masquer le menu

Pas le temps pour les regrets

- 24 novembre 2021 - Par Fausto

Alex Réard et Joao Vieira bouclent le festival avec un ultime ITM
Event#88 : NLHE 8-handed 5 000 $
Niveau 26 : Blindes 30 000 - 60 000

Alex Réard

"Les erreurs n’appartiennent qu’à nous même, nés pour gagner leur part de bracelets…" Tel Booba et Ali du Lunatic, Alex Réard et Joao Vieira nous ont proposé un dernier couplet impeccable, mais au moment de leur sortie, les deux champions n’éprouvent aucune amertume.

« C’est bien de terminer ce séjour sur une bonne note. Pas de regrets au moment de partir, résume le Team Pro Unibet, juste après son busto en 15e position. J’ai bien joué sur ce tournoi et je suis content de mon jeu sur l’ensemble du festival. C’est bien d’avoir su garder un bon niveau jusqu’au bout », poursuit le Francilien, toujours aussi à cheval sur ses performances. Avec un stack intéressant, a 32 left d’un bracelet, Alex Réard s’est défendu du mieux qu’il pouvait, mais les cartes ont été rudes avec lui sur ce Day 2.

Alex Réard

A peine assis à table, le Tricolore perd un gros flip avec deux dames contre AK. Tombé à 6BB, Alex remonte la pente en volant les blindes à plusieurs reprises. Et sur cette structure turbo, cela suffit à le faire revenir dans la partie. Avec 12 blindes en BB, il fait face à un open bouton et un shove de la SB puis découvre AQ. Re-shove annoncé, payé par le bouton, qui tient la même main que lui. AJ chez le shortstack, qui trouve son J sur le flop et Alex se retrouve de nouveau crippled.

Avec 3 blindes, il retrouve de l’espoir en triplant dès son arrivée en demi-finale, en touchant une couleur avec K8 face à KK et 99 sur un board J6764. La flamme est ravivée… Mais s’éteint aussitôt. Sur la main suivante, en batailles de blindes il envoie ses 600 000 jetons avec K8, mais s’empale sur le 1010 de Danny Wong.

Alex Réard

Son parcours s’arrête à quelques encablures de la finale pour un dernier ITM à 20 patates. « La bonne nouvelle, c’est que je pourrais prendre mon avion » positive Alex, qui n’en a pas fini avec le poker cette année. « Je vais prendre quelques jours de repos une fois rentré en France mais le programme de fin d’année est plutôt chargé. J’ai rendez-vous avec le CP Radio et d’autres médias, donc je jouerai sûrement le tournoi au Club Montmartre et puis il y aura Prague dans la foulée » annonce le joueur, évidemment sollicité après son bracelet sur le 5 000 $ 8-max.

Comme à son habitude, Alex Réard aura magnifiquement représenté le poker français tout le long du festival. Il a fait jubiler le rail tricolore, fait rêver des milliers de passionés qui le suivaient depuis l'Hexagone et enlevé l'une des victoires les plus marquantes de sa carrière. On a déjà hâte de le voir performer de nouveau sur le circuit international. GG Alex !

Partie remise pour Naza

Joao Vieira aura aussi tout donné jusqu’à la dernière main de ces WSOP. Evidemment, il espérait mieux que des ITMs et des 8e place en table finale, mais le Team Pro Winamax n’a pas à rougir de son festival. « Je me suis battu jusqu’au bout. Je ne pense pas avoir eu un très bon run sur ces deux mois, mais malgré ça, je fais 15 ITMs et 4 tables finales » rappelle le Portugais. 

Joao

Sa dernière main des WSOP illustre bien la frustration que peut ressentir le joueur. Naza avait attrapé Shaun Deeb dans ses filets, dans une bataille de blindes où le Portugais a isolé avec AJ puis payé le tapis 20 blindes de l’Américain qui tenait A7. Un cruel 7 sur la river mettra fin au Vegas de Naza, qui repart avec un nouvel ITM, pour 16 826 $.

Joao Vieira

Connaissant la mentalité du garçon, on sait qu’il ne se contentera pas de ce bilan pourtant positif. Naza avait bien sûr en tête son deuxième bracelet, mais ce n’est qu’une question de temps avant que le Portugais ne fasse reparler de lui avec une victoire majeure sur le circuit.

Son mental de fer ne sera aucunement altéré, Joao reviendra avec encore plus de motivation au moment de revenir aux tables. Mais pour l’heure, place au repos, au chill, et aux balades dans le Nevada avec sa compagne. Até breve Naza !

Demi finale

Naza et Réard auront le droit à une dernière

- 23 novembre 2021 - Par Fausto

Le Team Pro Winamax et le taulier d'Unibet ont gagné leur place dans les 30 survivants du tournoi
Event#88 : NLHE 8-handed 5 000 $
Niveau 22 : Blindes 20 000 - 40 000

Stacks

30 joueurs auront le privilège de jouer un ultime tournoi WSOP dans l’Amazon Room, le dernier après 15 ans d’histoire. Un joueur français figure parmi ces élus. Un homme qui a déjà beaucoup gagné dans sa carrière comme sur ce festival, et qui aimerait boucler avec panache ce Vegas déjà mémorable : Alex Réard est le dernier représentant tricolore sur ce 5 000 $. Le Team Pro Unibet reviendra au Day 2 avec un beau million de jetons, soit un stack légèrement supérieur à la moyenne.

« Ça fait plaisir de revenir demain pour la dernière au Rio. Ça donne une motivation supplémentaire, commente le compétiteur, qui souhaite terminer son séjour en beauté. C’est clair que je n’ai pas de pression, je joue assez sereinement, c’est du plaisir. Mais maintenant, on est à 30 left d’un tournoi WSOP, d’un bracelet et de grosses sommes, il faudra être sérieux ».

Alex Réard

Alex Réard tient une occasion de bien finir son séjour. Sonny Franco se contentera lui d'un énième ITM

Ce 5 000 $ a en effet des allures de mini-EPT : Un field de 515 unités, des joueurs de très gros calibres et des montants à six chiffres pour les finalistes dont un chèque à 515 briques pour le vainqueur… C’est beau. Mais on ne va se mentir, c’est un peu turbish pour un 5k. La moyenne est à 25 blindes et les stacks peuvent vite vaciller.

Celui d’Arnaud Enselme par exemple, a filé chez Alex Réard sur un flip des plus classiques A10 contre 66. Le Team Pro Unibet a ensuite trouvé le bon spot à cinq minutes de la fin du Day en dominant un shortstack parti à tapis avec dix blindes. Son A10 se heurte au AK du Français, qui reviendra demain avec une petite trentaine de blindes. « Ça va très vite dans ce tournoi mais je suis très content de la manière dont j’ai joué, j’ai bien géré la journée, analyse Réard. 1 million, c’est très bien pour attaquer le Day 2. Par contre, j'ai un avion à 21h donc ça ne m'arrange pas de reprendre à 14h. Mais bon, si je le rate ça sera pour les bonnes raisons ».

Sonny

Sonny n'a pas vu beaucoup de jeu, mais il était aux premières loges pour assister au show de son voisin, qui a passé la soirée à gueuler pour proposer des sides bet absurdes à Shaun Deeb, trois tables plus loin.

Avant lui, Romain Lewis était parti sur une petite crasse avec 1010 à tapis contre J9. Un J vient sur le board et le vainqueur du Super KO Bounty à 10 000 $ boucle son Vegas de folie avec un onzième ITM sur ces WSOP. Même destin pour Sonny Franco qui a dû envoyer son shortstack avec A7 sur un board AJQ6, quand son adversaire tenait A10

João Vieira, pour scorer dans le Money-Time

Aux côtés du Français, João Vieira a également gagné sa place au Day 2. Le Team Pro Winamax a manœuvré habilement sans coups à tapis pour boucler la journée avec 600 000 jetons. Encore un ITM pour le Portugais, qui a sans doute en tête de conclure son séjour par une grosse performance, après plusieurs tables finales trop vite avortées. 

Joao Vieira

Alex et João feront face à un bataillon de trente combattants, composé de plusieurs mercenaires redoutés. En tête de régiment, Ben Yu guide les troupes avec un stack de 2 515 000 jetons, soit plus de soixante blindes. En fin de journée, le quadruple vainqueur WSOP a laissé bluffer Justin Lapka sur un board 87952 et l’a transpercé avec ses deux flèches pour prendre les commandes du tournoi.

Ben Yu

Le général Shaun Deeb se place aussi dans le haut du chipcount avec quarante blindes pour poursuivre la quête de son sixième bracelet, même s’il a abandonné un gros pot sur la dernière main à Ramon Colillas, également bien placé avec 1 500 000 jetons. 

Shaun Deeb

Un Shaun Deeb bien suspicieux, qui n'aime pas qu'on le mette sous pression river comme vient de le faire Ramon Colillas

Clayton Maguire, Justin Liberto, Niko Koop et Brian Yoon, vainqueur du Deuce to Seven Championship sur cette édition, retourneront également dans l’arène pour le dernier jour des WSOP au Rio. Rendez vous à 14h (23 heures à Paris) pour la reprise de ce 5 000 $ et à 16h pour le « Final Five » du High Roller à 100 000 $, qui sera diffusé en streaming sur Poker Go.

Les WSOP ne sont pas encore terminés (mais on y arrive)

- 23 novembre 2021 - Par Veunstyle72

Trois Team Winamax et quatre Français dans l'argent du dernier tournoi
Event#88 : NLHE 8-handed 5 000 $

poubelle

Petit à petit, on commence à dire adieu à cette section Orange de l'Amazon Room. À chaque table qui casse, une équipe de nettoyage s'occupe de balancer à la poubelle les pancartes de numéros de tables, les cartes qui servaient pour le seat draw... bref, ça dégage, pas le temps de trier. 

Ce tournoi a bien avancé puisqu'à 23h38 le directeur de tournoi a pu annoncer cette phrase que tous les joueurs de poker adorent entendre : "Allright guys congratulations, you're all in the money !" , à 80 joueurs restant donc. Ceci étant, nous ne sommes plus sur le Main Event, et les profusions de joie des uns et des autres sont bien loin. Certes tout le monde est content, beaucoup de joueurs ont le sourire pour cette dernière danse, mais l'objectif de tous ces joueurs est encore bien loin.

sonny franco

"Hey, 8 000 balles, c'est pas mal déjà", nous glissait Sonny Franco, pas peu fier d'aller chercher son onziène ITM ici. Oui oui, regardez bien la photo, Sonny a trouvé deux beaux As depuis sa BB, quand son voisin en SB possédait deux belles Dames. Sonny Franco fait partie des quatre Français à atteindre le stade de ce tournoi. Il accompagne Romain Lewis, Alexandre Reard et Arnaud Enselme. Et pour le Team Pro Winamax, le final n'est pas si mal non plus : João Vieira et Leo Margets sont toujours de la partie avec Romain dans cette ultime quête du bracelet. 

Prochaine mission pour tous ces survivants : se qualifier pour le jour suivant ! - Veunstyle

gaelle baumann
Vegas, c'est fini pour Gaëlle Baumann. Bien avant l'argent, Gaëlle a limp call en bvb avec paire de 4... mais est tombée contre KK. À bientôt Gaëlle pour de nouvelles grosses sensations au Paris/Bally's l'an prochain, et merci merci merci pour cette décennie au Rio !

chidwick
La machine a déraillé : Stephen Chidwick ne fera plus peur à personne cette année, soyez en paix

faraz jaka
Lui en revanche, n'a pas encore dit son dernier mot : Faraz Jaka a bien profité de cette bulle pour monter du jeton

La danse de la bulle

Avec une douzaine de tables aux portes de l’ITM, on a pu assister dans les conditions idéales à la fameuse danse de la bulle, avec les shortstacks dans le rôle des danseurs étoile. 

D’abord, le joueur s’accroche, cramponné aux quelques jetons qu’il lui reste, puis il se lève pour débuter la parade. Un premier tour sur lui-même, pour observer la scène, puis le shortstack se lance dans un tour de piste. Il rôde autour des tables pour voir si un autre danseur n’est pas susceptible de bust avant lui, avant de revenir à son siège, tanker une petite minute, puis jeter sa main avant de reprendre la ronde. Sonny Franco connaît la chorégraphie par cœur et prolonge sa course jusque derrière les barrières qui séparent les joueurs du public. 

De là, il peut observer librement l’action, sans être concerné par les remontrances des floors qui tentent d’arrêter les danseurs un peu trop libres de leurs mouvements. Sonny va d’ailleurs assister en direct à la bulle de ce 5 000 $.

Pas de danseur shortstack dans ce coup fatidique. En effet, Shaun Deeb n’est pas vraiment connu pour ses arabesques, mais plutôt pour sa capacité à envoyer de gros parpaings et avaler les stacks en même temps que les litres de bières. Face à lui, un joueur qui n’a pas froid aux yeux non plus : Daniel Smilkjovic (photo), grinder redoutable, bien aggro, révélé dans une finale WSOP-C à Rozvadov il y a trois ans et qui s’est bien régalé sur les rooms online depuis.

daniel_smiljkovic

C’est l’Allemand qui ouvre l’action en début de parole. 3-bet à 90 000 de Shaun Deeb en position et c’est payé par Smiljkovic. Le flop vient 6K7 et l’Américain check derrière Daniel. Turn A, check encore chez Smilkjovic, Shaun pose une petite praline à 75 000, payé. River 4, cette fois, Shaun envoie la marmite : Tapis pour les 250 000 derniers jetons de son adversaire, qui paye, plutôt rapidement. Discussion entre les deux joueurs qui attendent le feu vert des floors, mais Daniel tue le suspens en annonçant son A8.

"Tu payes avec "A-8 ? Tu joues pour la gagne ?", s'étonne le quintuple vainqueur WSOP.
"Non, je ne joue pas pour la win. Tu ne me connais pas mais bien sûr que je paye avec A8", répond Daniel.

Shaun semble apprécier la hardiesse ou la folie du jeune homme. Son A8 serait-il bon ? Toute la table semble le croire jusqu’à ce que les floors demandent de dévoiler les mains : AQ chez Shaun. Merci et auf wiedersehen Monsieur Smiljkovic !

Les shortstacks peuvent respirer, la danse est finie. Maintenant, c’est l’heure de s’envoyer en l’air. Fausto

Le der des dinner breaks

- 23 novembre 2021 - Par Veunstyle72

Les joueurs du dernier event des Series sont de retour de leur dernier dinner break
Event#88 : NLHE 8-handed 5 000 $

Le dernier ceci, le dernier cela... que voulez-vous, on boucle pour toujours très bientôt ici, alors on profite de tous les derniers instants. Comme de ce dinner break qui vient d'avoir lieu pour les joueurs de l'Event #88. Après renseignements auprès des floors, il y a fort à parier qu'il n'y aura pas de pause dîner demain pour les derniers joueurs de ce tournoi. Il s'agissait donc bien du dernier.

Au final, ce ne sont pas moins de 531 inscriptions qui ont été enregistrées, ce qui permettra de remettre un joli dernier chèque de plus d'un demi millions de dollars au futur vainqueur. La belle histoire avant de partir pour toujours. 80 joueurs seront récompensés d'un minimum de 8 061 $.

Les Français sont nettement moins nombreux qu'au départ, même s'il reste toujours quelques bonnes valeurs sûres. Du côté du Team Pro Winamax, ce n'est pas la grande joie non plus... même si on pourra vite retrouver le sourire en se tournant du côté du chiplead. Il semblerait en effet que ce tournoi soit actuellement dirigée d'une main de maitre par une certaine Leo Margets, avec plus de 450 000 ! Running hot vous avez dit ?

Ce soir, ce tournoi prendra une pause vers 2h du matin, à la fin du 22e niveau. Il faudra donc être encore très patient et très chanceux pendant quelques heures pour espérer décrocher un dernier Day 2.

Petit tour de salle pour voir les forces en présence, ceux qu'on verra pour la dernière fois.

leo margets
Chipleader baby ! La nouvelle championne WSOP profite de son run bouillant. Dommage qu'il s'agisse du dernier tournoi. Leo Margets m'a glissé avoir remporté un énorme pot avec flush max contre deuxième flush, et face à un adversaire qui possédait un bon tapis moyen comme elle. Allez oust ! 

arnaud enselme
Ici, ça rigole beaucoup moins qu'en début de journée : Arnaud Enselme a pris place entre Daniel Negreanu et João Vieira, alors que Michael Rodrigues siège à la droite de la croupière

romain lewis
Et pouf, le comeback : après ses mésaventures du début, Romain Lewis a vite tout oublié, et possède désormais plus de 300 000 jetons, soit presque deux fois la moyenne

gaelle baumann
Aaaah, une Gaëlle Baumann avec une bonne mine et un bon stack. Scott Seiver s'est un peu moqué d'elle, et Gaëlle a dû lui expliquer qui était la maman aux WSOP. Résultat, les WSOP de Seiver sont terminés, alors que Gaëlle possède maintenant une grosse trentaine de blindes

ivan deyra
Petit Ivan Deyra bien concentré, bien camouflé et déjà pas trop mal stacké...

alex reard
Des airs d'ACF par ici : Alex Reard et Laurent Polito partagent la même table, et pour le moment, les deux joueurs semblent s'être installés tranquillement dans la moyenne

phil hellmuth
Il y a aussi des tables comme celle-ci, avec du Phil Hellmuth, Ben Yu, Anton Wigg, Martin Adeniya ou encore Landon Tice au premier plan. Un régal pour les observateurs, un enfer pour les adversaires à table

Répartition du prizepool
Vainqueur : 511 184 $
Second : 315 936 $
3e : 222 310 $
4e : 158 972 $
5e : 115 558 $
6e : 85 411 $
7e : 64 207 $
8e : 49 107 $
9e : 38 222 $

10e - 11e : 30 286 $
12e - 13e : 24 437 $
14e - 16e : 20 087 $
17e - 24e : 16 825 $
25e - 32e : 14 366 $ 
33e - 40e : 12 510 $
41e - 48e : 11 113 $ 
49e - 56e : 10 076 $
57e - 64e : 8 816 $
65e - 80e : 8 061 $

Addamo dévore la table, le dessert pour demain

- 23 novembre 2021 - Par Fausto

Michael Addamo marche sur ses adversaires et se dirige tout droit vers son deuxième bracelet du festival
Event #87 : NLHE High Roller 100 000 $
Niveau 20 : Blindes 100 000 - 200 000

Addamo

Arrêtez le tournoi et donnez tout de suite le bracelet à Michael Addamo ! L’Australien écrase sa table finale, torture les stacks adverses et élimine ses concurrents les uns après les autres. Il a fallu l'intervention des floors pour arrêter le carnage, une fois le "Final Five" atteint. Pour terminer le travail, l'homme qui avait déjà vaincu sur le 50 000 $ en début de WSOP, devra attendre demain 16 heures (1h du matin en France).

Après avoir sorti Bill Klein d’entrée, Michael Addamo se charge du cas « Mikita ». Le Biélorusse est parti au clash contre l’Australien, avec un squeeze A8 depuis la grosse blinde. Son tapis de 15BB est payé par Michael, qui, évidemment, possède la pointure supérieure. Le A9 tient sur le board 24K10K et Badziakouski sort en 8e position. Vainqueur hier du 50 000 $, pour 1 462 043 $, Mikita se contentera cette fois d’un min-cash à 217 274 $.

Grafton

Sam Grafton n'a pas pu jouer les troubles fêtes, attrapé par la suite du Danois Henrik Hecklen

Auteur des deux premières éliminations, Addamo laissera Henrik Hecklen s’occuper de Sam Grafton. L’ambassadeur Pokerstars défend sa blinde sur une ouverture bouton du Danois et les deux joueurs check sur le flop 4710. Hecklen passe à l’attaque sur la turn 9, avec un bet à 625 000, payé par l’Anglais. La river est un 6 et cette fois, Hecklen demande le tapis, pour les 9 dernières blindes de Sam Grafton. Le Britannique hésite mais finit par payer le shove du Danois, qui retourne Q8, pour une suite backdoor. Le A9 ne suffit pas chez Grafton qui quitte cette finale en 7e position, pour un gain de 263 227 $.

Mizzi

Nouvelle victime dans le viseur de Michael Addamo : Le Canadien Sorel Mizzi

En short-handed, le chipleader harcèle ses opposants. Ses 3-bet tapis, et check-raises flop font très mal à ses adversaires qui gravitent tous autour des 20 blindes, tandis que lui navigue au dessus des 70. Il domine totalement les débats et même lorsqu’un joueur parvient à trouver le bon spot face à lui, la réussite est du côté d’Addamo.

Illustration à l’instant avec Sorel Mizzi qui trouve le bon call alors que l’Australien lui demande le tapis pour ses 20 dernières blindes. Avec A7, il est en bonne posture face au Q7 du chipleader. C’était sans compter sur la terrible turn Q qui apparait sur le board 849Q9. Addamo allonge sa liste de victimes tandis que le Canadien sort brutalement en 6e position. 331 806 $ pour le consoler.

Les floors stoppent l’hémoragie dans la foulée et renvoient les cinq finalistes à leur chambre d’hôtel. En effet, le dénouement du tournoi attendra demain puisqu’à l’instar du Super High Roller remporté par Adrian Mateos, le « Final Five » sera diffusé par Poker Go. Rendez vous donc à 16h (1h heure française) pour assister en direct à la fin du show Addamo.

Chipcount :

Michael Addamo (AUS) : 19 525 000
Henrik Hecklen (DAN) : 5 550 000
Sam Soverel (USA) : 5 165 000
Kevin Rabichow (USA) : 4 250 000
Sean Perry (USA) : 3 920 000

Pay-out :

1er - 1 958 569 $
2e - 1 210 487 $
3e - 830 992 $
4e - 590 344 $
5e - 434 523 $

Addamo