masquer le menu

Jean-Luc Adam, le plus fringant des Seniors

- 3 novembre 2021 - Par Rootsah

Jean-Luc Adam gagne le Super Seniors pour 255 623 $
Un 
one time qui lui permet de remporter le second bracelet bleu en live de l'automne

JL Adam Bracelet

Thomas Cazayous, Jeremy Saderne, Ivan Deyra, Arthur Conan et Arnaud Enselme (sur des events online), ou encore Alex Reard il y a quelques jours : ces derniers temps, il valait apparemment mieux ne pas avoir trop de cheveux blancs pour espérer remporter un bracelet WSOP en étant Français. Mais Jean-Luc Adam et sa soixantaine très bien tassée viennent de prouver que la vieille garde sait aussi gagner quand il le faut : il s'adjuge le second bracelet tricolore de l’automne vegassien en s’imposant sur le Super Seniors à 1 000 $ !

Pour en arriver là, Jean-Luc a battu un field massif de 1 893 joueurs âgés de 60 ans et plus, et a surtout fait le ménage à la fin d’un tournoi initialement prévu sur quatre jours mais finalement plié en trois. Car après avoir commencé le Day 3 dans le top 10 au chipcount et la finale à dix joueurs fort du second stack au classement, le seul joueur non-américain de la TF n'a eu besoin que de dix minutes pour venir à bout de ses deux derniers adversaires : l’expérimenté Eugene Salomon (runner-up pour 157 986 $), contre qui il avait démarré le heads-up avec un avantage en jetons de deux contre un et qui a rapidement craqué, et Scott Sukstorf, 3e pour 117 181 $, qui s’est lui aussi un peu enflammé sur sa dernière main. Jean-Luc, lui, encaisse 255 623 $, et devient le 27e joueur Français à rafler un bracelet WSOP, le premier sur un event estampillé « Senior »  ou « Super Senior ». Et ne réalisait visiblement pas encore la portée de son exploit au micro de Pokernews : "Je suis en plein rêve, c’est une sensation très étrange. Je ne pense jamais à la première place, seulement à jouer une main après l’autre. Je joue pour le plaisir, j’aime vivre des émotions. Je ne réalise pas que c’est un Championnat du Monde. Pas encore."

Adam FamilyDéjà ITM sur le Seniors Championship réservé aux 50 ans et plus il y a quelques jours, Jean-Luc fait plus que doubler ses gains en carrière pour les porter à plus de 400 000 $ grâce à ce cinquième titre en live. Jusqu'ici, ses principaux faits d'arme consistaient en deux bagues WSOP Circuit gagnées à Saint-Martin en 2016 et 2019, une île des Caraïbes où il vit et travaille. Car si Monsieur Adam sort un peu de nulle part, c’est qu’on ne le voit pas trop sur le circuit européen : sur ses 52 lignes Hendon Mob (en comptant celle-ci), une seule a été validée en "métropole" française, sur le BPT Bordeaux 2019. Le reste du temps, Jean-Luc parcours le monde avec son fils Cédric (photo ci-contre, chipée sur le Facebook de ce dernier)10e du 800 $ Deepstack des WSOP à la mi-octobre, et qui possède lui aussi deux titres WSOPC : "Mon fils joue très bien au poker. C’est lui qui m’a appris," a d’ailleurs expliqué Jean-Luc, qui roule aussi sa bosse à Las Vegas depuis plus d’une décennie, principalement sur des tournois dits à "low" ou "middle" buy-ins : un seul de ses résultats live a été enregistré sur un MTT au droit d'entrée supérieur à 1 000 $. Habitué des fameux Daily Deepstacks du Rio et comptant au moins un ITM à Sin City chaque été depuis 2015, Jean-Luc Adam vient donc de vivre le one time d’une vie, à 69 ans, comme quoi il n'est jamais trop tard pour se payer le kiff ultime à une table de poker. Rien ne sert de courir, il faut partir à point…

Crédit photo : WSOP.com

WSOP : le coverage Winamax