masquer le menu

3 pros du Team Winamax déjà au Day 3

- 10 novembre 2021 - Par Benjo DiMeo

Main Event (fin du Day 2ABD)

WSOP
C'est João Vieira qui l'écrivait sur Twitter en début de festival, et nous réalisons aujourd'hui à quel point le Portugais disait vrai : nous avons vraiment affaire aux World Series of Nice to See You, Bro. Notre première journée à Vegas est passée en coup de vent. Il nous fallait, dans le désordre : reprendre nos marques dans la Ville du Vice ; se réhabituer à l'ambiance unique, fiévreuse et frénétique des couloirs du Rio ; s'installer en salle de presse et partir en quête de nos premières photos ; gérer un décalage horaire d'une puissance insoupçonnée (après tout ce temps, on avait oublié la violence du truc) ; passer notre premier dinner break en compagnie du Team Winamax depuis une éternité ; et surtout renouer avec des dizaines, voire des centaines de joueurs et confrères de l'industrie que nous n'avions pas croisé depuis deux ans. Avec tout ce que cela implique de casses-tête au moment de se demander quelle convention sociale adopter au moment de se saluer. La bonne vieille poignée de main, comme s'il ne s'était rien passé ? Un timide geste de la main respectueux des gestes barrière ? Un poing fermé tendu en forme de compromis équitable ? Une virile accolade avec une bonne grosse tape dans le dos comme dans les films de mafieux ? Voire, soyons fous, une très française paire de bises claquées sur les joues ? On a tout fait et on a tout vu aujourd'hui... mais dans chacun des cas, c'était positivement, définitivement et joyeusement nice to see you, bro.

Notre premier article "en présentiel" des WSOP 2021 sera consacré au premier Day 2 du Main Event, qui rassemblait les 2 952 survivants des Day 1A, 1B et 1D. Deux autres articles suivront en ce mercredi matin, l'un centré sur le Day 1F spécial "Européens qui viennent d'arriver par le premier vol depuis l'ouverture des frontières", et un autre plus général, centré sur nos premières heures à Vegas et au contexte particulier entourant notre venue.

Le Day 2ABD, donc. Vivement qu'on arrive au Day 3, je m'y perds un peu avec toutes ces lettres alignées les unes après les autres. Au moment où les superviseurs ont annoncé les dernières mains (il était presque minuit), j'ai compté 130 tables actives dans la Pavilion Room. Soit 1 170 joueurs maximum : le chiffre officiel sera forcément un poil inférieur, mais nous savons déjà que le taux d'élimination du premier Day 2 est supérieur à 60 %. Et dans cette hécatombe, le Team Winamax n'a pas été épargné... mais commençons par les bonnes nouvelles, si vous le voulez bien (et si vous voulez pas, c'est pareil).

Aladin Reskallah
Pardonnez-moi l'égo trip, mais il me fallait marquer le coup pour ma première conversation en live avec un joueur de poker depuis mars 2020. Aladin Reskallah avait franchi le Day 1 en position short-stack (30 BB), et c'est exactement le stack avec lequel il reviendra pour le Day 3 jeudi. Entre les deux, forcément, le Top Shark a dû jouer au poker, et se mettre un peu en danger. "Je suis tombé plusieurs fois assez bas", rembobine-t-il, "et arrive un coup où je défends 65 avec 13 BB. On est quatre joueurs et le flop tombe 6-5-2 avec un tirage couleur. Je donk-bet all-in. Je suis payé deux fois : je n'ai pas vu les cartes des autres, car j'ai montré la meilleure main." Après ce réjouissant triple up pour passer à 40 000, Aladin va travailler dur, alignant plusieurs re-steals all-in non payés pour progressivement monter jusqu'à 80 000, le montant final qu'il mettra dans le sac en fin de journée. "Je me suis fait 3-bet au moins 25 fois aujourd'hui, c'est rare pour un Main Event ! Ma table était meilleure qu'au Day 1, mais tout de même sérieuse."

Mustapha Kanit
Aux antipodes d'Aladin, Mustapha Kanit figurait en très bonne place en début de Day 2, ayant emballé le plus gros tapis du Day 1A. C'est avec un stack toujours aussi imposant qu'il reviendra pour le Day 3. "C'était une bonne journée, j'ai pris plein de jetons dès le début de la journée. Mais le dernier niveau ne s'est pas bien passé. J'étais monté à 650 000, je termine à 480 000. Mais ce n'est pas grave, ce n'est que le Day 2, c'est un marathon. Je ne peux pas du tout me plaindre."

Bruno Lopes
Le trio de pros W qualifiés pour le troisième tour est complété par Kool Shen, dont le tapis est passé d'un très Saint-Denis Style 93 000 à 177 000.

Adrian Mateos
Trois joueurs du Team déjà au Day 3, cela ne représente que 50 % des engagés du jour. De fait, on a bien failli assister à un beau tir groupé, si ce n'est pour un dernier niveau catastrophe où sont sortis, en l'espace de dix minutes, Adrián Mateos...

François Pirault
...François Pirault...

Pierre Calamusa
... et Pierre Calamusa.

Réard
L'un des deux vainqueurs tricolores de cette édition (jusqu'à présent), Alexandre Réard, a aussi quitté le Day 2ABD en bout de course.

ElkY
ElkY est en revanche resté fièrement debout (enfin, assis), emballant 176 500 unités à minuit.

Adrien Delmas
On était aussi très content de revoir l'ancien Team Pro Adrien Delmas, toujours en lice en fin de journée.

Mike Matusow
Il faudra attendre le bilan chiffré et officiel pour pouvoir vous confirmer que Mike "The Mouth" Matusow a survécu à ce Day 2.

Vigile WSOP
Profitons de ce premier article pour vous annoncer un truc que vous avez peut-être déjà remarqué : Caroline Darcourt, photographe incontournable de nos évènements live (SISMIX, Dublin, WiPT...), fera ses premiers WSOP pour Winamax. Si ce n'est pas une bonne raison de visiter cette page tous les jours au cours des trois prochaines semaines, je ne sais pas ce qu'il vous faut.

Le classement complet du Day 2ABD sera publié dès que possible. Restez branchés pour le récap du Day 1F...