chipleaders du jour, à 26 left d’un nouveau titre WSOP.

« Il le dit lui-même, il joue à l’instinct, rapporte Dubonnet. Il alterne ses ouvertures. Il peut faire deux blindes, trois blindes, limp-call, limp-raise, il varie énormément en fonction des situations. Et souvent, il sent bien les coups. Je l’ai vu faire plusieurs bluffs, dont un très gros contre Martini ».

Martini

Le Team Pro PMU accompagnera en effet le membre de la Team ATM au Day 3. Tombé à 120 000 jetons, soit moins de dix blindes, en début de soirée, Julien a trouvé trois spots à tapis pour ressurgir dans les hauteurs. Un premier shove avec 106 au bouton qui passe contre le KJ de la BB, un flip dans la foulée, et un duel As-Roi contre As-Dame. Derrière, le spécialiste de Mixed-Games a bien grindé pour se maintenir près des 2 millions. Il reviendra demain avec 25BB pour poursuivre sa route vers la table finale. C'est 4BB de moins que Samy Dubonnet, qui reviendra avec juste un peu plus de 2 millions de jetons.

Lewis

On notera également le très beau run de Romain Lewis. Le champion du Super Turbo montre qu'il est revenu en parfaite condition et avec de très bonnes intentions pour cette fin de Vegas. Cette fois, il se contentera d'une 33e place pour 16 733 $, en attendant les derniers gros rendez-vous du festival.

Dubonnet Deyra

Winamax : le village Gaulois de Vegas

- 2 juillet 2022 - Par Benjo DiMeo

La traditionnelle soirée des qualifiés Winamax s'est tenue mercredi soir

Le tableau Excel fourni par Polly Morisson, Sainte Patronne des joueurs Winamax depuis maintenant quinze ans, est formel : près de 150 joueurs disputent cet été les WSOP 2022 après avoir brillé sur les multiples opérations organisées en ligne par nos soins : KING5, championnats de clubs partenaires, qualifs Expresso ou qualifs classiques, et j'en passe. C'est un record... qui s'explique en partie par la pandémie : parmi tous ces qualifiés, il y en a qui attendent depuis 2020 de pouvoir se rendre à Vegas, ayant remporté leur package il y a plus de deux ans !

Soirée Winamax
Pour accueillir tout ce beau monde comme il se doit, il convenait bien entendu d'organiser une belle et grosse soirée en open bar. La sauterie - notre première à Vegas en trois ans - s'est tenue en début de semaine sur le Strip, à l'étage du Hard Rock Café. Amateurs et pros se sont joyeusement mélangés jusqu'à épuisement des stocks. On n'a pas croisé tout le monde - certains ont déjà quitté Vegas, ayant choisi de disputer des épreuves programmées en début de WSOP, et d'autres ne sont pas encore arrivés en ville - mais qu'importe, le plaisir était entier de pouvoir mettre plein de pseudos sur plein de têtes ravies d'être là.

Soirée Winamax
Pour les amateurs de chiffres, sachez que le Mini Main Event qui a débuté ce vendredi est le tournoi le plus peuplé en joueurs Winamax (44 qualifiés). Le vrai Main Event, qui commencera dimanche, n'est pas loin avec 37 inscrits. Le déjà culte Million Dollar Bounty (coup d'envoi samedi) complète le hit parade avec 22 qualifiés.

Soirée Winamax
Harper : toujours au contact du client

Soirée Winamax
Un champion WSOP s'était glissé dans la salle

Soirée Winamax
Le Top Shark Loïc Debregeas a savouré sa première "Players Party" sur le Strip

Soirée Winamax
En compagnie de Matthieu Duran, papa des évènements live Winamax, l'historique membre du support Nicolas alias "MagicNiko". Notre collègue va quitter Vegas avec des souvenirs plein la tête et des dollars plein les poches, ayant signé un très beau podium à 19 000 $ sur l'un des deepstacks quotidiens organisés en marge des WSOP. Bravo !

Soirée Winamax
Tiens, un Guignol ! Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas vu à Vegas


Soirée Winamax


Soirée Winamax


Soirée Winamax


Soirée Winamax


Soirée Winamax

Les qualifiés du Mini Main Event sont dans la galerie photo de Caroline Darcourt

Event #64 : Pot-Limit Omaha Deepstack 600 $

- 2 juillet 2022 - Par Benjo DiMeo

Konstantin Petrushev $199,466
Konstantin Petrushev (USA)
199 466 $

Abonné depuis 2013 aux tournois pas chers des casinos de Vegas, les "Daily Deep Stack", "Nightly Tourney" et autres "3PM event" qui rythment le quotidien des grinders low-cost en marge des Championnats du Monde, Konstantin Petrushev n'aurait pas pu rêver mieux comme résultat pour son premier ITM sur les WSOP : il en sort avec une victoire express - seulement deux jours pour passer de 2 858 à 1 joueur - en Pot-Limit Omaha, une variante qu'il n'a pourtant commencé à pratiquer qu'il y a quelques mois. Avec sa structure turbo, le tournoi a donné des sensations fortes à l'Américain, qui fut longtemps short-stack avant de complètement renverser la situation en un temps record à quatre joueurs restants. Côté tricolore, on retiendra la présence en finale de deux joueurs inconnus de nos services avant aujourd'hui : Guillaume Soumier, croupier basé à Londres, et Philippe Pelluault, dénicheur de talents footbalistiques pour le compte du club de Premier League Leicester City.

2 858 inscriptions (re-entries inclus)

9 Français ITM
4e : Guillaume Soumier 69 501 $
6e : Philippe Pelluault 40 417 $
14e : Daniel Tordjman 9 608 $
98e : Clément Meunier 1 947 $
101e : Philippe Narboni 1 703 $
211e : Ange Besnainou 1 337 $
216e : Pierre De Almeida 1 337 $
360e : Quentin Lecomte 1 051 $
409e : Michel Leibgorin 961 $

Photo WSOP.com