masquer le menu

Mustapha Kanit, premier chip-leader du Main Event

- 5 novembre 2021 - Par Benjo DiMeo

Démarrage en douceur pour le premier "Big One" en live depuis 2019...
... mais départ canon pour le Team Winamax !
Main Event 10 000 $ (bilan du Day 1A)

Doyle Brunson
Une silhouette et un logo reconnaissables entre tous : les mythes et légendes du poker sont enfin de retour (Crédit photo : PokerGO.com)

Comme souvent, les chiffres n'offrent qu'une information incomplète et trompeuse. Certes, avec seulement 523 partants sur la ligne de départ du Day 1A, le Main Event a connu jeudi le démarrage le plus calme de son ère moderne. Mais personne n'ignore le contexte si particulier qui entoure cette première édition 100 % live du "Big One" organisée depuis deux ans... et aucun observateur n'imaginait sérieusement que les chiffres du premier Day 1 de 2019 (1 335 joueurs) étaient atteignables. D'autant plus que cette année, c'est un record de six "flights" qui sont au programme (dont deux ajoutés en dernière minute afin d'accueillir les internationaux pour qui les frontières américaines vont s'ouvrir à partir de lundi) : lors des dernières éditions pré-Covid, il n'y en avait que trois. Logique, donc, que l'empressement ne soit pas de mise pour rejoindre la fête. Car de fête, c'est bien ce dont il s'agissait pour le premier tour de piste sur le plus ancien et le plus prestigieux tournoi de poker de la planète, dont l'ambiance unique était palpable, y compris à plusieurs milliers de kilomètres de distance (notre avion décolle dans 72 heures : can't wait). Des légendes, des déguisements, des joueurs trouvant le moyen de cramer 300 blindes dès le premier niveau, et même un bizarre moment de panique durant lequel le Rio a été temporairement mis sous scellés par la police de Las Vegas (apparemment, il s'agissait d'une fausse alerte) : malgré la faible affluence, tous les ingrédients qui font le sel du Main Event étaient au rendez-vous du Day 1A.

Mustapha Kanit
Pour ne rien gâcher, le Team Winamax a réussi son entrée. Les trois pros inscrits hier ont franchi sans encombres cette première journée. En fait, ils ont même fait beaucoup mieux que ça : au sommet du classement trône notre moustachu préféré, Mustapha Kanit. L'Italien du Team a rapidement fait gonfler son capital de départ de 60 000, et a passé le reste de la journée à utiliser à bon escient ses munitions : c'est avec un stack multiplié par six qu'il entamera le Day 2A programmé lundi. Avec 212 500 unités accumulées, Adrián Mateos n'est pas bien loin au classement. Enfin, Pierre Calamusa est l'un des trois Français repérés dans le chip-count, ayant réalisé un profit honnête de 50 % au cours du Day 1A (90 000 jetons in the bag).

Au chapitre des éliminations précoces, citons les Européens Michael Tureniec et Mark Teltscher, ainsi que l'Américain Upeshka De Silva. Nous n'aurons pas l'occasion de croiser Florian Dietrich et Arnaud Enselme sur le Main Event lorsque nous arriverons à Vegas lundi : le parcours de ces deux jeunes loups du poker tricolore s'est arrêté dès le Day 1A. A priori, très peu de Français ont opté pour la première journée de départ : attendez-vous à ce que le contingent bleu-blanc-rouge gonfle sérieusement sur les prochains Day 1. Tiens, d'ailleurs, devinez qui donnera le coup d'envoi du Day 1B ce vendredi soir ? Un certain Tony Parker. On connaissait de longue date la passion pour le poker de l'ancienne gloire NBA, mais cela sera la première fois que le plus Texan des Français prendra part à la compétition reine du poker.

Scotter Clark
Le Main Event, c'est aussi ça (crédit photo : PokerGO.com)

Avant de zieuter le chip-count : des félicitations, et des excuses. Les bravos sont pour François Pirault : en parallèle du Day 1A, notre Top Shark s'est hissé en 22e place parmi les 3 821 inscrits sur le Mini Main Event à 1 000 dollars l'entrée. Ce septième ITM en un mois à Vegas rapporte 15 163 dollars à On_The_Road, et probablement quelques points de confiance supplémentaire à la veille de jouer son tout premier Main Event aux couleurs du Team Winamax. Le mea culpa, il concerne le Poker Player Championship à 50 000 $ : comme tout le monde, nous pensions que la finale allait se jouer jeudi. C'était sans compter sur la décision des organisateurs d'offrir aux cinq derniers joueurs une journée de pause qui n'était absolument pas prévue au programme. C'est donc bien ce vendredi soir qu'Eli Elezra, Paul Volpe, Chris Brewer, Dan Cates et Ryan Leng vont en découdre pour l'un des titres les plus prestigieux de la saison, et le premier prix de presque un million de dollars.

Ces précisions faites, intéressons-nous aux chiffres du Day 1A...

Day 1A : le bilan chiffré

Day 1A : 523 joueurs (officiel) / 348 restants (dont 3 Français)
Chipleader : Mustapha Kanit (Italie, Team Winamax) 363 500

CLIQUEZ ICI POUR LE CLASSEMENT COMPLET ET DÉFINITIF DU DAY 1A

Top 10

Mustapha Kanit (Italie, Team Winamax) 363 500
Rittie Chuaprasert (USA) 345 700
Alex Livingston (USA) 319 200
David Fong (USA) 298 500
Fabian Quoss (Allemagne) 273 800
Billy Baxter (USA) 248 600
Dragana Lim (USA) 237 700
Vladimir Vasilyev (USA) 232 000
Vidur Sethi (Emirats Arabes) 226 200
Ayaz Mahmood (USA) 221 200

3 Français

Pierre Calamusa
155. Pierre Calamusa (Team Winamax) 90 000
242. Clément Bonnant 54 500
336. Philippe Culot 15 000

Le reste du field (sélection)

Adrian Mateos
12. Adrián Mateos (Espagne, Team Winamax) 212 500
18. Perry Friedman (USA) 195 500
22. JJ Liu (USA) 180 200
41. Doyle Brunson (USA) 151 000
75. Amnon Filippi (USA) 129 000
138. James Woods (USA) 97 800
140. Tom McEvoy (USA) 96 900
167. Maxx Coleman 84 300
187. Anton Wigg (Suède) 74 000
211. Jason Koon (USA) 64 200
213. Steve Zolotow (USA) 64 000
222. Noah Boeken (Pays-Bas) 61 700
264. Kelly Minkin (USA) 49 100
306. Sam Grafton (UK) 29 000
318. Matthew Ashton (UK) 23 500

Blindes au départ du Day 2 : 400 / 800, ante 800
Chipcount complet

Damian Salas
En 2020, Damian Salas remportait une bizarre édition hybride du Main Event : entamé en ligne, le tournoi s'était achevé avec une table finale jouée live à Las Vegas. L'Argentin n'aura pas défendu son titre plus de deux heures, s'étant fait proprement salir dès le Level 1 : à tapis sur le turn avec la couleur max contre deux paires, il a vu tomber la doublette de l'enfer sur la rivière. Ouch !

Tom McEvoy
Sacré champion du monde en 1983, Tom McEvoy a pris le départ de son 37e (!) Main Event consécutif. Il sera au Day 2 avec un stack dans la moyenne

Doyle Brunson
Cela faisait huit ans que Doyle Brunson refusait de prendre part au Big One, expliquant que le tournoi est bien trop long et épuisant pour un homme affichant presque neuf décennies d'existence au compteur (difficile de lui donner tort !). Gageons que l'excitation de retrouver le tournoi sur lequel il a construit sa légende en 1976 puis 1977 a eu raison de ses sages résolutions. On ne s'en plaindra pas !

Billy Baxter
Autre membre du Hall of Fame en lice sur le Day 1A : Billy Baxter. L'expert en paris sportifs et toutes les formes de poker "lowball" semble toucher aussi sa bille en No-Limit Hold'em, en témoigne sa sixième place au classement provisoire

Crédit photos : PokerGO.com

WSOP : le coverage Winamax