masquer le menu

On commence à y voir plus clair

- 11 novembre 2021 - Par Benjo DiMeo

PAR ICI POUR LE CHIP-COUNT
Moins de 1 000 joueurs franchissent le Day 2CEF
Ils seront un peu plus de 2 400 au Rio pour la grande réunification du Day 3
Le contingent Français est bien fourni
Main Event (Bilan du Day 2CEF)


Labrik
"Inscrivez correctement votre nom, prénom et stack sur votre sac. Le classement sera consulté dans le pays entier !" On s'est permis de discrètement corriger le superviseur qui tenait le micro. Beau joueur, il a repris, s'adressant de nouveau à l'Amazon toute entière. "Le classement sera consulté dans le monde entier." Dans "World Series of Poker", il y a "world" ! Dans ce classement, compilant les survivants du deuxième Day 2 (qui rassemblait à la base les joueurs ayant franchi les Day 1C, 1E et 1F), on retrouvera un peu moins de 1 000 joueurs, même pas la moitié du total des partants du jour.

Bières
La tradition de la "last level beer" a évidemment été respectée


Nous attendons comme vous la publication du chip-count officiel. En attendant, nous avons repéré (avec nos ptis yeux) et noté (avec nos ptits stylos) une vingtaine de noms en fin de journée. Collectés alors qu'il restait entre zéro et trois mains à jouer, ces décomptes sont à prendre avec les pincettes qui s'imposent, mais sont pour la plupart très proches de la réalité. Bien entendu, le bilan officiel comportera bien plus de noms : avec plus de 75 joueurs à suivre sur le Day 2CEF, nous n'avons pas pu être partout !

Benjamin Souriau 480 000
Julian Milliard 400 000
Yehoram Houri 255 200
​Gilbert Diaz 242 000
Christophe Benzimra 229 000
Lionel Lacolas 220 000
Vincent Louison 220 000
Moundir (WIP) 212 500
Slimane Mameche 200 000
Ivan Deyra 177 000
Remi Ducros 172 800
Antonin Teisseire 170 000
Joffrey Estève (Qualifié Winamax) 130 000
Brice Cournut 120 000
Mickael Lacaze 120 000
Pierre De Almeida 110 000
Samy Dubonnet 100 000
Romain Lewis (Team Winamax) 78 500
Yossi Ifergan 66 000
Rosalie Petit (Stream Gang / KING5) 65 800
Louis Linard 63 000
Tristan Forge 61 000
Jean Montury 58 000
Yoh Viral 52 400
Giuseppe Zarbo 52 200
Meddi Ferrah 48 000

Si vous avez bonne mémoire, les deux noms trônant en tête du classement français provisoire vous rappeleront des souvenirs : Jullian Milliard et Benjamin Souriau avaient deep run la dernière édition du Main Event que nous avions pu couvrir, terminant respectivement en 334e et 99e place.

Des rouges limés

Wina fin du Day 2CEF
De gauche à droite : Moundir, Leo Margets, Rosalie Petit, un Yossi Ifergan qui n'avait semble-t-il pas pigé qu'il s'aigssait d'une photo spécial Wina, Romain Lewis, et le qualifié Joffrey Estève

Du côté du contingent Winamax, les nouvelles sont plus ou moins aussi grisâtres que le ciel de Las Vegas en novembre. Au cours de la journée, on a regardé partir trois pros du Team (voir plus bas) et du côté de ceux qui restent, c'est un Day 3 en mode commando qui s'annonce. Leo Margets reviendra avec 30 BB, mais préférait positiver : "J'ai presque doublé depuis hier." Romain Lewis est parti se coucher avec un tapis similaire, tout comme Rosalie Petit, talonnée par la même équipe de TF1 qui n'a pas quitté Pierre Calamusa durant toutes ces WSOP. Le qualifié Expresso Joffrey Estève, dont on vous racontait l'ascension fulgurante dans le poker dans un précédent article (il y a 18 mois, il découvrait tout juste le poker, en plein confinement), vivra pour au moins une troisième journée le rêve qu'est une participation au plus beau tournoi du monde.

Moundir nous tire vers le haut

Moundir
En définitive, c'est une fois de plus notre plus célèbre WIP qui aura vécu la meilleure journée. Voir Moundir Zoughari aller loin dans le Main Event, c'est une chose à laquelle on pourrait facilement s'habituer. En 2019, c'est par exemple l'animateur du RMC Poker Show qui s'était un temps retrouvé chipleader en milieu d'épreuve. De retour en 2021, il n'a pas encore droit aux mêmes honneurs... mais tout de même, le parcours est à saluer : Moundir a fait rentrer 212 500 jetons dans son sac ce soir, soit 88 BB, et on pense que son voisin se souviendra de lui. "En fait, on a joué coup les deux, pot 3-bet préflop et j'ai J-T. Le flop est venu AKx, il a check raise ma mise 7 000 à 18 000. J'ai payé, turn une brique, j'ai encore envoyé 15 000, il a payé et river, doublette de l'As, je fais 25 000 - avec donc rien du tout - et il me paie avec une paire de Dames. Je suis tombé à 90 000, et je peux te dire qu'ensuite... ensuite..." Ensuite on n'a pas réussi à savoir, mais à voir le petit filet de bave qui traversait son masque, on a bien compris que c'est avec le mort qu'il partait se venger : "Je lui ai beaucoup repris, il n'a pas compris tout ce qui se passait."

Ils seront aussi au Day 3 : Matt Glantz, Chris Moneymaker, Qui Nguyen, Phil Hellmuth, Robert Mizrachi, Ted Forrest, Liv Boeree, Andre Akkari, Joe Hachem, Scott Blumstein...
Leur parcours s'est arrêté au Day 2CEF : Gaëlle Baumann, Bruno Fitoussi, Cédric Adam, Guillaume Diaz, Davidi Kitai, Borja Gross, Hossen Ensan, Paul Volpe, Brandon Cantu, Kevin MacPhee, Erik Seidel, Tony Miles, Quentin Roussey...
On n'est pas sûr de leur élimination mais on craint le pire pour : Paul-François Tedeschi, Bruno Benveniste, Antoine Labat, Nicolas Dumont, Idriss Ambraisse...

Le coup de bambou de minuit

Flopper une quinte flush, c’est bien. Sur le dernier niveau de la journée d’un Day 2 Main Event, c’est le rêve. Mais perdre quand même le coup, contre - évidemment - une quinte flush supérieure trouvée sur la rivière : c’est le cauchemar qu'a vécu Samy Dubonnet

Le membre de la Team ATM a joué en effet un coup surréaliste dont la dramaturgie n’a rien à envier aux meilleurs Shakespeare. Open UTG, flat de Samy Dubonnet avec 78 qui découvre le flop d’une vie : 9TJ. Quinte flush flopée ! Samy paye le C-Bet à 7000, plutôt serein. Sur la turn K, c’est Samy qui envoie l’assaut, pour 15 000 jetons, après un check de son adversaire, qui paye la mise de Dubonnet. La river est piégeuse. Un magnifique K, sur lequel Samy place un nouveau bet, pour 20 000 jetons. L’adversaire prend deux jetons verts et renvoie 55 000 dans la tronche de Samy, qui se lève de sa chaise. « I have a straight flush on the flop ! » se lamente le Français. Stupéfaction à la table ! A-t-il vraiment touché quinte flush au flop ? S’il dit vrai, songerait-il sérieusement à la folder ? Après deux minutes de maladie, Samy finit par payer, la mort dans l’âme, et est prêt à exploser lorsque son opposant révèle la main redoutée : KQ, pour une quinte flush supérieure.

La vraie question : Comment peut-il lui rester des jetons après une telle rencontre ? Samy a perdu un bras mais recolle quelques morceaux lors de l'orbite suivante. Il reviendra miraculeusement un stack de 100 000 jetons pour poursuivre l’aventure sur ce Main Event.

Le Marc Raquil du jour

Louison
Ses collègues de la Team ATM ont aussi connu de drôles de fin de Days. Parti avec plus de 120 000, Vincent Louison a vu son stack dégringoler toute la fin de journée. « Je n’ai pas gagné une main en cinq heures » résume le Top reg, qui ne compte plus que 25 000 jetons à 30 minutes du terme. Je repasse une demi-heure plus tard et voilà que Louison trône devant de grosses pilasses oranges (5 000) et une colonne verte (25 000). "Depuis vingt minutes, il est très chaud", glisse un adversaire, fier de prononcer quelques mots français avec l'accent américain. Louison vient en effet de s'offrir la remontada de la fin de journée.

Ça commence par un flip, avec un resteal pour 18 blindes 88 contre KQ. Ça tient. Un squeeze pour remonter au-delà des quarante blindes et cinq minutes plus tard, le décollage. Open bouton de Vincent avec 74, la blinde défend et Louison découvre un flop magique 635. C-bet petit et c'est payé. 2 barrels chers sur la turn K et c'est... relancé par la grosse blinde ! Louison just call pour laisser son adversaire s'empaler, ce qu'il fera en partant à tapis sur la river A : Tapis, snap call, nuts chez le Français, ça muck en face et Louison s'envole. Il se permettra même un petit brelan de 4 pour ponctuer cette fin de journée indécente : Il "bag" 210 000 jetons pour le Day 3. Ah, et au fait, c'est son premier Vegas !

Dans un style plus direct, le troisième larron de la Team ATM Mickael Lacaze trouve deux as contre deux rois en fin de journée pour "bagguer" 120 000 jetons.

La danse de King Julian

Il courrait déjà à un bon rythme depuis le début de journée. Il a terminé en marchant sur la table. Julian Milliard a acceléré en fin de Day pour enchainer les pots gros et petits, avec toutes sortes de mains, monstres et merguez. "J'ai gagné beaucoup de mains avec pas grand chose" affirme le Français, qui se refuse à prononcer le mot "bluff" à côté de ses voisins de tables "J'en ai mis un peu partout, j'ai joué très aggro. C'est en fin de Day qu'on peut faire des différences". Résultat des courses : 400 000 jetons à baguer pour le Day 3. A première vue, c'est bien lui qui mène la délégation tricolore de ce Day 2CEF.

Yehoram Houri
Journée tranquille pour Yehoram Houri, qui aura fait gonfler son tapis à plus de 255 000. Une belle rencontre entre sa paire de 4 et la paire de Roi d'un adversaire, sur un flop contenant un 4, lui aura permis de s'envoler aujourd'hui

Chris Moneymaker
Parmi les chip-leaders... un certain Chris Moneymaker, et oui ! Si l'on en croit le reportage officiel des WSOP, le vainqueur du Main Event 2003 (et initiateur involontaire du boom du poker) a bénéficié d'une belle dose de chatte sur la table TV secondaire

Qui Nguyen
Quatre autres anciens Champions du Monde ont franchi ce Day 2CEF : Qui Nguyen (photo), Scott Blumstein, Phil Hellmuth, et Joe Hachem. On a revanche dit "à la prochaine" à Hossen Ensan et Scotty Nguyen

Table TV
Barry Greenstein et Erik Lindgren ont passé une bonne partie de la journée en table TV. Ils seront tous deux au Day 3

Restez branchés pour le classement complet du Day 2CEF, que nous publierons dès que possible. Sinon, rendez-vous jeudi à 20h (heure française) pour la grande réunificiation du Day 3 : tous les joueurs encore en course - ils sont moins de 2 500 - vont combattre pour la première fois en simultané, réunis dans les salles Amazon, Pavillion et Brasilia. Et n'oubliez pas un détour par la galerie photo pour découvrir des tonnes de photos inédites !

Blindes au départ du Day 3 : 1 200 / 2 400 BB ante 2 400