masquer le menu

Mateos, champion parmi les champions

- 21 novembre 2021 - Par Fausto

Le Team Pro Winamax remporte le Super High Roller WSOP, pour 3,2 millions de dollars 
Event #82 - NLHE Super High Roller 250 000 $

Adrian Mateos

La "Máquina" du Team Winamax a encore frappé. Après trois jours de combat, Adrián Mateos s’impose sur le plus gros tournoi du festival, raflant au passage son quatrième bracelet WSOP et le plus gros gain de sa carrière : 3,2 millions de dollars.

Face à son ultime adversaire Ben Heath, l'Espagnol a encore démontré sa capacité à détrousser ses adversaires avec une insolente facilité. L’Espagnol a placé le move qu’il fallait, pour perturber la lecture de l’Anglais qui s’incline sur un call perdant.

Limp de Mateos sur les blindes 200 000 - 400 000, Ben Heath monte les enchères à 1 400 000 et Mateos paye. Le flop vient 765 et le Britannique laisse l’initiative à Adri, qui la prend aussitôt. 1 million pour suivre. C’est payé.

Sur la turn Q, Heath check encore et Mateos appuie encore un peu plus sur l’accélérateur : 2 800 000 demandé. Ben Heath paye encore. River 2, Mateos pousse jusqu’au bout, en demandant le reste du tapis de son adversaire, qui compte 5 millions de jetons devant lui. Ben tient 53, une paire un peu maigre, mais visiblement, l'Anglais ne croit pas à l’histoire de l’Espagnol et paye après seulement quinze secondes. Mateos retourne son Q10, pour une top paire : C'est fait ! Mateos vient de remporter le Super High Roller WSOP.

Win Adrian

L’Espagnol lève les bras au ciel et court vers son clan, et notamment son meilleur ami José Maria Oliva. « Il est toujours présent, précise Alex notre collègue espagnol. Il était déjà là lors de son succès au Party Poker Millions au Bahamas, c’est un peu son amulette ». Le reporter du Team Winamax entretient lui aussi une grande complicité avec le champion. Après avoir embrassé José Maria, Ignacio Molina et ses autres compères, c’est vers lui qu’Adrian se tourne pour le serrer dans ses bras.

Adrian et Alex

Alex est présent sur presque tous les fronts lorsque Mateos est engagé sur un gros tournoi. Il tourne des interviews presque quotidiennes lorsque le Team Pro bag des jetons, il partage des moments privilégiés avec lui et informe mieux que personne toute la communauté espagnole qui veut suivre son héros. Après plusieurs années de travail et de passion, c’est la première fois qu’Alex voit Adrian remporter un bracelet WSOP. Il ne versera pas de larmes mais la fierté et le bonheur de notre confrère est à la mesure de l’exploit que vient de réaliser Adrian Mateos.

« Je savais que j’en étais capable »

Adrian Mateos

Le Team Pro espagnol n’avait pas besoin d’une nouvelle couronne pour être considéré comme l’un des rois du jeu. Il a déjà conquis les plus grands trophées, il est respecté par les plus grands joueurs, mais aujourd’hui, Adrian Mateos asseoit sa domination sur un terrain qu’il n’avait pas encore apprivoisé, celui des Super High Roller.

« Ca compte beaucoup pour moi. J’ai déjà joué plusieurs 100k, j’ai même joué un 1 million et quelques Super High Roller Bowl, mais je n’avais jamais gagné un gros prix comme celui-là, rappelle Adrián dans la traditionelle interview post-victoire. C’est ce que j’avais en tête : gagner un tournoi de ce calibre. Je savais que j’en étais capable, je suis très heureux de l’avoir fait ».

En s’imposant sur ce genre de plateau composé, à l’exception de quelques businessmen, des meilleurs joueurs du monde, le Team Pro Winamax confirme ce que beaucoup pensent déjà : Adrian Mateos est l’un des meilleurs joueurs de poker de cette planète. Pour la machine espagnole, ce genre de reconnaissance est d’ailleurs un carburant.  

« Ce qui me motive, c’est le sentiment de pouvoir me confronter aux meilleurs des meilleurs. C’est pour ça que je joue ces tournois et c’est ce que je vais continuer à faire pour performer sur les plus hauts buy-ins du circuit » déclare Mateos. Lorsqu’on lui demande si lui se considère comme l’un des meilleurs joueurs du monde, le champion répond honnêtement, par l’affirmative. « Si je ne le pensais pas, je ne m’alignerai pas sur ce genre de tournois. Je pense que je gagne en jouant ces parties et je veux continuer à le montrer en en gagnant d’autres ».

Un quatrième bracelet, en attendant d’autres

Adrian Mateos

Cette victoire permet à Adrián de faire tomber quelques records personnels. Jusque là, le top score de l’Espagnol n’était « que » de 1 351 000 $, remporté sur le Main Event des WSOP Europe à Enghien-Les-Bains, il y a déjà huit ans. A l’époque, le gamin se révélait aux yeux du monde entier, en battant Fabrice Soulier pour remporter son premier bracelet. Aujourd’hui, il en ajoute un quatrième à sa collection.

« Quatre bracelets? Ca sonne bien », se délecte Adrián un sourire aux lèvres. « C’est très difficile, et en jouant seulement en No-Limit, ça l’est encore plus. Je sais la difficulté de ce genre d’exploit, mais j’en veux encore plus ». 

Pour le W rouge, c’est aussi le deuxième du festival, quatre jours après l’exploit de Romain, sur le 10 000 $ Super Turbo Bounty.

« La Team roule très bien en ce moment. Et encore, il reste quelques tournois. On va voir si le troisième tombe, déclare le champion, toujours pas rassasié. Il me reste à jouer le 50k et le 100k, je les avais déjà bien en tête, et je vais donner mon meilleur et espérer encore faire des résultats ».

A l’instar de Benny Glaser hier, Adrian Mateos rejoint le groupe très fermé des joueurs ayant remporté 4 bracelets. Mais ce qui impressionne, c'est la rapidité avec laquelle il a étendu sa collection, à tout juste 27 ans. Seul Dominik Nitsche, vainqueur à 26 ans de son quatrième bracelet sur le One Drop à 111 111 $, fait mieux que Mateos. 

Ben Heath, l’autre prodige

Dauphin de Mateos, Ben Heath réalise lui aussi une performance extraordinaire. La médaille d’argent est toujours frustrante, surtout lors d’un heads-up à 1,2 millions de dollars, mais 2 millions pour une deuxième place, ça reste honnête. Le jeune anglais réalise lui aussi sa meilleure performance en carrière, qu’il avait réalisé lors de l’étape londonienne des Triton 2019, en prenant cette fois la troisième place.

Ben Heath

Deux ans après sa victoire sur le No Limit Hold’em 50 000 $, Ben n’ajoutera pas de deuxième bracelet à sa collection. Il aura tout le temps pour le faire. A seulement 29 ans, Heath passe déjà la barre des 10 millions de dollars de gains en carrière, prenant au passage la 3e place de la All-time money liste anglaise, avec Charlie Carrel dans le rétroviseur. Bon, devant, il y a encore deux boss de fin, à savoir Sam Triclett à (21,7 millions) et Stephen Chidwick (à 37,3 millions) mais avec sa passion et son talent, nul doute que les titres et les millions devraient continuer de pleuvoir. - Fausto

Tableau du Super High Roller WSOP 2021
1er - Adrian Mateos : 3 265 362 $
2e - Ben Heath : 2 018 148 $
3e  - John Kincaid : 1 370 575 $
4e - Seth Davies : 930 791 $
5e - Keith Tilston : 632 124 $